Whiskies à gogo (et autres spiritueux)

Faudrait proposer les 2 formats, perso la bouteille me botterai plus.

Et peut être aussi des packs selon les goûts, genre tourbé etc…

1 « J'aime »

C’est gentil de vouloir me donner plein de boulot :slight_smile:

4 « J'aime »

Si on peut aider pour ton futur business :sweat_smile:

1 « J'aime »

Je n’ai encore rien acheté pour le Black Friday cette année, et vu qu’il y a des promos sur tout et n’importe quoi, avez-vous vu des bons plans sur des bons petits whiskies ?

:ninja:

5 « J'aime »

J’ai pas trop regardé, j’ai encore claqué des sous chez SMWS, Les Grands Alambics, Bimber…

Sinon vous pouvez regarder chez whiskysite.nl, passionforwhisky, whisky.fr (il faut être identifié) etc, y’a des promos.

1 « J'aime »

Bon, ça fait longtemps que j’ai pas indiqué ce que j’avais acheté. Il ne devrait pas y avoir de redite, il peut par contre y avoir des oublis de bouteilles déjà sifflées, mais voici ce que j’ai acheté depuis le début de l’année…

Les trucs exceptionnels d’abord, allant du budget le plus débile au budget déjà important:

Le truc que je m’étais mis comme objectif d’acheter cette année: un Brora 30 ans embouteillé en 2006

Je n’ai heureusement pas payé le prix du site qui en vend une, mais j’ai quand même payé pas loin de la moitié de ça :sweat_smile: Désolé, ça ne rentre pas dans le budget des dégustations Geekzone, ça revient à environ 150€ les 3cl :smiley:

Le truc où j’ai craqué pour l’expérience que ça va être, et j’ai toujours voulu goûter quelque chose remontant aussi loin (pre-seconde guerre mondiale!) Je vais l’ouvrir à Noël, je vous dirai ensuite ce que ça donne… (la fiche Whiskybase pour ma pre1939-1974 n’est pas encore en ligne mais je l’ai ajoutée, en attendant ça ressemble à l’année d’embouteillage près à celle-ci embouteillée en 1975)


On continue de descendre en budget, avec ce Balblair 1975 acheté « pas cher » aux enchères:

Et enfin, parce qu’on ne se refait pas, y’a aussi un Glen Moray, avec ce 30 ans embouteillé par Hidden Spirits:

Ensuite, si on va dans le nettement plus « raisonnable »:
Côté Irlande, évidemment des Dingle à foison:
Dingle Single Pot Still Small Batch 5 Cask Strength, Dingle Samhain (sortie le 1er novembre pour « Halloween »)
A priori je m’étais racheté aussi une Redbreast 12 ans à 40%, mais depuis j’ai pu goûter les cask-strength et c’est vraiment mieux.

En France, après avoir sifflé l’Armorik 10 ans de 2021 avec vous lors du premier virtual tasting Geekzone, je l’ai remplacée par leur toute nouvelle 15 ans en version brut de fût pour les membres de leur club Chai n°4, et j’en ai profité pour prendre aussi leur single cask tourbé, Yeun Elez, vieilli en fût de pineau des Charentes. Au passage au Whisky Live ils m’ont filé une bouteille de leur Armorik Classic, merci les copains.

Continuons de voyager avec le gros morceau Ecossais.
Du Canadien, avec un whisky de Montréal, Québec: un Cirka n°3, vraiment sympa, composé à 93% de seigle et 7% de seigle malt chocolaté allemand. Chocolaté? En fait ça veut dire qu’il est « rôti » jusqu’à ce que ses sucres naturels ont caramélisé en donnant des notes de chocolat noir.

De l’Anglais, avec deux Bimber pour les membres de leur Klub: la n°2, finie en fût de vin d’orange, et la numéro 3, commandée hier, avec un finish en fût ayant servi à vieillir l’imperial stout de chez BBNO. La N°2 avait été commandée fin 2021 mais n’est arrivée qu’en 2022. Pas encore de fiche pour la n°3, j’attends qu’ils publient mon ajout chez Whiskybase.

On part ensuite en Israël (oui), avec ce M&H ex-Islay Cask embouteillé pour la Belgique, découverte lors de l’enterrement de vie de garçon d’un certain Geekzonien, @Ainulindale (et @MisterP était là aussi, forcément si y’a du whisky dans l’histoire…)

Ah et on m’a offert un Akashi White Oak, mais c’est définitivement pas fou (ni réellement Japonais)
Pas de lien (la flemme), vous le trouvez dans n’importe quel supermarché.

Bon, ça c’était l’échauffement, partons en Ecosse.

Chez Ardbeg, 3 quilles ont rejoint la collection avec Ardcore Committee Release, Fermutation, et le batch 3 de leur 19 ans (quoique logiquement je l’ai achetée en 2021. Enfin osef).

Chez Balblair, y’a eu le 1975 dont j’ai parlé plus haut, mais aussi un single cask 2006 pour LMDW. Et j’ai retrouvé deux 2005 1st release embouteillés en 2016, super fruités, j’en suis amoureux.

Toujours dans les Highlands, mais chez Ben Nevis maintenant, on peut lister un 2011 PX Sherry Cask Finish de chez Whisky Cellar, et un 2012 ex-bourbon et un 2013 oloroso ex-islay cask chez SMWS.

Petit saut à Islay justement avec deux Bowmore, un 2000 de chez Svenska Eldvatten, en petite bouteille, et un [17 ans de 2003](https://2004 SMWS Distillery 3 Rare Release) de la Scotch Malt Whisky Society.

« Tiens mais Coldo, on voyait pas de SMWS avant dans tes listes interminables? » Ouais, j’ai fini par craquer, et j’ai pris mon membership en mai au Lyon Whisky Festival. Je suis faible.

Retour dans les Highlands à 50m de chez Brora, avec des Clynelish qui ne disent pas leur nom:
une 2010 de chez Chorlton, une à la SMWS avec le doux nom de Tropical Toothpaste, et une 2013 commandée ce matin chez Les Grands Alambics. Celle-là y’en a encore ici.

Chez Craigellachie, dans le Speyside, avec une 1994 25 ans de chez Elixir Distillers.

Retour deux secondes dans les highlands avec un superbe Glen Garioch 19 ans chez SMWS, fruité à souhait, plein de fruits tropicaux, ce qui est un facteur d’instabuy chez moi.

Retour dans le Speyside chez mes amis de Glen Moray. Y’a eu le 30 ans de chez HiSp dont j’ai parlé au début, mais aussi un 2008 125e anniversaire PX Finish qu’ils m’ont offert pour me remercier d’avoir fondé la Glen Moray Appreciation Society sur Facebook et de mon attachement à cette distillerie, une 2008 aussi embouteillée pour la Belgique, totalement folle, avec une maturation en fût de rhum et un finish en fût de cognac, et des nouveautés dans leur gamme Curiosity avec la Chenin Blanc, une nouvelle édition de leur Rhum Agricole cask finish, et la Rye Cask Finish

Toujours dans le Speyside, deux Glenburgie ont rejoint la collection, une ex-bourbon 2007 chez SMWS, et une ex-sherry 2008 de chez Asta Morris.
Pour rappel, Glenburgie en fût de bourbon, surtout si âgé de plus de 20 ans, c’est de la tuerie intégrale.

Premier saut rapide à Campbeltown pour un Hazelburn (Springbank, mais avec une triple distillation) 2007 ex-Oloroso, et on reviendra dans le coin dans quelques lignes.

On repasse deux secondes dans les Highlands avec un Single Grain, un Invergordon 1996 25 ans embouteillé dans la gamme Easy Sipper (facile à boire) de chez Whisky Cellar. Porte super bien son nom, ça descend tout seul, super à partager entre potes.

J’avais dit qu’on reviendrait vite à Campbeltown, et on rajoute deux Kilkerran, la distillerie petite soeur de Springbank, avec qui elle partage certaines installations: une 8 ans cask strength embouteillée en 2019 qui m’attendait en Angleterre chez un copain depuis… 2019, et que j’ai enfin récupérée, et une deuxième bouteille de leur excellent 12 ans, que vous avez pu goûter lors de ma 2e dégustation, celle sur les whiskies tourbés.

On reste dans le tourbé, mais retour sur Islay, avec deux Lagavulin: le classique 16 ans, et le 12 ans special release 2021, magnifique (le whisky, pas l’étiquette :rofl:).

On retourne côté Speyside avec un Mortlach 1995 splendide de chez Le Gus’t, un caviste et embouteiller Français aux étiquettes affreuses mais une excellente capacité à trouver de chouettes fûts à embouteiller.

Ensuite, deux secret Speyside avec un Secret Distillery #1 9 ans That Boutique-y Whisky Company embouteillé par LMDW (en promo encore aujourd’hui, foncez, et je ne vous ai absolument pas dit que c’était un secret Glenfarclas) et un Speyside 1989 de chez Thompson Bros où là on ne sait vraiment pas ce que c’est comme distillerie.

Et pour finir (oui, déjà), 3 Talisker: deux bouteilles achetées à vil prix plus pour compléter mon lineup de Talisker que pour leurs qualités intrinsèques, le Skye et le Storm, mais on se rattrape avec le 18 ans, acheté avant que son prix n’explose et devienne ridicule. (payée 97€, maintenant c’est vendu le double…)

Et tout ça c’est sans compter toutes les miniatures et samples que j’ai pu acheter en parallèle… :sweat_smile:

Edit: ah, j’avais aussi racheté une Three Ships 12 ans pour le tasting whiskies tourbés, et je me demande si c’est pas aussi cette année que j’ai racheté un Springbank 10 ans (de 2016 trouvée par un pote chez un caviste) pour remplacer celle que j’ai déjà, presque vide. Ah et j’oubliais un passage en Inde avec un Paul John Brilliance, 40 balles, super stuff (38€ chez Whisky Paris).

2 « J'aime »

Y’a ça, pour ceux qui l’aiment bien tourbés:

Offre du jour: PORT ASKAIG - 100° Proof - Whisky Single Malt - 57,1% Alcool - Origine : Écosse/Islay - Bouteille 70 cl

C’est pas un prix exceptionnel, mais c’est en-dessous du prix généralepent constaté (60-70€)

Ps: d’ailleurs, j’ai bien reçu la bouteille, mais je trouve pas d’info sur l’age/année de production. Si un expert peut m’aider ( @Coldorak )

1 « J'aime »

Y’a pas d’âge annoncé, c’est ce qu’on appelle un NAS (no age statement). Probablement jeune, genre 6/8 ans

1 « J'aime »

J’adore! Je pense même pas avoir eu autant de bouteille en simultané dans mon meuble :rofl:

Et c’est loin d’être fini ensuite, une sacré liste que tu as la, j’avoue être jalousie pour le PréWWII, jamais gouté un truc aussi ancien.

1 « J'aime »

Pour l’instant moi non plus, je m’arrête à 1948, mais je n’ai pas pu résister à cette opportunité! L’étape d’après pour moi est pendant ou avant la prohibition mais ça je pense que je n’en aurai jamais les moyens