Des expressions bien de chez nous !

hello

ça fait un moment que j’ai envie de créer un sujet comme celui-ci, pour faire un tour de france des expressions “régionales”. il y a parfois des surprises, des expressions qu’on pense typiquement “de chez nous” qui sont en fait utilisées dans d’autres régions. en tout cas, moi ça me fait toujours poiler les expressions des autres, donc je commence avec celles là :

  • chez moi (loire-atlantique/vendée du nord) on passe la sinsse au lieu de la serpillère, voire, on sinsse. je sais qu’il y en a qui récurent. huhu.

  • quand on a passé le balai, on utilise un ramasse-bourrier (en vendée je pense), pour mettre les poussières à la poubelle. c’est la petite pelle à ordure, là.

  • j’ai des copains qui barrent leurs porte, pour la fermer à clef. les mêmes (vendéens) utilisent des bourses pour des sacs plastiques. ou des poches. ou des pochons.

  • j’ai une copine qui arrive de normandie, elle parle de clenche pour les poignées de portes (ça doit avoir un rapport avec enclencher, je suppose).

  • dans le sud, les pains au chocolat s’appellent des chocolatines (jamais entendu ça par chez moi)

alors, vous avez quoi comme expressions alacon, par chez vous ?

chocolatines: j’über-confirme. Et c’est plus pratique…

clenche: non, ce n’est pas spécifique à la Normandie, et c’est un vrai mot.

Dans les landes, un coup de chiffon ou de serpillère se dit parfois un « coup de guaye » (je ne l’ai jamais entendu qu’à l’oral)

Sinon, les Bas-normands sortent souvent « Ca va-t-y », que je n’ai a priori entendu que là-bas.

Baph: oui, je confirme pour la poche plastique. Même que j’avais pas capté que c’était une spécialité autochtone… :slight_smile:

j’ai pas mal entendu ça aussi sur paris
ce qui est surprenant quand la boulangerie vend aussi de la brioche au pepite de chocolat, y a vite confusion :slight_smile:

sinon, pour des expressions bretonnes, comme ca, j’vois pas trop

les bordelais appellent les sacs plastiques des poches…

ça m’eneeeeerve a chaque fois…

fraking bordelais.

Ca s’utilise aussi par chez moi (Est de la Loire-Atlantique), c’était l’expression du coin qui était le plus mon prof de français en 1re.

Alors je sais pas si c’est exclusif au Sud : faire une pigne ou pigner quelque chose, c’est le faire d’abimer un objet. Par exemple avec les voitures : “j’ai pigné le capot de la 206 en renversant un piéton”

Il y a “oh, une petite brise” pour designer une tempete et “eclaircie” pour “bruine”.

Sinon, une expression quebecoise que je trouve charmante est “a la brunante” pour “au crepuscule” (qui ne s’utilise pas vraiment, mais bon, vous avez l’idee).

Il y a aussi “les gosses” pour designer les cou***es et “les foufounes” pour “les fesses”. C’est toujours intrigant d’entendre pour la premiere fois un petit garcon dire qu’il a froid aux foufounes.

Et on finit par “un char”, pour une voiture.

PS: il est possible que mon placement de guillemets soit foireux, je ne savais pas bien ou les mettre.

On peut pigner ou carrément couper quelque chose ^^
“Je l’ai coupé” se dit souvent pour “je l’ai cassé”. “Il est tout coupé maintenant”. Enfin, je l’entends beaucoup chez mes grands-parents, je ne sais pas si ça s’utilise encore vraiment.

Charentais : les cagouilles (escargots) : les cagouilles ont pas le temps de s’attacher sur les roues quand tu conduis !
Etre bien caillote aussi (quand vous êtes bien… installé, bien à l’aise dans un lit/fauteuil/…).
Rougagner (= ronchonner), mais pas sur que ce soit du même coin.

Dans le Sud (avec un grand S) de la France on a “caguer” pour chier : “Je vais caguer un bronze”.

Au Luxembourg, la “chouffe” équivaut à la “honte” : “Trop la chouffe !”. De même, on ne dit pas “Ca le fait !” mais “Ca la fait”.

Vers Metz : “C’est fin nul !” correspond à “C’est trop nul !” (expression utilisée également en Nouvelle Calédonie, le “fin” substitut le “trop”).

Edit : [quote=“zepostman, post:6, topic: 47854”]Alors je sais pas si c’est exclusif au Sud : faire une pigne ou pigner quelque chose, c’est le faire d’abimer un objet. Par exemple avec les voitures : “j’ai pigné le capot de la 206 en renversant un piéton”[/quote]

J’ai toujours entendu “pigner” dans le sens “s’astiquer le vier” (vier, expression encore du Sud (notez encore le S majuscule), remplaçant “pénis”, oui, ce soir je suis très pipi/caca)

Ouais les poches dans le sud c’est lourd, c’est comme leur prononciation de gaz ou année (respectivement gasse et an né (notez l’espace)).
Bon sinon dans le nord, vous avez sans doute vu le film de Dany Boon donc …
Sinon toujours dans le sud “boudu” pour dire “punaise !” ou une flûte pour le pain qui s’appelle pain dans le nord (baguette en plus grosse).
Pour la clenche, moi j’ai entendu prononcé “cleinche” plutôt.
Sinon les crayons de bois versus crayon à papier

[quote=“Paincake, post:10, topic: 47854”]J’ai toujours entendu “pigner” dans le sens “s’astiquer le vier” (vier, expression encore du Sud (notez encore le S majuscule), remplaçant “pénis”, oui, ce soir je suis très pipi/caca)[/quote]Tu confond pas avec “pignoler” ?

[quote]Rougagner (= ronchonner), mais pas sur que ce soit du même coin.[/quote]Et toujours par chez moi, on a “roumeguer” : action de râler
Sinon déjà évoqué par JeeP sur le thread de la langue française, on a “escanner” : action de s’étrangler, en avalant de travers par exemple, ou étrangler quelqu’un.

Ca y est, tu me fous le doute… :slight_smile:

Le mot chocolatine s’emploie à moyenne fréquence dans l’Est de la France.

Je confirme. D’ailleurs il existe des dérives du type “c’est fin raide” = c’est trop nul.

En Picardie :

  • S’empierger pour trébucher
  • S’entrucher pour s’étrangler (d’après wiktionary, ça serait du patois champenois, tiens donc)
  • Tiot pour petit, même si c’est du ch’ti, je l’entends souvent chez des non-utilisateurs de patois.
  • “Nioufter” ou “gnoufter” pour, hum, bonne question, mon père me dit souvent “qu’est-ce t’as à nioufter partout ?”. Sûrement être aux aguets, regarder, chercher.

Din min pays, on dit " sac ed din" pour « aller remue toi »; ou j’« ai saqué ed din" pour « j’ai bien travaillé »;
« in’ goutte ed jus » pour une « tasse de café »,
ou encore " remet in’ gayette din ch’fu » pour « monte le chauffage »
et pi chez mi in di pâ « une serpillère … » mais « in’ voissingle »
pi encore plein d’autres trucs qui sont pâ din l’ film d’ el tiot biloute… :slight_smile:

Devinez d’ou je viens…

rho, ça, c’est juste pour se moquer des parisiens qui sortent les cirés, les bottes et les parapluie quand il y a 2 gouttes qui tombent :slight_smile:

Je rajoute « Bowééhein » :slight_smile:

(« Oh oui, en effet »)

Vous ne voulez pas que l’on commence avec les alsaciens, croyez moi, vous ne voulez pas (les chtis a cote ce sont des debutants :slight_smile: )

Une chose à savoir : en Auvergne, il ne pleut pas… par contre des fois « ça pleut » ou « ça neige » :slight_smile: