Les docs qui se respectent


#1

Ayant parcouru en vain le forum à la recherche d’un topic dédié aux meilleurs documentaires, j’ai décidé d’en créer un moi-même et d’ouvrir le bal avec deux sélections persos…

Hot Girls Wanted

L’envers du décor du porn pro-am et de quoi faire BEAUCOUP réfléchir avant votre prochaine visite sur Porntube et cie. Produit par Rashida Jones, ce doc est fantastique et édifiant. Prévoyez un truc fun à regarder après. (Dispo sur Netflix FR).

Atari: Game Over

Je trainais un peu les pieds pour mater celui-ci, m’attendant à un truc 100% consacré au déterrage des cartouches E.T. dans le désert du Nouveau Mexique, mais en fait il s’agit plus d’un hommage à Warshaw, documentaire sur les coulisses de la création de ce que beaucoup appellent (à tort) “le plus mauvais jeu du monde”, et la chute de l’empire Atari au début des années 80. Passionnant. (Dispo sur Netflix FR aussi).

Vous avez aussi des docs à recommander ? Vous savez ce qu’il vous reste à faire. GO GO GO !


#2

The King of Kong

Ce film retrace l’histoire de deux joueurs de jeu vidéo, Billy Mitchell et Steve Wiebe pour devenir champion du monde sur le jeu Donkey Kong.
Coup de pute, triche, toutes les composantes du sport dans le jeu vidéo des années 80 ^^

Dig!

Certains connaissent peut être mais ce “rockumentaire” est un coup de bol monstrueux de la réalisatrice Ondi Timoner
Elle voulait suivre 8 groupes de rock pendant 2 ans et ne s’est concentré que sur 2 pendant 7 ans. 
Coup de génie, il s’agit du BJM (The Brian Jonestown Massacre) et des Dandy Warhols, meilleurs potes puis meilleurs ennemis, drogues et alcool aidant, avec un groupe voulant réussir sans le système qui se saborde a chaque occasion et un qui essai via l’industrie musicale et qui se la fait mettre gentiment (les Dandy on bien galéré a finir le contrat avec Capitol et depuis sont en auto prod et bien content)


#3

J’aimerais qu’on évite de linker vers des uploads de piratins sur YT et qu’on renseigne les plateformes légales sur lesquelles c’est visible (on ne linke pas les liens torrents sur le thread ciné, pas de raison qu’on fasse un truc du genre ici). Si vous voulez mettre de la vidéo, balancez plutôt les bandes-annonces.

Merci d’éditer ton post ! :wink:


#4

@Faskil marrant j’ai vu le doc cette aprem. Petite interview de R. Jones sur Vice: https://youtu.be/PLYszpvyED4

Je zonais sur la fiche IMDb et je lisais le premier user review et jtrouve que le gonz a pas tout a fait tort:

I have to vote down on this movie. It's a very decently made movie, almost carefully paced and written movie. No chances taken here. The chance taken is the subject matter. Some aspects about how girls react to fame and celebrity seem fabricated at times, possibly, because I could not ever imagine reacting in the manner that some of these girls react; but overall, we are treated to a rich person's take on a poor person's profession. This is why I give it thumbs down.

Rashida Jones, daughter of Quincy Jones and Peggy Lipton (Mod Squad) decides she wants to make a movie about girls being suckered and duped into porn. The promise at the end of the rainbow is fame and fortune. Well if everyone had Hollywood laid out for them on a gold platter, then I think yes, Hot Girls would not be needed. News Alert!! Everyone wasn’t born into a career that would make them rich or wealthy. As much as these Hollywood legacies like to say they worked for everything they got, I have news for you, their road was paved for glory from the jump (and I know this for a fact). Some girls need to be Hot Girls to make it in this tough world we live in. It would come across much better if an ex-porn star made this movie; at least more sincere and credible. The coup-de-grace was seeing Katie Couric’s interview on the net. She soft-balled Rashida, and didn’t pose the question - What gives you the right?

And my statements aren’t a slap in the face of the girl in porn who is trying to get out of porn; nor are they a slap in the face of the girl addicted to drugs in porn; or against those fighting porn. America promotes the dollar, stating, ‘make it any way you can.’ This is a democracy, built on capitalism and we are responsible for our actions. This deception or embellishment of the job happens in many jobs and careers. Of course, the resulting career or job usually isn’t porn, so the cost isn’t the same, but still, the rules are the same. Most people take jobs out of necessity. Jobs rich people would not ever have to take.

Wot u sez?


