[Critique] Skyfall

[center][/center]

Donc le nouveau James Bond est sorti il y a une semaine. Le 23ème de la série (en officiel: je compte pas le Casino Royale de 1967 ou Jamais Plus Jamais), toujours avec Daniel Craig en 007.

Alors déjà, le petit disclaimer: j’adore James Bond. J’ai acheté le gros coffret BluRay il y a 3 semaines, je les ai tous vus plusieurs fois en étant môme et moins môme, et même dans les pires moments de la franchise, je peux pas m’empêcher d’avoir un petit sentiment nostalgique pour ces films.
Maintenant, pour dire où j’en suis en tant que gros fanboy vis-à-vis des films précédents, un petit topo:

  • Casino Royale: je ne suis pas aussi fan que pas mal de gens, pour quelques raisons.
    Déjà, tout le pataquès « James Bond est plus réel, ça a jamais été fait avant! », alors qu’on a eu quelques cas dans la série:[ul]
    [li]Bons Baisers de Russie, où c’est juste « James Bond vs. les communistes ». Premier sérieux (pourtant, c’est l’arrivée des gadgets), un des meilleurs de la série et juste en-dessous de Goldfinger dans le meilleur de Sean Connery.[/li][li]Au Service Secret de sa Majesté qui a souffert de « c’est pas Sean Connery! », mais est remonté depuis dans l’estime des fans, vu que Bond est un vrai espion, utilise peu de gadgets, montre un côté plus humain quand sa femme meurt, de l’action réussie et une musique qui dépote.[/li][li]L’Homme au Pistolet d’Or (nan, riez pas, ils tentaient), qui avait tenté de rendre le Bond de Moore plus salaud. Gros échec sur toute la ligne, y compris la flûte à coulisse sur une des meilleures cascades de la série.[/li][li]Rien que Pour Vos Yeux, bien plus « calme » que le reste des Roger Moore, mais il commençait à vieillir. Assez oubliable dans l’ensemble.[/li][li]les deux de Dalton, Tuer N’est Pas Jouer et Permis de Tuer. Le premier est encore pas si mal, le second, c’est le côté « Die Hard nous a refait les fesses » qui ressort, et c’est triste.[/li][/ul]
    Ensuite, Casino Royale voulait absolument déconstruire Bond.
    L’idée n’est pas mauvaise, on refait la continuité de zéro, mais les vannes pour se moquer des autres étaient équivalentes aux mauvais one-liners des anciens: « je m’en fous si c’est agité, pas remué, ma vodka-martini ».
    Malgré tout ce que je lui reproche, c’est un excellent Bond. Craig joue excellement sa transformation en 007, la scène de poker a la classe Bondienne, et le générique est mon favori de la série (visuellement. Musicalement, ça passe, mais on bat pas Shirley Bassey ou John Barry).
    Au final, on a un Bond un peu plus dans l’air du temps (Bourne et cie), mais qui reste Bond.

  • Quantum of Solace: eeeeet là c’est parti en burne. Fini James Bond, on a un mélange de Jason Bourne rempli de shakycam, et Captain Planet.
    Le méchant est ridicule (et pas kitsch dans le style Vivre et Laisser Mourir, Moonraker ou même Dr. No), les persos sont oubliables, et les clins d’oeil aux anciens font mal: « oh, Machine est recouverte de pétrole et laissée sur un lit! OH MON DIEU LE PETROLE EST LE NOUVEL OR ».
    Lui, il a fini en bas de classement avec beaucoup de mauvais Bond. Mais au moins, la fin laissait présager que « ça y est, fini les conneries, c’est devenu James Bond ». Encore.

Et donc, arrive Skyfall. Le trailer me donnait la foi, on voyait Craig faire du James Bond, Javier Bardem en vilain un peu kitsch comme je les aime, et de beaux décors.

