BizSpark, Microsoft aide les startups

[center][/center]

Une belle phrase, mais qui passe à côté de l’essentiel pour une société qui se monte : au coeur de l’offre BizSpark de Microsoft, il y a la possibilité pour une startup de choisir de s’équiper entièrement en logiciel MS (Windows, Office, Visual Studio, etc.) pour… 0 euro. Évidemment, il y a un paquet de restriction, mais ça reste une offre très intéressante pour les gens dans ce secteur :

[quote]Pour vous inscrire à BizSpark, vous devez remplir toutes les conditions suivantes. Votre startup :
Est dans le secteur du développement de logiciels,
Est une entreprise privée,
Est en activité depuis moins de trois ans et
A un revenu annuel inférieur à 1 million $ US.

Afin de pouvoir utiliser les licences de production et le déploiement de solutions hébergées, les startups doivent également développer une solution en mode « Saas » (Software as a Service) sur n’importe quelle plateforme qui sera livrée sur Internet.[/quote]

Et si au bout de 3 ans, votre société est toujours debout, vous devrez rembourser à Microsoft toutes ces licences gratos. Ça vous coûtera… 100 dollars. Pour tout le pack. Voilà de quoi intéresser certains entrepreneurs…

Merci à Genji pour l’info !

Woa, clairement MS s’attaque a l’avance du libre dans les petites societes, la ou on leur dit que c’est moins cher de prendre du libre que du windows.
Ben la paf, c’est pas moins cher.

Enfin a voir en terme de nombre de licence et tout ca quand meme, ce qu’il est possible de faire.

LoneWolf
Et hop, une patate chaude pour le libre

Je suis pas super convaincu que les sociétés souhaitant se lancer dans des services de logiciel hébergés choissent une solution MS juste parce que MS leur offre les licences… Les startup c’est aussi un état d’esprit, des compétences internes, un projet : c’est un peu comme si toi tu voulais acheter un scooter et que j’essaie de te vendre une voiture à 1/2 prix. C’est une bonne offre, mais toi t’as pas le permis et puis tu voulais un scooter. Donc tu vas quand même prendre ton scooter.

Microsoft c’est pas les même qui fournissent gratuitement (ou très peu cher) des logiciels de développements aux étudiants ?
Et maintenant ils fournissent des logiciels de développements à des start-up. Perso, j’y vois une continuité dans leurs offres sur le coup.
On attire les jeunes étudiants avec nos logiciels, ils se forment dessus pendant leur temps libre, voire pendant les cours.
Puis si certains décident de monter une entreprise, comme le dit unreal, ça va se jouer sur leur compétence et leur état d’esprit, et sur le coup ils auront été formaté aux logiciels de dev Microsoft et en reprendront une couche à ce moment là.

+1 sur le raisonnement, d’accord c’est gratuit mais les restrictions doivent être énormes. Et une startup qui préfère rester indépendante ne choisira surement pas cette offre, car après 3 ans, il faudra renouveler les licences et sortir le chéquier.

Ça reste quand même une excellente affaire pour les sociétés qui souhaitent investir dans les solutions Microsoft.

[quote=“ZGoblin, post:5, topic: 49073”]+1 sur le raisonnement, d’accord c’est gratuit mais les restrictions doivent être énormes. Et une startup qui préfère rester indépendante ne choisira surement pas cette offre, car après 3 ans, il faudra renouveler les licences et sortir le chéquier.

Ça reste quand même une excellente affaire pour les sociétés qui souhaitent investir dans les solutions Microsoft.[/quote]
Les restrictions sont exposées dans la news. Et un peu plus en détail sur le site de l’initiative.

