SMS Style: Speciale dedicace a Beethoven04

L’idee d’un petit article sur l’evolution de la langue sur Internet me
trottait dans la tete depuis quelque temps, et voici donc une premiere
version:

Les langues sur Internet

Il y a surement plein de fautes, c’est en cours de correction, mais
tout avis/critique/amelioration est la bienvenue.

Merci d’avance.

LoneWolf

Fighting against the SMS Devil.

Si je puis me permettre. Pour moi, le language SMS date d’avant les téléphones portables, c’était aussi pour aller plus vite sur le net. Enfin je me trompe peut etre mais j’aurais mis la paternité à l’envers. Ce language a été popularisé par les téléphones, d’où le terme de SMS Language.

J’ai le droit de me tromper, donc mea culpa si je dis une betise

interessant

Il existe plein de sites “SMS Style”, mais on signalera notamment le chat caramail, qui reste une référence en la matière.

Waou, j’avoue que je n’avait jamais mis les pieds la bas, et effectivement, a peine le temps de me connecter et deja impressioné par cette debauche graphologique, a vrai dire, je n’ai presque rien pané de tout ce qui est dis sur ce chat…
Enfin si, une phrase: ya yil des chaudasses du sexe (in texto…)

On est quand même bien dans cette cafzone, prions tous ensemble pour que Dieu et les admins (ou les Admins et dieu, peu importe), nous en preservent.

C’est assez difficile de mettre une date sur le SMS Style, mais je pense que c’est les portables qui l’ont invente. Avant, on avait le ASV style tel que le decrit ackboo, avec des abreviations certes, mais pas aussi prononce que pour les SMS.

Je peux me tromper aussi, hein

LoneWolf

Interessant point de discution.

[quote]L’idee d’un petit article sur l’evolution de la langue sur Internet me trottait dans la tete depuis quelque temps, et voici donc une premiere version:

Les langues sur Internet[/quote]Ce qu’il faut prendre en compte aussi, c’est le facteur économique, les ados (et les autres, mais moins) ont vite compris comment réduire au maximum leurs coûts de communication en faisant rentrer le plus de choses possibles sur 160 caractères, c’est une donnée importante dans la popularité de ce phénomène.

Cela dit il y a déjà de très gros dossiers sur le sujets écrits par des étudiants en communication et autres professeurs de sémio

Sur le sms, ne pas oublier Raymond Queneau et Zazie dans le metro et son fameux

[quote]d’ou k’sekippu donk tan
 (de memoire, désolé s’il y a une faute)
De Queneau toujours, je me demande s’il n’y a pas une version sms dans “Exercice de style” (99 fois la meme histoire a chaque fois dans un style different).

Voir également dans l’Oulipo s’il n’y a rien dessus mais ce serait étonnant.

Ce message a été édité par Vieux_Gars le 07/02/2004

J’allais écrire que c’était non pas les portables mais les textos qui avaient commencé avec les messages électroniques courts et par conséquent le SMS-style.

Mais je viens de me souvenir que pour les textos grand public il y avait des opératrices et pour les textos professionnels il y avait des 3617 qui permettaient d’envoyer des messages clairs.

Donc effectivement le SMS-style vient des portables mais aussi en parrallèle des premiers outils de discussion, autre qu’IRC, super lents avec une connexion 56Kbps un moteur java poussif et des protocoles fait maison pas spécialement rapides.

Ce message a été édité par phili_b le 07/02/2004

Le SMS-Style n’a pas du tout été inventé par les téléphones portables, il n’a que contribué à répandre plus rapidement un “language” qui se développait déja sur le net.

Rapellez-vous vos parties de CS Beta 5, pour rire deux minutes.

Du reste, je doute fortement que les abréviations de l’époque soient du aux vitesses de communications des modems d’époque. De tout temps on a utilisé des abréviations, notamment par ce que ca évite de se faire chier. CQFD.
Ce message a été édité par bishop le 07/02/2004

il y a quand même une différence entre ce qui a de tout temps été utilisé pour aller plus vite, genre prise de notes (et que perso je continue à utiliser pour les sms), et qui reste lisible :

c pratiq pr écrire + vite

et le pur sms style des djeunz, qui devrait ressembler à quelque chose comme ça :

kikoo c pr4tik pr ekrir + v1t vrmt 2la bal lol

Ce message a été édité par absolutvodka le 07/02/2004

Tres interessantes remarques, et plus ca va, plus je me demande s’il
est possible de dater l’arrivee reelle du SMS style actuel. Toutefois,
je rejoins ce que dit absolutvodka sur le fait qu’il y a abreviation
pour soi (prise de note) et style SMS. Et c’est un peu lie a ce que dit
bishop juste avant, on a toujours utilise les abreviations pour ecrire
plus vite, mais a divers degre de contraction, et sans que cela soit
ambigue (comme le “je c pa” et le “c pa moi”).

C’est la ou, a mon avis, le SMS va plus loin dans l’horreur, il n’y a
plus de regles ou de mots communs (genre “tjs” pour “toujours”) , tout
le monde fait un peu ce qu’il veut et demerdez vous pour comprendre
(alors que la prise de note, t’as interet a pouvoir te relire).

En tout cas, l’evolution de cette methode de langage est interessante a
suivre, meme si je reste hermetique a sa lecture.

LoneWolf

Die die die, Evil Scum SMS, D I E.

Désolé, j’ai pas pas encore lu l’article de Lonewolf (je me réveille tout juste), donc patapé si ce que je vais dire est déjà dedans :

Et le TamTam dans tout ça ? Non pas l’instrument de percussions, mais le petit pager sur lequel on pouvait envoyer des “textos” et pas seulement des # de téléphone. C’est pas lui le précurseur du SMS style ? Parce que, à l’époque du TamTam, Internet était pas encore très répandu mais ces petits gadgets inutiles pullulaient dans toutes les cours de récré … comme les mobiles maintenant.

Souvenez vous (faite un effort) du temps des télégrammes transmis en morses, ça c’était de l’abréviation

Et puis les petites annonces dans les journeaux c’est pas mal non plus.

il me semble avoir lu dans un thread ici-même il y a peu que le SMS-style etait tres utilisé avant par les familles de sous-marinier qui etaient rationnés en nombre de caractère, pour communiquer avec l’equipage. Donc avant l’avènement du téléphone, evidement c’est celui ci qui l’a rendu celebre.

il me semble que c’etait dans le thread sur le livre tout en SMS …

il
y a quand même une différence entre ce qui a de tout
temps été utilisé pour aller plus vite, genre prise de notes (et
que perso je continue à utiliser pour les sms), et qui reste lisible :

c pratiq pr écrire + vite

et le pur sms style des djeunz, qui devrait ressembler à quelque chose comme ça :

kikoo c pr4tik pr ekrir + v1t vrmt 2la bal lol

Ce message a été édité par absolutvodka le 07/02/2004[/quote]
Est-ce que la deuxième écriture peut vraiment être considéré comme du
SMS ? Moi je la vois plus comme une “typographie” propre à une certaine
catégorie de nerdz. Pour moi le vrai SMS est la manière de compresser
au maximum les mots pour les écrire avec le minimum de signes. (“C pratik pourécrir + viT” 25 signes contre “C’est pratique pour écrire plus vite.” 38 signes)

Reste
que si je suis allergique au style SMS sur les forums. C’est tout de
même bien pratique lorsqu’il s’agit d’en envoyer avec son téléphone.

LoneWolf, ton texte est un "edito"ou une “tribune libre” plutot qu’un article, non ?

Plus je lis le “sms style”, plus j’ai l’impression d’être entouré de “W4r10ds”…

Enfin je dis ça, je dis rien.

Mais quelqu’un qui finit par vous envoyer des sms du genre :

luçavabi1?moiçapoutRCleclaTtotaL

Je finis par avoir des envies de lapidation à coup de figues molles…

Ce message a été édité par Sarki le 08/02/2004

[quote]Pour moi le vrai SMS est la manière de compresser au maximum les mots pour les écrire avec le minimum de signes.[/quote]==> ils ne pourraient pas plutôt utiliser WinRAR?


Ah, c’est par là je crois… yes!  

Le sujet me fatigue à un point tel que je laisse Desproges** résumer ma pensée.

Les jeunes ont été nombreux à m’écrire ces jours-ci, pour me traiter de vieux cons. Si tant est qu’on puisse appeler “écrire” n’importe quelle tentative de représentation d’une ébauche de pensée par le biais de symboles graphiques incohérents couchés dans le désordre au mépris total de la grammaire, de la syntaxe, de l’orthographe et du souvenir de mon aïeule Germaine Philippin, institutrice de l’époque missionnaire, qu’une cédille oubliée décourageait aux larmes.

Peut-on revendiquer comme un exploit d’être l’écrivain le plus doué dans cette génération post-soixante-huitarde de consternants tarés analphabétiques débordant d’inculture, que de soi-disant enseignants mongoloïdes, grabataires du cortex avant la quarantaine, continuent à mettre à l’abri du moindre effort de découverte pour ne pas leur perturber leur petit caca d’ego avec ou sans trique, et ne point épuiser leur frêle intelligence tendre chrysalide.

Je parle aussi des étudiants en lettres, j’en connais dans ma propre famille, il y en a plein les coussins où ça se vautre d’ennui en se goudronnant les poumons fumeux face à la télé blafarde d’où suinte inévitablement cette lugubre bouillie verbale de rock* à la con écrite directement au balai à chiotte par des handicapés mentaux dont la poésie de fond de poubelle oscille périeullesement entre le bredouillis parkinsonien et la vomissure nauséeuse que viennent leur cracher à la gueule de feméliques débris humains de vingt ans, agonisant précoces, les cheveux et le foie teints en vert par les abuts d’alcool et de fines herbes, le tout avec la bénédisction sordide d’une intelligentsia crapoteuse systématiquement transie d’admiration béate pour tout ce qui ressemble de près ou de loin à de la merde.

*on peut remplacer rock par staracademy et autres sous merdes repompées/rap/etc etc.

**Tu vois ton clavier ?
Tu vois le “o” ?
Tu vois le “i” ?
T’as compris ?
Ce message a été édité par beethoven04 le 09/02/2004

[quote]Le sujet me fatigue à un point tel que je laisse Despriges résumer ma pensée.[/quote]Desproges ?

[quote]Le sujet me fatigue à un point tel que je laisse DesprOges résumer ma pensée.

Ca la fout mal de faire une faute dans ce thread

je cite une nouvelle fois le maître à penser de l’humour noir et corrosif:

[quote]«Jean Jaurès? C’est une rue, quoi», me disait récemment l’étron bachelier d’une voisine, laquelle et son mari. par parenthèse, acceptent de coucher par terre chez eux les soirs où leur cretin souhaite trombiner sa copine de caleçon dans le lit conjugal.
Ceci expliquant cela : il n’y a qu’un «ah» de résignation entre défection et défécation.
[/quote]Comme quoi l’anti-jeunisme dont est teinté la lutte contre le style SMS c’est pas nouveau. Anti-jeunisme que j’approuve quand il s’agit de lutter contre la faignantise intellectuelle et la bêtise crasse. 
Ce message a été édité par mercs le 09/02/2004

bon sa tourne en rond là, je range les caouetes, je ferme la bouteille de poire…