Les hikikomori

Phénomène sans cesse grandissant au Japon, ce phénomène nous atteint petit à petit mais sans nous toucher autant qu’au Japon… J’ai nommé… les Hikikomori!

Derrière ce mot barbare se cache une “mode de vie” barbare:

les hikikomori sont des adolescents ou jeunes adultes qui se sentent accablés par la société japonaise, qui ont le sentiment de ne pas pouvoir accomplir leurs objectifs de vie et réagissent en s’isolant de la société. Les hikikomori refusent souvent de quitter la maison de leurs parents et s’enferment parfois dans une même pièce pendant plusieurs mois voire années. Selon certaines estimations, il y aurait un million de hikikomori au Japon, soit un jeune sur dix, et presque 1% de la population (qui est de 127 millions). La plupart de ces personnes sont de sexe masculin, souvent des fils aînés.

Voilà pour résumer, je n’ai pas le temps d’écrire tout un article alors je vous invite a visiter les liens suivants:
antithesis.club.fr/index.htm
www.ql.umontreal.ca/volume12/numero7/campusv12n7c.html
nigiyaka.free.fr/mag/article.php3?id_article=77
www.lexpress.fr/info/monde/dossier/japon/dossier.asp?ida=366318

Et on peut également faire référence au livre d’Amelie Nothomb, “Stupeur et Tremblements”.

On a eu des sujets à la télé, et des articles sur eux depuis plusieurs années.

En quoi ça nous atteint?

Surtout que ce serait bizarre de notre côté. (non, non j’aime les japonais et le japon n’allez pas penser que je les considère comme des fous)
“La plupart de ces personnes sont de sexe masculin, souvent des fils aînés.” C’est bien parce que le fils aîné doit (obligation morale) reprendre la suite du travail de son père et ainsi supporté la famille.
Or notre société n’a rien de tel dans son fonctionnement. (enfin plus depuis longtemps alors)

Pour les même raison que les japonais: on en parle pas… et puis comme je l’ai dit, le problème est quand même moindre par ici…
Mais faut ouvrir les yeux, les rejets dans les ecoles et tout ça sont de pire en pire et les media (internet, la télé, etc…) favorise l’isolement car de cette manière on peut quand même “sortir” de chez soit le cul sur sa chaise.

Je constate que la société japonaise est bien complexe pour des européens comme nous… Entre les clichés véhiculés par les média (genre le gars qui a 50 “poupées sexuelles”, les mecs qui se suicident en "gobant des poches de silicone) et la réalité vraiment troublante (les mangas lolicons, le phénomène otaku qui prend parfois des proportions hallucinantes) il me paraît difficile d’avoir une vision saine de ce lointain pays. Alors les hikkomoris je sais pas trop quoi en penser, les media aiment bien relayer ces “bizarrerie” mais quelle est la part de vérité? On a longtemps présenter le Japon comme un pays où le suicide était massif et sans commune mesure avec ce qu’on connaît alors qu’en réalité on est très proche d’eux, certains pays européens ont même un taux supérieur (pays baltes je crois).

Tout ça pour dire que ce pays est très difficile à comprendre… Si vous avez lu de bons bouquins sur la société japonaise actuelle ça m’intéresse pas mal. Pour ma part je vais faire un coup de pub pour mon prof de “Mutations territoriales en Asie Orientales”. J’ai pas encore lu mais parmi plein d’autres bouquins consacrés au Japon il a publié:
Idées reçues, le Japon chez Le Cavalier Bleu; PELLETIER Philippe (2004)
Peut-être un bon début pour déméler les files de cette société.

Ce n’est pas vraiment un livre afin de comprendre la société japonaise, mais c’est un livre écrit par un sociologue (Jean François Sabouret) spécialisé sur le japon, expliquant pourquoi il aime ce pays. Dans certains passages ils tentent d’expliquer ce qu’il a retiré de la societé japonaise.
J’ai terminé ce livre il y a moins d’un mois et je l’ai adoré. Son approche est très intelligente. Il nous fait découvrir pourquoi on peut être émerveillé par des banalités de la vie quotidienne japonaise et ainsi apprécier le Japon dans son ensemble. Mais il n’oublie pas pour autant d’essayer d’expliquer cette culture à l’opposé de la notre.
Et tout ceci en restant très humain. A lire. :stuck_out_tongue:

Edit : Et moi qui oublie le titre mouarf : Besoin de Japon

Je me demande si ce genre article ne conduit pas a la stigmatisation.

