Super Meat Boy

Sorti depuis près d’un mois chez nos meilleurs ennemis du monde des consoles, SMB vient de débarquer (avec du retard, Valve Time oblige) en téléchargement sur Steam. La scène indépendante nous offre (encore une fois) un véritable bijou.
[center]
[/center]

Pour les deux qui ne suivent pas, SMB comme son homo-acronyme est un jeu de plateforme pur jus. Pas d’armes, pas de furies dévastatrices, juste la possibilité de courir et sauter. Old-school je vous dis. Comme dans tous les jeux de ce type la petite-amie/princesse/whatever a été enlevée par wario/Bowser/le pirate/le foetus/. Comme dans tous ces jeux vous, un petit morceau de viande bien sanglant (oui le parti pris est un peu plus trash), vous lancez à sa poursuite.


SMB c’est plus fort que toi!

Dès les premiers pas ensanglantés (car notre petit personnage se suit à la trace… de sang) la qualité du Gameplay éclate. Rien de bien neuf, juste une maniabilité incroyablement précise et rapide. Les sauts s’enchainent au millimètre, les courses se calculent à la micro-seconde près. Bref la seule possibilité de ratage c’est vous. Et vous vous en rendrez compte très vite. Car le level-design est incroyablement sadique et vicieux. Scies, piques, sel, feu, missiles, lasers, plate-formes éphémères, minuscules et en mouvement… Les outils pour faire un bon tartare sont multiples et vous vous empalerez plus d’une (centaine) de fois dessus tant certains niveaux sont ardus. Au point que certains moments, avant de jeter votre pad par la fenêtre dans un long cri de douleur, vous en viendrez à vous poser des questions sur la santé mentale des développeurs.
Si les situations de désespoirs sont innombrables, elles sont heureusement compensées par des moments de pur bonheur. Je parle de ces instants où vos sauts s’enchainent à la perfection, vos courses s’arrêtent juste au bord de la plateforme et où vous venez de passer un niveau en 5 secondes en virevoltant au dessus des scies et précipices dans une nouvelle forme de danse incroyablement belle. Vous savez ces moments où l’on se sent incroyablement puissant et agile de ses doigts, où l’on jubile intérieurement, généralement juste avant d’aller s’empaler piteusement sur une scie.

Vous reprendrez bien un peu de 2D?
La réalisation ne fait que parfaire le tableau. Le jeu n’a plus rien à voir avec son prédécesseur en flash. Les graphismes (en 2d) sont mignons tout plein, avec des véritables airs de Happy tree friends par moments. Jamais un bout de viande ensanglanté n’a paru aussi sexy. De plus, de part son parti pris 2D, le jeu est incroyablement fluide et personne ne pourra pester contre un lag inopportun au moment de sauter de la plateforme. La bande-son quant à elle, sans être trop marquante, puise ses sources dans les jeux des années 80, comme tout le reste d’ailleurs.

Les copains d’abord

Si SMB est déjà une véritable réussite, c’est surtout son ambiance qui finit d’en faire un bijou. C’est pas compliqué, Super Meat Boy est un véritable hommage aux maitres du genre: Mario et ses Warpzones, Castelvania et autres. Partout des références sont cachées avec des niveaux en 8 bit, en noir et blanc type game-boy voire des niveaux faussement buggés! De la même façon les créateurs de SMB rendent un hommage appuyé à toute la scène indé, en permettant d’incarner de nombreux personnages de jeux indépendants Braid, VVVVVV, Commander Video etc.
Le jeu en lui-même a une durée de vie de folie. Car en plus de terminer les niveaux, vous pourrez aussi récupérer tous les bandages cachés pour débloquer des nouveaux persos. Bandages qui, bien entendu, sont placés aux pires endroits des niveaux, vous obligeant par exemple à refaire le niveau dans son intégralité pour aller le chercher. Il existe également un mode dark, pour refaire les niveaux légèrement modifiés pour les rendre limite infaisables, pour encore plus de masochisme. Miam!

Attention ce jeu n’est pas à mettre dans les mains des plus dépressifs (ou mauvais) d’entre nous. Pour le reste Super Meat Boy est une véritable perle. Un gameplay parfait et très (trop?) addictif, une réalisation sublime qui prouve encore une fois que la 2D a de beaux jours devant elle; le tout complété par une ambiance de folie aux références multiples qui parleront à notre coeur de gamer. Laissez tomber les GT5 mal finis (rhooo le trooooll), SMB coûte 5 fois moins cher et vous apportera un bonheur masochiste certain. A table!

Post-Mortem du jeu

La soundtrack

Je valide, ça défonce.

Mais pour en profiter à fond faut clairement aimer la plateforme et le scoring à l’ancienne. Parce que ça reste amusant de “finir” le jeu, mais le vrai challenge c’est de FINIR le jeu (oui en gras et en caps), c’est-à-dire à 100%. Ou au moins de faire tout en A+. Et aussi les Dark Worlds. Et les Bandages. Et les Warp Zones. Ah bah ouais, finir à 100% en fait. Gnnnnn

A noter que le jeu est un peu buggé sur PC (pas mal de crashes intempestifs chez moi, clavier qui répond plus de temps en temps), mais les dévs sont au taquet et devraient sortir un patch dans la journée. Aussi, je joue au clavier mais j’attends qu’une chose : récupérer mon pad. Au clavier ça passe, mais ça doit être 15x plus agréable au pad. Surtout que c’est un jeu sur lequel on est tellement à fond que chaque touche se mange 5316312 MN dans la gueule à chaque saut millimétré qui-foire-mais-que-pourtant-si-si-ça-devait-passer.

