Itune Emusic ou va t on

Voila, cela ce precise, un nouveau concurant ITUNE arrive.
Il existe au USA , ne represente qu’une infime partie mais maintenant il s’attaque à l’Europe.

Nouveauté ?

Bah proposé des MP3 sans DRM à un prix d’un abonnement mensuel :

12,99 € pour 40 titres , 16,99 pour 65 titres , 20,99 € pour 90 titres.

Je sors ma calculete windows :

Prix du titre :
1ére formule : 0.32 €
2éme forume : 0.26 €
3éme formule : 0.23 €

Par contre la minute non consommée n’est pas reportable sur le mois suivant B)

Ca change la donne quand meme.
Car de plus, on reste proprietaire meme si on n’est plus abonné, ce que proposait d’autre plateforme d’abonnement.

Il est clair qu’a ce prix ca devient reellement interessant. Et ce prendre la tete à dl via P2P illegal en devient ridicul.
Bon l’encodage devrait etre de bonne facture.

Bien sur il reste à voir leur catalogue.
Voici leur catalogue :

Ici

Quand je vous disais que l’abonnement, c’était la prochaine étape…
B)

Surtout que tu en avais parlé dans un autre thread , justement .
Par contre, c’est sur c’est presque que des artistes independants.

Je suis le seul pour qui un mp3 n’a aucune valeur ? Ils feraient mieux de baisser le prix des CD en france. J’ai l’impression qu’on fait marche arrière. On nous présente le mp3 comme une évolution du marché alors qu’on se retrouve avec un truc de qualité moindre, qu’on peux difficilement preter/revendre, qui n’a pas de pochette/livret, qu’on peux difficilement exposer dans son salon, etc … Quand je voix que mon père commande à l’etranger des disques neuf entre 3 et 7€ sur internet alors qu’en europe ils sont entre 17 et 25€ ca me donne des envies de meurtre.

pr7 je vais essayer de reprendre Faskil de mémoire :
un bon MP3 bien encodé on voit rarement la difference.

Sachant qu’avec les connexion internet grandissante, les capacités des disques qui augmentes.
les titres MP3 ne feront plus 3 mo mais 10 mo pour une qualité ++

[quote=“silka, post:5, topic: 30839”]pr7 je vais essayer de reprendre Faskil de mémoire :
un bon MP3 bien encodé on voit rarement la difference.
Sachant qu’avec les connexion internet grandissante, les capacités des disques qui augmentes.
les titres MP3 ne feront plus 3 mo mais 10 mo pour une qualité ++[/quote]

Amis jamais au grand jamais les MP3 n’auraont la qualité d’un wave qui n’ont dejà pas la richesse d’un vynil
"Fuck digital futur belong to analogic’ Steve ALBINI

[quote=“darthwam, post:6, topic: 30839”]Amis jamais au grand jamais les MP3 n’auraont la qualité d’un wave qui n’ont dejà pas la richesse d’un vynil
"Fuck digital futur belong to analogic’ Steve ALBINI[/quote]

^^ je ne pourrais argumenter cela c’est precher l’inconvertible B)
Enfin une platine vynil en walkman c’est lourd (joke inside )

Ca a l’air d’être à la mode tous ces services de vente de musiqiue légale en ligne. Je lancerais bien le miens, à 2€ la chanson, suis certain que pas mal de milliers d’ignorants se feront enrouler par ma promotion. Bien évidemment, le software sera infesté de pubs coca-cola. Mhhh, j’aime mes ambitions B)

Heu, l’abonnement, c’était déjà la formule adoptée par Napster v2 (si, si, le comeback manqué en 2003). Dans mon souvenir, le catalogue était pauvrissime et on ne pouvait écouter les MP3 qu’avec le client Napster. Par contre, on avait accès à tout le catalogue pendant la durée de l’abonnement, encore heureux.

