Bienvenido AmigaOS 4.0

Hyperion Entertainment est très fier de nous annoncer la version finale d’AmigaOS 4.0, système d’exploitation des ordinateurs de la ligne Amiga.

[center][/center]

Lancé en 1985 par Commodore Business Machine (CBM), AmigaOS 1.0 était l’un des premiers systèmes d’exploitation 100% graphique et multitâche. Après avoir dominé pendant près de 10 ans le marché de la micro-informatique personnelle, la chute de CBM, en 1994, a stoppé net la présence de l’Amiga sur le marché mondial de l’informatique, sans pour autant sonner le glas de la machine.

Depuis la fin de Commodore, il existe toujours une communauté “Amigaphile” qui, bien que réduite, a permis la création de nouveaux produits de la marque rouge et blanche, comme l’Amiga One, véritable Amiga nouvelle génération équipé de processeurs G3 ou G4 pouvant atteindre le gigahertz, sorti en 2004, auquel se destine cette toute dernière version du système d’exploitation.

AmigaOS 4 reste dans la plus pure tradition de ses prédécesseurs puisque si de nombreuses améliorations interne ont été réalisés (gestion de la mémoire, des périphériques externes…), l’interface reste strictement identique à celle des premières version du système, de même que le fonctionnement global du système, toujours à base de “prefs”, “tools” et autres “dev”.

Au niveau de la compatibilité, tous les logiciels Amiga “classique” de l’époque 68000 (de l’Amiga 1000 à l’Amiga 4000 en passant par les fameux 1200 et 500) fonctionneront sans problème, de même que les logiciels et jeux optimisés PowerPC et/ou OpenGL (Quake 3, Shogo…). En revanche les jeux exclusivement codés pour Amiga classique nécessiteront de passer par une émulation des chipsets graphiques d’origine.

Malheureusement, on pourra noter que si le système d’exploitation est prêt, le matériel nécessaire à le faire fonctionner n’est plus disponible depuis quelques temps. Hyperion annonce tout de même la disponibilité prochaine (début 2007) de nouvelles plates-formes hardware compatibles.

Le site officiel d’AmigaOS 4

L’annonce de la disponibilité de la version finale d’AmigaOS 4 par Hyperion

Source : amigaimpact.org

L’Amiga vaincra!!!

Oui bon commentaire inutile mais qu’ils se méfient les vista et autre minux, le Workbench est de retour!

Ah ouais, quand même… Les modos ont fait un serieux boulot de mise en page pour la news. (gras, italiques, guillemets…)

Je prend note, je saurais pour la prochaine fois.

J’ai juste fait un petit édit pour remplacer une typo que j’avais dû laisser (“optimisation” au lieu de “émulation”).

Sinon ben malheuresement, je suis pas prêt de voir l’OS tourner, contrairement à ce qui avait été initialement annoncé, un amiga classique avec un accelerateur powerPC suffit pas à le faire tourner, il faut obligatoirement un AmigaOne, produit en très petite quantité pendant un temps limité et introuvable.

edit : Par contre l’Amiga n’est pas “de retour”, loin de là. Déjà ce n’est plus qu’une machine peu ambitieuse qui a abandonné depuis un moment toute velleité de véritable retour sur le marché, et dont les performances brutes sont à la ramasse, et plus la machine révolutionnaire que ça a été. Le seul marché visé est celui des geeks qui veulent une machine sympa avec une forte personnalité. Toutes les sociétés qui tournent aujourd’hui autour de l’amiga sont au mieux (devenu) incompetentes (elbox), au pire vereuses (haage & partners). Ou alors, comme Hyperion, ils sont déficitaire sur l’Amiga et se rattrape en faisant du PC ou du Mac.

C’est une machine sympa, que j’utilise et que je défend, mais il faut savoir dans quoi on s’embarque. Par exemple on a un navigateur web qui gere le flash, un autre les CSS, c’est fromage ou dessert.

