Appel à témoignages : traitement médiatique du jeu vidéo

je me souvient que les media ont toujours pourris les jeux video
quand je boudait mes parent pour avoir la nes ils hesitaient par ce qu’on disait que ca bousillait les ecran tele , j’avais lu un article aussi dans un magasine comme qoi ca deformais les mains a cause des manettes …

je crois que c’etais pareil avec les jeux de roles il y as un moments avec les reportages au jt avec des profanation de cimetierres ou d’autre joyeusetée du meme genre …

finalement c’est pareil avec les jeux , enfin je me dit que le grand public n’y connais pas grand choses et les medias doivent ce dire que meme si ils sortent une connerie la pluspart des gens ne pouront pas savoir

je me souvient encore du scandale quand le 1er gta est sortis , tout le monde parlais de ca et si ma memoire est bonne il n’avais pas eu de bonnes notes dans les test mais j’avais esseyer le jeux surtout a cause de tout ce qu’on disait je n’y aurais peut etre jamais toucher sans ca

mais ces dernier temps je trouve que les media joue vraiment dans le sensationalisme primaire juste pour attirer l’attention en faisant peur et le tout baigner dans un m’enfoutisme incroyable

comme le truc dans le jt de france 2 ou ils avait dit que des japonais c’etaient suicider en mangant des poches de silicones si ils avais juste un peu reflechit a ca ils ne l’aurais jamais dit … je trouve que ca prouve bien que quand ils s’agit de jeux video , ils ce permettent de dire n’importe qoi et ce foutent completement du sujet …

j’avais vu un autre reportage il y as un moment dans un cybercafé qui tournais completement au ridicule , on voyais des gros plan sur les yeux des joueur , et surtout le journaliste qui pose des question debile a un mec en train de jouer et on entend en voix off : il est incapable de detacher son attention de l’ecran …

et puis apres le coup du psy qui explique qu’il suit le cas d’un jeune qui ce prend pour un elfe et qui marche la nuit dans son appart ou ne repond plus a ses parent par ce qu’il crois etre invisible … enfin ca devient vraiment du foutage de geule a mon gouts

un peu comme ces histoires de jeunes qui jouent a wow plusieur jours d’affiler et finissent par mourrir de fatigue ou de soif …

finalement c’est juste une question d’interet les media font de l’audimat sans ce bouger et tout les avocats anti jeux j’imagine qu’ils doivent ce faire pas mal de pub et de brouzouf avec tout ca non ?
et que je fait des proces , et que j’ecris des livres , et que je passe a la tele …
et puis pour famille de france ils me semble que comme par hasard leurs croisade pour sauver les enfants tombais juste avant des elections …

enfin bon j’imagine que tant que ca raporteras de s’attaquer au jeux video personne ne s’en priveras c’est tellement facile

mais pour finir j’ai bien aimer ce truc sur un site :

D’un point de vue historique, les préoccupations actuelles autour des dangers supposés du jeu vidéo s’imposent comme le prolongement évident d’une longue histoire de régulation des jeux. Par exemple, en 1457, le golf fût banni d’Ecosse parce que l’on estimait que la pratique de ce sport empêchait les jeunes hommes de travailler leur tir à l’arc."

  • Extrait du livre Half-Real, du théoricien Jesper Juul.

Si je me souviens bien, il n’y a pas si longtemps que les jeux vidéo ont été accusés de “formés” les jeunes au meurtre. C’est principalement la fusillade de Littletown en 1999 ou 12 élèves et un professeur trouvèrent la mort suite à la descente de 2 autre gamins armés de fusils et d’automatiques et qui se sont mis à tirer dans le tas.

Il y avait déjà eu d’autres “school-shooting” (dont un en Ecosse en 1996 -16 morts-) mais on n’avais jamais cherché à trouver un bouc émissaire dans ces cas la. Le problème des 2 de Littletown ? Ils aimaient jouer aux FPS, et en particulier à Doom 2. Et là on n’a pas cherché plus loin: ils aiment touer virtuellement donc ils aiment tuer réellement, sans essayer de comprendre s’il n’y avait pas d’autres problèmes plus profonds et anciens.

En mettant tout sur le dos des jeux vidéo, la société s’est dédouannée du problème en le rejetant sur un simple aspect de la vie de ces garçons et en a fait une généralité, afin de ne pas se sentir coupable. Les jeux vidéo ont-ils pu avoir une influence ? Pour les médias avides de sensationnalisme, oui, c’est la raison principale, pour ceux qui cherchent à aller un peu plus loin, oui mais à faible, voir très faible, dose.

Michael Moore a fait un excellent film la dessus: Bowling for Columbine. Dans ce film les premiers mots parlent clairement du fait que les gamins jouaient à des jeux vidéo violents. Puis il parle aussi qu’ils ont fait une partie de bowling juste avant (on doit abattre des quilles avec une boule, on aurait pu faire le paralèlle quilles = personnes). Que leur vie n’était pas vraiment proche de “l’american dream”. Que depuis plusieurs dizaines (voir centaines) d’années, le principe de la consommation par la peur se vulgarisait (cf après les attentats du 11 septembre et les ventes de produits de “protection”) et qu’ils ont pu être influencés. Et surtout u’ils puissent avoir accès à des armes à feu sans problème.

Mais le lobby des armes existe (NRA), pas celui du jeu video. Bref, la loi du plus fort est malheureusement toujours la meilleure.

Oui, ça, c’est la “théorie Grossmanienne”, du nom de David Grossman. C’est un lieutenant-colonel à la retraite, qui a été dans les Rangers, qui a été diplômé de West Point, et qui est actuellement psychologue à Jonesboro, dans l’Etat de l’Arkansas. Il y dirige le “killology research group”, spécialisé dans la “psychologie du meurtre”. Il s’est fait connaître du grand public avec les livres “On Killing” et “Stop Teaching our Kids to Kill”. En français, tu trouveras le bouquin “Comment la télévision et les jeux vidéo apprennent à nos enfants à tuer”, qui est en fait la traduction française d’un article publié en 2000, et que, pour avoir lu, je ne recommande pas. Son credo est le suivant, et il le répète partout : “games give the skill, the will and the thrill to kill”. Il peut être résumé dans les points suivants :

  • Tuer n’est pas un acte naturel : ça s’apprend, et il faut être conditionné (“désensibilisé”) pour ça.
  • Pendant la seconde guerre mondiale, le nombre de personnes qui touchaient leur cible était de 15%. Grâce aux programmes de conditionnement de l’armée, il a atteint 90% lors de la guerre du vietnam.
  • Pour tuer, il faut trois choses : une arme, la compéténce, et le conditionnement nécessaire (mobile ou désensibilisation).
  • Or, les jeux vidéo du type FPS permettent d’avoir la compétence et le conditionnement. Et les armes sont là depuis longtemps.
  • Conclusion : les FPS entraînent à tuer de la même façon que l’armée américaine, à ceci près que ce n’est pas encadré.

Bon, en fait, il y a plein de problèmes dans cette théorie. Les statistiques (15% et 90 %) que je viens de citer sont contestées par au moins deux sources différentes, de même que l’essentiel de la théorie grossmanienne a été réfuté par le Police Policy Studies Council. De plus, il est manifeste que Grossman n’a pas joué aux jeux qu’il accuse. L’ennui, c’est que sa théorie est très largement répandue, aussi bien chez les détracteurs habituels du jeu vidéo (dont il fait partie) que parmi le grand public. En témoigne le livre de Martin Monestier, “Les enfants assassins”, qui la reprend largement dans un de ses chapitres.

En fait, il y avait déjà eu d’autres “school-shootings” où les jeux vidéo ont été blâmés, en 1998, soit un an avant Littleton : Paducah, dans le Kentucky, et Jonesboro (justement !) dans l’Arkansas. On peut dire que Paducah était la “répétition générale” de Littleton puisque cette affaire est la première en rapport avec les jeux vidéo dans laquelle l’avocat Jack Thompson s’est impliqué. En fait, Michael Carneal, le tueur de Paducah, aimait jouer à des jeux vidéo tels que Doom (mais aussi Final Fantasy 8), et ça a suffi pour que Thompson mette son grappin sur l’affaire et poursuive en justice les compagnies de jeux vidéo. Depuis, l’affaire a été classée sans suite.

[quote]En mettant tout sur le dos des jeux vidéo, la société s’est dédouannée du problème en le rejetant sur un simple aspect de la vie de ces garçons et en a fait une généralité, afin de ne pas se sentir coupable. Les jeux vidéo ont-ils pu avoir une influence ? Pour les médias avides de sensationnalisme, oui, c’est la raison principale, pour ceux qui cherchent à aller un peu plus loin, oui mais à faible, voir très faible, dose.

Michael Moore a fait un excellent film la dessus: Bowling for Columbine. Dans ce film les premiers mots parlent clairement du fait que les gamins jouaient à des jeux vidéo violents. Puis il parle aussi qu’ils ont fait une partie de bowling juste avant (on doit abattre des quilles avec une boule, on aurait pu faire le paralèlle quilles = personnes). Que leur vie n’était pas vraiment proche de “l’american dream”. Que depuis plusieurs dizaines (voir centaines) d’années, le principe de la consommation par la peur se vulgarisait (cf après les attentats du 11 septembre et les ventes de produits de “protection”) et qu’ils ont pu être influencés. Et surtout u’ils puissent avoir accès à des armes à feu sans problème.[/quote]

On peut aussi parler du film “Elephant” de Gus Van Sant. Cela dit, depuis Littleton, il y a quelque chose qui a changé. Avant, quand les jeux vidéo étaient blâmés, on évitait soigneusement de blâmer le reste. Par contre, depuis Littleton, il y a de plus en plus d’études et d’actions qui se sont engagées contre la violence dans TOUS les médias quels qu’ils soient (télévision, jeux vidéo, musique, radio…). Cela ne veut pas dire que c’est mieux pour les jeux vidéo, par contre. Parce que si beaucoup de critiques contre la “téléviolence” ne visent a priori que les “jeux violents”, le jeu vidéo en lui-même ne leur inspire que du mépris.

Ce n’est plus tout à fait vrai : il existe un “lobby” du jeu vidéo, ou plutôt de l’industrie du jeu vidéo. Il est regroupé dans l’ESA, l’Entertainment Software Association (anciennement IDSA) présidée par le charismatique Douglas Lowenstein et qui regroupe la plupart des grands éditeurs de jeux. C’est grâce à l’ESA, notamment, que des études sur les effets positifs des jeux ont pu voir le jour et contrebalancer les études sur les effets négatifs. Et surtout, c’est grâce à l’ESA que la pluie actuelle de lois contre la vente de jeux “violents” aux mineurs ont été déclarées anti-constitutionnelles, et donc annulées. Le problème, c’est que les activistes anti-jeux peuvent maintenant arguer que le “puissant lobby du jeu vidéo” bloque toutes les lois qui nuirait à leurs intérêts, et ils comparent même l’industrie du jeu vidéo à celle du tabac. Ce qui permet de faire un tas de parallèles foireux.

Edit : j’ai rajouté les liens pour ceux qui veulent en savoir plus

je me posais une question aussi sur la chasse … enfin je sais pas vous trouverais peut etre ca un peu con mais j’aimerais avoir votre avis

pourqoi ont dit qu’une personne qui joue a un jeux violent peut devenir violente et tuer alors qu’une personne qui ce ballade avec une vraie armes et qui tue des vraie chose vivantes la on ne dit rien
et la c’est bien le plaisir de tuer il me semble …

pourtant si on jouant avec un clavier et une souris on apprend a tuer avec une armes , quece que ca devrais donner si on s’entraine avec une vraie armes sur des animaux vivant ?

et je sais pas si c’est une question d’age je crois qu’il y as pas mal de gens assez jeunes qui chasse deja ou meme de gosse qui accompagne oncle robert et papa a la chasse du dimanche non ?

Juste une autre citation que j’ai lu il y a longtemps sur Factornews, elle résume bien l’idée et m’a fait mourir de rire, désolé de ne pas me souvenir du nom de son auteur :
“Depuis que j’ai joué a Super mario, chaque fois que je vois une tortue, je lui saute dessus.”

[quote=“stavenger, post:24, topic: 29344”]je me posais une question aussi sur la chasse … enfin je sais pas vous trouverais peut etre ca un peu con mais j’aimerais avoir votre avis
pourqoi ont dit qu’une personne qui joue a un jeux violent peut devenir violente et tuer alors qu’une personne qui ce ballade avec une vraie armes et qui tue des vraie chose vivantes la on ne dit rien
et la c’est bien le plaisir de tuer il me semble …

pourtant si on jouant avec un clavier et une souris on apprend a tuer avec une armes , quece que ca devrais donner si on s’entraine avec une vraie armes sur des animaux vivant ?

et je sais pas si c’est une question d’age je crois qu’il y as pas mal de gens assez jeunes qui chasse deja ou meme de gosse qui accompagne oncle robert et papa a la chasse du dimanche non ?[/quote]

En ce qui me concerne, j’ai déjà tenu une arme dans les mains. C’était aux Etats-Unis, et j’avais 10 ans, et je me souviens du poids des armes et de l’extrême difficulté de viser. Cette difficulté, je ne l’ai retrouvée ni avec les FPS, ni avec “Duck Hunt”, ni même avec les jeux d’arcade du type “Mad Dog McCree”. A la rigueur avc les carabines de fête foraine, mais ce n’était déjà plus pareil.

Sinon, pour Mario et la tortue, Mickmils de Grospixels (auteur de l’essai "Le 11ème art, disponible en ligne) a relayé une anecdote selon laquelle un journaliste avait demandé (sérieusement !) à un joueur si à force de jouer à Sonic, il n’avait pas envie de faire du mal à des animaux !

Merci a Shane pour les (grandes) précisions très bien documentées.
Pour ma part, si j’ai fait l’impasse sur les précédentes affaires de school-shooting car c’est Littletown qui a mis les feux aux poudres vis-à-vis des médias (même si les précédentes affaires commençaient à tourner autour du pot). En tout cas de mon point de vue (mais je ne me considère pas comme un exemple :stuck_out_tongue: )

Oui, excellent film que j’ai vu aussi mais je l’ai trouvé que trop peu explicatif. On voit juste la journée des 12 gamins assassinés, presque rien concernant les tueurs. Pour quelqu’un ne connaissant pas l’histoire, c’est beaucoup trop flou.

C’est le gros problème, l’ESA utilise les lois, la NRA utilise beaucoup plus la pression sur les politiques. En clair, on ne peut pas vraiment qualifier ce que fait l’ESA comme du lobbying.

Edit
ps: j’oubliais: bon courage pour la suite, c’est vraiment un gros morceau :stuck_out_tongue:

[quote=« arsheron, post:27, topic: 29344 »]Merci a Shane pour les (grandes) précisions très bien documentées.
Pour ma part, si j’ai fait l’impasse sur les précédentes affaires de school-shooting car c’est Littletown qui a mis les feux aux poudres vis-à-vis des médias (même si les précédentes affaires commençaient à tourner autour du pot). En tout cas de mon point de vue (mais je ne me considère pas comme un exemple :stuck_out_tongue: )[/quote]

En fait, je n’avais entendu parler que de Littleton jusqu’à très récemment quand j’ai commencé à me documenter sur la situation du jeu vidéo aux Etats-Unis, et je me suis rendu compte à quel point on est peu informés en France de ce qui se passe là-bas (du point de vue du jeu vidéo en tout cas).

Pour Littleton, c’est effectivement cette fusillade qui a mis le feu aux poudres dans les médias, mais Paducah et Jonesboro méritent d’être retenues car elles ont permis les « entrées en scène » de Jack Thompson et Dave Grossman, et elles leur ont permis du même coup de ramener leur fraise pendant Littleton. C’est pour ça que je parlais de « répétition générale ».

C’est sûrement vrai, mais du point de vue des activistes qui combattent contre la violence dans les médias (ou carrément les jeux vidéo en tant que tels), ça ne change pas grand-chose, puisque les actions de l’ESA, associées aux bénéfices records du jeu vidéo, leur permettent de se poser en David contre Goliath , de mettre tout le monde dans le même sac démago de « l’industrie du jeu vidéo », et de faire des parallèles tout aussi démagos avec l’industrie du tabac. Et cet angle-là, je l’ai déjà vu dans la presse généraliste.

[quote]Edit
ps: j’oubliais: bon courage pour la suite, c’est vraiment un gros morceau :P[/quote]

Merci bien, il nous en faudra :stuck_out_tongue: :stuck_out_tongue: (à moi comme à tous ceux qui font ce genre d’actions)

JOYSTICK -Sept 93- “LA FRANCE VEUT LA MORT DU JEU-VIDEO”

http://www.mezimages.com/membres/08/103043…-LFVLMDJV-1.jpg
http://www.mezimages.com/membres/08/103044…-LFVLMDJV-2.jpg
http://www.mezimages.com/membres/08/103045…-LFVLMDJV-3.jpg
http://www.mezimages.com/membres/08/103046…-LFVLMDJV-4.jpg

je ne sais pas si ca avait déjà été posté …

On parle d’addict ou de la des politiques avec le monde du jeu video ? J’ai pas trop compris.

je me suis souvent demander si l’acharnement des medias contre les jeux video, ( et dans une moindre mesure des jeux de roles) n’etait pas du au fait quils “perdent du temps de cerveau disponible”

en clair, ils perdent des parts de marche sur les jeunes

les joueurs prennent en effet la pluspart de leur temps de jeu sur leur temps de television, et quand il la regardent, ils regardent des dvd ou des series( sans pub)

Le sujet a quand même un an…

Bon anniversaire le sujet !

Yavin, tu viens de me faire éclater de rire au taf. C’est pas très très gentil. Aussi à l’avenir te prierai-je d’être un peu moins drôle.

Normalement, ca ne devrait pas arriver avant l’an prochain, pas de soucis a se faire B)

je viens de me taper tout le thread et il a unan … moi qui pensais que c’était un truc frais, oué oué … j’ia pas regardé la date des posts.

y’a pas trop d’archéologue sur geekzone donc bon …

Pareil, mais il est vraiment instructif, comme thread, alors oui: bon anniversaire! B)
Et puisqu’on est quelques uns à l’avoir (re)lu, j’apporte ma modeste contribution. Dire que jouer aux FPS apporte la compétence au tir à armes à feu est d’une connerie sans borne.
Je tire à l’arme de poing (SIG PRO 2022, PA MAS G1) et à l’arme d’épaule (fusil à pompe, HK MP5, FAMAS, TIKKA, AK47…etc) et m’estime plutôt bon. Et je peux garantir que ce ne sont pas mes médiocres performances en FPS qui auront pu m’aider en quoique ce soit!
L’inverse est également vrai: je reste une burne en FPS après plusieurs années.
CQFD.

[quote=“Shiriu, post:37, topic: 29344”]Pareil, mais il est vraiment instructif, comme thread, alors oui: bon anniversaire! B)
Et puisqu’on est quelques uns à l’avoir (re)lu, j’apporte ma modeste contribution. Dire que jouer aux FPS apporte la compétence au tir à armes à feu est d’une connerie sans borne.
Je tire à l’arme de poing (SIG PRO 2022, PA MAS G1) et à l’arme d’épaule (fusil à pompe, HK MP5, FAMAS, TIKKA, AK47…etc) et m’estime plutôt bon. Et je peux garantir que ce ne sont pas mes médiocres performances en FPS qui auront pu m’aider en quoique ce soit!
L’inverse est également vrai: je reste une burne en FPS après plusieurs années.
CQFD.[/quote]
A priori j’auari tendance a penser comme toi,mais je me permet quand même de corriger ton raisonement :
Hypothèse Si A alors B
Ton cas : B , mais pas A
Donc l’hypothèse est fausse

Ben non, comme on a B mais pas A, on peut juste en conclure que si B alors pas forcément A, mais A entrainant B est toujours possible.

Voila j’espere ne pas avoir été clair tout en restant [HS]

[quote=“Lukkant, post:38, topic: 29344”]A priori j’auari tendance a penser comme toi,mais je me permet quand même de corriger ton raisonement :
Hypothèse Si A alors B
Ton cas : B , mais pas A
Donc l’hypothèse est fausse

Ben non, comme on a B mais pas A, on peut juste en conclure que si B alors pas forcément A, mais A entrainant B est toujours possible.

Voila j’espere ne pas avoir été clair tout en restant [HS][/quote]
Très clair. Ca me rappelle mes tables de vérité! Ma construction logique est bancale, mais je pense que tu as compris le fond de mon propos.

Les FPS apprennent quand même qu’on tue quelqu’un plus vite en visant la tête… Personne n’y aurait pensé sinon B)