En fait, l’offre Emusic c’est un peu le “Club Dial” du MP3 si j’ai bien compris …

Une radio a t’elle le droit de diffuser n’importe quoi sans autorisation préalable du moment qu’elle paye les droits d’auteur? Si oui, en quoi un service qui proposerait d’écouter l’ensemble de son catalogue pendant la durée de l’abonnement ne pourrait justement pas avoir TOUT, sans avoir à négocier avec qui que ce soit? Après tout, c’est de la radio à la demande…

Quelqu’un connait il cet aspect de la loi?

Non. Le droit d’auteur différencie la vente de la diffusion. Et a priori, jusqu’à preuve du contraire, même avec un système d’abonnement, ça reste de la vente.

Edit : enfin, moi, perso, je considère ça comme de la location (et c’est bien ce qui m’emmerde dans le principe d’ailleurs).

[quote=“silka, post:3, topic: 30839”]Surtout que tu en avais parlé dans un autre thread , justement .
Par contre, c’est sur c’est presque que des artistes independants.[/quote]

Y a du classique aussi pas mal ( ok écouter du classique en mp3 c’est mal, mais de toute facon j’ai que mes encenites en plastiques alors …)

C’est clairement le genre de truc qui me feraitrevenir vers la musique
(j’ai pas acheté d’album depuis une éternité , pas piraté non plus , c’est juste que quand je vois que pour moins cher je peux avoir un film en DVD )

[quote=“Faskil, post:11, topic: 30839”]Non. Le droit d’auteur différencie la vente de la diffusion. Et a priori, jusqu’à preuve du contraire, même avec un système d’abonnement, ça reste de la vente.

Edit : enfin, moi, perso, je considère ça comme de la location (et c’est bien ce qui m’emmerde dans le principe d’ailleurs).[/quote]

Même si c’est un logiciel qui ne permet que du streaming (sans enregistrement chez le client donc) ? Parce que dans ce cas ça devient de la webradio, non? Rien n’interdit les webradios de n’avoir qu’un seul auditeur à un instant donné? Alors finalement, ça peut très bien être considéré comme un bouquet de webradios, chaque canal correspondant à un morceau…

Je me demande s’il n’existe pas une faille juridique à ce niveau là… (parce qu’en pratique, rien n’empêcherait les clients d’enregistrer le flux de leur carte son, à moins de louer des cartes son spéciales de type HDCP, mais même là…)

edit: Je pense à ça juste parce que j’ai entendu qu’avec les radios numériques par satellite, il y avait une faille de ce type: Il suffit d’entrer dans un logiciel les morceaux qu’on veut télécharger, et celui ci va chercher dans l’ensemble des programmes des radios quand et où elle sera diffusée pour l’enregistrer automatiquement. La frontière entre diffusion et vente devient floue.

[quote=“gring, post:13, topic: 30839”]Même si c’est un logiciel qui ne permet que du streaming (sans enregistrement chez le client donc) ? Parce que dans ce cas ça devient de la webradio, non? Rien n’interdit les webradios de n’avoir qu’un seul auditeur à un instant donné? Alors finalement, ça peut très bien être considéré comme un bouquet de webradios, chaque canal correspondant à un morceau…

Je me demande s’il n’existe pas une faille juridique à ce niveau là… (parce qu’en pratique, rien n’empêcherait les clients d’enregistrer le flux de leur carte son, à moins de louer des cartes son spéciales de type HDCP, mais même là…)

