Le livre des faces

Il suffit parfois d’une idée toute conne pour bâtir un “business model” qui rapporte. Souvenez-vous de Google. Combien d’entre-nous, vieux briscards du web, regrettent aujourd’hui de ne pas avoir misé tout leur pognon sur le moteur de recherche le plus connu dans le monde ?

Facebook, c’est un peu pareil. Au départ, un concept tout simple, largement inspiré de MySpace : permettre aux gens de créer leur profil online et de se connecter avec leurs amis. Le succès est instantané et si je vous en parle aujourd’hui, c’est parce que je suis tombé sur ce billet de Franck Perrier, décrivant l’étendue de ce réseau social. Et les chiffres sont plutôt hallucinants.

[center]
[/center]
D’après Henri Moissinac, responsable du département mobile, Facebook compterait aujourd’hui pas moins de 120 millions d’utilisateurs. Soit, pour utiliser un comparatif qui va vous parler, une bonne dizaine de fois plus que le nombre d’abonnements WoW dans le monde. Je ne vous ferai pas l’injure d’insister sur ce qu’une telle audience doit générer comme revenus publicitaires. Ça vous ferait mal.

Cinquante pourcent de ces utilisateurs s’y connectent quotidiennement, en moyenne 25 minutes par jour, réalisant ainsi 7% de l’activité quotidienne de l’Interweb Multimédia. Une masse d’échanges qui donnent le tournis.

Et tout ça à partir d’une idée tellement con que ça m’énerve de ne pas y avoir pensé avant eux.

Certes, tout le monde n’est pas fan du concept. Si pour certains, l’inscription sur FB a été l’occasion de renouer avec de vieux potes perdus de vue (ce fut mon cas), pour d’autres, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une vaste entreprise de ciblage marketing. Critiquant le stockage abusif de données, ses détracteurs rappellent par exemple que si l’accès au service est facile et gratuit, il est aussi extrêmement compliqué de s’en désinscre. Une simple suspension de compte ne suffit pas, puisque même si votre profile est hors ligne, toutes vos données sont conservées sur les serveurs de la société, à moins d’en faire la demande spécifique par e-mail. Un peu lourdingue. Et limite suspect.

Mais bon, moi, comme je le signalais, ça m’a permis de me faire des bouffes d’enfer avec de vieilles connaissances, et ça, c’est plutôt sympa. Et puis, rien de tel pour se faire de la promo facile, qu’on soit artiste ou administrateur de site qui poutre.

Et vous, vous l’utilisez ? Vous en pensez quoi ?

Problème des données privées. Donc j’évite. Mais ça a l’air aussi très marrant pour les gens qui s’ennuient. Il y a plein de « jeux » à faire et c’est gratuit :slight_smile:

Bref pour ma part je ne conseille pas.

P.S : et puis si mes potes veulent me retrouver il y a toujours les pages blanches.

Pour ma part, je trouve un peu bizarre de devoir passer par un tel outil pour « maintenir » ou « retrouver » ses connaissances. Après tout, si on s’est perdu de vue, c’est souvent pour de bonnes raisons. Et si on avait voulu se retrouver avant, on aurait pu. Bien sur, j’imagine que certains sont bien content d’avoir cette possibilité mais très peu pour moi.

Sinon, pour le peu que j’ai pu tester, Facebook m’a fait fuir par le coté « faites vous un gros réseau » qui tend à effacer pas mal le vrai coté relationnel. On a vite tendance à transposer les méthodes pro à nos univers perso. Tout est bien formaté, sans véritable place pour une personnalité (un peu comme les phrases perso de msn : à insérer ici et pas ailleurs).

Je laisse de coté tout le pan séparation privé/public, ce à quoi vous voulez participer, etc. Je crois que tout ça peut se gérer en activant ou pas des options.

Enfin tout ça pour dire que je ne suis pas utilisateur et encore moins fan. Il reste néanmoins le coté promo qui peut clairement avoir des avantages.

