Prêt à jeter

Salut la zone,

Il y a quelque temps(le 07 février sur tsr2) je suis tombé sur un documentaire fort intéressant. Documentaire de Arte à la base.

Par flemme je fais un bête copy/past du resumé :

[i]Prêt à jeter :

Dans les pays occidentaux, on peste contre des produits bas de gamme qu’il faut remplacer sans arrêt. Tandis qu’au Ghana, on s’exaspère de ces déchets informatiques qui arrivent par conteneurs. Ce modèle de croissance aberrant qui pousse à produire et à jeter toujours plus ne date pas d’hier. Dès les années 1920, un concept redoutable a été mis au point : l’obsolescence programmée. « Un produit qui ne s’use pas est une tragédie pour les affaires », lisait-on en 1928 dans une revue spécialisée. Peu à peu, on contraint les ingénieurs à créer des produits qui s’usent plus vite pour accroître la demande des consommateurs.[/i]

[center]Le reportage est dispo en streaming sur le site d’arte.

Avis : Je ne post pas ce sujet dans le but de trollé ou de cracher sur le capitalisme. Le documentaire m’a plu, et je voulais simplement le partager.

PS: je suis un mauvais je n’arrive pas un inclure la vidéo dans le post :ninja:

J’ai la video dans mon instapaper pour un post de blog. Pas eu le temps. :x Yet. Will do it.

Caf l’homme qui post plus vite que j’edit o/

EDIT : je viens de découvrir Instapaper. C’est cool, re o/

Merci. J’ai entendu parlé du reportage (extrait dans des zappings) mais sans chercher a trouver ledit reportage.

Ah bah oui, ce serait intéressant d’avoir tes impressions.

Et sinon, ça avait déjà été posté .

Je suis aussi tombé sur ce reportage, il est vraiment très bon.
Le fait que l’on crée sans cesse de nouveaux produits et de nouvelles modes ne me gène pas en soi. Le remplacement du produit reste à l’entière discrétion du consommateur. Si certains ont envie de changer de portable tous les mois pourquoi pas… Mais que des produits soit sabotés d’origine, comme l’imprimante, ça c’est particulièrement crapuleux…

[quote=« genji, post:5, topic: 52272 »]
Ah bah oui, ce serait intéressant d’avoir tes impressions.[/quote]
Ahah :slight_smile:

Très bon reportage. Dans la lignée y a cette présentation sur la décroissance.

Sur ce, je vous laisse j’ai un nouveau MBP à m’acheter. Blague à part, si y en a bien qui surconsomment c’est bien les geek. Pensez y la prochaine fois que vous acheterez un device qui sert à rien.

Désolé j’étais complétement passé à côté.

C’est clair que les geeks sont des gros consommateurs. Mais dans le monde de l’informatique (exemple de l’imprimante mis à part), l’obsolescence vient aussi du fait de la rapidité de l’évolution non ?
Les ampoules faites il y a dix ans ou hier n’ont pas plus de RAM ou un chipset plus évolué.

Ok pour l’évolution. Mais est ce que t’as réellement besoin d’une tablette qui de toutes façons sera has been dans 1 an. Est ce que tu as besoin de changer de téléphone tous les ans parce que le dernier iNexus vient de sortir ? …

Ca reste juste mon point de vue.

J’ai moi aussi vu ce reportage la semaine dernière et c’est vrai que ça fait bien réfléchir (dit-il hypocritement avec son iphone4 tout frais dans les mains).
Le “problème” c’est que personnellement, je ne pourrais plus me passer de google maps et de plein d’autres services disponibles sur mon téléphone. Et si l’année prochaine ou dans 2 ans, y’a un iphone 5 ou un google truc, qui m’offre encore plus de service/qui me facilite encore plus la vie/etc. je suis sur que je vais craquer.

Mme Plouff, qui a fait des études en éco, avait entendu parlé de cette notion d’obsolescence programmée via ses profs. J’ai été très surpris d’apprendre qu’ils cautionnaient presque cette pratique “parce que sinon ça fait du chômage”. WTF ?! On est où là ?

Je sais pas si c’est celui que j’avais vu, mais j’ai souvenir d’un programme passé sur je sais plus quelle chaîne et je ne sais plus quand (mais c’est assez vieux), qui parlait de cette obsolescence, notamment au sujet des TVs « nouvelle génération ».

Dans ce reportage, les journalistes avaient trouvé un mec qui réparait les TVs soit disant « mortes » en changeant un pauvre condo à 50 cents, en facturant sa main d’oeuvre (soit 2 ou 3 heures de taff sur la TV, le temps de la démonter, de trouver le fautif et de le remplacer) et les 50 cents du condo. Le mec disait que cette obsolescence était omniprésente sur ce genre d’appareil, et que les constructeurs le faisaient effectivement « exprès », en mettant soit du bas de gamme dans les condos, soit des trucs programmés pour crever automatiquement au bout de X heures.

Le pire, dans tout ça, c’est qu’en l’envoyant au SAV, ils étaient incapables (ou ne voulaient pas) de le réparer. Ils faisaient le test d’enlever volontairement un condo indispensable au fonctionnement de l’appareil, la remontait, et ce sur plusieurs marques de TV bien connus (Sony, pana, philips et compagnie). Ils demandaient ensuite des rendez-vous à un responsable de la marque et un techos « qualifié », et emmenait la TV pour savoir s’ils pouvaient la réparer, et si oui, de le faire devant eux.

Dans mes souvenirs, seul Philips a accepté et a trouvé le condo manquant, et l’a donc réparé.

J’avais vu la même chose sur un truc de machine à laver, dans lequel ils débranchaient un fil à l’intérieur et ils faisaient intervenir le SAV à domicile. Sur 5 ou 6 intervenants, un seul à trouvé le truc, y’en a même qui avaient même pas cherché à déplacer la machine en disant « non bah ma pauv’ dame c’est mort là ». C’est pas exactement le même sujet mais ça se rapproche.

Société de consommation, quand tu nous tiens :smiley:

Pour confirmer un truc sur le sujet, quand j’étudiais la conception de CI et d’ASIC mon “tuteur” m’expliquais ce principe, pour maintenir un marché et donc du travail pour tout le monde. (principe du cycle d’évolution mineur/majeur)

Sauf qu’aujourd’hui on arrive au bout du bout vraiment de ce principe, il y a un très bon livre qui recoupe ce sujet que j’ai finis il y a e peu de temps sur l’automatisation qui nous collera tous au chômage :

[quote]What will the economy of the future look like?

Where will advancing technology, job automation, outsourcing and globalization lead?

Is it possible that accelerating computer technology was a primary cause of the current global economic crisis�??and that even more disruptive impacts lie ahead?

This groundbreaking book by a Silicon Valley computer engineer and entrepreneur explores these questions and shows how accelerating technology is likely to have a highly disruptive influence on our economy in the near future�??and may well already be a significant factor in the current global crisis.

THE LIGHTS IN THE TUNNEL employs a powerful thought experiment to explore the economy of the future. An imaginary “tunnel of lights” is used to visualize the economic implications of the new technologies that are likely to appear in the coming years and decades.

The book directly challenges nearly all conventional views of the future and illuminates the danger that lies ahead if we do not plan for the impact of rapidly advancing technology. It also offers unique insights into how technology will intertwine with globalization to shape the twenty-first century and explores ways in which the economic realities of the future might be leveraged to drive prosperity and to address global challenges such as poverty and climate change[/quote]

il est en format epdf gratuit sur le site de l’auteur : http://www.thelightsinthetunnel.com/