edit: Je pense à ça juste parce que j’ai entendu qu’avec les radios numériques par satellite, il y avait une faille de ce type: Il suffit d’entrer dans un logiciel les morceaux qu’on veut télécharger, et celui ci va chercher dans l’ensemble des programmes des radios quand et où elle sera diffusée pour l’enregistrer automatiquement. La frontière entre diffusion et vente devient floue.[/quote]
Je ne comprends pas ton raisonnement en fait. En gros, tu voudrais que les iTunes et consort soient considérés comme des webradios ? Pour pouvoir faire quoi ? Je rappelle que le concept même de webradio interdit le stockage, du coup c’est quoi l’avantage par rapport à avoir des mp3 non-DRMisés ? Tu penses qu’une webradio va émerger et proposer l’intégralité du catalogue musical existant pour un abonnement mensuel et niquer les majors ? Je ne suis pas expert légal en la matière, mais je vois mal la SACEM ou tout autre organisme de collecte des droits autoriser une société à offrir un accès libre à la demande à tout le catalogue contre un simple abonnement et un paiement de la redevance. A priori, mais que les juristes me corrigent si je me trompe, je dirais que dès le moment où tu passes dans un système de “pay & listen”, tu quittes la sphère (web)radiophonique. Et je ne parle même pas des artistes, qui (soyons honnêtes) vont avoir du mal à bouffer avec des mecs qui paient un abonnement ridicule par mois pour écouter des quantités astronomiques de musique différentes. Même avec un système de ratio équitable, il restera des mies de pain à la fin du processus.

hum avez vous compris le fonctionnement ?
La c’est un abonnement pour du telechargements.
Vous pouvez arreter votre abonnement, mais vous restez proprietaire de vos DL , c’est ca la nouveauté.

  1. Bof après un rapide coup d’oeil le choix en classique est moyen (ok beaucoup de disques mais niveau qualitatif je suis déçu).

  2. du classique en mp3 c’est pas si horible que ça, la différence entre du bien encodé et du wav sur du matos “classique” (haha trop drole) est vraiment subtile… Après si tu as du matos “audiophile”… tu n’écoutes pas de mp3 de toutes façons (comme ça me fait marrer ces petits cons qui branchent l’ipod sur l’ampli à 1000€. Sisi je l’ai vu de mes propres yeux B) )

Et c’est du mp3 bien encodé: “To encode the files on eMusic, we used LAME version 3.92. The import option that was used is -alt-preset standard.”

Donc du vbr 192, ce qui est le minimum pour du classique (-alt-preset extreme pour le classique chez moi).

Perso je trouve ça cher pour MON utilisation éventuelle. Mais bon à voir.

[quote=“silka, post:15, topic: 30839”]hum avez vous compris le fonctionnement ?
La c’est un abonnement pour du telechargements.
Vous pouvez arreter votre abonnement, mais vous restez proprietaire de vos DL , c’est ca la nouveauté.[/quote]
Certes, je parlais des services par abonnement de manière générale (Napster). Moi ce qui me gène avec Emusic, c’est la pauvreté du catalogue (dur dur sans les majors hein, c’est là qu’on réalise à quel point ils ont verrouillé le marché) et la faiblesse de l’encodage (sérieusement, va falloir arrêter de nous vendre du MP3 à moins de 320 Kbps, même pour ce prix là). Enfin, tout ça va probablement évoluer…

Oui le catalogue est tres pauvre, c’est une ruche.
Mais il est sur que le format et la vitesse d’internet permet maintenant ce type d’encodage minimum.

pareil pour les divx, l’encodage peut etre fait à 4,7Go et non plus sur 700 Mo

Je ne sais pas si ce site proposera du 320. Apparement ils sont partis sûr du preset standard…

  1. ils devraient tout réencoder: perte de temps, de place.

  2. il faudrait que l’acheteur ait le choix: le 320 ça prends plus de place et je suis pas sûr que ça botte tout le monde… alors ok maitenant on a du giga à la pelle, mais il ne faut pas oublier les “petits” lecteurs, genre flash.

Donc ils ne peuvent pas se permettre de conserver tous les mp3 en 320 + 192, ni d’avoir uniquement du 320…

Ou alors ils font de l’encodage à la demande, mais ça demande un investissement en matos assez conséquent.

le double stockage, vu le prix du giga actuelle, ils le peuvent.
ok les disques scsi coutent cher .