Ou alors il faudrait coupler facebook et geekzone, histoire d’avoir du pseudo-relationnel et du fond :slight_smile:

Je suis un utilisateur “passif” de FB. J’y suis depuis un bout de temps mais n’y vais que quand je reçois des notifications ou des messages. Je m’en sert uniquement pour renouer contact avec des anciennes connaissances. Pas eu l’occasion de les rencontrer comme toi Fask mais quelques échanges de mails “wah qu’est ce que t’es devenu” et puis paf retombé dans l’oubli. Si je veux garder contact avec qqun, je le fais en m’extrayant de FB le plus vite possible. Résultat j’ai repris contact avec un pote directement par mail, pour les autres un AR de mail sur FB a suffi pour qu’on se soit tout dit…

A part cette utilisation je n’y trouve aucun attrait en fait. Pour moi c’est un super concept voyeur qui répond avant tout à un besoin primaire de savoir ce que les autres sont devenus (et accessoirement m’assurer qu’ils n’ont pas trop réussi… non mais :)). J’ai du mal a apprécier le coté blog/twitter/flickr/fourre-tout de l’application même si je conçois que certains puissent aimer. Je préfère pour cela un blog construit avec un véritable processus créatif de l’auteur. Ça me saoule autant de répondre à des mails sur FB que d’aller voir ce que les gens mettent en ligne.

Voila!!

Plus de chiffres (yay) sur la croissance 2008 détaillée par pays (le Chili est en tête).

[3615Mavie]Perso je ne tenais vraiment pas à m’inscrire sur ce site, c’est ma copine à l’époque qui a fini par me convaincre. Si c’était à refaire je ne m’y serais pas inscrit. Tout bonnement parce que dans la majorité des cas (enfin des amis) il y a d’autres moyens que Facebook pour reprendre/garder le contact. Sans même parler des gens qui jouent à qui a le plus d’amis sans même leur parler. Et quand la copine susmentionnée devient son ex, ça ne fait qu’empirer les choses. Ceux à qui Facebook a suggéré de devenir amis avec le nouveau copain me comprendront :slight_smile:

Bref pour moi c’est un site borderline inutile mais qui peut devenir vicieusement addictif au final, qui peut faire le bonheur des stalkers (et je parle pas de ceux de Chernobyl ^^).

comme deja dis sur un des thread parlant de facebook, j’y vois plus d’un cote pratique :

  • Partage des photos
  • organisation de petite soiree a la volee entre pote
  • Garder le contact avec des amis (travaillant a l’etranger, c’est plus que pratique)
  • retrouver des vieux potes

Apres, le cote vie prive, je m’en fou un peu, j’ai rien a cache et gmail gere tres bien les spam.

Par contre, les 25 minutes dessus, je met bien 2 semaines a les faire…

Idem je suis pas inscrit, et pour plusieurs raisons.

Déjà ce qu’ils font avec mes données ça me plait pas trop :slight_smile:

Ensuite je n’aime pas exposer des informations personnelles sur le net. Par exemple j’ai déjà entendu plusieurs fois l’équipe de recrutement de ma boite dire « ah tient ce candidat je suis allé sur son profil Facebook et il est pas aussi sérieux qu’il en a l’air », et j’ai plein d’autres exemples comme ça (quelqu’un qui prétendait être malade et qui était parti une semaine en vacances d’après son profil Facebook…)

Je préfère rester « anonyme » derrière un pseudo comme ici (même si quelqu’un peut finir par trouver en faisant des recoupements), ça évite de mauvaises surprises.

Et dernière raison : j’aime pas recevoir des dizaines de mails du genre « machin veut être votre ami », « truc veut vous parler », etc…

Je ne pourrais pas dire pour vos milieux respectifs, mais aujourd’hui pour un étudiant en France, voir un lycéen, être inscrit sur Facebook est quasiment une nécessité pour être sûr de ne pas passer à côté des soirées et autres sorties, et donc de bien s’intégrer dans la vie sociale d’un groupe. Il faut aussi dire que pour des communautés comme les associations, qui ont souvent un budget restreint, FB est un outil assez formidablement pratique.
Ce qui met mal à l’aise, ce serait plus le fait que certains exposent aux yeux de beaucoup de gens des moments parfois assez intimes par le biais des photos et vidéos. Avec FB la sphère de la vie privée semble se réduire considérablement, et je m’étonne un peu que ça ne gêne pas tant que ça certains utilisateurs. Enfin personnellement il ne me viendrait jamais à l’idée d’afficher sur une page internet avec qui je sors, quelles sont mes inclinations politiques :slight_smile: .

