The Expendables

Alors tout d’abord, copions ici le synopsis allociné (ça a un sens) :

Ce ne sont ni des mercenaires, ni des agents secrets. Ils choisissent eux-mêmes leurs missions et n’obéissent à aucun gouvernement. Ils ne le font ni pour l’argent, ni pour la gloire, mais parce qu’ils aident les cas désespérés.
Depuis dix ans, Izzy Hands, de la CIA, est sur les traces du chef de ces hommes, Barney Ross. Parce qu’ils ne sont aux ordres de personne, il devient urgent de les empêcher d’agir. Eliminer un général sud-américain n’est pas le genre de job que Barney Ross accepte, mais lorsqu’il découvre les atrocités commises sur des enfants, il ne peut refuser. Avec son équipe d’experts, Ross débarque sur l’île paradisiaque où sévit le tyran. Lorsque l’embuscade se referme sur eux, il comprend que dans son équipe, il y a un traître.
Après avoir échappé de justesse à la mort, ils reviennent aux Etats-Unis, où chaque membre de l’équipe est attendu. Il faudra que chacun atteigne les sommets de son art pour en sortir et démasquer celui qui a trahi…

Maintenant, ceux qui ont vu ce film, avez-vous ne serait-ce qu’un instant compris tout ça ? Personnellement, je n’ai pas l’impression d’avoir vu le film dont ils parlent.
Voilà ce que j’ai vu dans The Expandables :

  • De l’action. Partout. Tout le temps. Et parfois kitsch à souhait, avec des explosions qui prennent tout l’écran et des effets spéciaux bas de gamme.
  • Des scènes entre les scènes d’actions qui n’ont aucun intérêt et ne mènent à rien.
  • Des dialogues cultes dans la bêtise, à côté Predatorman et Dracula 3000 sont des chefs d’oeuvre. Exemple : “Qu’est-ce qu’il fait ?” “Il pend un pirate” “Nooon ? Qu’est-ce que tu fais ?” “Bah je pends un pirate !” “Ah ouais, il pend un pirate”.
  • Un scénario absolument inexistant (le mec d’allociné est forcément le journaliste du sketch de Coluche “quand on a rien à dire, il vaut mieux…”) : des mecs musclés, un méchant, boom boom.
  • Tous les clichés du nanard : la pseudo scène philosophie, le “contact”, le “on se sépare”, l’humour ras des paquerettes, le régime hispanique dealer de drogue, le méchant américain qui manigance tout ça… franchement, si le noir était mort, ça aurait été un sans faute.
    Vous m’excuserez les spoilers, mais en fait, on a rien à faire de l’histoire et pour tout dire, je n’ai strictement pas fait attention à ce qui se passait.

Alors est-ce que c’est bien ? Je crois que ce film boucle la boucle : il est tellement mauvais qu’il en devient un chef d’oeuvre. J’ai vu beaucoup de nanards, et je trouve que c’est quand même assez difficile de rater absolument tout, de penser chaque scène pour qu’elle soit un cliché et qu’elle fasse rire de ridicule.
Un Dracula 2001 (pas confondre avec Dracula 3000) est par exemple un film chiant mais pas assez nul pour être drôle.
Avec The Expandables, on atteint à un tel point de “beaufisme”, de facilités scénaristiques, de scènes inutiles, de scènes qui n’ont pour but que d’amener les scènes d’actions, bref, on atteint à une telle maîtrise du nanard que ça en devient un film à voir, rien que pour avoir un élément de comparaison à l’avenir.
A la fin, on ne regrette pas les euros donnés et c’est le principal. Par contre, une petite larme de compassion si ce film a été pensé par Stallone comme un film sérieux et non comme un navet revendiqué…

Expandable
Expendable

Sur le film, c’est exactement ce à quoi je m’attendais c’est à dire un gros film d’action bourrin avec des explosions, des armes à munitions infinies, des punchlines ridicules (pas terrible en doublage français d’ailleurs) et un scénario qui privilégie l’action.
La seule chose qui m’a un peu déçu c’est l’utilisation de la shaky cam pour les scènes d’actions, même si c’est pas aussi dramatique et insupportable que dans le dernier Robin Hood, c’est pas terrible terrible.

Pour ma part c’est un film avec des acteurs des années 90, et clairement on dirait qu’il a été tourné en 1990 ! Si c’était Tarantino qui l’avait fait on crierait au génie, mais bon la, avec Stallone aux commandes, du sang rouge fluo, ça le fait moins.

Bref je m’attendais à bien mieux; allez plutôt voir the A-team :slight_smile:

Le problème c’est que quand Tarantino fait des films “à la manière de”, il les assume, et il y a toujours un grain particulier et de la finesse cachée, des références.
Là, c’est juste bourrin. Je fais partie de ceux qui ont apprécié Boulevard de la Mort, et je dirais jamais que c’est un mauvais film. The Expendables, c’est un mauvais film de A à Z, et il arrive à garder un rythme de mauvais film sur toute la durée, et ça, c’est grand. Combien de mauvais film de Night Shyamalan avez-vous vu par exemple où la salle se mettait à dormir/parler au bout de 45 minutes ? Trop.
Avec Stallone, on rentre dedans parce que c’est vraiment too much.

Voir the loosers que j’ai trouvé infiniment mieux.

Après un John Rambo qui est pour moi un des meilleurs films d’action de tous les temps, je m’attendais à un truc épique.
(Et Rocky Balboa était loin d’être mauvais également)
Finalement, c’est une série B sortie toute droit des 80’/90’.
C’est mal joué, ça ne veut rien dire, c’est très mal monté, mais ça ne tombe pas dans la catégorie Nanard.
C’est juste mauvais en faite :slight_smile:

Certains membres de l’équipe ne servent à rien (mais vraiment, on les voit à peine).
Les explosions sont mal faite (niveau 80’) et ne servent à rien.
Bref, je vais pas m’étaler là dessus, mais c’est une immense deçeption pour moi.

J’ai trouvé que ce film était parfait dans sa “gamme”.

N’étant vraiment pas client des films d’action habituellement, Stallone ne partait pas gagnant pour m’empêcher de sortir de la salle au bout de 30 min.
J’avoue que d’avoir recruté quelques stars d’UFC (étant pratiquant moi-même) a sans doute aidé mais je n’ai pas été déçu par la qualité globale du film.

Quelques détails qui choquent mais rien de rédhibitoire.

Un film à voir si, comme moi, vous avez été bercé par les films de Stallone, Jet Li & co.

Edit : Les dialogues sont, bien sur, à prendre au second degré…

Ce film est exactement ce qu’il prétend être (une caricature des films d’action des années 80, les coupes de cheveux en moins). Je suis allé le voir en le sachant et je l’ai apprécié en tant que tel.

Par contre le résumé de allociné… Ouch!!

Je l’ai mis ici parce qu’il m’a fait rire : il est plus long et plus travaillé que le scénario du film :ninja:.

Bon ben vu et OMFG…

C’est vraiment le type de film où il faut poser son cerveau à l’entrée (ou venez sans c’est aussi bien). D’habitude je fais avec mais là, vu le casting je trouve que c’est gâché, du potentiel mais un ratage total ( copyright coupe du monde), au bout d’un moment je n’y ai plus du tout pris plaisir.
Vraiment dommage, j’aurais du attendre la sortie au vidéoclub.

Il a pas vraiment été annoncé comme étant une parodie des série B d’il y a 20 ans hein.
C’était sensé être le summum du film d’action avec un casting de folie (en tout cas, j’avais compris ça comme ça).
Ici, même les combats ne valent pas un clou.

En y repensant, j’ai pitié pour Jet Li.
C’est son plus mauvais film, et il passe vraiment pour une grosse merde.

Y’a du sang numérique dans un film hommage aux 80’s, j’ai eu envie de pleurer et ça m’a tout gâché.

WHAT?! Ca et la shakycam…
donc quoi, c’est un film avec le scenar’ des annees 80s et l’action des annees 2000? Massive, uber-fail.

Je l’ai pas encore vu, car c’est ce que je craignais: c’est cense jouer le film annees 80, mais ca foire.
Autant remater Commando. “I DON’T NEED NO GUN JOHN!”

Je suis bon public (j’ai adoré Iron Man 2 ^^, moins Robin des bois) mais là c’est … nul :mad:
Pour 2 euros dans une station service why not mais 10 euros au ciné pour ca c’est dommage …
Même pas une seul réplique drôle ou une reference marrante à leurs succés (des uns et des autre)
C’est presque étonnant de faire aussi mauvais …
J’aurai du aller voir ToyStorie 3 que l’on m’avait recommandé ^^

Ce qui est bien avec ce film, c’est que justement, il n’y a pas besoin d’aller le voir pour laisser le cerveau de coté. Après une journée de boulot, on peut lire un thread où l’on se défoule tranquillement sur l’absence de scénario, de dialogues, sur le trop plein de clichés…
Donc bon en voilà un bon mérite. :slight_smile:

En prime, le film expliqué gentiment par un enfant de 8 ans.
Euh… Attention « spoilers » ? :fourbe:

Ici.

Je les ai pas, en tête mais des références, il me semble qu’il y en a. :ninja:

WTF ? La scène avec Schwarzy, c’est 100% de références à leurs anciens films ou des éléments de leur vraie vie…

Bon, perso, j’ai vraiment bien aimé. C’est du grand n’importe quoi sur toute la ligne, avec de l’action bien bourrin façon “fin de Rambo 4” ( le passage avec la mitrailleuse lourde ). Certains éléments sont quand même moisis sans être nanard ( typiquement, la poursuite en voiture, les dialogues de Jet Li… ) mais globalement c’est bien fun.

Les potes avec qui je l’ai vu ont bien aimé aussi, mais ont trouvé qu’il y avait quand même un gros creux de 30 minutes après la scène d’intro du film.

Je viens de m’étouffer.
Si seulement ça pouvait être de ce niveau.
Malheureusement, on en est très très loin.

Je viens de le voir avec des potes, je me suis fait chiiier :smiley: Ceci c’est pas vraiment mon genre de film à la base (boum boum, membres coupés, têtes explosées, des méchants stupides et pas capable d’aligner 2 tirs)et je me doutais bien que ça n’allait pas être super sérieux mais pas a ce point la!

Au moins j’ai vu la bande annonce du dernier Potter :ninja:

Oui , il y a cette scène plus 2-3 references mais honnetement ils aurainet pu faire milles fois mieux vu tous les acteurs impliqués !
D’ailleurs la scène en question avec Bruce Willis et Schwarzy m’a paru surjouée, genre les gars qui se prennent vraiment trop au sérieux alors que c’est un divertissement boum boum :teehee:

Ouais mais si ils font 60min de clichés sur toute la durée du film ça devient un documentaire sur les années 80.