The Division 2


#1

La closed bêta s’est terminée lundi, et il est temps de faire un premier bilan.

On va tout de suite évacuer la question qui fâche : non, si vous n’avez pas aimé TD1, vous n’aimerez pas TD2. Pire encore, j’ai l’impression que vous l’aimerez encore moins tant Massive a forcé le trait sur certaines mécaniques de gameplay, j’en reparlerai plus loin. Voilà un jeu qui compte faire plaisir à son public, estimant qu’il n’arrivera pas à convaincre ses détracteurs sans de trop profonds changements.

La vraie question est plutôt ailleurs: Les développeurs vont ils convaincre ceux déçus par le lancement raté du premier et son endgame inexistant jusqu’à la sortie d’underground, 3 mois plus tard ? Réponse plus loin, je compte sur @Funkylolo pour nous donner son sentiment.

Voir DC et mourir

Exit New York, place à Washington DC en plein été, 8 mois après les évènements du 1er. Quitter les environnements post apocalyptiques de Manhattan sous la neige, pour une Washington pourtant réputée plus fade, et qui plus est en été, pouvait sembler un pari curieux. Rassurez vous, la patte graphique TD est toujours là et c’est toujours aussi beau. Le moteur Snowdrop est un régal pour les yeux et rend parfaitement hommage au talent des artistes d’Ubisoft.


Incoming

On ne pouvait s’essayer qu’à la première zone de l’open world, mais qui donnait déjà une bonne idée de ce qui nous attend, au moins pour la première partie du jeu.

La maison blanche sert de base d’opération que l’on va améliorer progressivement pour y débloquer de nouveaux services (comme le craft par exemple). Ces nouveaux NPC sont recrutés dans les camps de fortune des survivants de l’épidémie que l’on trouve dans la ville.

On en visite un premier rapidement : on y trouve des vendeurs, des missions principales, des missions secondaires, mais également un NPC qui propose des objectifs d’exploration de l’open world (arrêter une exécution publique, trouver des matériaux, trouver des caches SHD par exemple). En récompense, elle vous donne des blueprints de craft et, après quelques missions réussies, une prime pour l’assassinat du boss de la zone.

Visiblement, ce camp de fortune va lui même s’améliorer en progressant dans l’histoire, à voir comment et avec quelles conséquences lors de la release.

I’m a roaming stone

L’exploration de l’open world devient donc une vraie activité à part entière pour récupérer matériaux de craft et vivres pour les survivants. Ah, et ils ont aussi aussi cédé à la manie des points d’interrogation sur la map, comme dans The Witcher 3 ou tous les Assassin’s Creed récents. Du réchauffé, mais j’avoue que ça marche bien sur moi, toujours curieux de voir sur quoi on va tomber : un drop, des mobs qui font de la propagande ou une cache de technologie shade (c’est cette dernière que l’on dépense pour améliorer ses compétences passives et ses capacités actives).

Un entrée souterraine, une promesse de bon loot

Au final j’ai bien du perdre 1h sur la première zone à passer de bâtiments en bâtiments, à fouiller un souterrain trouvé au détour d’une ruelle, à looter le camp de fortune sur la pelouse de la maison blanche. On retrouve les logs audios qui racontent le lore du jeu, toujours aussi réussis que dans le premier.

En plus du camp des survivants, on trouve sur la carte des points de contrôle aux main des factions adverses. Les libérer permet d’y mettre nos gentils survivants à la place, ce qui est sensé réduire la présence des ennemis lors du roaming et nous apporter quelques récompenses supplémentaires (certaines bien juteuses cachées dans les coffres de ces forteresses).

Les missions vues dans la béta était assez inégales. La première mission de l’histoire, celle dans l’hôtel, était finalement assez banale. En revanche, 2 missions secondaires m’ont bien plus marqué en terme de défi et d’ambiance, notamment celle où on va chercher la déclaration d’indépendance dans le musée squatté par une des factions du jeu. Là aussi, il faudra voir à la release.

Des hommes et des armes

Le nouveau système de craft promet d’être plus intéressant. On ne trouve plus aucun mods d’arme en tuant des ennemis, il faut déverrouiller le blueprint correspondant et les crafter à la base d’opération. Ils deviennent ensuite disponibles pour toutes vos armes. Le loot contient donc essentiellement des armes et armures ce qui en augmente l’attrait et la lisibilité. Et oui, il tombe en quantité, cette leçon essentielle du 1er a été retenue. Ouf.