Le player d’Arte n’a pas l’air de fonctionner dans ma partie du monde et c’est d’autant plus dommage que c’est la 4ème ou 5ème fois que je croise ce documentaire en 10 jours, j’aurai vraiment aimé y jeter un œil! En tout cas, je trouve bien que ça fasse un peu de buzz et que la réflexion sur notre mode de consommation atteigne un public plus large que quelques experts de la finance et de l’économie parce qu’on arrive effectivement à un moment où il va falloir effectuer une transition vers… ben on sait pas trop quoi, non?
Ça me rappelle également un autre documentaire pas mal foutu du tout, même si franchement plus orienté idéologiquement: The Story of Stuff. (edit: ok, je viens d’en re-regarder 10 minutes, c’est super orienté. Mais ça n’enlève pas sa valeur à une partie du propos…)

Quant aux geeks consommateurs, blame Moore!

Edit: noté kaneloon, thx…

Il est sur youtube (regarde dans les twitz de cafeine, je n’ai pas d’accès depuis le boulot).

C’est super vieux comme notion. ça doit sans doute dater des débuts de la consommation de masse. ça s’est simplement accéléré ces derniers temps. L’obsolescence programmée est évidemment choquante, mais ça fait longtemps qu’on sait que le capitalisme s’est emballé pour vivre sur cette obsolescence effrénée des choses et ne pourrait vivre sans elle.

Mais même sans obsolescence programmée, il suffit de regarder les objectifs commerciaux basés sur les besoins suscités: plutôt que de faire des courbes ressemblant à des logarithmes, c’est-à-dire qu’une fois que tout le monde a son frigidaire ou son téléphone portable, on ne devrait vendre des frigidaires qu’à des nouveaux ménages (au sens économique: célibataire, couple, famille) et remplacer les vieux frigidaires ou téléphones portables, mais là les usines s’arrêteraient, alors on voit des forces commerciales tracer des courbes linéaires impossibles à tenir, car une fois qu’on a une machine à laver on ne va pas en changer comme cela (d’ailleurs je regrette de ne pas avoir fait réparer ma précédente) ou pire avoir deux frigidaires (!) donc on vend des appareils à forte valeur ajoutée mais aussi à forte obsolescence, comme les téléphones portables, alors qu’à part la RAM, depuis 3 ans j’ai souvent changé de téléphone puisqu’on changeait de génération, mais maintenant qu’il y a tout ce que je veux dedans je ne suis pas prêt à en changer juste pour ça.

Donc oui il faut rénover le capitalisme avant qu’il ne se dévore lui-même, mais en attendant “parce que sinon ça fait du chômage”, c’est la seule solution qu’a trouvé le système pour ne pas qu’il s’enraille.

J’ai oublié mes cours d’économie mais on sait ça depuis les débuts de la consommation de masse, ce n’est pas nouveau. Ce qui est nouveau c’est la prise de conscience de la pollution que ça peut générer.

Une interrogation / remarque rapide : ce n’est pas tant le concept de obsolescence programmée qui est choquante en soi mais le fait que cette notion soit couplée à un gâchis de ressources (ou à l’utilisation de ressources non renouvelables). Si un produit était recyclé à 100%, est-ce que le fait de devoir le changer régulièrement pour faire tourner la machine économique est vraiment mauvais (dans un système sain où le fait de consommer entraine de l’emploi, un redistribution de richesse, etc.) ?

Bien entendu, c’est loiiiin d’être le cas actuellement et c’est ce qui est choquant/absurde.

Qu’un objet soit recyclable ou pas, il faut de l’énergie pour le produire, le transporter, le distribuer. Cette énergie est perdue de toute façon (on est très très très loin du 100% renouvelable).

C’est clair et net qu’un meilleur recyclage serait extrêmement bénéfique. Mais financièrement parlant, certains pays continueraient à profiter bien plus que d’autres de cet état de fait (genre la Chine actuellement).

Tout dépend bien sûr de ce que tu mets derrière “souvent”, mais changer “souvent” de portable en 3 ans c’est hard quand même. Quant à croire que ça y est, tu as enfin le modèle abouti qui correspond à tes besoins, c’est que le modèle qui t’en a fait en changer si souvent t’échappe encore.