En tout cas comme sujet de débat c’est imbattable, mieux que la corrida :crying: .

Personnellement, je ne l’utilise pas non plus.

Je me suis inscrite pour voir les photos d’une amie, mais au bout de quelques jours et de plein d’invitations d’anciens potes de lycée à qui je n’ai rien à dire, j’avoue que je ne voyais pas l’intérêt d’un tel site. Je n’ai pas de promotion à faire pour quoi que ce soit, et mes anciens « vrais » amis, je les vois toujours. Pas besoin de revoir les autres auxquels de toute façon je n’aurais rien à dire, à part « qu’est ce que tu es devenu ? ».

Mais pour le principe, je me suis quand même inscrite à un groupe du genre « Les bretons alcooliques » :slight_smile:

J’ai supprimé mon profil et Facebook m’a demandé pourquoi. Parmi les réponses possibles « Vous n’avez pas d’amis, nous pouvons vous aider à en trouver ! ». J’ai trouvé ça très drôle…

Plutot une utilisation positive de Facebook. Ca m’a permis de retrouver des gens dont j’avais meme oublié le prenom et le nom grace aux amis des amis qui sont amis etc …
Ensuite ca permet de partager, commenter les photos et l’utilisation est facile pour les allergiques de l’informatique.
Et un truc qui me plait bien, c’est l’utilisation propre des groupes, genre d’un magasin ou d’une assoc. c’est un moyen tout simple pour avoir des infos sans etre dependant d’un site web ou d’une newsletter.
Puis depuis la nouvelle version, ils ont bien degagés toutes les applis qui servaient vraiment à rien pour revenir à un truc plus propre, très bonne idée de leurs parts

Facebook, c’est 2% d’utile sur 98% d’inutile pour moi. L’avantage c’est que dans la masse de gens avec qui en fin de compte je n’ai pas d’intéractions dans ma vie, il y a aussi tous les potes que je vois aujourd’hui. Et il faut avouer que d’un point de vue planning de soirées, c’est sympa. Mais bon, un email+Doodle fait pareil j’imagine.

Facebook c’était “omg cey trop kewl” au début, puis à la longue je me lasse. Je rejoins l’utilisation passive citée plus haut.

Sinon, pour un RH qui chercherait mon profil, j’ai bien feinté sans même le savoir : je porte mes initiales avec la première lettre de mon nom de famille, et c’est tout. Faut croire qu’à l’époque déjà je me méfiais.

utilisation massive.
Myspace m’avait refroidi, mais Facebook, je le vois comme un véritable outil facilitant le quotidien.
Plus besoin d’envoyer un mail aux amis pour les rediriger vers flickr pour les photos de soirées, agenda pour les soirées, groupe de discution sur les sujets qui m’intéressent (mais bon, j’avoue, y a quand même pas mal de groupes inutiles), plus besoin d’un LinkedIn (j’ai tous mes collègues, rencontres pros, personnes intéressantes pour l’avenir)…

Suffit de bien gérer ses potes, les gens qui veulent vous ajouter, limiter certains pour qu’il n’ai pas accès à ce qui vous est personnel, et plus aucun soucis.
Un gars que tu as connu dans le passé t’emmerde à vouloir t’ajouter mais tu t’en fou? hop block et tu entendras plus parler de lui.

J’y ai retrouver des gens que j’avais croisé y a longtemps, des anciens compagnons de classe, des gens de l’autre bout du monde rencontré durant mes voyages, et même si je leur parle pas tout les jours, une fois de temps en temps, bah c’est toujours bien de savoir qu’ils sont toujours là et qu’au cas où, bah un jour si tu revoyage, hop tu peux les revoir sans devoir chercher des heures pour retrouver leurs traces.

Je me détag systématiquement de toute photos nuisibles, même si j’ai rien à cacher, de toutes façons, je pense que tout le monde s’est déjà pris une cuite, donc même si un futur employeur passe par là, je ne vois pas en quoi mes excès du week end auraient comme conséquences sur mon travail…

Concernant tous les petits jeux etc, je considère ça comme les smileys abusifs sur msn, ça me saoule, donc j’utilise pas. Keep it simple and clear.

