Les stages

Bon, pour poursuivre la discussion du thread

Pour répondre a fabiouchka,
Je viens de finir ma recherche de stage. Et sur les 17 entretiens que j’ai passé, tout ce que j’ai vu confirme Jeep et AAARGH.
Les boites qui te paient pas, les grosses (surtout une sur les champs élysée… bref) te font rentrer ds la case ‘il vient réparer les ordis, expliquer comment Excel fonctionne et se faire taper dessus au besoin’ te paient 300 euros. Et j’ai regardé un peu, si tu veux déjeuner sur place, c’est ce que ca te coute. Ce sont des indemnités.
Bref, tu sors, t’as appris quoi ? Vraiment rien.

Faire un site web? C’est 80% des stages. Tu viens pour améliorer le boulot du stagiaire d’avant, qui travaillait tout seul. Bref, si t’apprends qqchose, c’est pas parce que t’etais encadré.
Et faire un site web, je le fais déja tout seul, par passion, sans etre payé.

Il me semble normal que si je viens faire exactement la meme chose que chez moi, il me parait juste d’etre payé pour ca, et pas juste de me rembourser mon déjeuner. Surtout que les jobs étudiants, qui sont payés pour répondre au téléphone sont mieux payés que toi.

Je pense aussi apporter des compétences. D’autodidactes, certes. J’ai pas passé une certif ISO XXXX, mais je sais faire, et si je bloque, je sais aller chercher une information.

Maintenant, on m’a proposé un boulot de dev sur un projet très intéressant, qui est du domaine des compétences que j’ai acquises par passion, en passant des soirées entières devant mon écran et pas en boite.
C’est clair que je vais apprendre pleins de trucs. Mais je vais aussi bosser, faire avancer le projet, et a ce titre, je suis pas juste un observateur…

Si je savais vraiment rien, et que j’etais la juste pour apprendre (par exemple, en électronique, ou j’ai aucune compétence hormis la formation de mon école), je pourrais fermer ma gueule niveau salaire. C’est juste pas le cas, et je voulais le préciser.

Par contre, je te trouve assez dur si un stagiaire arrive et te parle du salaire. Dis toi qu’on paie nos études, que les vacances servent souvent à financer l’année. Si je me retrouve coincé pdt les 4 mois de mes vacances sans pouvoir faire de job étudiant, je dois prendre un pret étudiant, qui coute CHER.
Et essaie de trouver un stage de moins de 4 mois, ca N’EXISTE PAS, ou alors, c’est super rare. TOUS mes entretiens disaient que 2 mois, c’est trop court…

Bref, moi je suis pas outré, pas énervé, donc, si ce thread peut continuer dans le calme, ca serait super B)

tout travail merite salaire !
vous ne devez pas en demordre , si tous ensemble les etudiants ( oui je reve je sais ) pouvaient se mettre d’accord pour ne pas accepter des stages en dessous du SMIC en fin d’etudes les boites soit embaucheraient soit prendrait des interims …

c’est ma politique , en ce qui me concerne si ne peux pas payer mes stagiaires au moins au smic , je n’en prends pas .
effet kiss cool : si le stagiaire continue à croire qu’il est encore à l’ecole , debarque la gueule enfarinée à 10 h et glande sur le net en prenant du retard sur le taf , ou fait mal le taf qu’on lui demande . c’est Ciao bybye …

avoir un salaire c’est aussi des responsabilités en consequence . et rien que pour ca je paye bien mes stagiaires car ca leur apprends à se debarrasser de mauvaises habitudes estuduiantines ( pour certains ) sans invoquer comme excuse :“de toutes facons pour 300 euros…”

C’est clair que l’exploitation des stagiaires en france c’est particulièrement honteux, mais le gros problème c’est qu’il y a des milliers d’étudiants qui doivent faire un stage tous les ans. Si on le fait pas on a pas de diplôme, alors c’est dur d’aller dire “je veux un vrai salaire” à une boîte quand il y a des dizaines d’autres gars qui cherchent désespérément une place…

Je ne dis pas ça pour défendre les entreprises qui profitent clairement comme des vautours de la situation. J’ai apprécié moyennement de faire un stage qui me permettait même pas de payer le loyer de l’appart que j’ai du prendre pour l’occasion entre autre… Qu’est-ce qu’on peut vraiment faire quand les stages sont obligatoires ?

