The Wandering Inn - l'histoire d'une jeune femme, d'une auberge, et d'un monde plein de niveaux

TL;DR: C’est une webnovel super sympa, lisez-là.

Je me permets de faire un topic dédié plutôt que de parler dans le topic sur les lectures du moment, parce que… parce que :slight_smile:

(source de l’image : Pino44io

J’ai découvert cette histoire par l’intermédiaire d’une bonne amie qui me l’a recommandé, et wow je m’attendais pas à ça.

The Wandering Inn c’est donc une webnovel gratuite (y’a un patreon pour avoir un chapitre en avance) écrite par pirateaba et qui a commencé en 2016. L’histoire compte aujourd’hui 7+ millions de mots, le volume 7 (le 8 est en cours) fait 2 fois Le Seigneur des Anneaux ou 4 fois Harry Potter. Et l’autrice (ou auteur on sait pas) poste 2 chapitres par semaine quand elle ne prend pas une pause.

Mais ne vous laissez pas impressionner, ça se lit en fait très bien et très vite.

De quoi ça parle The Wandering Inn ?

C’est l’histoire d’Erin Solstice, une jeune femme qui se retrouve téléportée dans un monde de fantasy en allant aux toilettes. Après avoir fui un dragon et des gobelins qui la poursuivaient, elle trouve une auberge abandonnée dont elle va faire sa maison, et essayer de survivre. Ce n’est qu’au moment de s’endormir après avoir nettoyé l’auberge que cette passionnée d’echecs entend une voix dans sa tête lui annonçant qu’elle a obtenu la classe [Aubergiste] au niveau 1 et qu’elle a une compétence [Nettoyage de base]. Elle se rend compte après avoir rencontré d’autres personnes que tout le monde a une ou plusieurs classes et que le monde est régi par celles-ci. On suivra également d’autres personnages qu’Erin qui ont soit attéri dans son monde soit en sont natifs, comme Ryoka qui elle refuse le système de niveaux du monde en annulant ses montées de niveaux et qui va devenir une coursière.

C’est une histoire pas mal tranche de vie (on va suivre comment Erin va développer son commerce, par exemple en important des idées de notre monde comme les pizzas ou les burgers), mais aussi parfois épique : la découverte de ruines d’un donjon près de la ville de Liscor où Erin a attéri va conduire à un boom économique car des aventuriers vont vouloir s’attaquer aux ruines afin d’y dénicher des trésors et on sait tous que les auberges sont d’excellents points de départ d’aventures en tous genres. Il y aura aussi de la guerre, des drames, etc. Erin est parfois un peu idiote (ou joue l’idiote exprès), parfois sérieuse… c’est un personnage plutôt intéressant et surtout on ne va pas suivre qu’elle, car il y a d’autres continents, d’autres endroits dans ce monde plein de merveilles.

Le monde, bien qu’un peu classique pour de la fantasy, a quand même son lot de surprises. Pourquoi les gens disent toujours « Dead gods! » ? Pourquoi il n’y a plus d’elfes ? Pourquoi…? Il y a surtout du world building très bien disseminé au fur et à mesure des chapitres qui nous renseigne sur les forces politiques, les différentes espèces (drakes, gnolls, garudas, humains, nains, demi-elfes, gobelins, nagas, etc.) ou les différents continents.

D’ailleurs en parlant des chapitres, quand je disais qu’il y avait 7 millions de mots, c’était pas pour dire qu’il y a 6 millions de mots de descriptions interminables à la tolkien. Non, ici les mots sont employés à bon escient, le style est rapide, précis, ça avance assez rapidement une fois que Erin a rencontré des gens (au début elle passe un peu son temps à essayer de survivre car tout l’univers essaye de la tuer à coups de mouches acides ou de poissons carnivores empoisonnés). D’habitude je déteste les histoires longuettes, mais le format épisodique et le style très fluide de l’autrice m’ont vraiment fasciné. C’est surtout dû au fait que ça avance vite et lentement à la fois. Il se passe pas mal de choses mais à différents endroits du monde. Là au bout du tome 7 il s’est passé quoi, pratiquement 8 à 9 mois dans l’histoire.

Je veux dire, ça faisait longtemps, très très longtemps, que je m’étais pas plongé corps et âme dans une lecture sans m’ennuyer à un moment. Parfois j’ai dévoré des chapitres par paquets de 3 tout simplement parce que l’arc était intéressant. Il y a pas mal de side-stories qui participent au world building mais qui sont référencés plus tard. Heureusement si on aime pas certaines parties de l’histoire (par exemple tout ce qui se passe sur le continent de Chandrar avec le Roi de la Destruction me passe complètement au dessus de la tête) on arrive quand même à suivre car les évènements importants qui s’y sont produits sont résumés au détour d’une phrase ou deux quand c’est nécessaire. Je pense que l’autrice est consciente que toutes les histoires de son monde ne plaisent pas forcément à tous et c’est bien pensé de sa part.

Au delà du côté passionnant, ça m’a aussi fait passer par pas mal d’émotions : le rire quand Erin joue aux echecs (on ne déconne pas avec les echecs avec Erin.) ou fait des conneries ou joue à l’idiote (elle est tellement imprévisible qu’au bout d’un moment la garde de la ville de Liscor a crée une « Solstice Alarm » au cas où un truc dément se passe à l’auberge d’Erin), mais aussi la tristesse ou la peur. Au début je pensais que ça serait que de la tranche de vie à l’auberge mais l’autrice arrive à rendre super bien les scènes d’action également, comme les explorations de donjons ou les batailles rangées entre armées. J’ai pleuré à plusieurs reprises et ça c’est un signe d’une histoire réussie à mes yeux.

Pour la lecture, j’avais pas précisé mais c’est en anglais, mais le niveau est pas non plus exigeant donc pour peu que vous soyez un peu habitué à lire en anglais vous devriez pas être trop perdu (au pire pour certains mots y’a GTranslate). Il existe une fantrad française qui a déjà fait 2 volumes. Sinon il existe des ebook en anglais jusqu’à la première partie du volume 3, et des audiobook via Audible en anglais aussi]. Bien sûr sinon y’a le site web, perso je lis sur mon iPhone en mode « lecteur » sur Safari et ça passe très très bien.

Bref, je me rends compte que je communique très mal ma passion pour cette histoire, mais j’ai vraiment trouvé ça incroyable et j’espère que ça vous plaira. Je suis assez frustré qu’il n’y ait pas plus de francophones avec qui je peux en parler :stuck_out_tongue: (la commu anglophone est hyper cool ceci dit) J’écris moi aussi (j’avais parlé de Blind Spot dans un autre topic) et les idées, les messages, le style m’ont beaucoup parlé en tant qu’auteur. C’est une histoire que j’aurais adoré écrire, et ça me fait super plaisir que quelqu’un l’ai faite.

Et pour info, j’ai commencé en septembre, j’ai rattrapé la parution cette semaine, en lisant régulièrement, donc c’est possible, il suffit de lire à son rythme, c’est pas une course :slight_smile:

Bonne lecture en tous cas, et si vous hésitez, dites-le :slight_smile: J’essayerai de répondre à vos questions pour vous convaincre :slight_smile:

9 « J'aime »

color me interested je vais jeter un œil.

Zut, on peut pas éditer son message.

Juste pour signaler qu’il y a une traduction FR approuvée par l’auteur(e) qui est dispo depuis quelques temps : L’auberge Vagabonde.

Perso je suis pas extrèmement fan de cette traduction parfois un peu trop littérale mais elle a le mérite d’exister et d’être lisible, surtout si vous êtes anglophobe.