Les Infiltrés et la pédophilie

Salut la zone,

Je suppose que pas mal d’entre vous sont au courant de l’émission diffusée ce soir hier soir sur France 2 (oui oui, l’émission sur les paydophiles et le woueb)
Donc avant d’oublié N’ayant pas vue de sujet sur les fofos, je lance un topic afin de receuillir toutes vos réactions.

Réactions concernant l’émission elle-même et sur le journaliste qui a dénoncé ses sources. Obligation morale ?

J’essayerais de rajouter des liens s’y rapportant au fur et à mesure.

PS: Je corrigerais mes fautes durant lajournée aussi…
PS2: Merci Stuntman, je vis avec un jour de retard.

Le reportage a été diffusé hier soir. Et ça faisait assez froid dans le dos.
Mais en même temps, malgré un ou deux intervenants le débat à la fin tournais pas mal sur “Bouh internet méchant”.

“Internet mechant” c’est un peu comme dire “Victor Hugo c’est bien”. C’est un peu cours mais si ça permet d’alerter des parents pour qu’ils ne laissent pas leurs enfants dans les chambres avec un ordinateur sans s’intéressé à ce qu’il font avec…Ca sera pas mal.

Tous ceux qui utilisent internet savent pertinemment que c’est un outils et que c’est pas “bien” ou “méchant”…C’est ceux qui ne l’utilisent pas qui sont visés par ce genre de raccourcis et ça ne me choque pas.

La polemique autour du journaliste qui a donne les noms et emails a la police est interressante egalement. Perso je pense que c’est bien, ca fera peut etre moins de gars comme ca dans la rue.

Joebount > Rue89 revient la dessus :

[i]"Pourquoi dénoncer un pédophile et pas un criminel de guerre ?
Jusqu’à présent, la police réagissait après la diffusion des enquêtes journalistiques et demandait à avoir copie des rushes ou des notes. Cette fois, les journalistes vont de leur propre initiative trouver la police pour lui remettre les éléments de leur enquête. De plus, ils communiquent sur cette divulgation. C’est du Grand N’importe Quoi.

« Le secret des sources pour lequel on se bat tellement saute ici », expliquent, la bouche en c�?ur, Chabalier et Pujadas. Ah bon ? Qui fixe ces règles ? Pourquoi dénoncer un pédophile et pas un criminel de guerre ? Un assassin ?

Pourquoi ne pas décréter qu’en ces temps de crise un journaliste doit dénoncer à la police les criminels en col blanc à qui il aurait parlé ? Qui décide de la nature du crime à dénoncer ? Quand le secret des sources doit-il « sauter » et qui a le droit de le faire sauter ? "[/i]

Personnellement je sais pas trop quoi penser.
C’est clair que des types comme ça (les pédophiles hein, pas les journalistes) moins y’en a dans les rue, mieux c’est.
Mais le fait de dénoncer les sources.

Clair, il ne s’agit pas de voleurs de pommes là. Ne pas les dénoncer ce serait de la non assistance en personne en danger.

Sur cette histoire de dénonciation, je suis très très partagé. De mon point de vue, le journaliste s’est lui-même mis dans une situation intenable soit professionnellement soit humainement.

Le problème vient de l’utilisation systématique de la caméra cachée et du fait qu’il ne s’annonce jamais comme journaliste auprès de ses interlocuteurs. Pour moi, le journaliste pourrait finalement être considéré comme un “confesseur de la société”. Ce que reprochent les syndicats de journalistes à CAPA et à ce journaliste en particulier, c’est de jouer sur la crédibilité de sa profession, d’avoir trahi le secret de la confession. Et ça se comprend.

Qu’arrivera-t-il le jour où les gens ne feront plus confiance aux journalistes pour raconter leurs histoires, qu’ils soient criminels de guerre, pédophiles, traders corrompus ou autres ? Ce jour là, la société n’aura tout simplement plus ses yeux et ses oreilles à l’attention de ce qui se passe en son sein. Alors OK, le journalisme a déjà clairement perdu ses lettres de noblesse il y a déjà longtemps mais reste que les journaux et notamment les enquètes d’investigation sont un des moyens qu’a une société moderne pour détecter des comportements anormaux, se réguler etc. Ces enquètes amènent parfois à légiférer sur des sujets très spécifiques.