To be eligible for BizSpark, all of the following must be true. Your Startup:
[ul]
[li] Is in the business of software development,[/li](This means the startup is developing a software-based product or service that will form a core piece of the startup’s own business. Startups cannot be in the business of providing services to others such as hosting, web agency, system integration or outsourced development.)
[li] Is privately held,[/li][li] Has been in business for less than 3 years (Startups who are actively engaged in software development but have not yet completed the formalities of establishing a business are also eligible for entry into BizSpark), and[/li][li] Has less than US $1 million in annual revenue (The Program may add local variances on the revenue limit requirement calibrated to local economic conditions in the startup’s place of business. ).[/li][/ul]To be eligible to use the software for production and deployment of hosted solutions Startups must also be developing a new “software as a service” solution (on any platform) to be delivered over the Internet.

[quote=“zepostman, post:4, topic: 49073”]Microsoft c’est pas les même qui fournissent gratuitement (ou très peu cher) des logiciels de développements aux étudiants ?
Et maintenant ils fournissent des logiciels de développements à des start-up. Perso, j’y vois une continuité dans leurs offres sur le coup.
On attire les jeunes étudiants avec nos logiciels, ils se forment dessus pendant leur temps libre, voire pendant les cours.
Puis si certains décident de monter une entreprise, comme le dit unreal, ça va se jouer sur leur compétence et leur état d’esprit, et sur le coup ils auront été formaté aux logiciels de dev Microsoft et en reprendront une couche à ce moment là.[/quote]
Lire continuellement les champs lexicaux du lavage de cerveau associé a ce genre de news devient fatigant, lassant. L’espece d’elitisme “le libre c’est aussi libre dans sa tete” qui est sous tendue ici me gave tout autant. “Etre formé à” est quand meme bien différent d’etre formaté. Développer des compétences, acquérir de l’expérience, ce sont des choses positives, surtout sur des outils qu’on sera amené en tant que dev a cotoyer un jour ou l’autre. Maintenant, c’est pas parce qu’on bosse avec des outils MS qu’on ne fait que ça. Je bosse régulierement avec Eclipse et Processing en Java (et d’autres softs avant de me focaliser sur Eclipse en IDE java). Ou PSPad pour tout ce qui est edition de scripts.

Et mes softs MS, j’ai bossé dessus seul, étant donné que j’en ai pas vu l’ombre pendant mes cours en BTS ou a l’Université, étant donné que leur rôle n’a jamais été de former sur des outils, mais de former la reflexion sur des problemes, sur les fondements de la technique, etc etc. (Université où, si tu as le malheur de lancer un Visual Studio, un groupe de ninjas barbus te saute a la gorge, avant de se disputer pour savoir s’il vaut mieux utiliser emacs, VI, Eclipse). On ne peut pas dire que les organismes de formation soient de grands pourvoyeurs de temps de cerveaux pour MS.

Bref, tout ça pour dire que ça serait cool d’etre un peu réfléchi sur le choix des mots.


Rajout : Et je me permet un rajout, étant donné la zone de flou qui entourait ces $100 “a la fin du programme”. Je viens de télécharger le PDF qui détaille l’offre, voilà ce qui est précisé :

What happens after three years of participation in BizSpark?

Generally, a Startup’s participation in BizSpark will end after 3 years or earlier if it terminates its
membership or if they’re no longer eligible (e.g., go public or are acquired).
At the end of their program participation: [ul]
[li]Startups will continue to enjoy the use rights of the BizSpark Program technology offer to develop, test and demonstrate as long as all members of the Startup comply with the End User License Agreement. [/li][li]Startups will no longer have use rights to the BizSpark Program technology offer for production and hosting. However, at the conclusion of their participation in BizSpark, Startups will have had the benefit of the BizSpark experience, better equipped to determine the production and hosting technology that best fits their business needs. [/li][li]Startups might choose to take advantage of a Microsoft program like the Service Provider License Agreement (SPLA) (or other Microsoft licensing programs that may be available at the time), but are in no way obligated to do so. [/li][li]Startups should manage their agreements with their customers to anticipate the end of their production and hosting rights under the BizSpark Program. [/li][li]Startups will be responsible to pay a USD$100 Program Offering Fee.[/li][/ul]