Merci pour la précision, j’en étais resté au Workbench 3.1 qui faisait tourner mon 500, il y a “quelques” années.

Attention, pas pour les cafardeux, le dernier jour d’une usine Amiga : http://www.youtube.com/watch?v=NRI7hHwiRxk

Sinon, une feature en plus d’OS4 par rapport à windows : il lit les DVD video out of the box.

et bien Vista lit les dvd out of the box d’après le test de clubic. (si tu achètes la version qui va bien). AmigaOs a sûrement de vrais arguments face à un poids lourd, mais pas ce genre que tu cites. la liste d’app a toujours été favorable à windows depuis…windows ? pour ce qui est de la compatibilité, de la rapidité, de la fiabilité, là par contre d’autres OS (modernes ou anciens) ont leur cartes à jouer.

Ouhlà, ne comparons pas AmigaOS à Vista, déjà que le comparer à XP c’était limite de ma part.

AmigaOS 4, c’est juste un gros lifting de l’OS de 85, en gros il est à AmigaOS 1.0 ce que 2000 est à NT4. (esthetique mise à part, le passage de 4 couleurs à 16 millions ça se voit un peu quand même)

Honnêtement, AmigaOS n’a aucun autre “big selling point” que celui d’être l’OS des Amiga. Il est agréable à utiliser, un peu plus simple sur beaucoup d’aspects, très très different de Windows (plus different de Windows ou MacOS que Windows et MacOS sont differents entre eux), mais n’apporte rien “en plus”. Quand je parle de la lecture DVD out of the box c’est ironique.

Le gros point faible d’AOS4 c’est quand même son manque de soft. En gros, les softs linux les plus importants sont portés (mais c’est pas évident parcque ça demande de les remanier serieusement, le window manager est très different des principaux linuxiens, MacOS ou Win), mais il y a quand même des trous béants au niveau de l’offre logicielle. Le plus important d’entre eux étant le manque de navigateur de reference (comme dit, on se retrouve dans une situation de plusieurs navigateurs, dont pas un seul non-beta ne gere les CSS… Et si le navigateur qui gere les CSS devrait bientôt être disponible sous OS4, rien ne dit qu’il sera backporté sous OS3).

En revanche au niveau software il y a quand même beaucoup de softs exclusifs (soit datant de la période 68000, soit refait from scratch) qu’on ne retrouve pas ailleurs puisque la communauté Amiga est assez fermée/exclusive. Par exemple niveau traitement de texte, on a une tetrachiée d’excellents softs uniquement Amiga. De même que plutôt que de porter gaim, nous l’avons repompé le concept pour le refaire entièrement, et on a un soft bien fini, bien leché, bien amiga : http://www.the-snakepit.co.uk/projects/epistula.php

Bon, ça semble mal barré pour la dispo de nouveau hardware…

AmigaOS 5 (qui est en cours de dev depuis un petit moment) sera multiprocesseur. (i.e. dispo sur x86)

that sucks.

C’est fou quand même que 12 après on essaie encore de développer sur cette machine (bon, je sais, y a toujours des dingues qui sont sur C64).

Belle news en tout cas, c’est sympa d’avoir des nouvelles. Pour ma part, j’ai toujours mon 1200 qui fonctionne, mais je n’ai ni l’envie ni le temps (ni les connaissances) pour refaire vivre la flamme.

Dommage, ma période 1200 était ma préférée, et j’en garde encore un super souvenir.

Ouais enfin sauf que l’Amiga One (auquel se destine OS4) n’a pas 12 ans mais à peine deux. Je suis sur que ton PC est plus vieux que l’amiga dont on parle dans la news, et n’a pas des performances si eloignés (G4 1Ghz contre ton… 2100+ c’est ça ?)

L’amiga ce n’est pas que une vieillerie du passé. Techniquement, le PC est même plus vieux que l’Amiga.

je demande (gentiment hein)
Quel est l’interet de cet OS?
Enfin, je suis juste curieux, a entendre, il s’agit d’un OS qui est sous… euh… assistance respiratoire et cardiaque par nostalgie, ou il y a un interet quelquepart?

