Monter sa boite: oui, non, pourquoi, comment?

startup-nation

#1

Un jour, oui, un jour, je monterai ma (petite) boite (de JV). Deja parce que j’aimerai bien etre mon propre boss, pouvoir choisir mes collaborateurs, et pour pouvoir tenter de bosser sur ce que je souhaite.

Mais je n’ai pas vraiment de connaissance sur quoi (les statuts, les options), comment (et l’argent il vient d’ou? Comment on paye les salaires? Combien je mets de cote avant de me lancer? Aupres de qui je m’endette?). Qu’est ce que ca signifie en terme de responsabilites, de contrats, de depots?

Mieux vaut tot que tard, je me renseigne maintenant, pour savoir quoi demander, quoi prevoir, et tenter de limiter les risques.

Alors certes, je ne vis plus en France, mais je pense qu’il y’a plusieurs points qui ne sont pas restreints a l’hexagone, du coup je viens demander ici des retours de ceux qui ont deja monte leur structure (meme si ca n’a rien a voir avec le JV)

  • Salaires: de memoire, les budgets de prod impliquaient de faire Nombre de Personnes * (Salaire Moyen * 2) * 12 mois pour un budget de fonctionnement annuel. Mais il y’a surement d’autres trucs a prendre en compte, meme si je pense que prevoir un budget en se basant sur la masse salariale n’est pas completement nul (probablement tres incomplet)

  • structures/statuts: le modele de la SCOP me tente vraiment (mon cote gauchiste, surement) https://fr.wikipedia.org/wiki/Société_coopérative_et_participative . Avantage/inconvenients?

  • compta: charges, locaux, immobilisations et autres joyeusetes comptable: il vaut mieux outsourcer ce genre de trucs?

Je suis presque certain que je ne fais qu’effleurer le sujet, et que c’est bien plus complexe et difficile que je ne l’imagine (et dieu sait que je suis pessimiste), mais si vous avez deja un peu d’xp et de retours a faire sur le sujet, je suis preneur de tout…
Meme si ce n’est qu’une check list de sites web, ou une longue liste de raisons contre cette idee :smiley:

(et je vais me permettre de tagger @Haza et @GFX47 )


#2

Même si ce n’est pas dans le même domaine (pas les JV), je tague @Styx31 qui lui avait racheté une boîte, il a probablement des infos intéressantes à donner !


#3

je suis , ça m’intéresse, monter ma boite info me titille …


#4

Deux remarques:

La première concerne ta formule

On est d’accord que sur cette base tu inclues les charges sociales dans ton salaire moyen ? C’est a dire que pour que ton employé touche 2500€ brut tu compte un coût salariale de 5000€ ce qui donne un budget de fonctionnement de 10k par mois et par salarié ? (ce chiffre est un exemple)

Parce que si c’est le “x2” qui est censé représenter les charges sociales (ce qui est tout à fait représentatif pour la france ceci dit) alors tu n’a plus de budget pour les ressources techniques et intellectuel ni pour l’externalisation de quoi que ce soit.

Je suis pas comptable mais je crois que dans ce cas tu devrais parler de “coût salarial” et non pas de “salaire moyen”.

Après je pense que tu devrais au moins préciser si tu penses à une TPE dont tu serais co-proprio avec effectivement une grande partie externalisée probablement ? Ou si tu vises plutôt une PME où la réponse est plus partagé ?

Les retours m’interessent aussi :slight_smile:


#5

Je n’ai probablement pas le bon vocabulaire; et oui c’est grosso modo l’idee du " x2 " de representer les charges. Ensuite cette mention ne concerne veritablement que les salaires, et aucun autre frais de fonctionnement, ni aucune autre depense a mettre au budget.

Par exemple, je sors les chiffres de mon chapeau la comme ca pour l’exercice. Admettons je monte une structure de 5 personnes, et je veux que chacun beneficie de 30k de salaire (parce qu’on est pas gourmand) pour au moins 2 ans. Ca fait 600k, rien qu’en salaires. Apres, RandomUser va venir dire qu’il faut mettre de cote au moins le double pour couvrir d’autres trucs, et bidules, et que des locaux ca coute tant par an, et que les licences et les bureaux et ceci et cela, c’est generalement 10k par personne (encore une fois, j’invente)… et ca n’inclue pas l’expert comptable, les frais de voyage, les frais de machin, de bidule (ca se voit que je ne sais rien?)

C’est ce genre d’info que je cherche. Des retours qui diraient “non alors en fait tu te plantes completement, faut pas penser comme ca, faut commencer par ceci, cela”.

Et peut etre que dans la grande tradition GZ, a la fin il y’aura un post pour me dire d’acheter un SUV plutot que de monter ma boite, ou un truc du genre.


#6

Peut être que la première démarche c’est déjà de consulter : un comptable, la chambre des métiers ou l’équivalent à l’étranger, un banquier d’affaires. Tous vont te parler des frais de fonctionnements, des charges et des statuts car en fonction des choix tout a un impact sur tout.


#7

Je ne l’avais pas rachetée, je l’ai montée avec 3 associés. Format SARL, 11 ans maintenant. Comme l’a dit @nashan, pour le prix d’un salarié, tu fais x2 sur son net pour avoir une idée du coût.

Le plus cher dans ce genre d’activité c’est les salaires. Par genre, j’entends que t’as pas besoin de grosses immo (genre industriel), et que les salaires en informatique sont pas au smic. Les autres frais (même s’il faut les prévoir) passent rapidement au second plan dès que tu commences à prévoir des salariés.

La base, c’est ton business plan. Le tien d’abord, pour toi (qui ne sera pas forcément tout à fait identique à celui montré à ta banque/tes investisseurs s’il doit y en avoir).

Un fichier Excel, une colonne par mois/trimestre, des charges et des revenus. Combien tu grilles chaque mois et au bout de combien de temps tu retombes sur tes frais.

Certaines choses vont dépendre de ton statut, mais tu peux facilement trouver pas mal d’informations nécessaires (immatriculation et statut, prix d’une comptabilité). Tout le reste, vu que tu es du métier, tu peux assez facilement le compter (prix du matériel informatique, licences, etc.) ou le trouver facilement (location de bureaux, prix d’une tenue comptable).

En France, compter 2000€ / an pour tirer un bilan comptable pour une SARL. Je pense que c’est pareil pour une SCOP. Il faut ajouter la tenue de ta compta si tu la fais faire (pour les salaires tu ne vas pas avoir trop le choix). Plus tu mâches le travail de ton comptable, moins il te facturera cher (hors bilan).

Dernier point : plus tu fais par toi même, plus tu gagneras d’argent (et plus tu prendras de décisions en connaissance de cause). La plupart des boites que j’ai vu réussir sont celles où la gérance savait aussi lire et saisir sa comptabilité.


#8

Ok, au temps pour moi, comme tu parlais de budget de fonctionnement annuel, j’avais pas compris que c’était juste pour la partie coût salariale. Désolé. Et pour ce que j’en sais, c’est une bonne base de calcul pour la france.


#9

franchement plutot qu’un SUV, prends plutot un vrai 4x4 ou un quad un peu boosté. Sinon tu as aussi le parapente.
#teamGZ


#10

Autre chose : A l’époque où l’on avait démarré, il existait des systèmes pour toucher le chomage pendant le démarrage de la boite (ARE/ACCRE). Sur les 18 premiers mois cela nous permettait de ne pas avoir à nous verser de salaire.

De même, à l’époque il y avait des sociétés (réglementées) rattachées à pole emploi qui aidaient les nouvelles sociétés à se monter : création des status, aide sur les formalités de démarrage, inscription à la CCI, etc. Ca nous coutait 600 € / an et on ne les a jamais regretté (il nous a accompagné pendant 4 ou 5 ans). Si ça existe encore cela peut-être intéressant de se renseigner.


#11

(Alors je note, mais je suis pas certain que ca se fasse en Andalousie)


#12

L’idéal pour moi avant de sauter le pas, c’est aussi de commencer à monter un proto d’un premier jeu, tout en continuant ton travail actuel (qui continue de te faire vivre) et de le montrer à des investisseurs une fois que tu as un truc qui rends un peu quelque chose.

Tu vas morfler niveau temps passé mais de toute façon les premières années d’une boite c’est généralement le cas, et ça limite le risque.

Et quand tu valides une premiere promesse d’investissement (ou au moins un intéret) tu peux commencer à voir pour te lancer sérieusement.

C’est comme ça que ça s’est passé pour la boite que j’avais monté, mais dans un contexte scolaire. On avait fait un proto qu’on présentait à la fin et des investisseurs avaient été intéressé, du coup une partie du groupe a décidé de faire ça sérieusement et a lancé le truc. Je sais pas trop comment marche le système investisseur dans un cadre normal.

Je pense qu’il te faut aussi un proto ou au moins des bonnes specs avant de regarder à embaucher des gens.

De même, à l’époque il y avait des sociétés (réglementées) rattachées à pole emploi qui aidaient les nouvelles sociétés à se monter : création des status, aide sur les formalités de démarrage, inscription à la CCI, etc. Ca nous coutait 600 € / an et on ne les a jamais regretté (il nous a accompagné pendant 4 ou 5 ans). Si ça existe encore cela peut-être intéressant de se renseigner.

Oui je crois que ça existe toujours. Il me semble qu’en france, tu peux même demander des aides au niveau local (région/departement/mairie).


#13

Ca existe toujours


#14

Oui, tu peux aussi récupérer la moitié de ARE en une fois, si tu as besoin d’investissement (mais tu t’assoies sur l’autre moitié)


#15

Yes, c’est l’idee. Comme je le mentionne (et ca ne fait pas de mal de le repeter), ce thread est vraiment histoire de defricher, et d’avoir une grosse checklist pour commencer. Il n’est pas question pour moi de monter quoi que ce soit tout de suite, mais j’aime m’y prendre a l’avance.

Le salariat de trop nombreux avantages pour foncer tete baissee, sans rien de presentable, ni aucune idee d’ou je vais. :smile:
Merci du rappel en tout cas.


#16

Tiens, j’ai été tagué :wink:

On a monté notre boite il y a 5 ans maintenant (environs). C’est une SCOP.

Premier point concernant la SCOP, c’est qu’il faut garder a l’esprit qu’il s’agit d’une SCOP SARL. Donc oui, une SCOP est bien un SARL avec quelques règles “par dessus”.
En se mettant d’accord (dans les status, dans ta convention, …), il est possible de mettre en placement le même fonctionnement qu’une SCOP dans ta SARL “classique”. En montant une SCOP, tu garantis néanmoins que ces éléments seront toujours présents.
A savoir également, pour monter une SCOP, tu dois obligatoirement être 2 et max 100 (en dehors de ces valeurs, le nom et les règles sont un peu différents).

Pour les “détails”, tu peux aller voir la video suivante (ainsi que le site http://www.les-scop.coop/sites/fr/interface-pedagogique/ )
https://www.youtube.com/watch?v=4QhR_wM0MXk

Monter une SCOP n’est pas forcement des plus facile. Le statut n’est pas encore très connu, et parfois cela peut poser des soucis. Par exemple, sous avons eu du mal à trouver un cabinet d’expert comptable qui soit au courant des spécificités par exemple.
A savoir que tu peux toujours passer une SARL en SCOP par la suite. Donc, je recommanderais plutôt de monter une SARL “classique” puis éventuellement, une fois que tu es un peu plus “posé”, passer en SCOP.

Pour l’argent du départ, je pense que tu es dans un cas un peu différent dans le sens où si tu souhaites monter un studio JV, tu va devoir attendre un moment avant d’avoir les rentrées d’argent. Nous, nous sommes dans le web, et nous avons la spécificité de facturer au mois (au temps passé sur le projet), ce nous permet d’avoir de rentrée d’argent régulières. Ca aide.


#17

2 propositions d’alternatives :

  • se faire accompagner par qqun (société de type AMOA / conseil dans la création de boîte).
  • s’associer avec qqun qui s’occupera de la compta/fiche de paie/démarchage banques-clients /réglementation/etc …et te laisse l’aspect opérationnel (suivi technique / plannings / équipes)

Je crois que certains GZ font parti de la 1ere catégorie (les pseudo ne me reviennent plus … )

Je pense que cela dépend de la taille des projets et equipes… (j’ai cru comprendre par exemple que le milieu nécessitait de réaliser des contrats annexes qui permettent de financer le projet principal de développement d’un jeu vidéo) mais une question à se poser eventuellement c’est : en montant ta boîte, aimeras-tu focaliser ton temps à gérer les problématiques de la boîte (gestion, rdv, contrats et compagnie) au détriment de ton métier actuel : développer le jeu que tu va déléguer à tes employés (ou associés) ?


#18

@Ravine

:+1: Clairement il faut répondre à cette question pour savoir le temps qu’on acceptera de passer côté administratif et commercial. Sans perdre de vue ce que dit Styx31:

Sinon, je suis en Eurl mais monter une boite avec des salariés c’est une autre paire de manche. N’empêche qu’on apprends plein de choses sur le fonctionnement d’une boite en Eurl.


#19

Ça existe encore. Pour mon auto-entreprise, j’ai pu en bénéficier et je le conseille vivement !


#20

Je passe rapidement par la mais je vais revenir tout lire. L’idée me titille surtout avec un modèle SCOP.