Je parle seulement a partir de ma modeste culture personnel , mais le Japon est un pays tres traditionnaliste , la seule raison de l’apparition de ces Hikikomori c’est l’arrivé de la culture occidental .

Croire que c’est l’enfer pour eux c’est faux .On pourrait faire un parralel avec la vision que l’on a des américains et réciproquement .

Les japonais ne sont pas plus fous que nous ,notre vision est peut etre déformé par notre vision " occidental " du monde .

éssayez d’etre objectifs .

Ça se retrouve dans un passage du livre que j’ai cité plus. (en plus détaillé)
Comment? Ça ressemble à de la pub? Meuh non, je le connais même pas l’auteur. :stuck_out_tongue:

[quote=“Bebop, post:7, topic: 25569”]Ça se retrouve dans un passage du livre que j’ai cité plus. (en plus détaillé)
Comment ça ressemble à de la pub? Meuh non, je le connais même pas l’auteur. :P[/quote]

je ne faisait que commenter ce qui avez été dit avant .

Très bon bouquin pour voir une autre face du Japon :

Homo Japonicus, de Muriel Jolivet. Picquier poche (ISBN: 2-87730-597-X)

Ca parle de la condition de l’homme au Japon. C’est un recueil d’interviews, de témoignages de ces hommes. C’est passionnant, ca montre leur vision, leurs peurs et ce qu’ils doivent affronter. La relation mère-fils, père-famille, le désengagement social, le burn-out mais aussi ceux qui s’effacent de la société : sans-abris, travestis ou autres marginaux.

J’ai fait un travail d’analyse dessus pour l’école, ben je l’ai pas regretté. Vraiment à lire, le seul bouquin qui montre cette face-là du Japon d’une façon différente des études statistiques habituelles (on lit la vie des personnes, ce qu’ils racontent, c’est passionnant). Passionnant, mais ca m’a un peu recadré sur le Japon. Fini l’adoration, faut être critique.

A propos qu’elle est la différence fondamental entre otakus et hikkomori .

D’ailleur quelquechose me turlupine ,s’il y a un million de ces "exclus " pourquoi ne se rencontrent il pas ? , chez nous on a bien des fermeirs de 50 ans qui cherche une femme sur meetic’s .

Dans une cours de récrées quand ya 2 parias ils commencent a parler ensemble et fondent un groupe de parias non ?

Un otaku c’est un passionné. Il peut parfois s’enfermer dans sa passion, mais c’est plus général comme terme.
Hikikomori, c’est quelqu’un qui abandonne toutes relations sociales. Ils se murent chez eux et développent une sorte d’agoraphobie, de peur des autres. Ils se désengagent totalement socialement, la société les considèrent comme “perdus” et ne s’en soucie donc pas.

Le plus flippant (j’avais vu une émission y a qq temps) c’est la réaction des parents : Ils les laissent faire. Pas d’engueulade, pas de baffe pour tenter de les sortir de leur chambre et de leur mur. Ils semblent penser que c’est une phase, et les laissent tranquille. Bon c’était sûrement biaisé à cause de l’émission tv, mais c’est typiquement japonais de laisser l’autre tranquille dans son choix.

[quote=“Azhag, post:11, topic: 25569”]Un otaku c’est un passionné. Il peut parfois s’enfermer dans sa passion, mais c’est plus général comme terme.
Hikikomori, c’est quelqu’un qui abandonne toutes relations sociales. Ils se murent chez eux et développent une sorte d’agoraphobie, de peur des autres. Ils se désengagent totalement socialement, la société les considèrent comme “perdus” et ne s’en soucie donc pas.

