Parlons Grand cru et Villageoise

Le vin, c’est de l’eau emplie de soleil!

Cette jolie citation de Gallilé, se cache l’un des plus vieux plaisir de l’homme : Le vin.

Profitons de ce topic, pour faire découvrir ce merveilleux breuvage à tous les amateurs désireux d’en connaitre un peu plus (ceux aussi qui souhaite faire “les kékés” au prochain repas d’affaires).

Le vin c’est quoi ?
Une grande richesse de goût, mais aussi un vocabulaire digne de la littérature anglaise.
On a tous entendu parlé de cépage, de terroirs, de millésime, d’oenologie.

La dégustation:

Pour goûter et qualifier un sens, on utilise 3 critères : La robe, le nez et la bouche. C’est en fonction de la couleur, des reflets, de ces parfums, mais aussi de sa fluidité et de son goût que l’on qualifie un vin.

La conservation :

Et oui, ce n’est pas une mince affaire de conserver un bon vin. Des conditions minimales sont requises aux amateurs, qui veulent se constituer une petite réserve.
Par exemple, on conseille un endroit calme sans vibration, une tempature constante environnant les 11 à 15 degrés, un certain niveau d’humidité (entre 70 et 90% d’hygrométrie). La lumière et les odeurs fortes sont aussi à prescrire! (on oublie les toilettes… pour certains)

Pour briller dans les soirées :

  • La France est le premier producteur de vin au monde, et aussi un des pays qui en comsomme le plus
  • Environ 500 000 emplois sont lié à la viticulture
  • Les premières vignes sont apparus en 6000 avt JC, dans le Caucasse, et seulement en 500 avt JC en Europe!
  • En quantité raisonnable, le vin serait de effets bénéfiques sur le coeur, certaines tumeurs mais est la cause d’environ 45 000 morts par an!

Que choisir?

Le vin peux se déguster seul, en apéritif par exemple, ou lors d’un repas. Et là il exsite certaines régles entre le plat servi et le vin.

Le vin blanc sera conseillé avec du poisson, du fois gras, de la viande blanche (poulet, veau, dinde…), tartiflette, raclette et compagnie. Et eventuellement avec des tartes aux fruits ou gateaux légers.

Le vin rouge sera préféré avec de la viande rouge, charcuterie, omelettes, gibier, barbecue, fromage frais.

Le rosé, quant à lui, est réputé pour accompagné les pizzas. Avec des salades et des desserts légers, il est trés à la mode en ce moment à l’apéro. Cet été est apparu à nos terrases, le rosé violette, le rosé pamplemousse, et autres sirop plus ou moins exotiques.

Pour ma part, il n’y a rien de tel qu’un bon vin rouge bourgignon! Aprés c’est aux goûts de chacun de préférer un terroir plûtot qu’un autre. Encore faut-il pouvoir faire la différence entre un Bordeaux et un Bourgogne !

Comme c’est un sujet vaste, je laisse le soin à chacun de nous faire partager son expérience!

Jolie topic bravo, je voudrais rajouter les températures de service.

En effet chaque type de vin doit être servit à une certaine température pour profiter pleinement de son bouquet.

Ainsi, les blancs sont servit plutôt frais 6° pour des vins doux, 9° pour le champagne entre 10 et 12° pour des vins secs. Les grands vins blancs eux sont servit à 14-15°

Les Rouges sont servit entre 15 et 18°

Enfin les Rosés sont servit entre 10 et 12°, les grands rosés étant plutôt servit à 14 ou 15°

Sachez aussi que dans chaque type de vin, moins le vin est bon, plus froid il faut le consommer.

Enfin les amateurs de Vin de la zone peuvent nous faire connaître les vins qu’ils préfèrent.
J’ai pour ma part l’habitude de consommer du Visan, parce que c’est un tres bon Côtes du Rhône Village.
Puis y’a aussi des raisons familiales et le fait qu’aucun repas de famille ne se fait sans au moins une bouteille de Visan.