Autre leçon bien comprise: il y aura des sets d’armure dans TD2. Et pas qu’un peu ; ils existeront dès la qualité d’objet la plus basse, avec des bonus qui se déclencheront à 1,2 et 3 pièces. Sur 6 pièces d’équipement, il y aura de quoi discuter sur les différents builds. D’ailleurs, sur ces pièces d’armure, fini les attributs de firepower, resitance et de compétence électronique. Tout va se jouer sur les bonus de sets (un premier aperçu ici dans l’onglet brand set. La promesse de farm est donc tenue ici aussi.

Exemple de bonus de set

Une première zone de jeu bien remplie, qui nous amenait sans forcer au niveau 7 en environ 6h. Vu qu’il y en a apparemment 5 ou 6 autres zones du même gabarit, la phase solo promet de s’étaler sur une bonne trentaine d’heures.

Et le vrai jeu dans tout ça ?

Une fois cela fait, Massive nous proposait d’essayer une mission endgame en nous donnant 3 personnages de level 30. En effet, en fin de jeu, les ennemis changent (exit les anarchistes sanguinaires de tout poil, qui me faisaient un peu regretter la folie des nettoyeurs du premier quand même) pour laisser place à une nouvelle faction portée sur la technologie et la chasse aux agents de la division, les black tusk.

On avait le droit alors de refaire la 2eme mission de l’histoire où au début du jeu on devait réactiver une partie du réseau de la division, et là, défendre ces même serveurs contre l’attaque des black tusk. Outre les profils d’ennemis classiques des factions de la franchise (ceux qui vous foncent dessus avec armes blanches et fusil à pompe, les soigneurs, les snipers, ceux qui utilisent tourelles ou kart explosifs télécommandés, les heavy en armure lourde), ces black tusks font appel à différents types de drones (dont un copier coller du “chien” de Boston Dynamics !), utilisent des grenades EMP et ont de grosses armures brillantes estampillées Sacapévé.

Tiens à ce propos, bonne trouvaille dans le 2, les dégâts aux armures des ennemis sont localisés. Une fois une armure de torse détruite, l’ennemi est vulnérable et tombe assez vite. Pour nous, fini les medkits, vive l’armure qui ne reconstitue pas spontanément en plein combat, il faut se planquer pour changer manuellement sa plaque de kevlar ou avoir recours au drone soigneur.

Vous apprendrez à l’aimer, lui

Ce passage endgame permettait d’entrevoir le coeur de gameplay de TD2. Il est hors de question de courir au milieu des ennemis comme un poulet sans tête, il faut rester à couvert. On se souvient des missions en difficulté légendaire du 1er, mais là dès le départ, dès le niveau 1, le jeu donnait le ton. Ici, en endgame, il faut se placer, il faut attaquer ensemble, il faut jouer sur la complémentarité des classes haut niveau. Cela peut paraitre lent, usant, mais quand même tellement satisfaisant quand on réussi à passer un combat tendu. Une approche qui ne plaira pas à tout le monde, The Division reste The Division …

Autre nouveauté, les spécialisations du niveau 30, ou l’on pourra, à volonté, monter en grade dans une des 3 classes proposées : Sniper, Demolitionnist et survivalist. Outre une arme dit signature (Un fusil de sniper pour le sniper (doh), un lance grenade pour le démoman (re-doh), une arbalète à carreaux explosifs pour le survivaliste (Ha !)) ces classes déverrouillent des sous spécialisations des capacités (exemple : la mine à tête chercheuse peut se transformer en un gadget de soin supplémentaire pour le survivaliste). Là aussi ça promet du teamplay sympathique, à condition que Massive ne soit pas trop radin sur les munitions spéciales des armes signatures, indispensables pour péter certains bosses. Avec @Funkylolo et @SkullyFM, il nous est arrivé de ne pas en dropper de toute une mission … Pénible, voir du type balle dans le pied quand on veut introduire une nouvelle mécanique à son gameplay.

Au final, je suis content d’avoir participé à cette béta. J’avais déjà précommandé le jeu (oui je sais c’est mal), et je sais que je vais encore perdre quelques dizaines d’heures dans le second. Mais il reste quand même quelques interrogations sur la suite :

  • le son des armes a été changé depuis l’alpha. Même si le feeling est en net progrès par rapport au 1, c’était quand même mieux sur l’alpha. Que s’est il passé en 2 mois ?

  • D’une manière plus générale, l’ambiance sonore tombait parfois à plat, ce qui n’était jamais le cas dans le 1. J’ai eu quelques bons moments, surtout de nuit en roaming dans l’open world, quand j’entendais un groupe de True sons hurler qu’ils allaient me trucider (qu’ils sont tenaces ces enfoirés, l’IA est pas mal), mais la mission end game manquait de pêche à ce niveau

  • L’UI ne fait pas de miracle, même si là aussi il y a des progrès (les loadouts sont là, il y a un clic droit maintenant, on peut comparer sans problème 2 pièces d’équipement) mais … qui a eu la fabuleuse idée du DOUBLE CLIC pour ouvrir une catégorie de l’inventaire ? Quel dommage … On peut contourner le problème en validant avec espace, mais quand même …

  • Il faudra encore un peu de polish pour corriger 2/3 bugs vus de ci, de là (même si on était très au dessus de la démo d’Anthem sur ce point)

Peinture fraiche !

Je n’ai pas eu le temps de tester en profondeur le PVP, je laisse mon compère de farm @SkullyFM vous faire son retour là dessus.

L’open béta démarre le 1er mars, vous pourrez vous faire votre idée, mais vous savez à quoi vous attendre !


A suivre …


#2

Perso j’ai préco, si Anthem s’avère perrave j’ai sur quoi me rabattre :stuck_out_tongue:


#3

J’avais hésité super fort pour le premier, ne craquant finalement pas… je me demande si je ne vais pas craquer pour le second


#4

J’hésite aussi entre Anthem et celui là …


#5

Je rejoins pas mal des points d’ @Aedeser mais de façon tout de même plus mitigée; bon rassurez vous, je suis pas non plus de mauvaise foi comme @Cafeine avec Anthem :wink:

Il est certain qu’il faut aimer le style: si vous n’avez pas aimé l’aspect “cover shooter” du 1er, vous pourrez probablement passer votre chemin.

Je trouve aussi qu’il y a une nette progression graphique avec un environnement beaucoup plus fouillé même si, pour moi, l’ambiance est moins prenante, New York sous la neige (dans le 1) se pretant plus facilement à ça que Washington au printemps ici.

Les points positifs ont déjà été bien décrits donc je ne vais pas m’y étendre et mes principales réticences tiennent en quelques points:

  • contenu "open-world’: il y a eu de nets efforts pour proposer une partie open world PvE plus riche que dans le 1 mais je crains que ça ne devienne très répétitif. Même si les objectifs sont variés et pour certains aléatoires, tous les mini-events se résument toujours à buter 10-20 NPCs assez bateau pour pouvoir compléter l’objectif. En 7 levels sur la beta, ça me saoulait déjà de sortir en free-roam…

  • Endgame: on commence à retrouver l’effet sac à PV, peut-être un poil moins marqué que dans le 1 mais toujours présent. Surtout, comme indiqué par @Aedeser, les 3 armes des spécialisations présentées comme le trait déterminant de son perso ne sont quasiment pas utilisables car leurs munitions beaucoup trop rares…en 3 runs de mission endgame, je n’ai pas pu tirer un seul coup avec mon arme spéciale, c’est quand même un peu con…

  • l’UI: beaucoup d’infos et de stats ont été ajoutées mais ça donne un ensemble assez brouillon je trouve avec une navigation plutôt bof.

Voilà, tout est loin d’être à jeter mais je ne suis pas encore sûr de me le prendre, encore moins day 1 (toujours bien échaudé par le 1er). Pour quelqu’un tenté par ce type de jeu et qui n’a pas joué au 1, je dirai presque de foncer mais après avoir torché une bonne partie du 1er dans tous les sens, je ne suis pas sur que celui-ci apporte un renouveau suffisant.

(Pas de feedback de ma part sur le PvP, je n’en ai pas fait du tout sur la beta)


#6

Voilà bien tout le drame de la chose pour Bioware et Massive.

On les compare, car ce sont 2 “games as a service”, AAA, de 2 gros éditeurs, portés teamplay/loot/sacs à PV qui sortent à 3 semaines d’écart (GG les gars !)
Et pourtant je pense qu’ils sont aussi sur 2 gameplay différents, 2 ambiances différentes et ne s’adressent pas au même public.

Donc si tu hésites, le mieux est d’attendre les retours (il seront nombreux ici) sur la finition et l’endgame des 2 titres (pour Anthem on sera bientôt fixé), de laisser reposer un peu tout ça quitte à attendre les premiers patches vers l’été, et de faire un choix éclairé.


#7

Le truc c’est que on sait à quoi s’attendre de la part de TD2, au pire ce sera un TD 1.5, ce qui n’est pas dramatique en soi, on sait pas grand chose d’anthem (mais j’y jouerai j1 quand même, parce que je suis faible).


#8

Pareil lol je ne peux pas resister à un ironman simulator … je prendrai l’abo et au pire chopperai une clé sur g2a ensuite pour l’avoir de façon permanente


#9

Un peu les mêmes impressions que @Aedeser et @Funkylolo. C’est du pur Division avec quelques changements bienvenus pour essayer de corriger les erreurs du 1 et d’amener de la nouveauté sans introduire trop de modifications.

Ca marche bien, j’ai retrouvé le plaisir que j’avais ressenti dans le 1 même si Washington en été me paraît moins immersif que Manhattan sous la neige. J’attends un peu de voir ce que donneront les nouveaux kits qui n’étaient pas accessibles dans la bêta.

Je suis personnellement plus sensible à des gameplays tactiques comme dans Division plutôt qu’à ceux plus “énervés” du genre Destiny ou Anthem donc Division a l’avantage mais au final je suis quasi sûr que ce ne sera pas day 1 pour moi.

Le jeu a l’air chouette, je pense que je prendrais du plaisir à y jouer si des potes sont dessus mais je n’aurai aucun mal à m’en passer si un autre titre attire plus d’attention au même moment… Et comme il y a plus d’un avantage à attendre (tests, conseils pour les build, réduction de prix…) je vais essayer d’être fort :sweat_smile:


#10

L’open bêta a lieu ce week end. Comme j’ai bien retourne l’alpha et la closed bêta je passe mon tour, mais c’est une bonne occasion pour ceux qui hésitent de tester le gameplay avant.

Sinon

Voici les sets du jeu, pour commencer à réfléchir aux builds.


#11

J’ai quelques plantages sur l’open beta (freeze et retour windows).
Une idée de comment consulter le détail, j’envoie tout à ubi mais de mon côté je n’arrive pas à voir ce qui a merdé???


#12

j’ai testé du taffe et ca fait … le taffe
C’est du Division comme j’aime, apres en effet je trouve ca moins immersif car je connais pas la ville.
Mais pour le moment bien content du truc, je le prendrais pas plein pot day 1 mais j’y viendrais c’est sur


#13

Perso je trouve que le côté neige rendait l’environnement trop monotone.
Là, avec les effets météo, ça donne beaucoup plus de variétés sur le décor.
Et c’est préco, je suis faible ^^


#14

J’ai passé mon samedi dessus sachant que je ne connaissais pas le 1.

Je trouve ça très beau pour ma part, le côté végétation et abandon de la ville est bien rendu, pouvoir traverser des bâtiments, tomber sur une biche dans une ruelle,… J’ai un faible particulier pour l’habillage sonore et l’ambiance globale : j’ai été notamment marqué par un passage où je me suis retrouvé dans une très grosse averse, je ne voyais plus à deux mètres et j’entendais la pluie tomber partout autour de moi (je joue au casque), c’était bluffant!

Je me demande si ça n’a pas un côté un peu répétitif sur la longueur mais pour le moment je suis vraiment séduit et je n’ai qu’une envie, y rejouer. Je ne l’ai pas encore commandé mais je pense que je le prendrai tôt ou tard.


#15

TLDW: 52 world boss, 2 missions et un Stronghold à réussir pour passer chaque World Tier, et à partir du WT4 y’a encore d’autres missions.
WT5 sera après l’extension gratuite Tidal Bassin

A mon avis personne ne se plaindra qu’il n’y a rien à faire dans ce jeu O_o


#16

Depuis quand Arekkz s’appelle Taylor et il a pas la meme voix?


#17

Il a embauché 2 jeunes pour faire des vidéos sur sa chaîne. Je suppose qu’il les paye en visibilité ;p


#18

Ça se présente de mieux en mieux, entre la présence d’un endgame et d’un scaling correct entre joueurs de niveaux différents.

Mmm …
1cf


#19

Double post pour dire que le jeu est dans les startings blocks, et que je vais créer le clan GZ dès ce soir et promouvoir directement @Funkylolo et @SkullyFM comme co gérants de l’affaire.

Je mettrai les détails dans ce post ASAP, mettez vos identifiants uplay pour qu’on puisse vous inviter si possible ou accepter vos demandes.
Je sais qu’on est au moins 8 motivés vu les comptes faits sur discord, alors ne faites pas les timides.

Il y a des rewards et et objectifs hebdomadaires de clan, le jeu peu en valoir la chandelle :wink:


#20

Uh, ça ouvre à minuit ?
“TheRealSarbian” sur Uplay vu qu’on m’a volé mon nick (bien que ce soit probablement moi qui l’ai avec une adresse mail club-internet…)