Démission pendant période d'essai en restauration

Bonjour,

Un message en raccros tant que j’ai internet:
Je travaille depuis environ deux mois dans une brasserie à titre de chef de rang. J’ai fais fin mai au black et ma période d’essai a officiellement commencé en juin. Elle a été renouvellée jusqu’au 31 juillet ensuite. Ce job n’est censé être qu’un job d’été mais je ne l’ai pas précisé à mon employeur qui me proposera surement de signer un CDI à la fin du mois. Moi je souhaite arrêter dès la fin de ma période d’essai (vacances!) donc j’aimerai savoir comment m’y prendre poyr démissioner. Y a t-il une période de préavis quand on est en essai? Je précise que je n’ai rien signé mais que j’ai quand même des fiches de paye et tous le bazar.

Tu n’as rien signé? Tu n’as pas de contrat de travail???
Si c’est le cas, tu n’as “qu’au revoir” à dire.

Edit: et si tu as un contrat, c’est semble-t-il un peu pareil:

[quote]Pendant l’essai, le contrat de travail peut être librement rompu par le salarié ou par l’employeur, sans qu’il soit besoin de motiver cette rupture, et sans indemnité (sauf disposition conventionnelle contraire).
(…)
Pour sa part, le salarié qui met fin à la période d’essai respecte un délai de prévenance de 48 heures.[/quote]
Source: Ministère du Travail

(Et au fait, tu en as pété combien des plateaux finalement?)

Pour compléter ce que dit ( fort justement Jeep ) le préavis n’est à envisager que lorsqu’il y a un contrat pour lequel la période d’essai est terminée ( qu’il soit CDD ou CDI ) ; hors les 48 de prévenance évidemment.
Si tu as des fiches de paie, ça sous-entend des cotisations Ursaff, donc une DUE ( déclaration unique d’embauche ), donc un contrat de travail, même si pas formalisé.
Sauf si tes fiches de paie c’est du flan, et qu’il n’y a eu aucun versement… Vérifie, dans ton secteur c’est plus fréquent que l’on peut l’imaginer ( c’est entre autre le mois au noir au milieu qui me fait tiquer - oui, je connais le milieu de la restauration, mais ce n’est pas une raison )

Un CDI peut être conclu oralement si mes souvenirs sont bons.

de toutes façons en droit français , dixit madame patryn juriste , un contrat écrit n’as pas plus de valeurs qu’un contrat oral . les contrat qui ont plus de valeurs sont ce qu’on appelles les actes “authentiques” c’est à dire fait sous la bienveillance d’un “œil de justice” ( notaires , huissiers … ) . Tout le reste en droit français n’as pas plus de légitimité à l’oral qu’a l"écrit …

ça m’a toujours épaté , mais c’est ainsi .
donc toi de ton coté tu n’as jamais travaillé au black , ta période d’essai est terminée et tu es en CDI …

à moins que vous ne repassiez encore un contrat oral ,où tu demissionnes sans preavis .

En tout cas le mieux avant de penser “droit” c’est de penser “relation humaine”. Si l’employeur n’est pas buté et que la relation professionnelle s’est bien passé, le mieux est de lui annoncer oralement, tout en envoyant un accusé réception en parallèle, plutôt qu’il ait une sale surprise.

je suis d’accord avec phili B , car entre nous , hein , juste en passant … ce que tu veux faire :

c’est puant .

quelqu’un a besoin de toi , tu sais pour combien de temps , tu sais que tu es libre pendant un certain temps , et tu veux le planter pour des vacances ?

non ca ne se fait pas , sauf si tu fait les choses clairement des le départ . qu’a la rentrée tu décides d’arreter pour reprise des cours , c’est un motif tout à fait valable . mais tu devrais la prévenir immédiatement pour qu’elle puisse se retourner .

mais laisser planer le doute pour la planter par surprise afin de prendre du bon temps …euh non , désolé mais ça ne se fait pas .

C’est exactement ce comportement qui empêche les gens d’embaucher les d’autres personnes en se basant juste sur un feeling pour palier un besoin .

+1000

+1000 aussi.
Ce n’est pas correct. Leur idée, c’est sûrement que maintenant tu es bien rodé et formé, ils peuvent se reposer sur toi.
Se barrer comme ça avec un « ah mais non en fait je pars désolé. lol. », c’est juste super pas sympa envers tes patrons.
Et c’est ce qui fait aussi que les relations patrons/employés sont de plus en plus pourries malheureusement. Sauf que la différence maintenant, c’est que c’est aussi la faute des employés :confused:

edit: oui bon c’est vrai je n’avais pas considéré cet aspect de la chose. Si tes patrons sont des véritables sagouins et des esclavagistes, claque la porte et dis-leur le reste. Mais bon, quand même. Préviens-les avant de claque la porte pour qu’ils puissent se retourner.

Ahahah, raté les gars :slight_smile:
C’est la restauration quand même.
Et je cite Garuffo au début (quand il travaillait au black, vous savez, le truc pas légal):

Voilà, virer un mec pour un handicap, ça s’appelle de la discrimination. Et niveau qualités humaines dans l’annonce du licenciement, la patronne elle repassera.

Ailleurs, j’aurais été d’accord avec vous.