[center]SPOILER ALERT: vu que je vais critiquer dans tous les sens, je vais raconter tout le film. Ne lisez pas la suite avant de l’avoir vu. Vous êtes prévenus.[/center]

[spoiler]Le début du film est excellent: Bond et son amie Eve sont en Turquie, course-poursuite en un peu tout comme je les aime, il remet ses boutons de manchettes quand il saute dans le wagon qu’il a détruit, baston sur le toit, FUCKING. PERFECT. Là, pour moi, on était enfin arrivé à un vrai Bond, un grand, un bon. On était dans Goldfinger, L’Espion Qui M’Aimait. Et il finit laissé pour mort, comme dans On Ne Vit Que Deux Fois, donc on se demande comment il va revenir.

L’opening… ouais, oubliable maispas horrible, aussi bien visuellement que musicalement. Même pas rageux contre Adèle.

Ensuite, on voit Bond en train de picoler une Heineken et de baiser la population de trou-du-cul-paumé. Hey, un mec doit se détendre. Puis il voit que le MI6 a été attaqué, et donc il décide de revenir se battre aux côtés de M.

Et là, mon premier souci arrive.
1) M comme Maman
Un truc qui était présent dans tous les Craig et qui est au-delà du possible dans Skyfall, c’est la relation entre M et James Bond.
Il y a une grande volonté à refaire celle entre Alfred et Bruce Wayne dans la trilogie Dark Knight, à savoir: « j’ai perdu mes parents jeune, et donc tu es le remplacement ». J’ai quelques soucis avec ça:[ul]
[li]le plus obvious: JAMES BOND N’EST PAS BATMAN. Il est orphelin, bien sûr (ça a été dit dans plusieurs films), mais perdre ses parents ne l’a pas transformé en super-héros. Et quand bien même, on s’en fout: on aime James Bond pour ce qu’il fait maintenant, pas pour les raisons qui l’ont transformé en espion badass.[/li][li]si M (qui a aussi une préférence pour Bond) l’apprécie vraiment, alors pourquoi le ramener en fonction alors qu’il est pas foutu de tirer droit, ou est encore un peu traumatisé?[/li][li]en voyant Bond avoir un traitement privilégié par sa maman/boss, je me demande si M n’est pas pour Mallory Archer. :smiley: Au passage, même Bond qui se fait passer pour mort ressemble à Archer dans le spécial (mal rasé, picole, baise ce qui bouge).[/li][li]Silva, le vilain, est encore pire sur ce point. Il l’appelle maman, il se fait passer pour le monstre qu’elle a créé, bref qu’il ait la rage contre elle, ok; qu’il se la joue Norman Bates, meh. Si on ajoute à ça un côté « Joker de Heath Ledger », c’est un peu chiant.[/li][/ul]
Une fois Bond remis dans le service, il rencontre Q, il fait une vanne sur les gadgets. Donc les vannes « on aime pas l’ancien, c’est kitsch lol » continuent. Je suis un peu triste, mais au moins on a Q, c’est déjà ça.

Il part à Shanghai pour se battre contre un sniper/tueur à gages, dans une séquence MAGNIFIQUE.
Si j’adore un truc dans ce film, c’est la cinématographie: peu de shakycam, magnifiques décors et couleurs, et la baston en silhouette est classique mais très bien foutue.

Il rencontre la bombasse (hey, c’est James Bond quand même), se rase enfin la barbe de 3 jours, met un smoking, ayé on est reparti, ça va le faire, CA VA LE FAIRE! Et il est kidnappé par le méchant, Silva, que Javier Bardem surjoue comme… bah un vilain de Bond. Il a un côté Walken dans Dangeureusement Vôtre pas dégueu (vu que Walken est le meilleur truc dans ce film :smiley: ).
On arrive dans la ville désaffectée, confrontation entre les 2 avec un passage qui m’a fait sourire (hey, pourquoi pas? Il a une réaction très Bond en plus). Bond s’en sort comme il faut, arrête Silva et appelle la cavalerie qui l’embarque.

