Ethereum ? Kezaco ? Le nouveau bitcoin ? Ou autre chose ?


#21

Vu comment il fait le yoyo depuis 15 jours, y’a des chances qu’il descende encore plus bas imo.


#22

C’est ce que je me suis dis plein de fois pour les bitcoin :slight_smile:


#23

Oui 'fin les dernières semaines font environ ça, surtout avec le nombre de personnes qui débarquent là dedans en investissant un peu au pif.


#24

Moi je n’ai encore rien gagné en presque un mois. 85€ investit en btc et etc. Ça stagnait donc j’ai switché sur du ltc et espers, c’est monté jusque 90€. Mais maintenant ça stagne aussi et ça ne vaut plus que 70€. C’est délicat de savoir sur quelle monnaie investir, quand entrer et quand sortir. Quand on vous conseille d’investir sur telle ou telle monnaie bien souvent ça veut dire qu’il est déjà trop tard.


#25

Oui enfin en un mois, investir sur des grosses monnaies c’est bien trop volatile pour espérer faire des gros up. Si tu veux faire du short, à priori faut bien suivre le marché et miser sur des alts en devenir.


#26

Oui c’est pour ça que j’ai essayé essayé l’espers, mais acheté à 28 satoshis il est retombé à 16 :cry:


#27

Donc t’as acheté pendant une montée, “faut jamais faire ça malheureux©”


#28

Acheter sur un mois ? C’est bien, garde, et regarde dans 2 ans. Les crypto, c’est comme la bourse : du long terme. Sauf à avoir des sommes colossales à investir et jouer du levier. J’en achète depuis 2014 et le bilan est plus que positif. Quand t’achètes du BTC à 180€ ou de l’ether à 15€, qui peut te dire que ce n’est pas intéressant ? J’ai un collègue qui a acheté des ether à l’ICO, à l’époque il a obtenu 3500 ether pour 1BTC soit 400€. Ne jouez pas petit joueur : 10€ sur la crypto du moment. Achetez sérieux : de vrais montants chaque mois (100, 500, 1000), diversifiez et n’achetez que ce que vous comprenez (lisez les white paper).

Un article sympa : https://www.contrepoints.org/2017/07/02/293701-idee-cadeau-originale-offrez-de-cryptomonnaie


#29

A noter que c’est p’tet pas le moment pour acheter de l’Ether. y’a une grosse ICO en cours (Tezos) qui se veut concurrent à Ethereum, les contributions se font en Ether et Bitcoins. Et ils ont annoncés à mots couvert leur attention de droper la totalité de leur Ether à la fin de l’ICO. On peut donc s’attendre à un gros drop, voir un flash crash, à la fin de l’ICO.


#30

Bonne remarque. Patientez jusqu’à la revente de ces ether :ninja:


#31

D’ailleurs vous en pensez quoi du crowdfunding de Tezos?
Vous participez?


#32

Faut surtout investir ce qu’on peut se permettre perdre.


#33

J’hésite, mais faudrait que j’ai 0.1 BTC de free pour le faire, déjà. Le projet fait envie en tous cas, surtout vu les personnes derrière.


#34

C’est du bon sens. On ne joue pas les études du petit dernier svp :shock:
Pour toi public, le résumé des évols BTC à venir (oui bon on est sur le topic ETH mais OK…) https://bitcoinmagazine.com/articles/countdown-segwit-these-are-dates-keep-eye/
Pour simplifier extrêmement : un hard fork est probable et que si vous avez à ce moment là des BTC qui se promènent, difficile de dire où ils seront. En cas de lending (prêt), récupérez vos mises dans les jours prochains, avant le premier août obligatoirement.


#35

@Haza je te réponds ici suite à notre échange sur l’autre thread. Je ne suis pas d’accord avec toi :slight_smile:

Le coût d’un protocole de type blockchain c’est le challenge de hashage des blocs. C’est typiquement une tâche pour un ASIC, même si à côté ton protocole blockchain fait autre chose (comme le “smart contract” Ethereum qui si je comprends bien est un mécanisme de callback inclus dans la blockchain).