Il y a encore une certaine communauté Amiga qui ne demande qu’à migrer vers des ordinateur plus puissants tout en restant sur Amiga. Respirateur artificiel ? Ben… pas forcément, OS4 se vend quand même… peut être pas suffisament pour être rentable, mais il y a quand même une demande.

AmigaOS 4 permet d’utiliser les Amiga new gen, qui ne sont plus compatible avec l’AmigaOS 3 (sauf via émulation), ce qui est déjà pas mal. Le fonctionnement interne de l’OS a également été modifié pour tenir en compte de ce qui est aujourd’hui demandé d’un OS moderne (gestion de la mémoire plus fine…)

en soi ça n’apporte rien de plus que Windows, je contesterais pas ça, mais ça permet d’avoir quelque chose de different. Selon ce qu’on attend d’un ordinateur, on peut être plus ou moins satisfait de OS4 ou Windows.

Personellement, je prefere utiliser mon Amiga plutôt que mon PC (et j’investis d’avantage dans l’Amiga que dans le PC), parcque je le trouve plus agréable à utiliser, tout simplement. Parcque je prefère avoir un unique fichier “startup-sequence” plutôt que 15 moyens de lancer un executable au boot, parcque j’aime avoir tous les paramètres du systeme dans un même dossier en texte clair plutôt que ce soit eparpillé partout dans le système, et particulièrement dans une base des registres imbitable, parcqu’il n’y a jamais besoin de rebooter et qu’on peut charger et decharger des drivers on the fly, parcque les drivers sont toujours constitué d’un seul et unique fichier executable qu’il suffit de lancer pour charger, parcque les meilleurs jeux 2D 85-95 sont disponible nativement… L’Amiga ne permet pas de faire plus que Windows, Linux ou MacOS, mais il permet de le faire differement et/ou de manière plus naturelle/facile/agréable.

Oui j’ai bien un 2100+ qui a 4 ans et demi maintenant B) Tu as bonne mémoire !

Cela dit dans mon message je parlais de l’Amiga « d’origine ». Disons que pour moi le dernier « vrai » Amiga reste le 1200, qu’on pouvait modifier (un pote avait mis dessus un 68060 d’ailleurs, il y avait des cartes accélératrices avec ce processeur. Le mien a une carte 68020 cadencé à 28Mhz (au lieu des 14 de base) et 2 Mo da Ram de plus B) ). Et le dernier Workbench le 3.5 (qui tournait sur 1200 si ma mémoire est bonne). Et je te rejoins sur l’aspect fondamentalement pratique du Workbench. Qu’est-ce que j’ai pu le bricoler celui-là… et en comprenant ce que je faisais en plus ! :smiley:

Donc c’est vrai que les derniers ordinateurs portant le nom « Amiga » sont récents. Mais pour moi c’est devenu trop confidentiel pour que ce soit véritablement intéressant. Si tu veux, le nom « Amiga » n’a, à mon avis, plus grand chose à voir désormais avec ce qu’il était à l’origine. C’est pourquoi d’ailleurs je n’ai plus trop suivi son actualité.

Ben je suis pas loin de penser comme toi (sauf que le dernier AmigaOS Commodore c’est le 3.1 et le dernier AmigaOS 68000 c’est le 3.9).

personellement je suis sur un 1200 équipé d’un 68040, de 64 megs de ram, d’un accelerateur PPC 160Mhz, d’extensions PCI, d’une Radeon 9200, de ports USB, de carte réseau 100mbits PCI, d’une sound blaster 5.1, et d’un lecteur DVD dans un boitier Ateos. (et c’est incroyablement fluide, même si les performances brutes feraient rire n’importe quel PC actuel)

Une photo

Je vais quand même te présenter le point de vue des pro Amiga NG, qui n’est pas ininteressant (et que je me prend régulierement dans la figure sur les forums Amiga Impact)

Au fond, qu’est ce que ça a encore d’un Amiga de 1992 ? Je n’utilise plus ni le processeur, ni la ram, ni la carte graphique, ni la carte son, et 90% des fonctions de la carte mère sont soit sur la carte acceleratrice soit sur le board PCI… Même le boitier, le clavier ou la souris ne sont plus d’origine.

les nouveau Amiga permettent juste de se débarasser de la seule partie qui n’est plus fabriquée, la carte mère 68000. D’ailleurs juste pour le fun, comparons ce qu’on peut avoir de mieux comme Amiga 1200 et un Amiga One G4 800Mhz.

OS : 4.0 à terme sur le 1200, 4.0 sur Aone
Processeur réellement utilisé : G4 800Mhz dans les deux cas. (sur 1200, le 68000 n’est même pas alimenté, pas utilisé du tout)
Mémoire : DDR DIMM
Disque dur : Parallel Ata classique.
Extensions : Plusieurs ports PCI, un port AGP 8X
Carte graphique : dans les deux cas, le plus courant est le radeon 9200
Autres cartes PCI (son, réseau, USB, Firewire…) : exactement les même vu que les drivers sont compatible entre eux.
Boitier : ATX normal non modifié pour un AmigaOne, ATX recarossé pour A1200 (il y a eu environ 1000 4000T fabriqués par Commodore disposant de boitier spécifique Amiga, absolument introuvable. Les autres 4000T sont des boitiers PC recarossés par ESCOM)

Même si le grand public s’en est desinteressé, l’Amiga n’a jamais cessé d’évoluer, petit bout par petit bout, alors forcément si on compare un Amiga de 1992 à un Amiga de 2006, oui, c’est assez different. Mais si on prend l’Amiga de pointe année par année, avec petit à petit des ajouts comme cartes 68000, cartes PPC, supplements de ram EDO, SDR, DRR, ajout de ports ISA, PCI, AGP, ajout de cartes graphiques Zorro, PCI, AGP, de carte son, réseau PCMCIA puis PCI, ports USB, Firewire, souris optiques… au final le dernier amiga “basé sur un 1200 classique” c’est quasi la même chose qu’un Amiga One. (au point que OS4 sera disponible dans un futur proche pour les Amiga classique avec accelerateurs PPC).

Prend un Mac de 1992 (processeur 68000, affichage monochrome) et un Mac de 2006 (processeur Intel), il y a beaucoup beaucoup plus de difference qu’entre un Amiga 1200 et un Amiga One. Dirais tu pour autant que les derniers Mac ne sont pas “des vrais macs” ? et ça marche aussi avec le PC, une machine à base de 386 et une machine à base de Core 2 Duo n’ont pas grand chose à voir… est ce qu’un PC 2006 n’est pas “un vrai PC” ?

Après oui, l’ambition n’est plus la même, il ne s’agit pas d’avoir une réelle part de marché dans le monde informatique. Mais d’un point de vue strictement materiel, on ne peut pas vraiment dire que les nouveaux Amiga ne sont pas des “vrais” amiga. C’est une évolution assez logique, et la machine en elle même, au niveau software ou hardware, est en continuité totale avec les Amiga historiques.

Oh accessoirement, le Workbench n’est pas un système d’exploitation, c’est juste l’équivalent Amiga du “bureau” windows.

Rahhh je veux ton 1200 B) Tu fais quoi avec d’ailleurs ? Tu joues, ou tu fais de la bureautique ? (moi j’adorais le clavier de mon 1200 et taper mes textes avec).

Sinon oui ton argumentaire est pas faux (© Perceval)…
Mais pour moi la philosophie d’une machine passe aussi par le constructeur.

Pour les Macs par exemple, c’est toujours Apple le constructeur et le développeur, ce qui fait que même si les machines, en terme hardware, évoluent, la “philosophie”, quelle qu’elle soit, reste la même.

Pour les PCs c’est l’inverse : vu que c’est un concept et que chacun peut fabriquer des morceaux, il n’a jamais eu de constructeur officiel (bon, sauf IBM au début, évidemment), et donc sa “philosophie” a toujours été plus ou moins le bricolage, le fait d’assembler des morceaux, etc etc. Et c’est toujours là aujourd’hui.

Tandis que pour l’Amiga, sa “philosophie” n’existe plus, en tout cas plus depuis le Workbench 3.1 (je sais pas pourquoi j’avais imprimé le 3.5 comme étant celui de Commodore aussi).
Si, aujourd’hui, Commodore faisait encore de l’Amiga, j’en aurais certainement un. Maintenant, peut-être que tu as raison en disant, en substance “si Commodre avait continué l’Amiga, on serait pas loin de l’AmigaOne d’aujourd’hui”.
Ouais peut-être.
Mais je sais pas, j’ai du mal à reconnaitre le côté “Amiga” derrière tout ça, même si je t’accorde volontier qu’en fait, je sais pas trop ce que je cherche, et que j’ai du mal à imaginer ce que serait un “vrai” Amiga pour moi, là, aujourd’hui. Donc que je parle un peu dans le vide en fait. Je crois surtout que je regrette l’époque où je m’éclatais sur mon 1200.

Je suis content que ça continue, mais en même temps un peu triste devoir que c’est si confidentiel.

Ben il y a une chose que l’Amiga a très incontestablement perdu, c’est le côté révolutionnaire/novateur/5 ans d’avance sur tout le reste (aujourd’hui c’est plutôt 5 ans de retard… quel gâchi), mais sinon…

L’amiga c’est quoi ?

  • Un ordinateur avec une forte personalité. Beaucoup d’utilisateurs Amiga (ou même ex utilisateurs) trouvent que l’Amiga à une “âme”, un petit quelque chose. Et puis c’est pas un hasard si la société qui developpe le systeme d’exploitation s’appelle h “Entertainment”.

  • Une architecture/un processeur “noble”. On l’entend souvent sur les forum Amiga. Le x86 est vu comme du bricolage, une vieille architecture patchée et repatchée, handicapée par toute la compatibilité qu’il doit assurer. (on peut installer MS-Dos 1.0 sur un PC actuel). L’Amiga reste un ensemble homogène, Commodore n’a pas hésité à faire table rase du C64 pour lancer l’Amiga, et aujourd’hui Hyperion n’hésite pas à envoyer la vieille architecture qui prenait le chemin du PC (cf mon Amiga) pour repartir sur une base plus saine, avec une compatibilité assurée à 100% par de l’émulation logicielle.

  • Un systeme d’exploitation bien à part, très simple, entièrement graphique.

  • Une machine entourée de légende. Depuis la première présentation de la boing ball jusqu’aux relations complexes d’aujourd’hui entre Hyperion, Eyetech, Amiga Inc, Genesi, et même IBM… On a toujours quelques anecdotes croustillantes à apprendre.

Vraiment, j’ai du mal à comprendre comment, en soi, le nombre d’utilisateurs de la machine peut te la faire apprecier ou moins apprecier. Commodore serait toujours là et en forme qu’on aurait pas forcément les applications multi plate forme actuelles sur Amiga, puisque la machine a toujours été historiquement très fermée.

Et la philosophie du constructeur ? Certes, Hyperion ne déborde plus d’ambition, mais c’était le réalisme ou la ruine… On peut quand même noter que cette société developpe à perte sur Amiga et se rattrape par d’autres activités, et continue de developper en sachant pertinament qu’ils ne feront pas un copek là dessus. Un peu comme quand Sega a sorti la dreamcast, mais en encore plus poussé. Certains jugeront cette attitude ridicule, elle est quand même bien plus admirable que celle des dirigeants de Commodore, et en particulier certains aux sujets desquels on pourrait en raconter de bien belles. Sans parler des diverses sociétés plus ou moins verreuses qui tournaient autour de l’Amiga à cette époque.

Ce que je fais sur mon Amiga ? Et bien en gros, ce que Linux peut faire (sauf que le systeme est incomparativement plus simple que linux, et que le boot est quasiment instantané - moins de 3s)… Evidemment je manque parfois de puissance de feu pour les jeux recents ou certaines applications multimedia, mais je peux :

  • Regarder des DVD (je pourrais également regarder des divx si je changeais mon processeur pour quelque chose de plus véloce… je peux regarder des mpeg, mais bon)
  • Faire à peu près tout ce dont on pourrait avoir besoin en bureautique (traitement de texte moderne, tableur…)
  • Jouer. les meilleurs jeux 2D sont de toute façon sur Amiga, les jeux 3D recents sont très rare mais il y en a quelques uns. (quake 1 à 3, Shogo, Heretic… oui, on se repete souvent quand on parle des jeux 3D sur Amiga… et certains genres sont totalement absent, il n’existe pas un seul MMORPG sur Amiga)
  • Ecouter de la musique
  • Aller sur le web, utiliser des messengers

le genre de chose que tu pourrais attendre de tout ordinateur.

Par contre il semble plus ou moins acquis, même pour les amigaïstes les plus mordus, même pour les sociétés qui developpent du hard et du soft, et malgré l’euphorie actuelle qui entoure la sortie d’OS4, qu’à terme l’Amiga va mourir commercialement et ne pourra plus se remettre à jour. La quasi totalité de la communauté Amiga est constituée d’anciens de l’époque Commodore, et chaque année une bonne partie d’entre elle cesse de s’interesser soit à l’Amiga, soit à l’informatique en général… si bien que le marché sera bientôt trop petit pour permettre le developpement de nouveaux produits/logiciels. Et l’informatique est un monde qui évolue vite, un client messenger pas mis à jour pendant quelques années devient vite inutile, un client web fini également par le devenir à moyen terme (essayer de surfer avec IE 2.0). Profitons en tant que ça dure encore un peu.

[quote=“FMP_thE_mAd, post:9, topic: 32315”]C’est fou quand même que 12 après on essaie encore de développer sur cette machine (bon, je sais, y a toujours des dingues qui sont sur C64).

Belle news en tout cas, c’est sympa d’avoir des nouvelles. Pour ma part, j’ai toujours mon 1200 qui fonctionne, mais je n’ai ni l’envie ni le temps (ni les connaissances) pour refaire vivre la flamme.

Dommage, ma période 1200 était ma préférée, et j’en garde encore un super souvenir.[/quote]

Cela fait bien 3 ans que je me suis séparé de mon 1200 PPC mais je garde comme toi un super souvenir de ma période 1200, peut-être plus que de ma période C64 même si c’est avec lui que j’ai commencé à coder (en assembleur B) ).

Cependant, à cette époque (celle du 1200, hein) j’avais beaucoup de temps libre (lycéen quoi) alors que maintenant j’ai un gamin et que mon PC me sert surtout à surfer et à jouer parfois.

Ai-je raison de penser qu’étant donné l’abandon du PowerPC par Apple, si Hyperion commercialise une nouvelle plate-forme compatible Amiga, ce sera la seule machine grand public encore commercialisée qui ait un CPU big-endian ?

Tiens, tu écoutes de la musique toi maintenant ?

Naheulbeuk et Survivaure oui.

J’aurais dû dire “écouter des fichiers audio” ?

Drealmer :

N’oublie pas les consoles qui lorgnent de plus en plus vers l’ordinateur… Et puis l’Amiga passera au x86 un jour ou l’autre de toute façon, Hyperion parle d’AmigaOS 5.0 qui sera multiprocesseur, tout le monde traduit ça par “AmigaOS 5 sera un OS x86” dans la communauté.