D’un autre côté, ce journaliste, en tant qu’être humain, a entendu des hommes dire qu’ils faisaient des trucs horribles parfois avec leurs propres enfants. Et il y a de quoi ne plus pouvoir se regarder dans la glace quand on se lève le matin quand on sait que l’on aurait pû aider des enfants.

C’est clairement un vrai dilemme humain sans “bonne réponse”. Encore une fois, de mon point de vue, le journaliste s’est mis dans cette situation intenable tout seul de par l’approche qu’il a choisie pour son reportage. Sur le plan de l’éthique journalistique, je ne suis pas sûr qu’utiliser la caméra cachée de façon systématique soit une bonne chose. Elle ne peut que conduire à ce genre de situations.

Pas mieux que Sherlock…

C’est déjà le cas en ce qui me concerne…

Mais bon, qu’est ce que ça a d’étonnant au final ? C’est juste une émission crasseuse de plus pour faire mousser l’abrutis moyen, calqué sur To Catch A Predator. Mais attention ! C’est du journalisme. :smiley: Merci de nous faire découvrir Internet, vraiment. :smiley:

J’arrive pas a croire qu’on puisse faire un truc pareil sur le service publique. C’est démentielle… Un de ces jours, ils vont bien nous sortir une émission du genre sur la TNT avec suicide juste avant le générique. Peut être que les gens se poseront enfin des questions a ce moment là…

Tu rentres dans l’armée, on te file une arme tu en es responsable, on te demande de tirer sur les gens en face, tu tires.
et pourtant humainement, si ça se trouve tu tires sur ta famille.

Tu es journaliste, on te donne une carte de presse/camera, on te demande de faire un reportage, tu le fais avec les règles que ça implique.
le coté humain, tu as choisi de base “par contrat” de le laisser au vestiaire.

Pédophile c’est un crime comme un autre.

Pour moi, ils ne devraient pas dénoncer leur source, point
on protège des politiques comme source, on protège des pédophiles pareil. y a pas de raisons.

[quote=“winny, post:9, topic: 51063”]Tu rentres dans l’armée, on te file une arme tu en es responsable, on te demande de tirer sur les gens en face, tu tires.
et pourtant humainement, si ça se trouve tu tires sur ta famille.

Tu es journaliste, on te donne une carte de presse/camera, on te demande de faire un reportage, tu le fais avec les règles que ça implique.
le coté humain, tu as choisi de base “par contrat” de le laisser au vestiaire.

Pédophile c’est un crime comme un autre.

Pour moi, ils ne devraient pas dénoncer leur source, point
on protège des politiques comme source, on protège des pédophiles pareil. y a pas de raisons.[/quote]

Je suis tout à fait d’accord. Quand un journaliste s’engage à faire ce genre de reportage, il suit les règles point barre. Bien sûr humainement parlant ça sera difficile, mais c’est son métier. Il l’a choisi.

En fait il y a aussi la forme employée qui est très contestable. Le fait de dénoncer le gars dans son dos et non de lui dire en face à la fin de l’interview qu’il se doit d’aller à la police.

Encore une fois les médias se bornent au sensationnel pour faire de l’audimat. C’est facile de mettre les gens de son côté en tapant sur les pédophiles. Taper sur les bandits en col blanc qui détruisent bien plus de vie et qui sont responsables de bien plus de misère et de souffrances est plus difficile…

Je suis d’accord également et j’ajouterais que s’il ne peut pas supporter les implications morales de ce genre d’enquêtes, il peut toujours aller faire des reportages sur les éleveurs de carottes traditionnelles du jura pour le 13h de tf1.

J’ai l’impression que c’est plus un travail d’infiltration/de recherche (ça s’apparente beaucoup à ce que ferait la gendarmerie pour démanteler un réseau) que d’une interview, du coup je trouve normal qu’ils donnent le résultat de leur enquête, et donc donne les noms des personnes rencontrées. S’ils s’étaient annoncés comme journaliste en recherche de témoignage, ça serait autre chose mais à priori c’est pas le cas ici.

Oui mais non là … il est journaliste le Monsieur, pas auxiliaire de police. Le résultat de son enquête, il se doit uniquement de le montrer au public est essayant tant que possible de rester objectif, de relater les faits, de les croiser et de les documenter.

On ne va pas rentrer dans un débat politique mais une société dont les journalistes se prennent pour le commissaire Moulin, ça sent carrément le fromage pour la démocratie hein.

L’utilisation de la caméra aurait “fausser” le reportage alors ?

De ce que j’ai entendu sur France Inter, une interview a eu lieu caméra visible. La personne a parlé en connaissance de cause. Le soucis c’est que le journaliste a dénoncé le gars sans le prévenir du tout. Le gars se repentait et le journaliste aurait dû l’amener à faire la démarche de lui même pour aller se rendre à la police.

C’est comme TF1 qui va interviewer les dealers de drogue

Il n’y a pas de contrat “moral” entre le pédophile et le journaliste si celui-ci ne 'est pas annoncé comme journaliste. Il n’a pas utilisé sa fonction pour rentrer en contact avec les gens qu’il a dénoncé.

[quote=“olivarius, post:16, topic: 51063”]De ce que j’ai entendu sur France Inter, une interview a eu lieu caméra visible. La personne a parlé en connaissance de cause. Le soucis c’est que le journaliste a dénoncé le gars sans le prévenir du tout. Le gars se repentait et le journaliste aurait dû l’amener à faire la démarche de lui même pour aller se rendre à la police.

C’est comme TF1 qui va interviewer les dealers de drogue[/quote]
Ouais dans ce cas là je suis d’accord.

Là où on peut reconnaitre un certain courage au journaliste qui a “infiltré” (quel bon hacker) un “réseau” pédophile (il a rencontré 2 neuneus qui se feront ou se sont fait chopper), on ne peut qu’être déçu du contenu du reportage.

Qu’est ce que la pédophilie en terme médical, social ? Aucun travail journalistique.
�? quoi sert un ordinateur et par extension Internet ? Aucun travail journalistique.
Que peuvent faire les parents en terme d’éducation face à ses 2 “phénomènes” (la pédophilie a du apparaitre récemment à regarder ce reportage). Aucun travail.

Il y a énormément à dire et ce reportage, au titre choc, à l’objectif d’audience certainement atteint (j’ai du “rebrancher” mon décodeur pour regarder la télé), est comme le contenu de la télévision, creux, superficiel. Ah si, il permettra aux parents complètement largués au niveau de l’éducation de se ré-intéresser à ce que font leurs enfants avec l’ordi famillial. Ils auraient pu faire un reportage de 15 minutes avec ce qu’ils ont diffusé.

Dommage. Les vraies questions, (que faire des pédophiles qui se sentent ainsi et fataliste, les 2 types de pédophilie et leurs origines, l’outil internet et ses possibilités, la législation et son impuissance à soigner les pédophiles, les méthodes policières (qui n’ont pas la même liberté d’action que les journalistes (lol) etc …)

Sur l’autre débat, celui de la délation journalistique, il n’est possible que si on statue sur la place des pédophiles dans la société et pire encore sur la liberté de la presse, gros sujet à troll (d’ailleurs on en parle que de ça au final).

Résumé : Reportage trop long pour ce qu’il dit, pas documenté, mais il aura le mérite de lancer le débat sur la place publique et d’alerter les parents oisifs.

EDIT : Télévision tout court. + Précision

Donc ça veut dire que, parce qu’il ne s’est pas annoncé comme journaliste, il n’a pas à respecter les règles du journalisme ?

…sauf que quand il monte son reportage et le diffuse, là il redevient comme par miracle journaliste.

Pour reprendre mon analogie du curé, c’est un peu comme si quelqu’un lui confessait quelque chose de grave en dehors de son confessional et qu’il allait tout de suite le déoncer chez les flics. S’il avait été dans son confessional, alors il aurait gardé le secret de la confession. Mouai.

Le journaliste fait une enquète journalistique à l’insue des gens qu’il interroge, il est évident que dans ce cas, il ne peut pas établir de réel contrat moral avec sa source. Par contre, il se doit, de son côté de respecter les règles de sa profession. C’est, encore une fois, pour ça que le principe de caméra cachée comme système de reportage est carrément dangereux.

EDIT : carrément d’accord avec Dietch sur le fond du reportage complètement insignifiant à côté de la mise en avant de son côté sensationaliste. Mais bon … les explications, ça se marie mal avec la caméra cachée.