J’avoue que je suis devenu accro, et ma femme aussi. On y a d’abord retrouvé une foule de très vieilles connaissances, notamment des gens que j’ai connu pendant mes études en Angleterre et aussi d’autres que copains d’avant n’avait pas du attirer.
Ensuite c’est une ergonomie quand même bien plus sympa que ce lourdingue de copains d’avant par exemple, ou même Myspace (dans l’heure qui avait suivie mon inscription, la terre entière voulait être mon ami, sur FB ça ne m’est jamais arrivé).
Il y a aussi toutes les petites applications idiotes (guerre des gangs pour ne pas le citer) qui font que ça permet de renforcer un peu le contact avec certains.

Et puis c’est vrai que pour garder le contact avec certaines personnes, ça a complètement remplacé le mail par exemple.

Après les histoires de vie privée, tout ça, les vrais secrets ils ne sont ni sur FB, ni sur mon blog, c’est juste du bon sens.

Personnellement je vois également ça comme un outil …
C’est vraiment super tout pratique pour publier mes dates de sets (Lieu, heure, prix) … Sans devoir passer par mon répertoire entier. Et les gens sont au courant …

Et puis on peut l’utiliser comme messagerie en ligne si MSN est pas installé au boulot. :slight_smile:

Huhu finalement tu l’as créé ce sujet dédié à Facebook. :slight_smile:

Facebook c’est un très outil pour surveiller à distance et sans trop importuner des personnes que tu connais mais avec lesquelles tu n’as pas forcement l’occasion de discuter souvent.
L’exemple type, c’est celui des étudiants qui veulent savoir ce que deviennent leurs anciens camarades de promotion. Ça fait toujours plaisir de savoir que bidulle est partie en Espagne, qu’untel s’est marié ou que tel autre copain est en train de monter son entreprise. Ce type d’information n’est pas vital, mais cela fait parti des trucs qu’on est content de connaître.

Dans mon cas Facebook me sert à suivre à distance ce que deviennent mes copains qui sont partis aux quatre coins du globe (USA, Chine, Japon, Angleterre, Québec, Allemagne, etc.).
Là par exemple un de mes amis est parti en Chine pour 2 ans. C’est encore assez nouveau et il commence tout juste sortir de la phase « découverte et émerveillement ». Et le connaissant je sais que ça va vite le souler d’avoir en gros 10 min de chat MSN tous les 2/3 jours pour raconter ce qu’il fait. Surtout que je ne suis pas seul à vouloir avoir des ses nouvelles et qu’il faudrait multiplier ces 10 min par le nombre de ses amis.
Alors qu’avec un ou deux updates de son statut vite faits et un billet de temps en temps sur son blog c’est plus simple. Ça permet d’avoir un œil sur lui, sans avoir à le harceler sans cesse pour obtenir de ses nouvelles.
Tout ça ne m’empêche pas de discuter avec lui, au contraire. (Même si avec 7h de décalage en ce moment ce n’est pas simple.) Je dirais même que ça permet de libérer du temps pour discuter avec lui d’autre chose que de son aventure en Chine. Comme tout ce qui concerne la Chine est dit par ailleurs, ça nous permet de délirer sur des sujets comme on le faisait avant.

Après je suis d’accord avec vous, Facebook c’est comme tout, il faut savoir l’utiliser. Les 3 premières choses à faire sont dans l’ordre :
[ol]
[li]Restreindre les accès au profil pour éviter que n’importe quel péquin de votre réseau géographique puisse avoir accès à votre profil comme si il était votre ami.[/li]Comme le disait Faskil, ça permet de rendre caduc les visites impromptues de RH sur votre profil. Et dîtes leur par la même occasion que si vous avez un profil Viadeo ou LinkedIn, ce n’est pas pour rien.
[li]Désactiver un maximum les notifications par courriel. Je sais que vous aussi vous en voulez pas recevoir un courriel à chaque fois qu’un contact essaye de me proposer d’installer une application du style « Poke ultra méga je ne sais pas quoi », « Viens que je te donne une fausse bière » ou encore « Ultra-mega-powa-wall qui sert à faire du kikoolol »[/li][li]Activer le blocage des requêtes que vous refusez à chaque fois.[/li][/ol]

PS: ce message contient de gros morceaux de copier/coller d’un message que j’ai posté il y a quelques temps.

