Viens raconter ta Vie De Confiné

T’as repeint tout ton appart, huilé tous les gonds de portes, nourri huit fois le chat depuis ce matin, et t’imagine déjà quel méga défi JENGA tu vas te lancer ? Viens raconter ici ta VDC !

Pour ma part, ce confinement m’a appris que les listes c’était fini. Je m’explique.

Depuis des années j’ai des listes, d’abord dans des fichiers textes puis des notes et enfin des notes synchronisées sur drive (vu l’importance folle de ces trucs).

Des listes de quoi ? de jeux à jouer absolument, de livres à lire absolument, de films à voir absolument. Des listes construites avec amour, patience, en glanant ici et là des idées et envies, pas des listes copiées-collées du net, oh non ! Que nenni !

Et puis tout ce beau matériel, quand le confinement arrive, doit servir, aurait dû servir en fait. Des listes pour quand j’aurais le temps.

Bilan après 40 jours de confinement, de ces listes:

  • j’ai joué aucun vieux jeux (des hits gba, ps3, psp principalement),
  • lu aucun livre (la bibliothèque est fermée, j’ai pas de liseuse),
  • revu aucun film

Ce que j’ai fait :

  • j’ai joué à d’autres vieux jeux, très peu, et surtout dans des formats remastered sur des supports confortables d’aujourd’hui (love la Switch), beaucoup joué à des sorties du moment comme Animal Crossing
  • j’ai lu des trucs achetés récemment
  • j’ai regardé quelques vieilles comédies - jamais ajoutées dans ma liste - et surtout vu des films thématiques sur les pandémies :wink:

Bref, j’ai arrêté les listes.

3 J'aimes

Lu aucun livre (la bibliothèque est fermée, j’ai pas de liseuse)

Pas de livre chez toi ?

J’ai des listes de ouf dans des DB sur Notion. C’est plus pour décharger mon cerveau et anticiper le « PUTAIN C’ETAIT QUOI DEJA ??? » qu’autre chose. Au quotidien, je fais totalement au feeling. :wink:

1 J'aime

Pour ma part, j’ai fini ma pile à lire de comics (jamais arrivé en trois ans) et ma librairie Tribulles me manque énormément. Je suis passé au numérique, mais pour des séries que je n’aurai jamais acheté « IRL »
J’ai repris un livre, ce qui, aussi, ne m’était pas arrivé depuis un bail ( Temps, roman de Stephen Baxter)
Je joue…trop…à Destiny, même si je touche une limite, j’ai relancé FF7 original (Switch mon amour) et j’ai racheté une deuxième fois Dead Cells…
J’ai vu quelques séries sympas…

Edit : Je me suis mis au jeu de rôle avec ma fille de six ans… My Little Pony fuck the word ^^

Et j’ai fait toute ma todolist de l’appartement, sauf ma salle de bain… qui nécessite de gros travaux…

Comme je télétravaille depuis deux mois, je vois plus de différences et c’est devenu « normale » cette situation…et j’anticipe déjà la déprime que sera de passer 2h dans les transports pour aller bosser et manger au bureau…

1 J'aime

On a planté des salades, patates, tomates… Autonomie alimentaire FTW!
J’ai jamais autant bricolé.
J’ai jamais autant utilisé ma machine à coudre (pour des masques).

1 J'aime

J’ai travaillé à l’agence tous les jours, comme d’habitude, à la différence près que je n’avais plus aucun RDV physique en agence.

Sinon à la maison, davantage de boulot à seconder ma moité pour s’occuper de la progéniture le soir en débauchant et le week-end, donc assez crevant au final pour l’instant ! :joy:

Vu que ma femme travaille pas, je peux rejouer un peu sur le PC (à des RTS où on peut faire pause). J’ai avancé sur quelques séries, et on a joué à quelques jeux de société plateau.

Par contre la todolist en comics, manga et livres a pas avancé d’un iota hélas :frowning:

Autant le dire de suite, ma vie de confiné a été un échec : j’ai tout fait comme d’habitude.

J’avais plein de projets : nettoyer le jardin, nettoyer à fond toute la maison, nettoyer à fond nos 2 voitures, finir Red Dead Redemption 2, bricoler et réparer nos banquettes en bois pour notre terrasse.
Au final je n’ai rien fait de cela et à la place j’ai :

  • nettoyé la maison mais comme d’habitude.
  • fini Xenonauts, un jeu que j’ai acheté le 26 mars.
  • commencé Path of Exile avec des potes.

Et… C’est à peu près tout.

