Southland Tales Trailer

Ça fait super longtemps que j’attendais des nouvelles de ce film, parce que tout poussait à ne pas savoir quoi en attendre.
Révolution cinématographique annoncée, avec un casting marqué “série Z” au fer rouge (Sarah Michelle Gellar, Sean William Scott, Justin Timberlake, The Rock), écrit et réalisé par Richard Kelly (Donnie Darko), démonté par la critique après une projection en avant première à Cannes il y a presque un an et demi, remonté et finalisé il s’apprète enfin à sortir aux USA en novembre prochain, le premier trailer est enfin apparu. et c’est un des plus gros WTF?? de ces dernières années. Je sais toujours pas si le film a l’air bien ou pas, mais je sais que j’irai le voir. parce qu’au minimum, ce sera un truc super bizarre, et que j’aime bien les trucs super bizarres.

“Scientists are saying the future is gonna be far more futuristic than they originaly predicted”.

Je prédis que si ce film devient un best seller, ce sera un signe qu’il mérite sa tagline, et que la fin du monde est proche.

En même temps, c’est Moby qui fait la musique B)
(Et “WTF” résume très bien ce trailer)

WTF de WTF.
Mais j’ai aimé Donnie Darko (même si je suis pas sûr d’avoir bien compris la fin B) ), donc j’attends celui-là avec impatience.

edit: putain de bordel de merde. Sans le nom en bas, je l’aurais pas reconnu.

La premiere partie du trailer est vraiment magnigique, pour le reste je suis un peu moins enthousiaste mais bon, ca fait plaisir de revoir la frimousse de SM Gellar.

Comme ça fait super envie. Donnie Darko, bouffé et digéré, une belle claque, un bon trip bien barré. A voir absolument. En voyant ce trailer. Hmmm. Je sens encore un bon trip bien barré. Et le cast est juste incroyablement, fou, SMG, The Rock, Justin Timberlake, Christophe Lambert putain, CHRISTOPHE LAMBERT ! B)

i haz wuant.

Quoi? Quand? Où dans le trailer?
Do want! ^^

Bref, un bon gros WTF pour le trailer. Autant j’avais capté celui de Donny Darko, et compris el film (enfin je pense), autant là, j’ai rien suivi niveau anglais T_T.

[quote=“Le-Captain, post:6, topic: 45978”]Quoi? Quand? Où dans le trailer?
Do want! ^^[/quote]
En image par image (je suis un malade) dans la folie du début, on voit Hinhinhin.
Ce qui pour moi montre bien que c’est l’Apocalypse.

[quote=“Neomattrix, post:7, topic: 45978”]En image par image (je suis un malade) dans la folie du début, on voit Hinhinhin.
Ce qui pour moi montre bien que c’est l’Apocalypse.[/quote]
On le vois surtout clairement à la fin du trailer à 2:22.

Alors ouf, le monde est sauvé car comme le laissent deviner les quelques reviews qui trainent sur le web, ce film est une catastrophe. Quel buzz ce film, quel buzz et quelle déception. Faisant vaguement quelques références à Philip K. Dick, Southland Tales, film d’anticipation dans un futur proche (enfin, en 2008) présente une Amérique au bord de l’anarchisme suite à l’explosion d’une tête nucléaire en plein Texas et d’une troisième guerre mondiale, qui va entraîner par la suite une absence presque totale de ressource énergétique et une modification du Patriot Act. Mais heureusement des mecs un peu barrés utilisent le système marin et inventent une machine qui répand de l’énergie pendant qu’une ancienne reine de bal également ex-directrice de la DEA ou de la CIA (je ne sais plus, c’est normal, c’est comme ça tout le film) lance avec son mari de sénateur Eliot Frost un système de contrôle du cyberespace et des frontières d’état : le USident.

Oué je vous disais c’est un peu l’anarchie, y’a donc également un groupe de néo-marxistes cachés dans les bas fonds de Los Angeles qui veut faire capoter les élections présidentielles (bah oué on est en 2008). Enfin je crois que c’est ce qu’il veut faire. Je ne sais plus. C’est normal. C’est comme ça tout le film. Un peu avant Christophe Lambert arrive dans un camion de vendeur de glace mais en fait il y vend des armes et il n’accepte pas les chèques. Oh et c’est également le lieu d’une des scènes les plus pourries du film. Pas qu’elles soient toutes pourries, en fait si, mais c’est surtout qu’aucun des acteurs ne joue bien. Aucun. Ni Kevin Smith, ni Philip Seymour Hoffman. Aller quoi, comment j’ai pu me voiler la face, The Rock, Justin Timberlake, La Boite à Lambert ? Non c’est une catastrophe.

La base du film étant quand même ce couple, un fameux acteur d’Hollywood (joué par The Rock) Boxer Santaros ou Jericho Kane, ça dépend un peu des moments, il est un peu amnésique aussi, et sa compagne, une actrice de films pornographiques Krysta Now (now, parce que maintenant et pas demain ni la semaine prochaine) sublimement interprétée par Sarah Michelle Gellar. Et par sublimement j’entends “pfffouuuu mais pourquoi mon dieu pourquoi?”. Ce couple de vainqueur a écrit un script, “The Power”, un film qui semble bien nul mais qui prédit la fin du monde. Ah et y’a aussi un flic de l’UPU qui lui aussi est un peu amnésique.

Bref, je crois avoir bien fait mon job ici puisqu’on ne pige absolument rien dans ce film. RIEN. C’est rageant. Ça ne va nul part, il ne se passe rien, Richard Kelly qui semble défoncé à la méthadone pendant les 2h30 de ce marathon sans queue ni tête, vient de passer du statut de réalisateur culte à gros trou du cul prétentieux, limite McG-ien. Ok c’est violent mais c’est un simple reflet de ma déception comme celui d’un rayon de soleil dans une fenêtre un matin d’hiver. C’est d’autant plus rageant que la photo est superbe, qu’on retrouve les thèmes préférés de Kelly, la mort, la fin absolue, le masque de la réalité, qu’il y a de bonnes idées, le traitement et la présentation au début du film de l’enchaînement des évènements, un peu comme Starship Troopers et ses messages de recrutement après l’attaque des arachnides, ce côté pop culture folle, l’ambiance sonore (tout en sachant que c’est Moby oui, j’en suis terriblement confus). Le début, à la la manière du trailer, est alléchant, puis plus rien. Seuls, les cris de désespoir dans un canapé mal éclairé.

1 sur 5 !

edit: AH! Si ça y est je me rappel, le groupe néo-marxiste veut faire accuser un faux flic raciste (le flic de l’UPU un peu amnésique) d’un faux crime raciste. Et foutre le gouvernement et USident en péril. ahah. AHAHA. Je crois que c’est ça non? Quelqu’un l’a vu?

Vu hier soir et je suis encore en train de noyer ma déception là.

Un vrai film catastrophe, dans le premier sens du terme.

:slight_smile:

C’est nul au point d’en rire ?
Parce qu’en fait, le message de Eek m’a bizarrement mis l’eau à la bouche :slight_smile:

(En même temps, j’aime les nanars)

Non, c’est nul façon “prétentieux et chiant”.

Moi je me suis fait super chier. A mon avis, le seul moyen d’en tirer quelque chose est de le mater sous l’emprise de substances illicites.

[quote=« pr7, post:11, topic: 45978 »]C’est nul au point d’en rire ?
Parce qu’en fait, le message de Eek m’a bizarrement mis l’eau à la bouche :slight_smile:

(En même temps, j’aime les nanars)[/quote]

Y’a des scènes bien marrantes tellement c’est du grand n’importe quoi mais pour 2h30 de film, c’est très peu… A part ça on se fait chier et on comprend difficilement. Et quand c’est compris, bah c’est chiant, tout bêtement.

Mention spéciale à l’accouplement de Hummers avec pénétration par pot catalytique et la scène dans la caisse du flic :

  • so you’re looking for odd behaviours?
  • nah, we’re just looking out for the niggers.
  • uh ? ahah.
  • they’r everywhere.
  • you’r kidding right? ahah.
  • no i’m not.
  • i’m just fucking with you man.

Le problème c’est ça, on peut en parler de ce film, aborder les grandes idées, regarder le trailer. C’est alléchant. Mais une fois devant le film tout s’évapore, c’est juste nul.

Tzim a dit que ca dechirait hier sur irc :slight_smile: (ouais, je balance :crying:)

Pour tout dire, je n’ai pas (encore) vu Donnie Darko.

Southland Tales est completement barré, et je m’attendais carrément a ca. J’ai carrément accroché à l’ambiance générale, et au fait que ca à justement ni queue ni tête.

Après, y’a clairement des cotés perfectibles (jeu de certains acteurs), mais le fait est que contrairement a pas mal de films, l’enchainement ne veux tellement rien dire qu’il est completement imprévisible, et ca, j’aime.

Après, il manque sans doute un qqch pour que le mélange prenne, je sais pas …

Tu devrais essayer les grands classiques de la littérature et en dévorer les pages dans le désordre. Tu vas sur-kiffer. :slight_smile:

Non, blague à part, je suis en général assez peu enclin à venir critiquer quelqu’un quand il a aimé un truc que j’ai pas aimé (comme on dit, « les goûts et les couleurs… »), mais là, vraiment, je ne vois pas ce qu’il y a à sauver.

Ou alors je suis passé à côté de quelque chose. Parce que là j’ai l’impression que ce que tu dis, c’est que « c’est bien parce que c’est n’importe quoi ». Et là, je ne te suis pas.

Des films barrés j’en ai vu, j’en ai aimés, mais quand je mate Lost Highway, par exemple, je ne me fais pas chier à regarder des mecs mal jouer qui essaient tant bien que mal de raconter une histoire incompréhensible (et surtout interminable). On peut faire des films déjantés qui poussent le spectateur à réfléchir pour tout comprendre, mais là, même en étant parfaitement sobre et réveillé, je n’ai pas compris grand chose. Pire, je ne suis pas certain d’avoir envie d’essayer de comprendre. Et je ne suis manifestement pas le seul…

Pour moi, Southland Tales démontre que la frontière entre le génie et la folie est souvent mince. Et que parfois, y’a des mecs comme Kelly qui passent d’un côté à l’autre sans trop faire gaffe.

Ah oui, clairement, il manque quelque chose. Genre un vrai scénario qui délie une trame, de vrais acteurs qui savent jouer et un vrai réalisateur qui sait raconter une histoire, ou en tous cas, un réalisateur qui ne surdose pas sa conso de substances illicites.

C’est donc qu’il ne manquait de rien :slight_smile:

Et sinon, Lost Highway, c’est comme Mulholland Drive, j’ai compris vers le 10eme visionnage. (Et c’est bien)

Je viens de la mater et : Ô_o WTF is this shit ?

Sérieux, y a vraiment rien à sauver là dedans. Richard Kelly a vraiment pondu une belle bouse là.

(apparemment la FAQ imdb “explique” le sens du film, mais je pleure encore trop de sang pour tenter de la lire)