Enfin, c’est typiquement le jeu solo qui reste ultra fun à plusieurs, à se faire tourner la manette pour voir qui arrivera enfin à récupérer ce *&#tain de bandage trop vicieusement placé, avec taunts de rigueur, bien évidemment.

Je plussoie over 9000. Ce jeu est monstrueux. Nerveux, stressant, SUPER bien fichu, et certains niveaux sont d’une difficulté… qu’on avait pas vu depuis bien longtemps. New players, young players, casual players : passez votre chemin. C’est un jeu pour les durs, les vrais gamers, ceux qui n�??hésitent pas à recommencer 100 fois un saut s’il le faut. On préfère prévenir car il faut coller avec le style du jeu. Mais si vous avez finit 10 fois Marios Bros en cherchant les passages secrets, ce jeu est pour vous.

�?a se joue effectivement à la manette, il y a besoin de 2 boutons. Oui 2 petits boutons, mais vous allez les insulter, enfin surtout vous-même.

(à ce prix là, on n�??hésite même pas).

Juste énorme comme jeu. Accessible et à la fois très technique, la chance n’as pas vraiment de place ici.
Précision, acharnement, il va vous falloir du sang froid, des réflexes et de la patience.
Le moteur de jeu est impitoyable. Si vous mourrez, c’est de VOTRE faute.
Je soupçonne les dev d’avoir joué une première version des niveaux, puis ajouté les pièges aux endroits les plus utilisés, pour traquer les habitudes et ne pas pardonner, JAMAIS.

Très drôle entre potes aussi “mais regarde c’est facile SPROTCH”. Rien a faire, on a envie d’y jouer, d’essayer.

Impitoyable, old school, bourré de références, bien débile. Du grandiose.

Et la bande originale est achetable a 2$ en ligne en plus, pourquoi se priver.

Un must absolu.

Je vous hais.

Ca fait un moment que j’y joue sur Xbox, et c’est le jeu de plateforme le plus addictif que je connaisse. Et c’est clairement hardcore. Ah non pardon, je voulais dire HARDCORE. Là j’ai terminé le jeu et je le refais en mode sombre, mais je bloque sévèrement aux 3/4 du parcours. Quand je pense qu’il reste les warpzones et leurs 3 essais seulement… Pfiou.

Pour ceux qu’ils l’ont sur PC vous y jouez à la manette ? Parce que perso mes deux logitech il s’en tamponne le coquillard. Pas tellement envie d’acheter cette putain de manette de 360 pour UN jeu donc si certains arrivent à jouer avec une manette PC, j’voudrais bien des retours parce qu’au clavier… :sweating:

Au pire il existe un soft pour mapper tout type de pads sur des input 360.
J’ai juste oublié son nom. :slight_smile:

A noter après plusieurs heures de jeu:

  • une stabilité pas toujours au top
  • un bug? Le bouton de saut qui ne répond pas toujours (au début je croyais que c’était ma manette mais apparemment d’autres ont le même problème)
  • la manette Xbox fait vraiment mal aux doigts

J’y joue sur pc avec la manette ps3 grâce au driver motioninjoy qui permet d’emuler un pad 360 et ca fonctionne du tonnerre !
Mais j’ai mal au pouces !!!

Je sors tout juste du dernier niveau d’une Warp Zone particulièrement EMMERDANTE (celui avec Ogmo) et ce jeu mérite son label Hardcore, quand on prend la peine d’aller chercher les challenges. Encooore !

Bonus :slight_smile: http://twitter.com/SuperMeatBoy/status/10098839537057792

Testé sur bobox, j’avoue que j’ai failli craqué. Après je me suis rappelé que même terminer un Mario est un challenge pour moi. Donc I PASS. :unsure:

Fixed

C’est bien dommage, tu passes à côté d’un grand moment. La grande idée du jeu c’est le replay instantané quand tu meurs. Pas de loading, pas de temps morts. Quand tu te crash, hop une moitié de seconde après tu es de nouveau en piste. Du coup même les passages difficiles ne sont pas trop frustrant (pas trop hein).

Loser. :devil: :innocent:

Fermez vos bouches! Chui pareil que caf…

je sais pas si je serais capable de le finir mais j’ai bien envie de le prendre quand même, bien aimé la démo sur xbox.

sinon, il y a une version végétarienne qui est apparue: Super Tofu Boy (je suis loin d’être un fan de ces gens là, mais pour une fois qu’ils font un truc rigolo…)

Et les devs son tellement fan de la parodie qu’il vont intégrer le perso dans une future update du jeux !

La même PETA c’était déja illustrée avec Super Chick Sisters

c’est l’age les gars…

regarde Caf, il prend des vacances, il en parle non stop, mais plus capable de finir un jeu, plus capable de faire un vrai jeu un poil hardcore! :devil:

C’est un souci connu, apparemment le mec est en train de bosser dessus pour permettre une intégration Direct Input http://supermeatboy.com/64/Your_Steam_Update/#b