Pour le dire autrement, je peux me tromper mais si j’ai bien compris Ethereum il n’y a rien de bien différent dans le taf du mineur par rapport aux autres protocoles de type blockchain, donc un ASIC est adapté. Ensuite, si après avoir hashé le bloc le mineur doit faire autre chose, rien ne l’empêche d’avoir d’autres composants pour faire le taf. Mais le calcul du hash, lui, sera toujours plus rentable avec un ASIC.

Edit :

Au passage, en vieux con unixien que je suis, je préfère quand un outil fait une chose et une seule, mais la fait super bien. Dans les protocoles de type blockchain rien n’empêche que la payload soit autre chose qu’une simple transaction financière. Donc la callback (le smart contract) rien n’empêche de le traiter à un autre niveau. C’est même carrément mieux à mes yeux…

Ca me fait penser au modèle OSI des réseaux. C’est pas une très bonne pratique de vouloir tout mettre dans un seul protocole quand tu peux encapsuler tes protocoles et cloisonner les fonctions. Idem dans le cas d’Ethereum : je préfèrerais un protocole de type “smart contracts over blockchain” plutôt qu’un tout-en-un.


#36

#37

OK. Donc soit j’ai pas compris (probable) soit les mecs ont volontairement créé un protocole merdique (peu probable). Donc je vais aller lire un peu plus, tu m’as intrigué…

En gros ce qui me choque au premier abord c’est quand je lis que le concept c’est de permettre des calculs arbitraires sur l’ensemble de la blockchain. J’ai du mal à m’imaginer le cas réel d’utilisation (en gros un truc qui ait besoin de signature numérique + d’asynchronisme + de décentralisation + de code exécuté à distance… heuuu… nan là comme ça je vois pas).

Mais en tout cas c’est d’avance intéressant comme sujet.


#38

De ce que j’ai pu lire à droite et à gauche, l’ethereum n’est pas le seul protocol qui a volontairement été crée en étant “asic resistant”.


#39

Je comprends pourquoi c’est ASIC-resistant. Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi c’est une fonctionnalité recherchée ^^

Edit :

Quelques lectures plus loin je suis toujours au point mort. Je comprends la blockchain. Je comprends l’idée d’exécuter à distance du code (Google fait ça, Amazon fait ça). Je comprends l’objectif de décentraliser (en gros tu n’as plus besoin de savoir que c’est Google ou Amazon qui a exécuté ton traitement). Mais je ne comprends pas en quoi un “smart contract over blockchain” compatible ASIC ne répond pas au problème…

Use-case :

Je veux créer une plateforme de micro-crédit entre particuliers. Du coup je mets en place une blockchain, où les gens peuvent de manière standardisée émettre un “smart contract”. Ce smart contract c’est un programme, qui en fonction d’autre blocs de la blockchain dit si oui ou non une mensualité de remboursement a bien été payée. Si oui, tout va bien, rien ne se passe. Sinon, le portefeuille de l’emprunteur est débité à hauteur de ce qu’il doit, ou s’il n’a pas assez à payer, une transaction de type “mauvais payeur” vient se rajouter à la blockchain (en gros le mec vient de se payer une super-mauvaise pub et plus personne ne voudra lui faire un prêt sur ce compte là ; s’il recrée un autre compte sa “réputation” repart à zéro, il ne pourra probablement pas emprunter beaucoup).

Rien ne m’oblige à mettre les deux mécanismes dans le même programme. On peut imaginer que la blockchain est une blockchain quelconque du marché, avec comme payload le script du contrat. Ensuite, le protocole “micro-crédit” de plus haut niveau sait aller matcher les blocs qui doivent aller ensemble et publier de nouveaux blocs, eux-mêmes signés et vérifiables.

En gros, c’est compatible ASIC. Et là je ne vois pas en quoi enlever la compatibilité avec l’ASIC, et faire un truc à-la-Ethereum rend le mécanisme plus intéressant…


#40

Pour le rendre plus difficile à miner ?