Alors là, pour moi, il fallait juste faire durer un peu plus jusque-là et arrêter en explosant la ville, et on était bon.

Mais ça continue: on en apprend plus sur Silva, genre c’est pas son vrai nom, ce qui aurait pu mettre en place la théorie du nom de code (pour faire court: « James Bond », c’est pas son vrai nom, c’est 6 mecs qui se le sont partagés). Puis évidemment, il s’évade, une course-poursuite un peu conne (mais bien filmée) s’engage, car Silva veut… juste tuer M avec un flingue. Hey, au moins il vise la simplicité en méchant de Bond. :smiley:
Après, pourquoi il a pas embauché le sniper d’avant pour la tuer à 1km, je sais pas.

Bond le rattrape, s’enfuit avec M pendant que Eve et Ralph Fiennes font du cover-based shooting, et annonce qu’il va falloir se la jouer old-school.
Pour faire ça, il sort la DB5 de Goldfinger du garage, et c’est là que je m’énerve.

2) le beurre et l’argent du beurre

Mon plus gros souci avec ce James Bond, c’est qu’on sent une écriture par 3 personnes: une qui aime le vieux Bond, une qui aime pas le vieux Bond, et une qui voulait juste refaire Dark Knight.
Ca fait qu’au final, on a un ensemble indigeste et proche de la schizophrénie:[ul]
[li]Q dit « les gadgets c’est pour les cons, tu voulais un stylo explosif? » (GoldenEye), mais pourtant, on sort la DB5 avec siège éjectable et mitraillette. Donc c’est pas pour les cons, finalement.[/li][li]la fameuse DB5 (encore) pose un énorme souci de continuité: on avait dit « ok, Casino Royale, on repart de zéro, c’est plus le même Bond ». Alors comment il a cette caisse modifiée avant sa naissance?! Et si c’est le même Bond finalement, pourquoi il reconnaît pas certains noms à la fin du film, ou pleure sur Vesper alors qu’il a déjà perdu sa femme? Bref, là, tout le canon Bond est aux putes.[/li][li]la voiture est détruite en se marrant, genre « ahah ça t’apprendra ». Tu ne détruis pas un mythe de la franchise pour 2-3 rires et un Craig tout vénèr’.[/li][/ul]
Sinon, on finit par voir Skyfall qui est… la maison des Bond dans la Glencoe écossaise. Donc c’est pas un nom de code finalement, mais alors je sais même plus où se place le reste de la franchise. Et on renforce le côté Batman tellement que je me demande pourquoi il est pas en costume.

Là, ça finit en stand-off dans la vieille baraque, avec des pièges dignes de Macauley Culkin (ok, il se l’est jouée MacGyver dans plein d’autres, donc ça passe quand même), et ça se poursuit dans la campagne.
Après la baston, vu qu’on en est à pisser sur les derniers restes de la franchise, Judi Dench meurt car… je sais pas, fallait que Silva gagne?
Elle aurait pu finir en retraite, mais NOPE, elle meurt dans les bras de Bond en larmes. Putain, le speech de GoldenEye « you’re a sexist, misogynistic dinosaur, a relic of the Cold War » me manque.

Et là, après tout ça, dernier clin-d’oeil schizo: on retrouve les bureaux de l’ère pré-Brosnan, on apprend que le nom de Eve est… Moneypenny (GRAH MAKES NO SENSE), et donc Ralph Fiennes avec son nom en M devient… M (tellement obvious). Et on annonce pour la troisième fois: « ayé, il est devenu James Bond maintenant ».

NON. Je suis désolé, mais non. Ca fait 3 films de suite qu’on me fait le coup, j’y crois plus.[/spoiler]

Donc au final, mon avis sur ce film:

  • en tant que film d’action? Potable, mais ils veulent trop refaire Dark Knight.
  • en tant que James Bond? Une gifle aux fans de la série. En plus, j’y croyais.