Finalement être confiné n’a pas changé grand chose, vu que mon rythme de vie était quand même déjà très casanier.
Ah, si, avec ma femme, on s’est bien lâché sur le sexe, et ça, c’est chouette :wink:

6 J'aimes

Si, j’ai voulu dire que j’ai rien lu de mes listes.

Côte travaux moi je peins les chambres de mon nouvel appartement. Une semaine à prévoir, c’est le seul point pratique de cette période.

+1 même si ces derniers temps j’y allais plus pour bosser que pour lire.

Pour contribuer vite fait au topic et éviter le HS total, j’ai des listes mais c’est que du boulot et des travaux, et le confinement n’a pas changé grand chose au rythme global du bousin si ce n’est que l’évacuation des gravats et autres déchets est un peu moins évidente, mais bon on a fini de tomber murs et plafonds depuis un moment donc ça va.

A côté de ça on fait partie des privilégiés du confinement, à la campagne, on oscille entre la maison des beaux parents, grande maison grand jardin où la petite peut se défouler, plonger dans le bassin des poissons, courir après les chats, prendre une poule pour taper sur l’autre, … et notre maison en travaux (mais avec la fibre !), pareil, au calme, donc il serait mal vu de se plaindre par rapport à ceux qui sont en appartement en ville où j’imagine que la vie de confiné est autrement plus difficile.

Alors moi c’est un peu le contraire. Avant le confinement j’avais le temps de rien : les week-end c’était les courses, voir des potes, week-end dans la famille, me battre pour trouver du temps pour bricoler dans la baraque, pas de temps pour lire et trop fatigué le soir, pas trop trop de temps pour les JV.

Du coup le confinement a été profitable :

  • j’ ai pu un peu bricoler et jardiner, même si j’en ai pas non plus fait énormément.
  • j’ai eu le temps le midi pour lire des bds que j’avais depuis quelques années.
  • trouvé du temps pour jouer plus.

Cerise sur le gâteau, vu que j’ai attrapé le covid sur une forme pas trop grave mais ayant entraîné 3 semaines d’arrêt, j’ai pu me sentir en vacance tel que je l’entend, et pas tel que l’entend m’a femme : prendre du temps pour soit, au lieu de partir par monts et par vaux :

  • refaire de la guitare même si j’ai dû arrêter rapidement (merci le psoriasis)
  • lire des livres
  • jouer beaucoup à des jeux
  • avancer dans des séries
  • suivre les conseils du médecin pour récupérer, en allant marcher tranquillement tout seul sans femme ni enfant, en prenant le temps de lever les yeux.

Bref pour moi, entre le confinement et l’arrêt, je dois dire que c’est un rythme qui me va parfaitement.

8 J'aimes

Pour ma part, je me suis dit que j’allais lire plein de bouquins de JDR qui peuplent ma bibliothèque et que je n’ai pas encore ouverts. Du coup ça m’a donné envie d’en acheter encore plein d’autres en plus juste pour être sûr d’en avoir suffisamment (genre c’était pas déjà le cas :ninja:) et j’ai dépensé plein de thune comme un gros iencli que je suis.

X semaines de confinement plus tard, je n’ai pas lu les premiers, j’ai rangé les seconds dans la bibliothèque et j’en ai lu quelques uns… en PDF sur l’iPad. Des autres. Envoyés par ce vieil oncle avec quelques VHS.

Aussi, je me suis dit que j’allais enfin ajouter ce circuit électrique qui manque dans ma baraque. J’ai regardé des tutos. J’ai trouvé ça facile et très clair. Puis je suis descendu regarder mon tableau électrique et ça ne ressemblait en rien à ceux des tutos, alors j’ai commandé un pack de multiprises.

A part ça, j’ai pas des masses changé mes habitudes, je suis juste un peu plus zen parce que je ne me tape plus les files le matin et le soir, et j’en ai profité pour réagencer mon bureau et en installer un digne de ce nom pour madame.

1 J'aime

La Vraie Vie :ballot_box_with_check:

2 J'aimes

En ce 11 mars 2020 débuta le début du confinement pour la sacro-sainte Confédération Helvétique.

Interloqué mais toujours en caleçon, je me suis demandé pendant au moins 37 secondes ce qui allait réellement changer dans ma vie. Si la fermeture des bars a été une tragédie (j’aime entendre les récits de @Ivru sur l’univers fantastique du travail) , la fermeture de l’université a été une bénédiction. Mon super-ego arrêta enfin de me faire culpabiliser pour mes absences et mon manque de motivation à aller en cours.

Mes 30 ans d’entrainement à la pratique du confinement vont enfin payer.
Eye of the Tiger intensifies

Dans la pratique rien n’a changé.
L’avantage qu’il y a à étudier dans une faculté de saltimbanques c’est que les exigences sont des dossiers de recherches à rendre et les heures de cours un moyen de justifier le nombre de crédits ECTS. Ainsi que le salaire de certains profs diront les langues de putes.

« Rassurez-vous pauvres étudiants, la faculté mobilise tout ses moyens pour assurer la continuité des cours ». La traduction était « On va faire des capsules vidéos ».
Etait, au passé, car 50% des profs ont vite abandonné cette idée devant la difficulté herculéenne qu’il y avait à produire une vidéo de 30 à 40 minutes à 2 professeurs titulaires et 2 assistants doctorants.

En enlevant donc les heures de trajets, les présences à des cours inutiles et des interactions sociales à l’université. J’ai enfin pu articuler ma vie comme il se doit :

  • minimum 10h de sommeil par jour/nuit. Apparemment il est 14H quand j’écris ces lignes. J’ai l’impression qu’il est 3h du matin. Le jour et la date me sont totalement inconnu. Mon seul repaire temporel étant la sortie des torrefactions.
  • au moins 2 siestes d’au moins 30min chacune. Ou une de 4h si dérapage de la première sieste.
  • Minimum de 6H de jeux vidéos par jour accompagné de Netflix et de drama coréen (vous pouvez me juger).
  • Le temps passé sur le trône est dédié à la lecture.
  • Idem 1h avant le coucher.
  • Le reste du temps est pour rédiger mes précieux papiers qui finiront dans le néant universitaire.
  • Le temps éveillé me permets aussi de ne rien rater des palpitantes aventures du discord de la zone.

Donc oui, au final, je suis à jour avec les séries à regarder et le backlog steam.
Pas comme certains, HEIN @Cafeine :ninja:

11 J'aimes

Moi j’ai lavé mes vitre et mon balcon qui était bien dégueu mais sinon j’ai pas fait de trucs plus fou que d’habitude ^^

Le bilan positif c’est qu’on a sympathisé avec 3 familles et que maintenant on se fréquente, boit des coups et garde les gosses en cas de besoin. Le virus nous aura permis de rencontrer nos voisins, enfin !

2 J'aimes

Tin, le mec on lui dit « restez chez vous », il va voir ses voisins :smiley: Bien joué :wink:

4 J'aimes

J’étais sur que j’aurais cette réaction. Pendant le confinement j’ai socialisé. Rencontré et apprécié trois couples de voisins. C’etait la vertu du confinement. Chacun en aura trouvé une j’espère.

1 J'aime

Moi c’est un peu de tout ce que vous avez dit.

Mention spéciale a «j’ai plein d’idées mais en fait rien n’a vraiment changé :wink:»

Le sexe oui bien cool quand on a le temps et qu’on n’a pas toutes ces obligations de merde tout le temps.

Pareil j’ai voulu essorer mon backlog de JV.
Au final j’ai acheté RE3 remake que j’ai terminé et revendu (c’était vraiment chouette) et FF7 remake (j’en suis au bidonville et je n’ai pas relancé pour l’instant ).
Ah oui et Man Eater aussi récemment: bon défouloir.
Et Moving Out: bien cool en famille (mais je préfère Overcooked 2)

En série: le bureau des légendes. Top. Avec une fin qui m’a tiré des larmes.
Et aussi Devs depuis hier (j’adore l’ambiance.
Et merci la zone de m’avoir donné envie)

Et puis sinon le temps de vivre, écouter les oiseaux, profiter de mon fils, siester (le bonheur), appeller mes proches et mes amis, jouer à des jeux de société par webcam (c’est quand même mieux en vrai), lire, prendre le soleil, rire, chanter (via Smule: trop bon pour le moral), réfléchir au sens de la vie (alors que tout le monde sait que c’est 42), apporter mon soutien psychologique à des gens malheureux, faire du bénévolat avec mon asso de secourisme, prendre le temps d’aimer mieux et un peu plus les gens autour de moi, déprimer des fois quand je vois la beauté du monde qui nous entoure et ce qu’on arrive à lui faire. Nous faire. Et aussi me souvenir de tout ce qu’on arrive à faire de beau et de génial.

Bref voilà je m’arrête là. Désolé je suis un peu parti en rêverie solitaire ^^

Prenez soin de vous et des gens que vous aimez.
C’est si court et si bon: ça serait idiot de s’en priver non ?

5 J'aimes

Joli topic, je ne l’avais pas vu passer.

J’avoue un peu de frustration (voir de jalousie) par rapport à certains qui ont pu « prendre du recul » ou « profiter de la vie ».
Déjà, avec ma femme, nous avons tous les 2 continué à bosser … et de façon assez intensive, le tout en cumulant l’école pour 2 enfants. J’ai déjà évoqué cet aspect de notre vie confiné sur d’autres topics.

Alors qu’est ce que j’en ai tiré de ce confinement :

  • Dans la mesure ou nous avons été à la maison tous les week end sans tentations sociales, j’ai beaucoup bossé pendant les week-ends sur ma maison récemment construite et ai donc appliqué de façon un peu originale les recommandations de notre bon Président à « faire de l’activité physique » : Déplacement de terre (quelques dizaines de m3), creusement de tranchées, mise en place d’arrosage automatique et électricité dans le jardin etc et… donc après 2 mois on peut dire que je suis déjà particulièrement bronzé comme tout bon redneck qui se respecte (au sens littéral).

  • Je pense avoir noué des liens encore plus forts avec mes 2 filles et ça c’est cool. J’ai fini de nouer un vrai lien « Harry Potter » avec ma grande fille a qui je lis les livres presque tous les soirs depuis l’année dernière. Et là pendant le confinement, au milieu du prisonnier d’Azkaban, je l’ai surprise à continuer la lecture toute seule dans son coin (petite victoire confinée du père qui veut donner le goût de la lecture à ses enfants)

  • En terme de vie culturelle ça a été assez limité : nous avons repris un abonnement à Canal+, rattrapons nos saisons de retard du bureau des légendes et d’Engrenages. Nous avions fait une belle commande Cultura en début de confinement pour avoir de la lecture pour toute la famille mais « L’Arabe du Futur T1 » et « Jusqu’au dernier » ont été rapidement avalés de mon côté. Par contre, dans une espèce d’esprit de déconnection, aucune envie de me remettre sur la lecture sur ma liseuse… et envie d’un vrai livre. Je n’avais plus qu’un livre en stock jamais démarré qu’on m’avait offert à Noël il ya 2 ans : Le Signal. Je n’avais aucune envie de le lire (je n’aime pas l’auteur). J’ai malgré tout réussi à faire quelques pauses dans le hamac du jardin pour profiter néanmoins de tourner les pages d’un livre en état au calme… ce qui est presque plus plaisant que le contenu du livre lui-même.

  • Musique : je n’ai presque pas touché à ma guitare … trop fatigué des travaux et démotivé de ne plus voir mon groupe de répèt pendant le confinement.

  • Le sexe aussi … mais surtout au début : maintenant on est trop crevés :sweat_smile:

En résumé : vivement les VRAIES vacances !

5 J'aimes

De mon coté, j’ai regretté que le confinement ce termine. Donc ma vie de confinée était cool.
Une partie du confinement c’est fait dans un premier temps en télétravail puis en chômage partiel.

  • En télétravail ça été un énorme confort pour moi. Car je me levais à 5h30 pour être sur mon lieu de mission à 8h00 même si les ateliers étaient vide. Ne plus avoir de production industriel m’a bien aidé pour travailler sur le fond de l’infrastructure système. Et le gros point a été la réunion journalière avec la branche allemande qui ce transformais un petit dej virtuel. Je crois que l’on a jamais aussi bien en équipe.

  • Apres j’ai eu la phase de chômage partiel. Je voulais bricoler et au final j’ai dormi tellement j’avais de sommeil en retard. J’ai profité aussi pour pas mal bouquiner, faire du home lab pour mon prochain job ou je dois refaire de zéro le monitoring et diverse formations en ligne.

  • Sur la partie interaction social minimale, cela me convenait surtout pour faire mes courses car j’aime aller vite. Juste énervée par les intolérant au gluten qui ont dévaliser le riz et pâte classique.

  • Pour la routine du 20h, j’avais envie de tuer beaucoup de gens surtout ceux qui partaient et revenaient voir invitaient du monde chez eux. Le coté fanfare avec les casseroles une vuvuzela m’a vraiment énervé dans ce calme retrouvé et reposant.

  • Le point crucial a été le calme, plus entendre les travaux de densification urbaine comme la circulation du périphérique nantais. Le parc de la résidence était d’une sérénité, je me croyais en vacance en dehors du monde.

Donc moi, je vote pour le reconfirment :wink:

Le plus dur a été le dé confinement qui ce résume a la fin de ma mission, ma démission de mon esn. Je suis partie dans une ambiance déserte, l’impression de quitter comme une voleuse.

2 J'aimes