#5

Dave Chappelle’s Block Party

Docu de Michel Gondry, où l’humoriste américain Dave Chappelle souhaite organiser une block party au coin de Quincy Street et Downing Street dans le quartier de Clinton Hill à Brooklyn, New York. Il se rend donc dans le quartier pour repérer les lieux et discuter avec les habitants, notamment ceux de la Broken Angel House.
Les représentants de la scène musicale noire-américaine se donnent ensuite rendez-vous pour un concert mémorable qui réunira notamment, huit ans après leur séparation, les Fugees. (d’ailleurs la aussi ils sont obligé de faire une manip pour ne pas jouer en tant que Fugees, sous contrat et en baston avec la maison de disque). Un discours social aussi derriere ca avec Wyclef Jean et le if i was president

le trailer 

https://www.youtube.com/watch?v=MwF9Y8dySHw

une des meilleurs moments (au cinoche quand c’est arrivé la salle était un peu fofolle ^^)


#6

[quote=“mailman, post:4, topic: 56273”][/quote]

Que c’est un procès d’intention débile. Déjà parce que ce n’est pas elle qui l’a écrit, ni même réalisé. Elle l’a juste financé. Ensuite, parce que je ne vois pas en quoi ça dévalorise le propos. Le mec qui écrit ce compte rendu a le droit à son opinion, mais je le trouve curieusement très sur la défensive, alors que le docu n’accable ou ne pointe absolument pas du doigt les pauvres nanas embarquées dans le truc, mais bien la structure autour qui exploite leur situation sans aucune forme de compassion (sans déconner, le passage sur le “forced porn”, j’en vomis encore).

Du coup, j’en arrive à penser que le gars bosse dans le milieu et qu’il vient surtout défendre son bifteck. Parce que sinon, il est passé complètement à côté du sujet.


#7

Pour ceux qui n’ont pas vu Jiro Dreams of Sushi

https://youtu.be/I1UDS2kgqY8

Sinon pour revenir a Hot Girl Wanted je dois t’avouer que je ne sais pas trop quoi penser. Tout cela est tres complique. Mais le docu est interessant en tout cas.

edit: sinon Rashida Jones… :luv: :luv: :luv:


#8

[quote=“Faskil, post:3, topic: 56273”][/quote]
done ^^
dsl comme c’etait sur YT et pas retiré par google je pensais que ca passait 


#9

[quote=“mailman, post:7, topic: 56273”][/quote]

Pareil que Faskil: le mec dans la review d’imdb est bien trop sur la défensive pour que ce soit innocent surtout qu’il cite l’interview de Vice. Il y a un passage justement dans cette interview qui résume bien le documentaire:
“It’s not that porn sucks or people shouldn’t do porn. It’s that young girls should know what they are getting into”


#10

[quote=“FrancisXV, post:8, topic: 56273”][/quote]

Ouais, on va essayer de garder ce thread le plus propre possible ! Merci ! :wink:


#11

De toute maniere le porn est un sujet complexe et tant que l’on n’assainira pas le milieu et l’image qu’on en a. Les margoulins proliferont.
Perso au moins le porn ne se cache pas , contrairement aux enfants stars d’hollywood. On sait que tout enfant star a une probabilité assez elevé de finir dans la coke & co, pourtant on laisse faire.
Pour ca que quand on dit le porn c’est ceci ou cela , il y a une grande difference entre youporn ou un studio classique, et fuck for forest.

On en reparlera quand je monterai le mien d’ici deux , trois ans.


#12

“Fuck for Forest” voila encore autre chose… Merci Bussiere


#13

[quote=“mailman, post:12, topic: 56273”][/quote]Du porn hippie / ecolo faut aimer les dreads mais avec une revendication ecolo derriere et mine de rien ils ont amassé un relativement bon paquet de thune.
Apres c’est comme le porn wicca , c’est particulier …

De meme que vu l’image que le porn a , c’est assez dur de trouver des actrices ou des gens qui ne te posent pas de lapins.
Or un lapin le jour du tournage, cela coute tres cher vu que tu dois payer toute l’equipe malgres tout.
Du coup la tentation peut etre grande de faire des magouilles plus ou moins crades (proposer des choses en plein tournage pour forcer la main, rajouter une nana qui fais du catering pour rassurer et autres trucs plus ou moins crades ) pour “tenir” les actrices.
Si on assainissait le milieu et qu’on arreterai de le denigrer autant tout le monde y gagnerai mais c’est pas pour demain.
Et ce n’est pas ce genre de documentaire qui aidera …


#14

Après il y a 3 docus quasi indispensable a voir de Julien Temple. C’est un réalisateur de films, documentaires et clips vidéos, scénariste et directeur de la photographie. Passionné de zik, il a bossé avec pas mal de monde entre 70 et 2010 … fiche wiki

L’obscenite et la Fureur (2000)

Docu sur les Sex Pistols qui retrace le parcours du groupe et surtout les conditions sociales de l’Angleterre de 1976. Misère, chômage, choque des générations, conflits mondiaux. On pourra critiquer sans problème le montage un peu fouilli par moment et les insert de pièces de shakespeariennes.

Joe Strummer: The Future Is Unwritten (2007)

La comme son nom l’indique, le docu porte sur le charismatique chanteur des Clash, ca ressemble assez a celui sur les Sex Pistols en moins brouillon je trouve.
 