[quote=“Patryn, post:2, topic: 45091”]tout travail merite salaire ![/quote]Si c’est pour faire de la vraie prod le nez dans le guidon je suis d’accord, surtout qu’un stagiaire de fin d’étude il a plus le profil d’un salarié que d’un étudiant perdu et est donc efficace, mais si c’est un vrai stage d’apprentissage avec un maître de stage disponible pour apprendre le métier au stagiaire ça me choque beaucoup moins.

D’ailleurs on parle d’indemnité de stage, et non de salaire, pour payer la bouffe et le transport en théorie. Les grosses boites qui payent leur stagiaire moins que le smic se moquent du monde, mais je doute que les toutes les PME/PMI aient les moyens de payer des stagiaires au smic.[quote=“Patryn, post:2, topic: 45091”]en prenant du retard sur le taf , ou fait mal le taf qu’on lui demande[/quote] En théorie il n’y a pas d’obligation de résultat on est là pour apprendre.

En fait tout le problème vient de la durée. Pour un stage de 2 mois cela ne me choque pas plus que cela que les stagiaires ne soient pas payés, mais au delà le stagiaire acquiert des compétences et devient profitable pour la boîte et là il devrait être payé effectivement minimum au smic. Ce n’est effectivement pas normal qu’il y ait des gens qui fassent des stages payés à zéro balles et qui en plus font de la concurrence déloyal aux salariés.

les stages à la francaise sont assez particuliers , mais d’autres pays utilisent ce systeme ( au hasard l’allemagne et je ne parle pas d’apprentissage mais de stages ) et ils sont remuneré correctement . En allemagne j’ai vu des ecoles DANS des entreprises . La philosophie est toute autres :

  1. je prends des stagiaires pour les former à mes methodes de travails , ils sont tout frais , tout neuf et n’ont rien à desaprendre
  2. je les paye bien pour les impliquer et les former à la prise de responsabilité
  3. si il bosse bien , on le gardera
  4. si il deconne il est jarté sans etat d’ames avant meme la fin de son stage . seul avantage de son statut : il aura droit à un coup de semonce tiré par son tuteur .

Je pense qu’on ne devrait faire juste exactement pareil .

[quote=“Patryn, post:2, topic: 45091”]c’est ma politique , en ce qui me concerne si ne peux pas payer mes stagiaires au moins au smic , je n’en prends pas .
effet kiss cool : si le stagiaire continue à croire qu’il est encore à l’ecole , debarque la gueule enfarinée à 10 h et glande sur le net en prenant du retard sur le taf , ou fait mal le taf qu’on lui demande . c’est Ciao bybye …[/quote]

C’est une politique que je ne partage pas du tout. Alors le stagiaire, il doit tout faire comme un employé : bosser, être compétitif, subir la pression, accepter d’être jeté comme ça s’il ne bosse pas suffisament, et tout pour la valeur équivalente d’un smic sans que ça lui ouvre les droits aux assedics à la fin du stage, ni cotisation pour la retraite ?
Non, vraiment, je ne suis pas d’accord. Et c’est pour ça que je suis contre la rémunération des stagiaires (hormis une indemnité de stage). Quand on est stagiaire, on est étudiant, faut pas tout confondre.
Si ce que tu recherches chez un stagiaire c’est qu’il soit aussi performant qu’un salarié, faut lui faire un contrat de travail, pas une convention de stage, sinon, c’est clairement de l’abus, quelque soit la rémunération qui lui est consentie.

Mouais, tout travail mérite salaire, on est d’accord. Par contre, vous parlez tous du smic pour fin d’études, je suppose bac+5 (cad ingénieur ou équivalent) ? Non pasque du stage-dut à 1000 euros ça doit même pas exister…

Mais le remboursement des frais, ça parait quand même le minimum acceptable. Certes le stagiaire va pas faire le boulot d’un employé (quoi que dans certains cas d’employés B) ), mais travailler-produire quelque chose gratuitement, même si c’est petit, ça existe pas dans la société, pourquoi cela axisterait dans les stages.

La loi devrait être plus dure envers les profiteurs.

non , car je le forme . et ses objectifs sont defini en prenant comme parametre son statut d’etudiant ! je ne vais pas lui demander la meme chose qu’un type experimenté evidemment . Par contre et j’assume totalement cela , j’attends de lui le meme esprit " professionnel " , les memes sacrifices . Et jusqu’a present j’ai pas eu de plaintes , j’ai pu placer la pluspart de mes stagiaires et ils n’ont pas tirer le diable par la queue le temps du stage . j’etait dur mais le stage c’est aussi se confronter à cela .

vous plaignez pas ==
il y a aussi l’alternance.
Qui est un tres tres long stage qui dure tres tres longtemps =
=.
Quand ton premier patron se barre sans donner de nouvelle en déménageant la boite la nuit, tu te jettes sur le premier contrat qu’on te propose.
Et la tu finis pendant de longs mois a faire des fichiers excels et tourner des enveloppes alors que tu es censé etre developpeur informatique.
L’alternance aussi c’est une vaste fumisterie. Le seul probleme c’est que les entreprises sont tellements en position de force qu’elles font ce qu’elles veulent.

On est 7 dans ma classe, on est deux a etre aux prud’hommes avec notre ancien employeur. Et un de mes camarades a changé trois fois de boite (a chaque fois on prends un petit jeune pour faire “tampon” et on essaie de le virer apres).

Bussiere

Je profite de ce thread pour dire ce que je pense des stages, et surtout de mon expérience.

Je suis en train de finir mes études en marketing dans une bonne haute école de Bruxelles, et j’ai du faire un stage de 15 semaines. Je l’ai fait dans une multinationale très connue, même si les bureaux en Belgique sont assez petits.

J’ai du faire du boulot qui n’a rien à voir avec mes études (recherches sur le net, travail d’une autre employée très passionnant et surtout très répétitif,…) sans être encadré (une personne me disait une chose et une autre me disait de faire le contraire).

Oui je faisais mes 35 heures par semaine et basta, parce que je n’étais pas rémunéré, le boulot à faire était vraiment pas intéressant et que même mes transports ou ma bouffe n’était pas remboursée (comme à l’école quoi, même les déplacements exceptionnels en train ne sont pas remboursés alors que c’est noté dans la convention de stage que si!).

Je comprends que pour le stage de première qui durait entre 3 semaine et un mois, on était pas rémunéré, mais la je trouve que c’est un peu du foutage de gueule. D’après les autres expériences des gens de ma classe, la plupart des entreprises profitent des étudiants et généralement on ressort de là en se disant qu’on a rien appris et que c’était une perte de temps.

Je regrette vraiment de pas avoir été mieux encadré et pu profiter d’un vrai stage et non pas d’un job d’étudiant non rémunéré.

Je pense qu’il vaut mieux faire un stage dans une PME (mais assez réputée que pour ne pas couler après 1 mois). Il ne faut pas s’arreter à la réputation de l’entreprise, mais il faut surtout demandé l’expérience des précédents stagiaires, ca permet d’éviter de faire de grosses erreurs (parce qu’il faut quand même mettre quelque chose dans le rapport de stage).

PS : merci pour ce ptit coup de gueule, ca fait longtemps que je voulais le faire.

Il y a une chose que je pige pas : A l’époque (super lointain : l’année dernière) sur ma convention de stage, il était écrit : " Le stage ne peux être rémunéré, les stagiaires ne peuvent prétendre à un salaire… seuls les entreprises peuvent donner une compensation au stagiaire pour le travail accompli." Alors pourquoi cette mode de réclamer une rémunération pour un stage, et pourquoi choisir son stage selon “la rémunération” ? Autant pour l’alternance, je comprend, autant pour un stage de fin d’études…
Un autre truc que je pige pas : ce genre de phrases “les stagiaires sont exploités”. Ca me fait doucement rire quand on regarde comment on en chie les 5 premières années de notre vie pro, à se battre pour un petit salaire de misère. Faut redescendre sur Terre hein B) . Les stages payés 9000€ Net par mois pour développer un programmme révolutionnaire ça n’existe pas.

Pour ma part mon stage s’est déroulé comme suit : 2 Mois de stage pour mettre en place un systême de monitoring reseau -> travail accompli -> pitit chèque pour le résultat (le systême est opérationnel et utilisé au quotidien) -> CDI avant diplôme.

Surtout quand on voit combien on a a apprendre pendant les 5/8 premieres annees de sa vie pro pour le boulot exact qui correspond a la formation qu’on est suppose avoir suivie! Et bien sur quand on en arrive a masteriser pendant quelques annees, on finit souvent a passer a autre chose B) On s’imagine en ecole qu’en sortant on vaa etre “pret” quoi que ca veuille dire, et on est meme souvent anxieux quand on realise un peu inconsciement que ca va pas etre le cas. A quelques exceptions pres on sait pas faire grand chose en sortant d’ecole, par rapport a son potentiel bien sur (il y en a en sortie d’ecole qui feront toujours 10 fois plus que d’autre au sommet de leur carriere…). Enfin tout cela est complexe, c’est assez dur de faire des generalites sur “oui il faut etre paye”, “non il faut pas”, “oui mais pas beaucoup” blablabla

Je suis bien d’accord avec toi, un stage de fin d’études ne représente que la dernière partie de formation. En même temps, dans mon domaine (pas l’informatique) , les entreprises se trouvent sur Paris exclusivement, ou presque. Donc être payé 300€ et devoir se nourrir, loger, payer les transports, ce n’est même pas possible si y’a pas une source de revenus autre part. Après, évidemment, il vaut mieux choisir un stage potentiellement intéressant et moins bien payé qu’un stage bien payé où on n’apprend rien.

Etonnant,
De mon côté, tous mes stages ont été payés et plutôt bien. Que ce soit dans une pme ou dans une tres grosse boite, j’ai toujours réussi à me fair epayer plutôt bien (genre 1000 euros net pour la grosse boite).
Comme Patryn, je pense que rémunérer un stage responsabilise le stagiare et la boîte et que tout le monde est plus content.
Seule exception, je suis parti faire un stage aux iouesses de 3 mois et c’était assez compliqué de se faire rémunérer. Je l’ai fait vraiment pour l’expérience et la ligne sur le CV.

[quote=“fabiouchka, post:6, topic: 45091”]C’est une politique que je ne partage pas du tout. Alors le stagiaire, il doit tout faire comme un employé : bosser, être compétitif, subir la pression, accepter d’être jeté comme ça s’il ne bosse pas suffisament, et tout pour la valeur équivalente d’un smic sans que ça lui ouvre les droits aux assedics à la fin du stage, ni cotisation pour la retraite ?
Non, vraiment, je ne suis pas d’accord. Et c’est pour ça que je suis contre la rémunération des stagiaires (hormis une indemnité de stage). Quand on est stagiaire, on est étudiant, faut pas tout confondre.
Si ce que tu recherches chez un stagiaire c’est qu’il soit aussi performant qu’un salarié, faut lui faire un contrat de travail, pas une convention de stage, sinon, c’est clairement de l’abus, quelque soit la rémunération qui lui est consentie.[/quote]

Je partage ton point de vue.

Un stagiaire, même avec toutes les meilleures intentions du monde ne fera jamais le travail d’un employé, et un stagiaire coûte extrêmement cher à l’entreprise par rapport à ce qu’il rapporte (il va normalement monopoliser son tuteur pendant un bon paquet d’heures, pendant lequel aucun des 2 n’est productif, après il faut rajouter les coûts administratifs, les coûts informatiques+licences, sa rémunération éventuelle, ainsi de suite). Le tout pour une durée relativement courte (2 à 6 mois classiquement).

Après, cela peut être intéressant pour l’entreprise de “perdre” de l’argent sur le stage si elle souhaite réellement embaucher par la suite, mais ce n’est pas forcément la volonté de toutes les entreprises. Mais je pense qu’il faut éviter d’être trop exigeant quand on est stagiaire, contrairement à ce que l’on peut penser, un stagaire coûte souvent bien plus qu’il ne rapporte.

Hé oui, exact… mais ce cas est, je pense, indissociable des études, stage ou pas B)

De 2 choses l’une :

  • soit une boite compte embaucher, et dans ce cas, en ne rémunérant pas ses stagiaires elles prend le risque de se priver des éléments les plus exigeants, et de se retrouver avec des traines-savates. Je veux dire par là que les bon éléments des écoles, il commencent à chercher leurs stages tôt, ils connaissent leur valeur et du coup ils vont faire jouer la concurrence ( à 2 bons stages intéressants, celui qui n’est pas rémunéré est éliminé, c’est logique ). Ceux qui acceptent les stages non rémunérés sont souvent ceux qui s’y sont pris au dernier moment et/ou qui n’ont pas confiance en eux.

  • soit elle ne compte pas embaucher, et donc elle prend un stagiaire parce qu’elle en a besoin pour faire un boulot précis ( ben oui, on prend pas des stagiaires juste pour la beauté du geste, c’est soit pour miser sur l’avenir soit pour utiliser tout de suite… ). Et dans ce cas, ne pas rémunérer le boulot serait du foutage de gueule, car le stagiaire produit de la richesse pour la boite, il est normal qu’une partie lui revienne.

Dans les 2 cas, une rémunération est nécessaire.

/mode patron de boite on

Rémunération, argent, argent… avant de vouloir toucher de l’argent faudrait peut être savoir faire quelque chose et le prouver non ? Ce n’est pas parce qu’il y a marqué bac+5 ultra master de la mort qui tue dess 2 le retour que le stagiaire est bon.

C’est quoi ces mentalités de merde là ? faudrait peut être pas oublié ce que vous êtes les jeunes des étudiant en fin d’étude, et vous êtes en stage pour valider une partie de vos études pas forcément le fond, mais la forme aussi, puis apprendre a s’intégrer dans le milieu du travail, et nous notre devoir de vous faire passer notre savoir faire pour vous équiper pour le futur etc etc…

Moi je parle d’indemnité de stage. le stagiaire est bon il à fait un truc valable les gens qui l’ont encadré lui ont permis de s’exprimer dans une équipe de travail et lui ont apporté leur savoir faire, forcement tu va indemnisé le jeune pour lui montrer et lui apprendre que « à bon travail bonne indemnité ». Et pourquoi pas un cdi après?

/mode patron de boite off

ps: oui il y aura tjrs des patrons de boite qui abuserons des gars mais il faut aussi savoir choisir son stage comme l’on choisis son travail ou son pc ou tout autre chose de la vie… enfin je penses que je dois pas vivre dans le mm monde que tout le monde…

Si si, je t’assure, il y a des entreprises où on prends des stagiaires pour la beauté du geste, sans attendre que le stagiaire fasse un boulot de salarié. C’est la philosophie que j’ai toujours défendue, qui consiste à penser que le stage est un investissement sur l’avenir, pour que les étudiants soient mieux formés et qu’au final tout le monde y gagne.
Et un stagiaire est un étudiant, sinon ils donneraient le diplôme avant le stage, pas après.

Après, on est d’accord sur le fait que faire des études, ça coute cher, on peut le regretter, mais c’est comme ça.

Je connais énormément de bons éléments qui ont accepté des stages payés 300 euros/mois (moi inclus, d’ailleurs).

Rémunération OK, mais “équivalent” salaire, non, pas du tout.

Gros +1. Je pense qu’il est largement mieux de payer ses stagiaires 300 euros/mois et de filer une somme plus importante à la fin, si le stagiaire à su être à la hauteur.

[quote=“fabiouchka, post:19, topic: 45091”]Si si, je t’assure, il y a des entreprises où on prends des stagiaires pour la beauté du geste, sans attendre que le stagiaire fasse un boulot de salarié. C’est la philosophie que j’ai toujours défendue, qui consiste à penser que le stage est un investissement sur l’avenir, pour que les étudiants soient mieux formés et qu’au final tout le monde y gagne.
Et un stagiaire est un étudiant, sinon ils donneraient le diplôme avant le stage, pas après.

Après, on est d’accord sur le fait que faire des études, ça coute cher, on peut le regretter, mais c’est comme ça.[/quote]

Et encore une fois, je suis d’accord avec toi B) Le stage doit permettre à l’étudiant de valider ce qu’il a appris à l’école dans l’entreprise, tout en lui permettant de s’adapter en douceur à la vie en entreprise. C’est la suite logique de la formation ; on ne doit pas s’attendre de lui un travail égal à celui d’un employé, et la rémunération éventuelle n’est là que pour couvrir ses frais. Après, à l’étudiant de s’y prendre suffisamment à l’avance pour obtenir un bon stage où il pourra réellement finaliser sa formation…