[quote=« PandaPacha, post:16, topic: 48654 »]PS: ce message contient de gros morceaux de copier/coller d’un message que j’ai posté il y a quelques temps.[/quote]Il me semblait bien voir lu cette histoire quelque part :slight_smile: .
J’ai crée mon premier compte FB y’a pas deux jours. Juste après que Faskil fait son thread sur fessebook geekzone.
J’avoue m’y être inscrit plus par voyeurisme, pour voir comment c’était. Je n’ai d’ailleurs pas mis mon vrai nom. J’ai pu revoir les photos d’anciens du lycée. C’est vrai que ça fait toujours plaisir de voir ce qu’ils sont devenus.
D’un coté je trouve le concept sympa, mais les inconvénients (malgré les recommandations de Faskil ou d’autres) me refroidissent toujours. Et puis je suis d’un naturel associable donc sortie du sempiternel ‹ tu deviens quoi? › je crois que j’aurais pas grand chose d’autres à dire.
Pour moi ça reste un gadget dont je n’ai pas encore saisie l’utilité.

Je trouve que c’est quand même, pour 95% des gens, un site de rencontre et de plan cul bien maquillé. Combien de gens inscrits que je connais y vont pour vérifier les statuts relationnels de leurs futures conquêtes…
Je suis pas pour du tout, surtout que l’aspect sectaire “t’as pas facebook on te parle pas” me conforte dans mon idée. J’ai constaté beaucoup de problèmes avec, et même en étant pas inscrit, avoir les commentaires d’une ex jalouse sur ce que je fais sur les photos mises par d’autres personnes en soirée, ça me dégoute. C’est la facilité de l’intrusion dans la vie de tous les jours, le “pieu mensonge” n’est plus possible, on peut plus dire a un ami “qu’on a un rendez vous important” pour pas le vexer alors qu’on se fait une sortie avec des gens qu’il aime pas : les photos de la soirée vont atterrir sur facebook.
Je trouve vraiment qu’internet a créé un besoin qu’on avait pas qui se transforme en contrainte. Autant myspace je trouvais ça débile (la course aux “amis” complètement inconnus, ajoutés à la suite d’un ajout, ou tout simplement la course à “celui qui à la plus grosse” version virtuel) mais avec vraiment beaucoup de points positifs (notamment pour la musique, la promo des groupes etc.) autant là, je vois pas.

Je sais pas, plus j’y pense, plus je vois des problèmes, et si je suis le dernier sur terre à pas être inscrit, j’en serais fier, et pourtant je suis pas du genre à être antitechnologie et anti progrès.

On sera deux alors. Facebook je vois ça comme un espèce de Pokemon IRL avec à la place de Pikachu, des “amis”. C’est surement très bien fait, mais je n’en ai strictement aucune utilité, dans la mesure où les gens que l’on a perdu de vue, on les a souvent perdu de vue pour une bonne raison (et si on les cherche, c’est plus efficace d’y aller à la main avec google/pages blanches/relations). Je n’ai personnellement rien à dire à mes anciens camarades à qui j’ai arrêté de parler depuis qu’on est plus dans la même classe, vu que ceux à qui j’ai encore des choses à dire sont encore dans mes contacts MSN/mon tel.

Et comme mon groupe d’amis/ma (future) branche pro n’est pas très branché Facebook (certains en ont, mais les discussions se font par mail/tel/irl), ça me ferait mal de donner gratos mes infos à encore un autre organisme de marketing, pour au final pas grand chose.

Après, j’étais réfractaire aux blogs quand c’est sorti et que tout le monde en voulait un, je le suis toujours, ptêt que c’est simplement moi qui a un problème avec le fait de m’afficher sur l’internet multimedia.

Après je ne veux pas dire que c’est sans intérêt, ça serait hypocrite de ma part vu que j’ai un MSN, un ICQ, un compte Guildcafe, que je chatte sur IRC avec des gens de l’irl/ou pas. Juste que des photos de soirée je trouve ça plus marrant à voir en groupe autour d’une bière, même si ça prend plus de temps.

Ahah !
Bah ouais mince avec facebook on ne peut plus se foutre de la gueule des gens et être malhonnêtes !!
Non, c’est un argument sérieux, là ?