Des livres en anglais

Salut les guikz,

Parlons peu mais parlons bien : je cherche des livres à livre en langue anglaise. Quel genre de livres ? Eh bien des livres qu’il vaut mieux lire en anglais qu’en version française : exemple : soit des “classiques” que j’ai loupés et donc que tant qu’à faire je lirais bien en anglais (là je pense à Dracula de Bram Stoker par exemple, ou Fear and Loathing in Las Vegas de Hunter S. Thompson, oui, donc ce que j’appelle classique c’est pas vraiment des classiques… mais vous voyez l’idée), ou alors des livres savoureux en anglais, par exemple par leur humour et leur langage peu châtié et là je pense à Dave Barry (parce que je connais que lui dans ce style pour l’instant).

C’est en achetant un bouquin de Barry (un mec le lisait (en allemand) dans l’avion à côté de moi et pouffait continuellement) que je me suis dit que je devrais faire ça plus souvent.

Donc j’ai déjà acheté ça :

et

J’ai lu que le premier pour l’instant mais j’ai super kiffé comme disent les jeunes.

Donc je cherche des idées et je fais appel à vous pour trouver d’autres trucs à me mettre sous la dent, soit drôles, soit incontournables et j’aime aussi les polars mais bon autre chose que Harlan Coben si possible… Lachez vos comms’

(ps: je castre avec les dents le premier qui me dit Pratchett ! J’aime pas, voilà c’est dit)

ps: si je sujet a déjà été abordé dans un thread, je suis un quichos de la recherche et je me prosterne aux pieds des modos.

Pas facile ta question… “des livres qu’il vaut mieux lire en anglais qu’en français”, il est rare que l’on relise les livres qu’on a lu dans une langue dans une autre langue… Ceci dit, moi je vais conseiller le meilleur livre que j’ai lu jusqu’à présent dans la langue de Shakespeare : c’est 1984 par George Orwell. Dans le genre grand classique, ça s’impose. Ceci dit, j’ai trouvé ça pas facile à lire. Non pas que le vocabulaire soit particulièrement recherchée, mais l’histoire en elle-même est très dure. En tout cas c’est grandiose, on peut pas se tromper en lisant un chef-d’oeuvre pareil.

Orwell c’est très bon et moi ses “classiques” (1984 et Animal Farm) m’ont donné envie de creuser un peu. Je ne connais cet auteur qu’en anglais, c’est vrai que c’est pas toujours évident (pour mon niveau d’anglais en tout cas) mais jete un oeil du côté de Coming Up For Air, un roman à la fois social et psychologique. Marrant parfois, mélancolique souvent, et puis tu apprend plein de truc sur l’Angleterre de la première moitié du XXe siècle, toujours sur le mode de l’ironie. Ca se déroule à la veille de la guerre (2e), le héros (un anglais moyen bedonnant, avec femme et mioches gueulards) souhaite retourner dans sa ville natale pour voir si “les truites sont toujours là”. Evidemment bien écrit, c’est un régal.

Là j’ai A Clergyman’s Daughter en attente, toujours de Orwell et qui vient à peine d’être édité en français. Je l’ai pris chez Pinguin (Penguin? raah, je sais jamais) dans la “collection aux marges grises”, plutôt jolie.

Pour ce qui est de Dracula j’ai eu de la peine à le lire en anglais, c’est vraiment un bouquin d’ambiance et à l’époque (lycée je crois) je devais manquer de vocabulaire pour être imprégné du truc. Mais quel put*** de livre, tu me fais penser que je me le relirais bien pendant l’été. Avec les classiques ce qui est cool c’est que dans toutes les Fnac tu trouves les “Penguin classics”. Ils sont pas très jolis mais bon, l’essentiel c’est le texte (quoique… il m’arrive de reporter l’achat d’un bouquin quand il est dispo en J’ai Lu alors qu’il a aussi été édité en Folio. Folio c’est les meilleurs livres de poche français “s’tout”!).

Je vais aussi m’attaquer à Tristram Shandy cet été, il paraît que c’est un monument de la littérature anglaise. Si ça te gène pas de lire sur un écran ou si tu as des actions chez Xerox, il est entièrement dispo en PDF. Par contre le lien que je connaissais est mort, je vais essayer de le retrouver.

Je vais te proposer ce que j’ai apprecie lire en VO:

_Harry Potter: Ca peut paraitre gamin mais l’histoire est geniale (enfin moi j’adore) et je peux affirmer que la VF est decevante sur plusieurs points (pour avoir verifie les VF, je peux l’affirmer)
_Sherlock Holmes: Un classique que j’ai lu plusieurs fois en VF et que je redecouvre en VO, notamment parce que Doyle utilise regulierement des langues etrangeres qui ne sont pas toujours dans la VF (c’est traduit…) mais aussi tres regulierement du francais (pas toujours signale « en francais dans le texte »)
_Mickeal Moore: Si les livres ne sont pas toujours evident a lire (le nombre de references US est tres grand et j’ai pas forcement la culture), l’humour est omnipresent.
_The hitchhicker guide to the galaxy: j’ai besoin de presenter? B)

Bon j’ai d’autres livres en stock mais que j’ai pas encore lu ou pas fini, essaye deja ceux la :smiley:

LoneWolf
Les livres en VO, c’est bon! B)

De tête comme ça et ‘sympa’ en anglais: discworld, et gibson.

Sinon, si tu aimes le genre, Tom Clancy B)

(il a dit “pas pratchett” le messieur B) )

LoneWolf
Qui c’est qui a pas lu le post? B)

On lit les threads avant de répondre. B) B)

Edit> Grillé par LoneWolf.

Héhé le tapez pas le pauvre… Bon il le mérite mais… B)

Sinon c’est vrai que 1984 est une bonne idée ! Je le mets sur ma liste. C’est un bouquin que j’avais lu et aimé mais ça fait pas mal de temps maintenant et comme le relire me dit bien, pourquoi ne pas le faire en anglais.

Dracula j’avais eu du mal en VO aussi… mais je sais pas si j’aurais beaucoup plus accroché en VF… c’est plus le style qui me rendait la lecture malaisée.

Et c’est qui Gibson ? Parce que http://en.wikipedia.org/wiki/Gibson + control F “gibson” me renvoit que le père de Mel qui est apparemment un écrivain sur la religion…

Merci pour ce premier jet. Ps: personne a lu du Barry alors ?

Si… Peter Pan. B) (bon, c’est Barrie)

http://en.wikipedia.org/wiki/William_Gibson_%28novelist%29

perso, en ce moment je suis sur la série Dark Tower de Stephen King, et je pense que c’est le genre d’oeuvre qui doit vraiment gagner à être lue en langue originale.

je pense quand même que le mieux, c’est d’abord de savoir ce qui t’intéresse, et parmi ça de choisir les bouquins qui ont été écrits en anglais. si tu cherches quelque chose de similaire à ce que tu as déjà lu, je pense que la première chose à faire serait d’aller voir les livres conseillés sur amazon (par exemple), faire une préselection, lire les commentaires correspondants et ensuite, éventuellement revenir ici demander des avis concernant ce que tu auras trouvé.

Ah ouais novelist B) hu hu B)

Jvais voir ce que ça donne les suggestions d’amazon et les listes des utilisateurs aussi. Thx

[quote=“Rabban, post:11, topic: 45025”]http://en.wikipedia.org/wiki/William_Gibson_%28novelist%29

perso, en ce moment je suis sur la série Dark Tower de Stephen King, et je pense que c’est le genre d’oeuvre qui doit vraiment gagner à être lue en langue originale.

je pense quand même que le mieux, c’est d’abord de savoir ce qui t’intéresse, et parmi ça de choisir les bouquins qui ont été écrits en anglais. si tu cherches quelque chose de similaire à ce que tu as déjà lu, je pense que la première chose à faire serait d’aller voir les livres conseillés sur amazon (par exemple), faire une préselection, lire les commentaires correspondants et ensuite, éventuellement revenir ici demander des avis concernant ce que tu auras trouvé.[/quote]

Autrement il y a la technique aventureuse: je me balade dans une librairie (en dur), je feuillette et pouf je prend un bouquin, à l’inspiration. D’où l’importance de l’apparence du livre selon moi, les Folio, maquette épurée avec une image qui va bien, me donnent envie de les acheter. ^^

Enfin bon, juste pour dire qu’acheter un livre c’est pas acheter un écran Full HD, si on se plante c’est pas un drame donc peut-être n’est-il pas nécessaire de s’investir autant dans la recherche de l’ouvrage, c’est autant de temps perdu pour le lire. B)

[quote=“garuffo, post:13, topic: 45025”]Autrement il y a la technique aventureuse: je me balade dans une librairie (en dur), je feuillette et pouf je prend un bouquin, à l’inspiration. D’où l’importance de l’apparence du livre selon moi, les Folio, maquette épurée avec une image qui va bien, me donnent envie de les acheter. ^^

Enfin bon, juste pour dire qu’acheter un livre c’est pas acheter un écran Full HD, si on se plante c’est pas un drame donc peut-être n’est-il pas nécessaire de s’investir autant dans la recherche de l’ouvrage, c’est autant de temps perdu pour le lire. B)[/quote]
Bin écoute c’est ce que je faisais cette aprem à la fn*c rue de Rennes, j’ai même failli acheter un bouquin sur un coup de tête comme tu dis, mais finalement je l’ai pas pris en me disant furette plutôt sur le web et à la rigueur ils seront peut etre moins cher sur amazon.fr > livres en anglais.

Et concernant les éditions, c’est peut être une idée, mais je trouve les éditions anglophones généralement plus soignées et plus plaisantes que celles auxquelles on a droit en France. Souvent y’a des éléments en relief (genre le titre écrit en lettre qui ressortent un peu), mon édition de Tricky Business (voire post 1) contient un trou dans la couverture à l’endroit du syphon, entre les cartes à jouer (voir post 1). C’est des détails à la con, mais j’aime bien.

Ah ouais j’ai oublié de dire que j’avais bien aimé ça aussi :

ça dépend combien de temps tu mets à lire un livre.

personnellement, je n’achete pas un bouquin avant d’avoir fini le précédent (ou d’arriver en vue de la fin). donc autant si c’est un bon bouquin je vais en racheter un autre une semaine plus tard, autant un truc pas terrible je mettre 3 mois à le lire (parce que je n’abandonne pas un bouquin que j’ai acheté avant de l’avoir fini). donc je préfère passer une heure à choisir un bouquin qui va me plaire plutot que de risquer de passer 3 mois sur un truc qui ne me plait pas.

Se frotte les mains en regardant sa bibliothèque

Ouééé, un thread que j’aime B)

Pour certains auteurs, j’ai une partie de leur oeuvre en anglais, l’autre en français, et j’ai tendance à préférer la version originale (avec des nuances) :

  • Paul Auster : c’est avec lui et son Moon Palace et la New-York Trilogy que j’ai commencé à lire (vraiment régulièrement) en anglais; bien que les traductions (de Christine Le Boeuf, sa traductrice attitrée, semble-t-il) soient vraiment très bonnes, c’est en anglais qu’il faut le lire, qu’on mesure tout son talent; de plus, le vocabulaire et la grammaire sont « châtiés » (soutenus, quoi) mais sans être difficile d’accès, au contraire; bref, ça se lit vraiment très bien, et le « son » de l’anglais colle parfaitement au « sens » de l’oeuvre austerienne en général.

  • Tom Wolfe : je suis ravie d’avoir The Bonfire of the Vanities et A Man in Full en anglais, ça, ça déchire; Tom Wolfe, c’est drôle, grinçant, génial, et le Bucher des Vanités en français, bah ça tue moins qu’en anglais, je parle d’expérience. En plus, tout le côté « argot »/"accents/expressions du Sud (A Man in Full) sont correctement rendues en français, mais rien ne vaut l’anglais, quand même.

  • James Ellroy : c’est là où j’apporte une nuance/un bémol de taille. J’ai la série Le quatuor de Los Angeles en français (Le Dahlia noir (The Black Dahlia), Le Grand Nulle part (The Big Nowhere), L.A. Confidential et White Jazz) et les deux premiers tomes de la série Underworld USA (American Tabloïd et American Death Trip (The Cold Six Thousand)) en anglais. Et pour avoir lu les deux, je peux comparer : Ellroy en anglais, c’est quand même super balèze. Les intrigues sont touffues, déjà même en français, c’est pas évident à suivre, le niveau de langue est pas évident, langage familier/courant de flics, reporters, truands, etc, bref, c’est vraiment pas pour débutants - mais c’est jouissif.

Après, dans les trucs peut-être plus, euh, abordables, j’ai un Elmore Leonard (Freaky Deaky), et ça, c’est bien marrant, honnêtement, on lit un bouquin de lui, et on « voit » le film qui peut en être tiré, c’est découpé pareil, bref, on rentre dedans comme dans du beurre, ça s’oublie deux heures après l’avoir fini, c’est efficace, drôle, jeux de mots et trucs de gangsters aussi, mais moins sérieux, quoi.

Et tiens, pendant que j’y pense, j’ai pas mal d’Haruki Murakami, aussi bien en anglais qu’en français, et je trouve plus de « poésie » entre les lignes en anglais qu’entre les françaises… Mais ça, c’est tout à fait perso, comme opinion. Réflexion faite, ça n’a pas trop sa place dans ce thread, cette suggestion, dans la mesure où la langue d’origine n’est pas l’anglais B)

Evidemment, si on veut jouer les puristes, des trucs comme Orgueils et Préjugés (Pride and Prejudice) de Jane Austen, ou A portrait of a lady (Portrait de femme) d’Henry James, bref, les trucs « classiques », il faut lire ça en anglais. Imaginez un Balzac ou un Zola traduits, c’est pas pareil (je trouve).

M’enfin, on n’est pas des ayatollahs, non plus, alors :smiley:

Ah ah ! En voilà des choses intéressantes !

Je note sur mon petit papier : Tom Wolfe, Elmore Leonard (aaaaaah c’est l’écrivain derrière Be Cool & Jackie Brown ! du coup ton commentaire prend tout son sens! Et je pense que ça a des chances de bien me plaire) et je vais voir si je peux trouver plus d’infos sur Auster, je connais pas.

Par contre Ellroy ça m’a jamais vraiment attiré, un peu trop touffu jpense B)

Thanks Gabuzomeuh

Tiens j’ai retrouvé ce que j’ai failli acheter hier aprem :

Ca vous parle ?

Ah bon ?
Bon ben je suis bizarre alors. J’ai relu tout Dune en Anglais, tous les Dan Simmons que j’avais en Français, j’ai racheté pour lire en Anglais. Là je viens juste de finir A Prayer For Owen Meany de John Irving que j’avais adoré en Français. Of Mice And Men de Steinbeck que j’ai aussi relu en Anglais, bref, la liste est longue pour ce qui me concerne.

En fait j’ai un peu de mal à comprendre la question initiale du thread, voilà comment je fonctionne : je préfère toujours lire un livre dans sa langue originale (si je la comprends bien sûr). Si un bouquin, n’importe lequel, a été écrit originellement en Anglais je vais le lire en Anglais. Si un bouquin a été écrit en Français, je ne vais pas lire une traduction anglaise. Si un bouquin a été écrit en Mandarin et si je comprenais le Mandarin (I wish…), je le lirais en Mandarin… En ce moment je lis Wild Swans, de Jung Chang, qui a été écrit à l’origine en Anglais, pas en Chinois.

Bref, tout dépend de ton aisance avec l’Anglais, gros +1 pour Harry Potter en Anglais, super facile à lire. Si t’as Anglais niveau 50 tu peux te lancer dans des classiques un peu difficiles, genre période victorienne, je sais pas moi, The Picture of Dorian Gray d’Oscar Wilde par exemple B)

Oui c’est vrai que ma question était vraiment pas claire B)

Mais même avec une question pas claire j’ai des réponses qui me conviennent donc c’est tout bénéf. En fait pas mal d’auteurs qu’on voit dans les rayons littérature anglais on les retrouve pas dans les rayons traduits, par exemple j’avais jamais entendu parlé de Jonathan Safran Foer, Kurt Vonnegut ou Dave Barry avant de me pencher sur les livres en anglais, mmmm’voyez ce que je veux dire ?

Si t’as des skills de malade en anglais: Ulysse de Joyce! Faut s’accrocher, j’en ai lu quelques extraits et j’attend d’avoir passé une année en terre anglophone avant de l’attaquer frontalement.

Pour Elroy j’ai jamais eu l’occasion d’en lire ormis quelques articles traduit en français. Et à la traduction on voit directement que c’est un auteur qui doit être un véritable cauchemar pour les traducteurs. Phrases courtes, argo, écriture incisive… Aux antipodes de ce à quoi on est habitué avec la langue française. C’est l’impression que ça m’a donné en tout cas, d’être un écrivain qui perd beaucoup d’intérêt une fois traduit.