Jurassien de souche (Un peu exilé) j’ai ma petite préférence pour le blanc Savagnin qu’on trouve là-bas (Et qu’on ne sert pas frais, bande de barbares lyonnais !) surtout après quelques années en cave (Parfois plusieurs dizaines, ça ne lui fait pas peur).

Evidemment un petit jaune, pour les pressés qui ne veulent pas attendre 5 ans (Minimum) avant de boire leurs bouteilles (A servir à température ambiante, et surtout débouché la veille, pour bien lui laisser le temps de s’oxyder. Et avec des dés de comté et des cerneaux de noix, si vous avez l’humeur à la dégustation !)

Quand mes moyens me le permettent, j’aime bien un liquoreux pour le dessert (Sauternes en tête).
Je ne suis pas plus vin rouge que ça par contre, trop de bordeaux m’ont écrasé le palais.

Et, pardon d’avance à la tradition locale, mais le beaujolais reste une piquette vinifiée en vinaigrier B)

Deux vins pour ma part, blancs tous les deux : Monbazillac et Sauternes. Pareil que Blackfox à dégusté avec du comté ou le must : du parmesan acheté en Italie.

(Raahh. Bon ben ce soir, je sais quoi faire à l’apéro)

outch monbazillac et sauternes, meme avec le foi gras j’ai du mal trop sucré.
Maintenant je prefere un vin blanc fruité avec le foie gras : pinot noirou gewurtz.

Sinon faite attention un vin rouge ne se conserve pas toujours.

Saint emillions par exemple il en existe des dixaines. Des grands cru, grands cru classé, AOC etc.
Et tous ne ce conservent pas. Il est fort utile lors de la foir au vin (en septembre) de regarder si il se conserve ou non.

Perso mes preferences en bordeaux :

  • Pomerol.

Bourgogne

  • Haute cote de nuit

Sinon un vin rouge qui est une valeur sur pour pas trop cher lorsqu’on est invité :

Mouton Cadet.

La bouteille est lambda, mais c’est une valeure sur.

Sinon en vin de table :

Saumur Champigny.

Pas la peine de prendre des pincettes comme ca : je rappelle que depuis une jugement en diffamation à Lyon, qui a débouté le beaujolais nouveau, il est officiel que dire “le beaujolais nouveau est un vin de merde” n’est pas une insulte, mais un constat B) Enfin cela dit certains sont quand même buvables, et remplissent la fonction qu’on leur demande : se boire entre potes 1 fois l’an.

Sinon je ne ferai pas la liste des vins qui me plaisent, vu que je suis plutot bon public ^^ mais j’ai quand même un gout particulier pour le blanc ( ce qui est sympa ce sont les vins d’alsace : ils sont vraiment très différents les uns des autres, et en même temps très bons ). Le rosé… se boit frais, comme diraient Chevalier et Laspalès B) mais on trouve quand même de BONS rosés, et là c’est vraiment l’extase.

Les rouges je suis moins fan, disons qu’il est indispensable qu’ils accompagnent un plat, et plutot relevé.

A jeun, je dirais blanc et rosé. Mais en ce qui me concerne, y a pas tortiller… Un bon rouge avec une bonne tomme à la truffe noir et petit bout de pain… Erf… J’ai le rouge… me manque la tome… arg

Au sujet du mouton Cadet je trouve que la “marque” en fait trop et qu il est sur coté. Je prefere aller chez mon caviste quand je suis invité.

J ai la chance d avoir un caviste qui fait deguster environ une trentaine de bouteilles. Donc on peut voir avant d acheter. Ce que je fais moi c est deux petites bouteilles et une grande par semaine assortie a mon plat du dimanche. C est mon plaisir d expat.

J aime bien les corbiéres personelement mais bon faut pas avoir peur d y mettre le prix sinon ca tache juste. Maintenant sur les bordeaux je suis perdu je sais jamais qu est ce qui peut etre bon.