Le plus flippant (j’avais vu une émission y a qq temps) c’est la réaction des parents : Ils les laissent faire. Pas d’engueulade, pas de baffe pour tenter de les sortir de leur chambre et de leur mur. Ils semblent penser que c’est une phase, et les laissent tranquille. Bon c’était sûrement biaisé à cause de l’émission tv, mais c’est typiquement japonais de laisser l’autre tranquille dans son choix.[/quote]
Ah si seulement je vivait au Japon… oui c’est de l’idolatrie ,oui je suis conscient que c’est tres loin d’etre objectif, et oui je me contredi un peu.

Alors je ne peux donc que te conseiller le bouquin que j’ai cité. Perso ca m’a un peu ouvert les yeux, c’est une autre face du Japon.
Moi ca m’a cassé toute envie d’idôlatrer un peuple qui a des réactions autant extrêmes et incompréhensible sur certaines choses. (Exemple : des pères qui avouent ne jamais avoir aimé leurs enfants, une fille écrasée par la grille devant l’école par un surveillant, car elle était en retard. C’est des trucs extrèmes cités comme ça du bouquin, mais sérieux ils ont une manière d’avoir des relations sociales totalement incompréhensible du point de vue d’un occidental. On dirait qu’ils n’ont jamais appris à se parler en cas de problème)

A propos de ta question sur pourquoi ils ne se retrouvent pas : Ils se retrouvent sûrement, mais sur Internet. Ils ne veulent pas sortir de chez eux, donc j’imagine qu’ils compensent virtuellement.

Je vois pas bien le rapport entre les hikikomori ( des jeunes adultes qui s’isolent de la société) et le livre d’Amelie Nothomb ( une jeune belge qui entre dans une grande boite japonaise comme traductrice et qui finit dame pipi).
A moins que par reference tu veuille dire que le livre de Nothomb donne une apercu de la societe japonaise, mais bon c’est quand même tres romancé et surtout c’est une experince vécue par une européenne.

[quote=« Nouch, post:14, topic: 25569 »]Je vois pas bien le rapport entre les hikikomori ( des jeunes adultes qui s’isolent de la société) et le livre d’Amelie Nothomb ( une jeune belge qui entre dans une grande boite japonaise comme traductrice et qui finit dame pipi).
A moins que par reference tu veuille dire que le livre de Nothomb donne une apercu de la societe japonaise, mais bon c’est quand même tres romancé et surtout l’experinec vue et vécue par une européenne.[/quote]
Oui, c’etait surtout par rapport à la société. Je pense que si ces jeunes s’enferment ainsi, c’est avant tout à cause de la société qui en demandent trop…
Et oui, c’est vue par une européenne mais on est pour la plupart européens sur ce site :stuck_out_tongue:

Et on peut également faire référence au livre d’Amelie Nothomb, “Stupeur et Tremblements”.

Et surtout c’est un roman de gare tres loin d’un ouvrage serieux .

La seule chose que t’apprendra en lisant nothomb se sont des nouveaux préjugées sur le Japon.

Le hikikomori se propage chez nous, tu dis? Enfin, espèrons que le Kancho, lui ne s’impotera pas dans nos contrée. (brrrr)

:stuck_out_tongue:

j’me disais que c’était nawak, et en fait j’en connais un : le frère d’un pote, qui était super renfermé.
Après son IUT d’info, il a fait 2-3 petits tafs et puis plus rien. Il attend l’argent des parents tous les mois… Ils ont essayé de lui sortir les doigts du cul mais rien à faire… brrr… sa vie c’est porn, coca et pizzas :stuck_out_tongue:

[quote=“lucasbfr, post:18, topic: 25569”]j’me disais que c’était nawak, et en fait j’en connais un : le frère d’un pote, qui était super renfermé.
Après son IUT d’info, il a fait 2-3 petits tafs et puis plus rien. Il attend l’argent des parents tous les mois… Ils ont essayé de lui sortir les doigts du cul mais rien à faire… brrr… sa vie c’est porn, coca et pizzas :P[/quote]

un otaku ou un Hikikomori c’est pire .

Je quote: " Japan has something my friends and I call « Export Culture » - they only show you EXACTLY what they want you to see. There’s a lot about this country that a person just won’t know and understand unless they live here for awhile."

Assez intéressant :stuck_out_tongue: