Epic Games Store et sa stratégie d'exclusivité

D’après lui c’est « plutôt cool »

1 J'aime

Ça a l’air d’être effectivement un deal assez hallucinant.
Par contre pour s’aligner dessus pour les autres ça risque d’être compliqué vu combien ça doit coûter.
Si j’ai bien compris, Epic paye tout le développement, le studio garde la propriété du jeu et une fois que le jeu est vendu et qu’Epic s’est remboursé, ils font 50/50 sur les bénéfices restants.
Enfin en tout cas c’est ce qui a été rendu public.
Ça risque de mettre un sacré coup de pied dans le monde de l’édition, mais à quel prix?

Bof, ils ont signé 3 studios. Il faudra qu’il en signent un paquet d’autres pour que ça commence à avoir le moindre début d’impact sur quoi que ce soit.
Ce n’est pas du tout le même mécanisme de concurrence que pour un store.

C’est très très bien, mais j’aimerais un retour de devis avec ce deal, histoire de voir comment se passent les milestones, retard, pressions externes etc. Si il s’agit des mêmes conditions qu’avec un publisher lambda, c’est super impressionnant

Au final, comme pressenti un peu plus haut, Rocket League va bien quitter Steam pour devenir une « exclu » EGS (les joueurs steam déjà existant restent sur Steam) :

Du coup, je pense vraiment que la suppression du support MacOS/Linux il y a quelques mois était un premier pas dans cette voie. Plus le passage en F2P, qui s’accompagne à mon avis d’une volonté de limiter les coûts.

1er round :

2eme round :

1 J'aime

Ok, la clairement Apple vient de passer dans le camps des grands méchants pour le coup.

Après je me demandais la stratégie Business à long terme d’Epic pouvait être basé sur leur moteur et non pas sur Fortnite (qui va finir par voir le vent tourner, à un moment ou un autre). P’tet que c’est le point de vue d’Apple aussi ?

1 J'aime

Par contre, je ne comprends pas le coup d’Apple qui est sous enquête pour abus de position dominante aux US et en Europe. Là, ils viennent de donner le bâton pour se faire battre.

En fait Epic a déjà gagné, même s’ils font retour arrière. « Regardez monsieur le sénateur, Apple a même le pouvoir faire retirer les plaintes contre lui, voici les documents »

J’imagine qu’ils ont chiffré ce que risquerait de leur coûter la remise en cause des 30% de commission systématiques et comparé au coût d’une amende pour abus de position dominante.

M’est avis qu’ils ont de la marge avant qu’une amende leur fasse peur.

Sauf qu’aux US, autant ils sont à fond pour le capitalisme, autant pour les abus de positions dominantes, ils rigolent pas. Pire cas ça pourrait obliger Apple de créer une entité séparée pour gérer l’app store et la revendre pour qu’elle soit indépendante (même si je n’y crois pas trop)

Même Microsoft, qui était à l’époque dans une position plus hégémonique qu’Apple ne l’est aujourd’hui (Apple n’est majoritaire sur aucun marché), n’a pas pris bien cher suite aux actions en justice.

Donc je reste sceptique sur les risques juridiques réels pour Apple. D’autant qu’on parle de conséquences qui feront potentiellement effet dans de nombreuses années.
Si Apple lâche du lest sur les 30%, ce sont des milliards de dollars perdus tout de suite (puisque tout le monde va s’engouffrer dans la brèche).

1 J'aime

En fait ils prennent tous 30%.

1 J'aime

Oui mais ils prennent 30% principalement parce que les autres prennent 30% => en gros la concurrence joue pas et on est à la frontière d’une entente sur les prix.
Si Apple lachait du lest sur les 30%, j’imagine que ça aurait aussi un effet domino sur les autres stores.
(Avec peut être un effet de résistance sur les consoles, vu que de tout temps il y avait une dime à payer au constructeur pour sortir un jeu sur les consoles).

J’imagine que Apple a le soutien de tous les autres marchands …

Y’en a qui disent rien mais qui doivent regarder le combat en serrant les fesses

2 J'aime

C’est encore pire, dans les documents juridique d’Epic tu trouves aussi cette quote:

Comme je l’écrivais sur le Discord, c’est du pain béni pour Epic cette quote à mon avis.

Je doute que ça change quoi que ce soit. Epic a chié sur les conditions d’utilisation, en sachant très bien ce qu’ils faisaient, se sont fait virer des stores Apple ET Google, je pense que les équipes d’avocats chez Apple sont relativement zen. C’est surtout pénible pour la com’, et encore. Le JV et Fortnite, c’est pas vraiment leur problème.

Apple n’est majoritaire sur aucun marché et les 30% sont standards partout. Remettre en cause ce chiffre, bha OK, mais commencer par Apple alors que Steam & co n’ont toujours pas bougé, je trouve ça « bizarre ».

1 J'aime

A mon sens, c’est parce que c’est la cible facile que les utilisateur de Fortnite peuvent facilement détester

Certes mais Apple a les pires haters ET fans, de base, ça ne change pas leur business et la qualité des 93252 avocats qui les défendent à longueur d’année. Le calcul de la part d’Epic est d’autant plus bizarre qu’en attaquant Google en même temps, à part les teubés, tout le monde a pigé que c’était absolument pas APPLE le fond du problème…

1 J'aime

^This

1 J'aime

It’s a good statement. Epic has been clear that they aren’t seeking a permanent exception to the App Store Guidelines, or a special deal like Amazon’s for Prime Video (which Apple wasn’t going to offer them anyway — games are different). They want to see Apple (and Google) change their platforms. So the “exception” Apple speaks of, I think, would be allowing Fortnite to remain in the App Store with its own payment processing while the lawsuit is litigated — and perhaps allowing Epic to keep its developer program membership?

So who blinks first? I think Epic will blink, submit a Fortnite update that reverts to compliance with the App Store guidelines, and try to save face by saying, “ Look at what Apple forced us to do — we had to raise V-Bucks prices ”. But they’ll keep their lawsuit going. The lawsuit, I think they’re serious about. The Fortnite update with their own payment processing was a publicity stunt.

The thing is, Epic isn’t just a game publisher. They’re a platform vendor too. One of the core things developers want from a platform vendor is stability, in every sense of the word. If I were a game developer who depends on Unreal Engine, I’d be irate at Epic. They’re creating drama and eroding trust over a fight that Unreal Engine licensees aren’t a part of and didn’t sign up for. Fortnite users — especially kids — might blame Apple for Fortnite disappearing from iOS. But professional game developers will blame Epic if Unreal Engine updates are hindered by this.