Un conseil personel ? Essayer les riesling allemands du baden, ils sont pas mauvais et puis ca change un peu pas rapport ceux de la fausse allemagne (pardon de l Alsace)

Koubiak qui write a proposal …

A part les traditionnels Médocs, nuist St Georges & co, si vous pouviez poster vos bon petits vins pas chères, je vous en serait reconnaissant.

Par ex, j’aime bien un AOC du Languedoc, le Faugères, vin rouge assez léger et plein de personnalité, dont les ceps poussent sur des coteaux schisteux, lui donnant sa personnailté par rapport aux autres vin du coin plutot vulgaire(Corbières notamment), on le trouve un peu partout en fouillant un peu entre 3 et 8 euros selon le producteur.

Et j’en profite pour faire de la pub pour un blanc Alsacien plutot méconnu, le Rangen de Thann, seul vin Alsacien référencé d’apres son terroir et non son cépage, qui est généralement du Riesling, du Tokay Pinot Gris et du Gewurztraminer.

Pourquoi pas un Pinot noir Alsacien bien frais en été avec un barbecue, c’est un délice.

Et le vin jaune du Jura aussi, avec ce gout de noix et de chaumes, une merveille…

je voudrais aussi rajouter qu’il vaut toujours mieux ouvrir la bouteille (surtout pour le vin rouge, je sais pas vraiment pour les autres) une heure avant de servir, ça en modifie assez radicalement le gout (petit test: ouvrez une bouteille, remplissez un verre, buvez une ou deux gorgées, puis faites tourner le vin dans le verre pour l’aérer et rebuvez).

Lalande de Pomerol FTW, tout spécialement “le moulin à vent”.
à ouvrir à l’apéro , et à consommer au repas, ça donne un ordre d’idée. dans la pièce ou il sera consommer, hein, parce qu’ouvrir un vin à la cuisine avec le four qui marche (22° à 27°) pour le boire dans la salle à manger qui elle est à 19°-20°, c’est pêché.

pour le bon petit vin apascher [sup]TM [/sup], j’ai une préférence pour le Bois St anne 2004, un rouge pas trop râpeux, qu’on trouve à 3.5€.sont seuls défauts, ils ont abandonnés les bouchons en liége pour ces s#@!!?$ries de truc en similiplastic
donc abandonner toutes idées de conservation à long termes

je me permet d’ajouter un truc , concernant le bouchon et qui a son importance.
un bon bouchon tiens au grand maximum 15 ans, la plupart des bouteilles ont des bouchons qui seront efficaces environ 7 ans.il est donc judicieux de changer les bouchons de vos crus tous les 7 ans ( vous aurez remarqué le nombre de bonnes affaires proposées lors de la foire de septembre, sur les crus de 1999, ben oui, reprendre tout le stock de bouteilles pour les rebouchonner revient cher, on prefere donc les “solder”).

Complètent d’accord, je rajouterai même qu’“ils” formatent ce vin. Dans un sens on trouve toujours la même chose donc pas de déception si on sais ce qu’on cherche. Mais je trouve dommage de ne pas pouvoir comparer un même vin sur différentes années, voir les différences…

Sinon y’a aussi le Chinon. On en parle pas beaucoup et certain valent le détour (désolé je n’ai plus en tête le dernier que j’ai goûté, hier soir…).

Et dans le genre petit vin passe partout, en rouge, les Saumur-Champigny j’aime beaucoup.

Enfin les Fitous, qui concurrencent très bien les bordeaux/bourgognes sur les viandes rouges et les fromages.

Un bon petit Vino Nobile di Mopntepulciano bien senti, ca fait du bien B) Y’a pas que la France non plus B)

Dans les plus facilement trouvable, le Saint-Emilion, c’est bon c’est rond, et je suis aussi un inconditionel du Muscat de Beaume de Venise. Servi avec du foie gras, c’est un vrai bonheur.

Maintenant, question : vous utilisez un vase a decanter, ou vous laissez le vin dans la bouteille ?

Oui le monton cadet, mais ca permet au non initié de faire toujours plaisir. Car on a pas toujours un ptit caviste, qui est de toute facon une reference.
Et en grande surface, faire un choix de vin, c’est super dur !

Donc un mouton cadet tu es sur de pas te louper. pour un prix de 8-10 €
C’est la meme chose pour le champagne, les mum, rotschield and co, formattent leur vin, pour toujours avoir le meme, comme le mcdo B)

Par contre le vin jaune, ARF detesté. Ma belle mére à eu un representant, acheté 2 caisses, Beurk, j’ai vraiment pas du tout aimé, c’est vraiment special …
ET vue le prix , franchement je prefere prendre autre chose.

Le pblm des vins pascher, les Grandes surfaces changent souvent leur vin, donc c’est assez dur.

Mais par contre attention lorsque vous dite : evitez de parler des grands vin et parlez nous des inconnus.

C’est pas parcque c’est un Lalalnde pomerol qu’il est bon !!!
Moulin à vin est tres bon B)

Mais il existe plein de vin lalande pomerol, donc attention.

B) Silka m’a tué…

trop dur la comparaison !

[quote=“silka, post:14, topic: 32701”]Par contre le vin jaune, ARF detesté. Ma belle mére à eu un representant, acheté 2 caisses, Beurk, j’ai vraiment pas du tout aimé, c’est vraiment special …
ET vue le prix , franchement je prefere prendre autre chose.[/quote]

Silka m’a tué aussi…
Tu l’as débouché la veille au moins ? Parce qu’il FAUT qu’il s’oxyde pendant 24 heures, le vin jaune !

C’est bien explique (mon popa bosse depuis 15 ans dans des caves, il a 800 bouteilles a la casbah, donc je connais un brin).

Mon meilleur de tous les temps que j’en reve encore, c’etait il y a 4 ans. Un collegue de mon pere nous invite, on mange, il sert le vin, on le sent… Deja la, on sent la tres tres haute qualite.

“C’est quoi ce vin?”
“Oh j’ai recupere apres la mort de mon pere, c’est du Mouton-Rotschild 1997.”
“Euh, il est marque ‘rebouteille en 1997’. Il date de… 1947.”
"… Degustez"

Chaque micro-gorgee, c’etait un orgasme. Le gout de ce vin, 4 ans apres, je m’en rappelle exactement. Il avait pas tourne, etait aere comme il faut, bouchon nickel (un bouchon sale, c’est mauvais). Tu revais aux 60 ans ecoules, a ce qui s’est passe durant sa “vie”, aux gens qui l’ont stocke, desormais morts depuis longtemps…
Bref, ca donne envie de stocker une bonne annee, de la ressortir quand de futurs gosses auront 20 ans, et de faire: “cree-toi des souvenirs”.

Ce post a aucune utilite. A part de dire qu’un bon vin, c’est vraiment un souvenir imperissable.

pas d’accord, ce post fait rever B)

scoryo qui se souvient d’un Côtes du Rhône de 25 ans d’age

Au fait, et les bonnes adresses de cavistes, ca peut se partager ici aussi ? (tant qu’a faire, si vous avez une bonne adresse du cote Nivelles/La Louviere en Belgique, je suis preneur …)

Un truc intéressant que j’ai appris dans les cours d’oenologie : A propos du refroidissement du vin.
Si vous devez servir du vin et qu’il est trop chaud, sachez qu’en moyenne il perdra 1 degré toutes les 15 minutes au réfrigérateur, mais si vous le mettez dans un seau à champagne (dont on complètera l’eau avec du vinaigre pour faire fondre plus rapidement les glaçons), il perdra environ 1 degré toutes les 90 secondes.