Glastonbury (2006)

Docu sur le festival de Glastonbury (officiellement Glastonbury Festival of Contemporary Performing Arts), Angleterre entre 1970 et 2005. Dance, art de rue, thêatre et évidement musique dans un festival de hippie créé et géré par Michael Eavis.
Le docu revient sur les 30 ans, les 1000 groupes via des videos de Temple de 2002,3,4,5 et les archives de la BBC depuis 1994


#15

Indie Game: The Movie: vu sur Netflix (Suisse, mais je suppose qu’il est dispo aussi en France) un docu qui suit differents développeurs indés (ceux de Braid, Super Meat Boy, Fez) durant les dernières phases de développement et la sortie de leur jeu. Le seul truc qui me gene c’est qu’il manque un exemple de ratage. Et le doc confirme bien l’idée qu’on a pu se faire de Phil Fish: c’est un gros psychopathe.

The Battered Bastards of Baseball: je ne connais rien au baseball, mais j’ai regardé ce truc sur Netflix suite à un recommandation dans l’emission 101% sur nolife (surement de Davy Mourier). J’ai adoré. Le pitch: comment un type passionné de baseball (qui s’avère être le père de Kurt Russell), s’est retourné contre la puissante ligue de baseball US et a monté la toute première equipe de baseball indépendante a Portland, en recrutant d’anciennes gloires et autres bras cassés.

Ah, et puis Spinal Tap aussi. Mais bon, c’est pas un doc.


#16

J’en parlais dans un autre thread, le documentaire de Pitchfork sur l’album Souvlaki de Slowdive (et la musique shoegaze en général) est sorti (et il est visible gratuitement sur YouTube).


#17

Pour les fan de R’n’B (le vrai, pas celui des années 2000) et qui veulent savoir comment la plupart des standards du blues ont été composés sur le dos de zikos avec des contrats de “merde”, 2 docus assez prenant, sur la Mowton de Detroit avec Standing In The Shadows Of Motown et la Staxx à Memphis avec Only the Strong Survive

Musicalement ce sont 2 mines, et coté émotion c’est assez chargé. Une préférence perso sur celui de la Motown tout de même avec notamment un passage dans un resto ou dans un morceau de la Motown passe et le type de 80 ans dit tout le monde le connait ici mais personne ne sait que c’est moi à tel instru.


#18

Si vous aimez la nature et la science, regardez à peu près tout David Attenborough, le grand monsieur de la BBC. Pour commencer, l’idéal c’est Galapagos, celui d’il y a 2 ou 3 ans, en 3 parties, qui est absolument fantastique, enivrant et merveilleusement réalisé. (Je suis un peu partial sur lui, j’aime trop ce qu’il fait pour que ce soit un jugement raisonnable :).)

Mon dernier choc documentaire, c’est Chef’s Table de Netflix qui vaut à lui seul de prendre un mois d’abonnement, gratuit ou pas. C’est magnifiquement tourné, c’est beau, c’est bien écrit, c’est émouvant au possible et ça donne foi en l’humanité comme pas souvent. J’ai hâte que la saison 2 sorte.

Si vous voulez du plus métaphysique, mélange de science, de philosophie et de prospective, Michael Madsen est prodigieux, très profond et un peu pessimiste (cf http://www.ulyces.co/nicolas-prouillac/interview-michael-madsen-into-eternity-the-visit/)Into Eternity est une réflexion sur le temps (qui part des déchets nucléaires qu’on enterre “pour 10 000 ans” alors que la civilisation n’a même pas conscience de la représentation de cette période (voilà ce qu’on faisait y’a 10 000 ans, pour exemple : https://fr.wikipedia.org/wiki/VIIIe_mill%C3%A9naire_av._J.-C. )…). Le dernier sorti est un truc qu’on a tous imaginé mais qu’il a mis des années à faire, The Visit : what if, les extraterrestres (mais pris très sérieusement).

Edit : j’oubliais Cocaïne Cowboys (“the real scarface”) de Rakontur et globalement tout ce que fait cette boîte de prod de Miami est magique.

Voilà mon top !


#19

Perso j’adore The Great Happiness Space. Un docu sur les bars d’hotes au Japon (Osaka dans le cas présent). C’est pas tout neuf (2006) mais toujours parfaitement d’actualité…

Ca doit pouvoir se voir avec un petit VPN & co ici.

A une autre échelle, il faut EVIDEMMENT voir Cosmos. Y’a pas mieux pour essayer de nous faire piger notre place de grain de RIEN dans l’univers. :wink:


#20

Les requins de la colère

Un documentaire passé sur Canal+ il y a quelques mois, dispo en replay sur MyCanal.
Il fait un état des lieux sur les différents mythes et peurs envers les requins.
 
Tres intéressant, un peu trop alarmant par moment mais ça explique bien les problèmes.
Certaines images sont magnifiques !