Effectivement , le respect n’existe que s’il est appliqué à tous. Le fait de claquer sa dem’ sans prévenir me parrait un peu pas poli mais si l’histoire de Garuffo est exacte, à sa place je ne me priverai pas pour non seulement me barrer comme un malpropre , mais en plus lui rappeler la mésaventure de son ancien collègue, juste histoire de lui donner envie de faire les choses dans les règles.

Il faut quand même vérifier qu’il n’y a pas une convention de branche ou d’entreprise qui impose un préavis plus long.

J’ai beaucoup d’amis qui bossent dans des boites de presta par exemple, et il me semble que la règle pour eux c’est 1 semaine de préavis par mois travaillé ( j’en connais notamment un qui a démissionné juste avant la fin de sa période d’essai, qui a duré 6 mois, et il a du bosser 6 semaines de plus. Ca compte. )

Par contre j’ai pas trop compris le coup de ta période d’essai qui a été “prolongée” jusqu’au 31 juillet alors qu’elle a commencé en Juin : normalement une période d’essai c’est 3 mois, prolongeable jusqu’à 6…

[quote=“AAARGH, post:12, topic: 37904”]Il faut quand même vérifier qu’il n’y a pas une convention de branche ou d’entreprise qui impose un préavis plus long.

J’ai beaucoup d’amis qui bossent dans des boites de presta par exemple, et il me semble que la règle pour eux c’est 1 semaine de préavis par mois travaillé ( j’en connais notamment un qui a démissionné juste avant la fin de sa période d’essai, qui a duré 6 mois, et il a du bosser 6 semaines de plus. Ca compte. )

Par contre j’ai pas trop compris le coup de ta période d’essai qui a été “prolongée” jusqu’au 31 juillet alors qu’elle a commencé en Juin : normalement une période d’essai c’est 3 mois, prolongeable jusqu’à 6…[/quote]

une période d’essai est par définition une période ou tout le monde peut partir sans justification du jour au lendemain . Ton ami presta à l’air de s’etre fait enfler car ça n’est pas légal du tout .

par contre les durées changent en fonction du type de poste : ce que tu cites est pour les cadres mais pour les non cadres c’est selon les conventions et ne dépassent jamais 3 mois avec renouvellement . Dans la restauration typiquement c’est un mois renouvelable .

La période d’essai n’est pas obligatoirement de trois mois :slight_smile: C’est la durée que l’on veut, fixée dans le contrat avec un temps maximal. J’ai déja eû des périodes d’essais de quelques semaines.

Plus d’infos ici :crying:

En même temps, si je me souviens bien, il a eu le job parce qu’un mec s’est fait viré en 2 minutes devant lui donc les considérations d’éthique, je pense que c’est pas important. Limite, il pas interet à annoncer son départ le plus tard possible pour éviter qu’on mette fin à sa période d’essai avant la date qui l’arrange.

Sinon dans le droit du travail français, on l’absence de contrat de travail signé, le contrat est un CDI type aux conditions standard de la convention collective à laquelle est rattachée l’entreprise.

nope, c’est faux, exemple de la Syntec :

ARTICLE QUATORZE - PREAVIS PENDANT LA PERIODE D’ESSAI
Au cours de cette période, les deux parties peuvent se séparer avec un préavis d’une journée de travail pendant le premier mois. Après le premier mois, le temps de préavis réciproque sera d’une semaine par mois complet passé dans l’entreprise.
Le préavis donne droit au salarié de s’absenter pour la recherche d’un emploi dans les conditions fixées à l’article 16. Le salarié sera payé au prorata du temps passé pendant la période d’essai.

ah ben mince alors .

Serieux la syntec faut la bruler .

C’est assez paradoxal car cette convention collective est quand même assez équilibrée. Néanmoins au final, l’enfer est pavé gnagnagna et donc pour qui la respecte à la lettre, c’est quand même un vrai carcan (des 2 côtés). :slight_smile: Mais on dérive … ^^

Euh c’est joli cette convention collective, mais le droit du travail il dit pas ça apparemment: (lien sur mon précédent message).

[quote]Ainsi, lorsqu’il est mis fin, par l’employeur, au contrat en cours ou au terme de la période d’essai définie aux articles L. 1221-19 à L. 1221-24 du Code du travail (voir ci-dessus), le salarié est prévenu dans un délai qui ne peut être inférieur à :

  • vingt-quatre heures en deçà de 8 jours de présence ;
  • quarante-huit heures entre 8 jours et 1 mois de présence ;
  • deux semaines après 1 mois de présence ;
  • un mois après 3 mois de présence. La période d’essai, renouvellement inclus, ne peut être prolongée du fait de la durée du délai de prévenance.
    Les dispositions ci-dessus relatives au délai de prévenance s’appliquent également à la rupture, pendant la période d’essai, d’un CDD conclu à compter du 27 juin 2008 stipulant un essai d’au moins une semaine.

Pour sa part, le salarié qui met fin à la période d’essai respecte un délai de prévenance de 48 heures. Ce délai est ramené à 24 heures si la durée de présence du salarié dans l’entreprise est inférieure à 8 jours.[/quote]

Comment on fait maintenant ?

La convention collective prends le pas sur le droit du travail si elle n’est pas contraire aux principes enoncés.