Je l’ai vu mercredi , et je suis un peu déçu aussi. Je ne m’attendais pas à un super truc, mais je trouve que M joue carrément mal.
Et puis qu’est ce qu’elle fout cette voiture au milleu du film ? j’ai pas trop capté non plus …
Après les images sont superbes, et c’est super bien filmé, on décroche pas jusqu’au bout …

mais je ne retrouverai jamais la magie du James Bond de MoonRaker ( en même temps j’avais 10 ans quand je l’ai vu ) … :frowning:

Oui, enfin Moonraker, c’est souvent dans les 2-3 pires, à côté des Diamants Sont Eternels et Meurs Un Autre Jour.
Requin qui devient amoureux + le fait que tout le scénar’ soit celui de l’Espion Qui m’Aimait IN SPAAAAAAACE!, ça l’a pas aidé.

Vous trouvez pas que le final ressemble grave à celui de Straw Dogs ?

Je dis pas le contraire :smiley:

Purée, ce dernier tiers… Autant les deux premiers ont un feeling agréable de je ne sais quoi. Autant ce passage n’a absolument rien à foutre dans un film pareil. C’est pas un plan qu’il a le James, c’est du backflip alcoolisé scénaristique. J’en suis tristesse.

J’espere que l’effet sur le crane du spectateur est moins brutal non ?
J’hesite a le voir vu le temps limité que j’ai :stuck_out_tongue:

Concenrnant un des spoils:
[background=rgb(252, 252, 252)][spoiler][/background]

[background=rgb(252, 252, 252)]Merde, c’est le contribuable qui raque ^^[/background]
[background=rgb(252, 252, 252)][/spoiler][/background]

Surtout que:

[spoiler]devine ce que j’ai vu dans Permis de Tuer hier: un appareil tof qui fait fusil de sniper, et qui a la même crosse. :smiley: Genre, il fait le même bruit, les loupiottes, tout.

Quant aux 5-10 ans, c’est pas la question.
Il gagne une DB5 ordinaire au poker dans Casino Royale, et ça, c’est un clin-d’oeil forcé mais acceptable, c’est une DB5 ordinaire.
Qu’il ait mis la même plaque que l’ancienne bagnole, ok, toujours bon, il doit pas connaître son « histoire ».
Mais le siège éjectable + les mitraillettes, qui à part Q (qui lui dit que les gadgets c’est pourri) pouvait lui installer? Et Q aurait mis ça dans une Vanquish et/ou ajouter un traceur, car bon, s’il se la fait voler, je te dis pas le merdier. :smiley:
Hors, il veut pas de traceur (au passage, dans Goldfinger, elle a un simili-GPS, donc buttfucked même si c’est la même).

Nan nan, c’est là pour les fans, et elle est explosée pour… le scénariste qui se fait plaisir? Je sais pas.[/spoiler]

Je suis violemment d’accord sur l’essentiel des points soulevés.

Je vous aime tous. :wub:

Non parce qu’après voir ma séance applaudir à la fin du film, et les critiques appeler ça “un des meilleurs, voire le meilleur James Bond”, je déprimais.
Alors je vous aime tous. Voilà.

PS: je remate GoldenEye, là. Puuuuuutain plein de coeurs aussi (dat passage en tank, où il remet sa cravate à la fin <3 )
OUAIS C’EST KITSCH MAIS PUTAIN J’AIME CA. C’est comme ma critique de Dark Knight Rises: plus réaliste ok, dans l’air du temps ok, mais si tu commences à vouloir moquer/oublier l’ancien, bah t’es plus le truc de base.

PPS: mordo, je vais mater le Straw Dogs de Peckinpah. You sold it.

Pourquoi vouloir tellement placer les différents Bond sur un timeline pour qu’ils se tiennent les uns les autres. C’est un peu comme essayer de faire en sorte que tous les jeux Zelda forment un tout cohérent.

Pour moi, chaque changement d’acteur marque un nouvel “arc” James Bond". Finalement, à part le vieux Q qui a été récurrent et Judi Dench depuis Brosnan, je suis pas sur que tous les Bond puissent être vraiment reliés entre eux. (je suis pas un ultra fan, je les ai presque tous vu, mais pas en connaisseur)

Gros +1, si on cherche la cohérence entre chaque période on va la chercher longtemps. Alors oui certains passages clin d’œil sont assez what the fuck mais si on reprend juste la trilogie de Craig comme un reboot de la série, ça se tient globalement pas mal. Bon de là à dire le meilleur Bond jamais sorti, c’est clairement n’importe quoi, surtout que moi aussi je me suis limite ennuyé durant le dernier tiers mais ça reste un film très correct, une bonne réactualisation du mythe et j’aime toujours autant le style Sam Mendes . Bon après, je reste de ceux pour qui Casino Royale est un des, si ce n’est le meilleur de la série.

J’avais écrit un pavé sur "si, c’est continu jusqu’à Craig, même s’il faut un peu oublier le fait que Bond, M, Felix Leiter et Moneypenny sont des putains de Time Lords tirés de Doctor Who. :smiley: "
Mais en fait, c’est pas ça mon souci. Mon souci, c’est que ce film (et Casino Royale en plus soft) fait exactement ce que je reproche à Meurs Un Autre Jour. Normal, me direz-vous, ils ont gardé les scénaristes.

James Bond, c’est un ensemble de traits particuliers: l’espion British qui va voir le vilain pour bouffer, a un permis de tuer, a quelques gadgets cachés comme des objets de tous les jours ou dans sa bagnole, joue au baccarat comme un dieu, s’enfile 2000 vodka-martinis, connaît son métier et les dossiers, et baise tout ce qui bouge. :smiley:

Chaque période (pas acteur: Connery a commencé en sérieux, puis a fini avec un truc digne de Roger Moore) a ses particularités: il avait moins ou plus de gadgets fous, il faisait des cascades délirantes ou pas, le vilain l’invite plus à une bouffe, etc. Ok, c’est normal, tu peux pas conserver tout quand les moeurs évoluent.
Mais les films de Craig perdent ce point de vue. Ils font des vannes sur la franchise, ramènent des trucs spécifiques (surtout Goldfinger. Y en a eu 19 autres, merde), mais oublient de faire de James Bond, bah, James Bond.
Casino Royale a une excuse: il est pas encore LE Bond. Il le devient petit à petit. Les suivants n’en ont aucune.

Et je veux pas revoir des clins-d’oeil aux anciens films; j’ai les anciens films pour ça. Mettez-moi des trucs nouveaux: de nouveaux gadgets, une nouvelle bagnole pimpée par Q (même légèrement!), la classe en smoking (il l’a, mais si ça continue, il le met que pour la séquence avec la chambre de flingue sanglante)…

[spoiler]C’est pour ça que j’aime beaucoup la séquence pré-générique de Skyfall: c’était James Bond, ayé, fallait garder ce rythme/style tout le film. Idem pour la baston avec toutes les baies vitrées, qui ressemble à celle de l’Homme au Pistolet d’Or, mais réussie.

Mais NOOOOOOOON, on doit refaire la trilogie Dark Knight avec « j’ai chuté, et je dois remonter », puis « je dois revoir mes origines avec mes parents qui sont morts ». Et là, on perd le côté Bond encore une fois, même avec la DB5.[/spoiler]

Ca fait qu’au final, si je veux voir James Bond (ou au moins un truc qui comprend le perso), je mate Archer. Là, dans les films, il reste presque plus rien de Bond.

edit: ah oui, j’oubliais de dire que malgré tous mes reproches, c’est pas le pire de tous les James Bond.
Quantum of Solace était bien, bien pire (j’ai failli vomir à chaque baston), Moonraker ou Meurs Un Autre Jour sont trop kitsch/clins-d’oeil pour être potables, etc.
Il va sûrement finir dans les « moyens »: c’est ni celui qu’on mate pour se marrer, ni celui qu’on mate parce qu’on l’aime. Dans 10 ans, on rira en pensant à cette période « où James Bond voulait devenir Batman ».

Franchement arrêtez le délire avec Batman. A force de chercher des similitudes on tombe dans le ridicule. C’est pas parce que c’est deux reboot qu’il faut comparer. Les univers sont radicalement différents et comparer une serie qui tient sur 23 films et 50 ans avec une série qui affiche 7 films… Faut quand même oser.

Perso j’ai trouvé ce James Bond rafraichissant. J’ai adoré les clins d’oeil, le scénario tient gentiment la route (pour un James Bond) et finalement ce Bond rempli son contrat.

Je suis un huge fan de James Bond. Chaque période a apporté son lot de truc cool et moins cool. Mais je salue le retour aux fondamentaux depuis la série avec D. Craig.

Pour rappel dans les bouquins, Bond c’est un tueur, limite alcolo, brutal et sans fioriture. Pas un gentleman. Et de ce point de vue on peut dire que la franchise est respectée.

Welcome back Mister Bond.

[quote=“SirAkuse, post:15, topic: 54565”]
Pour rappel dans les bouquins, Bond c’est un tueur, limite alcolo, brutal et sans fioriture. Pas un gentleman. Et de ce point de vue on peut dire que la franchise est respectée.
[/quote]Moué… un peu facile comme argument… Je vais attendre de voir le film mais honnêtement, tout ce que j’ai lu des critiques de Neomatt fait vachement de sens et perso je vois bien le parallèle avec Batman. Le passé de Bond honnêtement je m’en fous complètement. Ce que je veux voir c’est Ze agent secret en activité de nos jours. Pas le pourquoi du comment il est tombé de vélo à 5 ans.

Bref, gros gros bémol avant visionnage et je remercie bien Neomatt pour ça. J’en peux plus des films où on y croit et on se rend compte qu’on a encore de la merde.

Alors primo, c’est pas moi qu’ait commencé à mettre Dark Knight dedans, c’est Sam Mendes (et les scénaristes).
Deuxio, je compare pas les deux car c’est des reboots, je compare parce que James Bond, maintenant, il a un “parent” représenté par la personne qui l’a prise en charge quand ses parents sont morts, qu’on fait un cirque sur sa famille, le vieux manoir familial et la cave secrète en-dessous dans ce film, et que BORDEL SES PARENTS A LUI SONT MORTS DANS UN ACCIDENT D’ESCALADE. Pourquoi amener toute cette merde?
Tertio, vu que justement, dans les livres, Bond est “un tueur, limite alcolo, brutal et sans fioriture”, encore une fois, pourquoi tout le rapport “t’es mon parent” avec M des 3 derniers films? Pourquoi voir son putain de passé? Pourquoi c’est pas JAMES FUCKIN’ BOND, des films et/ou bouquins?!

Et je suis désolé, ils ont clairement, définitivement voulu reprendre ce qui marchait (comme à l’époque Permis de Tuer) et faire un Bond à la Nolan.
J’aimerais bien ne pas avoir à amener Batman ici. Il a rien à foutre là. Alors pourquoi il y est?!

Hum alors reprenons. Oui Mendes dit qu’il a été inspiré par The Dark Night mais pas par le scénario.

J’aimerais qu’on m’explique en quoi M aurait noué une relation parent enfant avec Bond… Ca n’a absolument rien à voir avec la relation entre Alfred et Bruce. M a déja prouvé par le passé qu’elle pouvait très bien sacrifier Bond pour une mission. Super la relation “mère-fils”. A aucun moment il est dit qu’elle l’a pris sous sa protection… D’ailleurs ce passé était déjà suggéré dans Goldeneye où on apprenait que le MI6 recrutait justement parmis les orphelins…

Passé également évoqué dans l’espion qui m’aimait puisque l’on évoque le fait que Bond ait été marié. Mariage évoqué également dans un précédent opus où on voit Bond se recueuillir sur la tombe de Therésa Bond, on pourrait parler aussi de “Au service Secret de sa majesté” où l’on évoque les armoiries de Bond. Aller d’ailleurs les allusions dans les films sont nombreuses : http://fr.wikipedia…wiki/James_Bond

De manière ponctuelle les Bond évoquent le passé ou des épisodes passés. Celui ci ne fait donc que reprendre une des recettes.

Son passé ? Sans spoiler le film est pas vraiment centré dessus donc faut arrêter la fixette.

Après je suis tout à fait d’accord qu’il y a certaines faiblesses (on pourrait parler de la “présence” de Séverine). Mais de là à dire que c’est une gifle aux fans de la série c’est abusé.

Quand à Batman on en parle parce que justement tu en a parlé. Et c’est bien ça qui me gène. Sur la base d’une interview on en vient à chercher des comparaisons avec the dark night. Or objectivement il y a assez peu d’éléments tangibles reliant les deux.

[quote=« SirAkuse, post:18, topic: 54565 »]
Hum alors reprenons.
[/quote]Allons-y (non mais j’aime bien discuter en plus. J’étais ptêt un peu nerveux avant).

[quote=« SirAkuse, post:18, topic: 54565 »]Oui Mendes dit qu’il a été inspiré par The Dark Night mais pas par le scénario.
[/quote]Juste. Mais comme je trouve pas une déclaration par un des 3 scénaristes: « ça c’est moi », j’ai pris au plus court.
Raccourci minable, mais on parlait rapport entre les deux, et donc j’ai tilté sur cette interview. J’adorerais avoir celle d’un des scénaristes par contre (vu que le nouveau sur celui-ci sera seul pour les suivants. J’ai espoir pour la suite).

Oui mais justement, j’ai cité le speech de GoldenEye dans mon premier post.
Le souci, c’est que ça a changé dans Casino Royale. L’équipe a dit à l’époque que la seule qui restait des anciens films, c’était Judi Dench, car elle est badass.
Hors, pour la première fois de l’histoire des Bond, on avait la même actrice, mais dans des rôles différents: je maintiens que dans Casino Royale (légèrement ou presque pas), Quantum of Solace (bien plus: y a même une vanne dans le vieux bombardier où Bond la compare à sa mère) et Skyfall (à bloc + Silva qui pousse le truc), elle passe pour la « mère » de Bond.
Maintenant, c’est personnel tout ça, mais je trouve justement que la Judi Dench de GoldenEye (« I have the balls to send a man out to die ») n’existe plus. Elle chouchoute Bond. Et les anciens M ne faisaient pas ça, le voyant juste comme un 00 comme les autres, un assassin au service secret de sa Majesté.

[quote=« SirAkuse, post:18, topic: 54565 »]Passé également évoqué dans l’espion qui m’aimait puisque l’on évoque le fait que Bond ait été marié. Mariage évoqué également dans un précédent opus où on voit Bond se recueuillir sur la tombe de Therésa Bond, on pourrait parler aussi de « Au service Secret de sa majesté » où l’on évoque les armoiries de Bond. Aller d’ailleurs les allusions dans les films sont nombreuses : http://fr.wikipedia…wiki/James_Bond

De manière ponctuelle les Bond évoquent le passé ou des épisodes passés. Celui ci ne fait donc que reprendre une des recettes.[/quote]
C’était mon long pavé (mais j’avais zappé que XXX parlait de Teresa :wink: ). La devise de sa famille est d’ailleurs « le monde ne suffit pas ». :smiley:
J’ai rien contre les allusions légères au passé, mais il faut savoir aussi mettre à jour le truc, ou au moins être consistent sur ce qu’il « connaît » ou pas.
Mon autre souci, c’est qu’on peut pas amener le passé dans les Craig sans s’en moquer ou faire un commentaire dessus:

[spoiler]- Casino Royale: il gagne une DB5 ordinaire, rien de grave. Il fait une vanne sur les vodka-martini, ugggh. Il aime pas être en smoking, BON C’EST FINI OUI?

  • Quantum of Solace: la fille sur le lit, recouverte d’huile. On prend l’image mythique de Goldfinger, mais y a une espèce de double-sens foireux.
    Goldfinger, il est obsédé par l’or, donc normal qu’il la recouvre d’or.
    Quantum of Solace, soit c’est un message relou des scénaristes (« OR == PETROLE »), soit c’est appeler un vieux truc sans aucun contexte (je croyais qu’il limitait la flotte?).
  • Skyfall: Q aime pas les gadgets et se moque de GoldenEye. Allez, pourquoi pas, Roger Moore a foutu la honte.
    La DB5 de Goldfinger, c’est par contre là (encore une fois) sans raison. S’il avait une Aygo avec lance-missiles dans les phares (dont Q parle), j’aurais moins gueulé. Mais non, on veut sortir le vieux truc pour dire « HEY GUYS ITS JAMES BOND ».
    Et l’exploser après, pourquoi? Non mais pourquoi? Juste pour montrer que Silva il est méchant (« VOITURE! Envoie un missile dessus ») et que ça énerve Bond?[/spoiler]

En parlant de vieux exemples de « on amène le passé », ça a été fait, oui, mais avec tact:

  • sa femme: tous sauf Brosnan et Craig l’amènent à leur façon: Lazenby chiale, Connery dans le film suivant par en RAMPAGE contre Blofeld pour la venger, Moore a le passage de L’Espion Qui M’Aimait (où il est secoué) + l’intro simple et calme de Rien que Pour Vos Yeux, et Dalton réagit en semi-soupirant quand la femme de Leiter lui dit qu’il est le prochain marié (avec Felix qui explique pourquoi fallait pas le dire).
  • dans le Lazenby, il ressort les gadgets de Goldfinger, Thunderball, Bons Baisers de Russie. Ok. Mais c’est quand il se décide à se casser, c’est un rappel des missions précédentes, y a une nostalgie dans l’air (mais il s’approche de Casino Royale dans le « sortons les vieux trucs »).
  • la DB5 au début de GoldenEye: y a un effet « Bond est un dinosaure » quand il roule contre la Ferrari de Xenia. Mais on s’approche aussi de Casino Royale.

Et je rappele encore une fois que Craig n’est pas le même Bond.
Les fans qui gueulaient que c’était pas lui dans Casino Royale ont eu comme explication « c’est pas le même, donc STFU ». Alors si on ramène Goldfinger comme ça pouf, je STFU plus.

C’est le dernier tiers du film, je fixe dessus.

Severine (j’ai oublié son nom) est pas si mal que ça; c’est dans l’esprit que je cherchais.
Un peu trop recherché, pourquoi pas, mais ça a été fait.

La gifle, j’admets que je sortais de 5 jours de « RAH MAIS PUTAIN RAGE ». Ca reste sale, quoi qu’il arrive.

L’interview, je l’ai vue après le film.
En revanche, je maintiens que je vois beaucoup de similitudes entre les deux films/héros.

On peut en causer sur 40 posts, mais je pense qu’aucun de nous va changer de position.
C’est juste qu’à ce moment dans le film (et pourtant, revoir la Glencoe que j’ai vue en vrai il y a 2 mois m’a rendu tout chose), j’ai levé les mains au ciel et dit « ça y est, vous avez abusés ».

Whaou … je pensais pas que ca existait « la mythologie de James Bond » … Pour moi, c’est juste des films d’agent secret cool avec des scénarios qui tiennent pas deux secondes, complétement alambiqué, mais fun.

J’hallucine sur les analyses que vous faites la. Mais bon, pourquoi pas :slight_smile:

De mon coté, je dirais juste que j’ai vachement aimé SkyFall, et que les derniers tiers est vachement moins bien que les deux premiers. J’adore Craig qui est à mon sens la meilleurs incarnation de James Bond, que Casino Royal est genial, et que Quantum est tout pourri :slight_smile: