Coronavirus / Covid-19

Ok, oui, je comprends mieux le point de vue.

Je pense que ça reste totalement utopique (le système de santé etait déjà dépassé avant l’épidémie, maintenant il est totalement submergé et impuissant… je doute que retarder le pic dilue suffisamment le nombre de cas pour éviter un effondrement du SS qui est déjà en cours par ailleurs, meme en espérant limiter le cumul grippe+covid).

Par contre j’ai hate de voir les stats de grippe (et autre maladie hivernales contagieuses) pour ce début d’année ! Avec toutes les mesures prises, j’ai bon espoir que le nombre de cas soit bien plus faible qu’à l’accoutumée.

Si ça pouvait faire perdre l’habitude de la bises et autres relation sociale déplacées, ce serait cool !

Le but de shutdown les lieux publics et de demander les gens à ne pas quitter leur domicile permet de retarder le pic épidémique comme l’a dit @Ewi mais aussi d’endiguer la contagion. Ici un lien sur une communauté en Alaska (1919) qui a coupé contact avec l’exérieur.
Et un autre lien d’une étude académique qui démontre les effets d’une quarantaine dans le pacifique.

C’est tout mon propos: les gens à qui on demande de rester chez eux, ne sont en réalité absolument pas isolés puisqu’ils continuent de vivre comme tout le monde. Il n’y a aucun controle et aucune interdiction formelle. Uniquement des préconisation. Or ces gens vivent avec leurs famille et/ou ont besoin d’aller faire leurs courses, poster du courrier, et ne s’interdisent pas forcément d’aller prendre le bus, boire un verre, faire un ciné …etc… vu qu’officiellement ils ne sont pas malades !

C’est pour ça que je m’interrroge sur l’efficacité de ces mesures qui par ailleurs ont un impact énorme sur l’économie puisque en résumé, la seule interdiction qui leur est faite, est d’aller travailler (et celle-là semble bien respectée :slight_smile: )

PS: je ne dis pas que tous les gens à qui on a demandé de rester chez eux vivent leurs meilleurs vie et vont par monts et par vaux. Il y en a probablement beaucoup qui prennent la mesure du problème et limitent leurs sorties. Mais meme ceux là, restent avec leurs proches (ça c’est vraiment un truc que je comprends pas: un individu en quarantaine au milieu d’une famille qui continue de vivre normallement), mais à priori, il y en a également qui, continuent de vivre « normallement » (en dehors du fait qu’ils arretent de bosser et évitent de traverser la France)

Il y a, selon moi, un problème de communication et de transparence dans la sphère politique.
Clairement, il y a la volonté de ne pas créer la panique et de ne pas créer trop de disruption non plus dans la vie quotidienne.

Un autre truc que j’observe beaucoup en Suisse dans le discours politique. La préoccupation principale n’est pas une pandémie ou un désastre sanitaire : mais un désastre économique. Y’a d’un côté le message de la confédération qui n’autorise plus les rassemblements de plus de mille personnes. Et de l’autre des politiciens qui critiquent ces décisions.

Je vais peut-être dire une bêtise mais dans ton cercle familial, tu ne vas pas éternué sur tes proches, tu vas te laver souvent les main, etc.

Pour rappel : de laver les mains toutes les heures : 50% de transmissions en moins.

À Singapour, par exemple, ils ont limité l’accès au transport en commun en mode « circulation alternée » pour limiter le nombre de contacts. Il semble que ça a bien marché.

Je ne me formaliserai pas sur la quarantaine (le mot est vraiment mal choisi) et parlerai plus d’isolement social (et non familial).

Utiliser la même poignée de porte, les mêmes équipements (portables, télécommandes, clavier/souris), partager les aliments (chips, pain, fromage), sont autant de gestes anodins et potentiellement contaminants.

Je conçois difficilement qu’on puisse partager un lieu de vie pendant plusieurs jours sans transmission. (mais je peux également me tromper).

Et comme on peut être contagieux sans symptomes…

Je pense (mais un professionnel de santé pourra confirmer ou infirmer) que c’est une question de statistiques et de probabilités.

À chaque fois que tu es en contact avec quelqu’un, tu lances un dés pour savoir si tu vas te faire infecter ou non. Moins tu lances le dé, moins tu as de chances de te faire infecter, même si tu continues à le lancer de temps en temps.

Sur des grands nombres (la population d’une région ou d’un pays par exemple), ça fait qu’il y a beaucoup moins de malades au total (et donc moins de pression sur le système de santé), même si à aucun moment on n’a établi de « vraie » quarantaine.

Je pense qu’il y a deux cas à différencier : l’isolement des sujets malades et la quatorzaine des sujets sains. Pour ces derniers l’hypothèse est qu’ils sont sains, s’ils deviennent malades alors dans ce cas c’est isolement à la maison et quatorzaine forcée pour les membres de leur foyer.

Après c’est une question de réduction de risque et non pas de suppression totale du risque je pense.

A priori non. Pour une contamination il faut un support « vivant ». C’est aussi pour ça que tu risques rien en recevant un colis par exemple.

Un moyen de contrôle des quarantaines (et plus généralement des suivis de déplacement) utilisé en Chine est le traçage des téléphones. Depuis le début de l’épidémie, n’importe qui peut envoyer un SMS à son opérateur et reçoit un message en réponse qui liste les villes visitées dans les 30 derniers jours afin de vérifier qu’on est pas passé par la région au centre de l’épidémie dans les 2 dernières semaines. Impossible pour quiconque d’aller bosser sans montrer le précieux SMS à l’entrée du boulot.

Techniquement c’est sans doute faisable en France vu que les opérateurs gardent des infos sur les bornes où les téléphones se connectent, mais pour des raisons assez évidentes de respect de la vie privée ça n’est pas près de se faire. À ce niveau là en Chine ils jouent avec tous les cheat codes…

1 J'aime

Alors, « à priori » on n’en sait rien…

Maintenant globalement il semble qu’il se transmette par les gouttelettes issues de la toux et de la respiration et ces gouttelettes peuvent être projetés à 1-2 metres et se déposer sur des objets qui peuvent ensuite être touchés par d’autres individus qui porteraient ensuite cette contamination à leurs visages (yeux/nez/bouches)

Person-to-person spread

The virus is thought to spread mainly from person-to-person.

-Between people who are in close contact with one another (within about 6 feet).
-Through respiratory droplets produced when an infected person coughs or sneezes.

These droplets can land in the mouths or noses of people who are nearby or possibly be inhaled into the lungs.

Spread from contact with infected surfaces or objects

It may be possible that a person can get COVID-19 by touching a surface or object that has the virus on it and then touching their own mouth, nose, or possibly their eyes, but this is not thought to be the main way the virus spreads.

( source: CDC )

How does COVID-19 spread?

People can catch COVID-19 from others who have the virus. The disease can spread from person to person through small droplets from the nose or mouth which are spread when a person with COVID-19 coughs or exhales. These droplets land on objects and surfaces around the person. Other people then catch COVID-19 by touching these objects or surfaces, then touching their eyes, nose or mouth. People can also catch COVID-19 if they breathe in droplets from a person with COVID-19 who coughs out or exhales droplets. This is why it is important to stay more than 1 meter (3 feet) away from a person who is sick.

( source: WHO )

Ça me parait compliqué (euphémisme) d’éviter ce type de contamination dans le cercle familial. Après, j’suis parfaitement d’accord pour la contamination par colis (qui n’a aucun rapport et amène de la confusion dans cet échange)

Une argumentation équivalente (oui, retarder et diminuer le pic c’est utile):

3 J'aimes

J’ai lu que la quatorzaine pour des grands ensembles géographiques comme actuellement en Chine n’avait pas que des effets positifs, certes ça protège le reste du pays et du monde mais ça mélange joyeusement les gens sains avec des gens touchés.

Sinon autant je crains le syndrome du nuage de Tchernobyl de la part des autorités françaises, autant je leur fait confiance sur le fait de ralentir la progression que de tabler sur un arrêt total de la contagiion complètement illusoire et en tout qu’ils ne peuvent pas promettre dans l’immédiat sans vaccins en espérant que les mesures de prophylaxies, les anti-corps et les traitements médicamenteux des symptômes fassent leurs effets.

En attendant un vaccin, mais s’ils mettent plusieurs semestres il faudra bien faire sans en attendant, en tout cas ne pas compter dessus à très court terme.

lol, merci pour le graph, mais j’avais bien compris l’idée :wink:

Ma question c’est, est-ce que on n’est pas en train de faire beaucoup d’effort (et générer de la panique) pour finalement obtenir un truc qui de toute façon va plutot ressembler à ça:

(fear my graph skillz !)

Maintenant que j’ai prouvé que moi aussi je pouvais faire la représentation d’un modèle sous paint qui ne s’appuie sur rien, j’ai aussi essayé de chercher sur quels chiffres s’appuie ce graph et je dois bien dire que c’est plus que flou. Le twittos dit que ça vient d’une graphiste de chez The economist qui elle-meme dit que ça vient du CDC, mais je trouve rien sur le site du CDC qui viendrait indiquer que le système de santé pourrait avoir la capacité de traiter l’épidémie si on la ralentit suffisament (ce que dit précisement ce graph).

Et quand on sait que nos services d’urgence sont déjà débordés en temps normal, j’ai un peu l’impression qu’on essaye de bloquer un tsunami avec des sacs de riz…(meme si bien sûr tous ce qui pourra soulager nos services de santé est bon à prendre)

Voilà.
Du coup je ne comprends pas trop le sens du reste de ton propos. Que ce n’est pas la peine de se fatiguer vu que de toutes façons ça va se répandre ?
C’est sûr que si on on part de ce principe la pandémie est inévitable.

1 J'aime

Ben, est-ce qu’on ne ferait pas mieux d’augmenter les moyens/budgets de santé et de maintenir tout le monde au boulot par exemple ?

Le concept de ce graphique est que les surfaces sous les deux courbes doivent être à peu près les mêmes.

Ce qui serait intéressant (probablement flippant) ce serait d’avoir ce graphique avec les vraies valeurs. J’imagine que la capacité du système de santé à absorber cette épidémie varierait aussi en fonction du niveau de l’épidémie de grippe, ce qui est une raison de plus d’essayer de retarder ce pic.

1 J'aime

Complètement ! Mais ça c’était malheureusement déjà vrai avant le coronavirus.
En faisant ça tu améliores la prise en charge et donc les stats de survie, par contre tu n’endigues pas la contagion.
Et même si on déversait des milliards sur le champ, ce n’est pas une situation rattrapable en quelques semaines ni même quelques mois. (un médecin ça prend un peu de temps à former)

De ce que j’ai pu lire, l’isolation ça fonctionne. Donc si tu continues à faire bosser tout le monde au même endroit, tu augmente probablement considérablement la progression du nombre de malades, alors qu’on cherche à la ralentir.

Ce n’est pas pour rien si un grand nombres de boîtes sont en train de préparer activement des plans de télétravail généralisés.

1 J'aime

Je répondrait que s’appuyer sur une potentielle pandémie, ou phénomène ponctuel dans le temps pour justifier l’augmentation des moyens budgets de la santé n’est pas rationnel. Mécaniquement si on arrive à effet de masse, les moyens dans les hôpitaux ne seront de toute façon pas suffisant pour absorber le choc si tout le monde venait à tomber malade.

Vouloir diminuer le risque de propagation à grande échelle et rechercher un vaccin semble quand même plus efficace.

Par contre on peut légitiment s’interroger sur pourquoi certaines manifestations sont annulées et d’autres maintenues (oui oui le foot c’est toi que je regarde entre autre).

3 J'aimes

Écoute l’épisode de La Méthode scientifique que j’ai posté plus haut, il y a une partie sur la quarantaine / confinement :wink: