Antidote 10 : le meilleur correcteur du marché garde sa couronne

Article publié sur : https://www.geekzone.fr/2019/06/12/antidote-10-le-meilleur-correcteur-du-marche-garde-sa-couronne/

Druide, l’éditeur d’Antidote, est réglé comme une horloge. Tous les 3 ans, une nouvelle version débarque pour tenter d’améliorer un outil déjà leader sur son secteur. Cette v10 ne fait pas exception à la règle : les nouveautés sont là, mais après quelques mois de tests, on reste sur sa faim sur quelques points critiques. Il est l’heure de détailler tout ça.

3 Likes

Du coup, mise-à-jour recommandable quand on a Antidote 9 ? La check-list ne m’a pas convaincue et je n’y suis pas encore passé.

Aussi, j’ai Prolexis au boulot, et je ne recommande pas du tout. Sous XPress en tout cas, il marche assez mal, manque pas mal d’erreurs évidentes, est incapable de proposer le choix entre un singulier et un pluriel. Et si je fais la modification à la main, Prolexis perd la correction et il faut relancer la correction depuis le début… Top en bouclage pour les dernières pages.

C’est mieux, maintenant je pense que tu peux attendre 3 ans de plus si tu es satisfait du produit actuel. On ne peut pas nier les avancées hein, mais comme tu l’auras compris, je trouve qu’ils focalisent leurs efforts aux mauvais endroits. L’intégration avec un maximum de softs devrait être une priorité et ils ont été très mauvais pour communiquer sur ce problème à la sortie de Mojave, (lents à répondre et imprécis) et la gestion de ce dernier depuis est plus que moyenne.

PS : super weird le FAIL RSS + Fail embed de la news sur le forum. Je vais surveiller ça…

Pour avoir travaillé dans l’édition électronique dans une autre vie (nous étions l’éditeur de Universalis et autres “sommités” de culture), je peux vous dire de l’intégration vers des softs tierce-partie est vraiment difficile à faire avec une équipe modeste. Les tests sont très longs à faire, surtout pour tester les regressions, l’intégration avec les logiciels est parfois une affaire de hack immondes, surtout quand ceux-ci se sont assis sur l’accessibilité (c’est sûrement moins le cas aujourd’hui).

Sans préjuger des recettes engrangées par Antidote, c’est déjà super qu’ils sortent une version mise à jour de temps en temps.

J’ai jamais sauté le pas pour ce genre de logiciel (j’écris beaucoup plus dans l’autres langages :robot:qu’en français), mais mon amour pour la langue française me pousse toujours à jeter un oeil à ces jolis utilitaires (un jour, je vous parlerais de ma belle copie du TLFi ;P).

Dommage que ni $MS (ou tout autre mécène électronique), ni l’état ne se soucient trop de ce genre d’outil à mon avis indispensables (à utiliser et à financer donc probablement)…

On est en 2019 mec, c’était déjà pas drôle il y a 20 ans…

1 Like

D’autant qu’Antidote fonctionne bien avec les outils de Microsoft, y compris les versions web.

Oui, parce que Microsoft fait partie des bons élèves de l’intégration entre applications depuis très longtemps. Mon point était plus pour souligner que cet outil aurait plus vocation à être racheté par Microsoft qui pourrait lui donner sûrement plus de moyens et de support en général.

@Coldorak ça n’avait pas vocation à être drôle il y a 20 ans non plus. Mais c’est gentil de m’appeler “mec”, ça me rappelle aussi mes 20 ans :kissing_heart:

2 Likes

Et puis ils ne sont pas stupides, Word et le Web restent des prios. Mais pour revenir à l’intégration macOS, il est clair que l’arrivé des nouvelles règles de Mojave a été la source de tous les problèmes. En revanche comme je vois pas mal de softs réussir à contourner tout ça (d’une manière qui ne convient peut être pas du tout à Antidote, j’en sais rien hein), j’avoue que j’espère toujours qu’ils trouveront une solution. Côté Windows ça n’a jamais existé donc la problématique est moins visible. :slight_smile:

Quand tu dis dans ton article :

Le couper / coller n’est qu’une béquille et cela va du reste grandement limiter la portée de leur service Web, qui ne fonctionne que de cette manière.

Je ne sais pas si je comprends mal la phrase ou non, mais je tenais juste à préciser que la correction via le service web (en beta), sans le client lourd, supporte la correction “en live”. Quand on corrige sur le portail web, les changements sont automatiquement répercutés sur la source (j’ai testé sur la rédaction d’un mail sur gmail).

Sinon je l’utilise sous linux (web et client lourd). Le client est identique à celui de Windows.

Voilà, ça ne change pas la face du monde, mais c’est juste pour préciser :slight_smile:

rajout : ha ben la correction “live” via le service web fonctionne aussi sur discourse

1 Like

En fait je fais référence au problème d’intégration dans les apps. Sur le Web c’est la partie “facile”. Mais y’a 0 intégration avec les apps iOS, Windows, macOS. Et c’est tout le problème (hors connecteurs livrés avec). Sinon oui, ça fonctionne avec le backend Wordpress & co aussi, une fois que le browser est intégré, le reste c’est ez mode, mais c’est pas l’usage de bcp de pros.

À défaut d’une intégration, on peut se faire des raccourcis maison avec la ligne de commande pour éviter les copier / coller relous. Par exemple via un launcher du type Keypirinha ou Launchy, voire AutoHotKey.

Exemple antidote.exe /o D_Synonymes /p permet d’afficher les synonymes du mot qui se trouve dans le clipboard.

C’est pas le bout du monde, clairement, mais ça peut rendre service. Perso, je m’en sers tous les jours. À défaut d’inspiration… :slight_smile:

Quand tu viens de faire 20k signes dans Ulysses et que tu peux pas corriger dans le soft, ça gave très très fort (je peux même pas C/C vu que ça va perdre links & co) donc tu te retrouves à faire de la comparaison de chie… Je sais que c’est aussi parce que macOS a changé des trucs, mais s’ils mettent pas le turbo sur les connecteurs, l’intérêt du soft s’écroule. :confused:

Tu prêches un converti, hélas. Mon bricolage est au mieux une rustine pour pallier à un besoin ponctuel, pas une solution de correction.

Le problème est plus ou moins le même côté logiciels de traduction : SDL Studio propose un plug-in permettant d’intégrer Antidote pour la passe relecture / correction, mais son grand rival, ce con de MemoQ en est manifestement incapable. Bilan : on se tape des exports pénibles pour corriger sous Word avant de tout réimporter. Pourquoi faire simple…

1 Like