Donc, je résume ce que j’ai compris (merci de me corriger si je me plante, ou de me confirmer dans le cas contraire)[ul]
[li]les $100 sont un “merci de votre participation” a la fin des 3 ans, comme une facture.[/li][li]l’entreprise perds les droits d’utilisation (on peut toujours dev, tester et faire des démos), d’host, de prod, etc. des logiciels utilisés sur cette période[/li][li]libre a l’entreprise de switcher sur un autre systeme de licensing chez MS (dont je ne connais pas les prix ni les services associés)[/li][/ul]

Donc on est plus proche d’un “vous utilisez nos produits en illimité pendant 3 ans pour $100, et a la fin on cause business” plutot que d’un “cadeau a la fin des 3 ans, c’est tout pour vous”. MS reste une entreprise. Ne nous leurrons pas, ça reste quand meme tres interessant (faire son business “peinard” pendant 3 ans, profiter du MSDN, des updates, etc etc), et la durée de 3 ans permet de ne pas investir lourdement au lancement, tout en mettant de coté pour “plus tard”, quand il faudra payer les “vrais” contrats.

Donc, à temperer, mais toujours interessant.

Très intéressant pour les startups qui veulent faire du MS. Je pense que c’est important de préciser cela. Quand tu montes une startup, tu le fais par passion, et si telles solutions ne te plaisent pas / ne te conviennent pas tu ne vas pas les adopter, même si c’est une possibilité économique viable.

Chais pas, pour moi elle veut rien dire la phrase “vouloir faire du MS”. C’est quoi “vouloir faire du MS” ?

Pour moi, je conçois ça dans cette optique là : Projet > problématique(s) > contrainte(s) > choix des technos. Et BizSpark vient se positionner à l’etape “choix des technos”. Mais si tu explicites peut etre ce que tu ranges derriere ton expression “faire du MS”, je pigerai peut etre mieux ce que tu veux dire.

Une startup saas qui fonctionne c’est plusieurs choses :

  • des gens qui arrivent à travailler 20h/jour ensemble (très souvent des gens qui se connaissent déjà)
  • des compétences techniques exceptionnelles (dans des domaines relativement précis en général)

-> tout est joué d’avance : t’as un dév PHP, un admin système UNIX/Linux qui sait coder un peu en perl et php aussi, c’est trop tard à ce stade parce que les gens très bons dans plusieurs domaines sont rares.

D’un point de vue ISV, force est de constater que si tu veux faire un chouilla de volume sur un marché grand public, ton business plan 2009 (nécessaire pour être éligible) risque bien de t’orienter naturellement à “faire du MS”, le fait que l’on soit d’accord ou pas philosophiquement ne rentrant pas en ligne de compte (on parle bien d’une startup qui se transforme ensuite en entreprise pérenne :)).

Quand on utilise un technologie Microsoft, on sais que l’on va être obligé de choisir un environnement quasiment à 100% Microsoft (OS, BDD, Server d’appli, outil de dev) contrairement à une solution Java ou Oracle tourne sur du Red Hat avec un server d’appli JBoss, la JVM de Sun et Eclipse d’IBM pour IDE.
Le terme « obliger » est peut-être un peu fort mais c’est beaucoup plus pratique d’utiliser un environnement 100% Microsoft même si il est tout à fait possible d’utiliser Oracle à la place de MSSQL.
Dans ce cas là on fait le choix « Microsoft », on sait que l’on ne pourra pas remplacer Windows Server 2003 par RHEL 5.0 ni ISS par Apache.

N’y voyait aucun appel à Troll, d’un point de vue cout, si on est partenaire Microsoft, cette solution 100% Microsoft est très intéressante dans pas mal de projet.

[quote=« Ravine, post:6, topic: 49073 »]Lire continuellement les champs lexicaux du lavage de cerveau associé blablablablabla de temps de cerveaux pour MS.
Bref, tout ça pour dire que ça serait cool d’etre un peu réfléchi sur le choix des mots.[/quote]
Pardon Ravine, en me relisant je pense que ça peut porter à confusion, donc je t’accorde la gueulante, mais je ne suis pas barbu, je te rassure hein.
Je trouve justement l’idée plutot bonne est vraiment sympa. Et pour moi ça va dans leur idée d’accompagner les gens dans le développement, de la fac à l’entreprise en leur fournissant les outils. Tout comme toi j’ai jamais eu (ou très peu) de formation aux outils de dev Microsoft à la fac. C’était chez moi en cachette de mes collègues, qui ne juraient que par eMacs et autre.
Et excuse moi encore pour mon choix des mots, je me suis laissé envouter par le vocabulaire d’unreal et ZGoblin alors que ma pensée était toute autre. :slight_smile:

ZGoblin > Dans le cas de ma boite on a livré plusieurs produits à de grands groupes et si la base de données peut poser problème (on gère deux couches d’accès aux données, une pour Oracle et une pour SQLServer), le choix de IIS n’a pour le moment gêner personne. D’autres sont surement plus regardant la dessus mais pur le moment ça passe plutôt bien.

Qui parle d’ISV ? On parle de services hébergés…

C’est pour ça que j’ai précisé que pour un ISV, ça ne se résume pas à une envie ou non, mais à prendre en compte l’équipement de la cible. :slight_smile:

Ok, pigé. Bref, c’etait plus une intervention de sa part à la Captain Obvious qu’autre chose.

J’y vois aucun troll sinon hein. Y’a pas de raison (a part nos participations respectives à tous les autres sujets un peu « sensibles » dans ce meme gout) d’etre constamment sur la défensive là dessus :slight_smile:

Maintenant il existe des alternatives, et ce meme avec des « outils » techno MS. Ça va surement en faire rire certains, mais j’aime bien citer Mono en exemple. C’etait surtout pour ça que je ne pigeais pas l’expression « vouloir faire du MS ».

Sinon je repige pas un truc (tu vas croire que je te cherche, alors que ce n’est pas le cas) : l’intervention sur « services hébergés » / ISV. BizSpark vise les entreprises « in the business of software development,(This means the startup is developing a software-based product or service that will form a core piece of the startup’s own business. Startups cannot be in the business of providing services to others such as hosting, web agency, system integration or outsourced development.) ». Pourquoi réduire soit a l’un soit a l’autre ?

Désolé, je préfère prendre mes précautions quand je poste sur des sujets Microsoft. :slight_smile:

Mono est un bon exemple par contre je n’ai encore jamais vu de migration Microsoft vers du [RHEL|Suse]/Mono/Apache/[Oracle|MySQL|Postgres] même si techniquement ça doit être possible sans trop de casse.

Quelle que soit la techno adoptée, il est très conseillé d’éviter les grosses salades de techno, et donc il convient de choisir un OS, un serveur d’appli, une base de données, un langage de scripting, et d’y tenir. J’ai déjà constaté à plusieurs reprises ce sydrome du ‹ mon framework est mieux que le tien › chez nous avec nos développeurs Java : rassure moi, tous les dév Java sont pas comme ça ? :slight_smile:

Si :slight_smile:

En développement, je préfère toujours la solution la plus simple, donc si aujourd’hui le framework X dans le langage Y me facilite la tâche, je l’utiliserai, si demain, un collègue me montre un framework W dans le langage Z qui est encore plus simple, je me forme et je change aussitôt.
Donc non, tous les développeurs (en Java ou autre) ne sont pas comme ça, mais effectivement je connais beaucoup de personne qui ont toujours fait les choses d’une manière et qui ne veuillent pas évoluer vers une solution plus simple/propre/pratique/performante/…

Si c’etait vrai ca ferait longtemps que tu ferais du .Net haha :slight_smile: