[HELP] Reconversion en developpement web

Bonjour à tous,

www.malife.com : Il semble que j’arrive à un tournant professionnelle, et un grands nombres des issues possibles implique une reconversion (à échéance 1 à 2 ans).

J’en appelle donc à la toute puissance de la zone, et particulièrement à certains experts du domaine comme @JasperSto mais également à tout ceux qui ont une bonne visibilité sur le marché du travail dans le domaine de l’IT.

Après un bilan d’orientation, il s’avère que le web dev serait une voie qui me brancherait et qui recrute pas mal. Bon rien de très surprenant, j’ai toujours souhaité coder, j’ai commencé plusieurs fois sur plusieurs langage mais sans jamais vraiment aller au fond des choses ni atteindre un vrai niveau de maitrise.

N’ayant qu’un bac S en poche, il va donc m’en falloir passer par de la formation professionnelle dans l’idée de viser le titre pro de « developpeur web et web mobile » (RNCP 31114) et c’est là que commence le show.

Précisons d’abord que mon employeur peut me financer une formation à hauteur de 1 an et 12k € maximum, mais que je n’ai pas droit au CPF. (j’ai bien les 120h du transfert de DIF, mais je pense pas pouvoir les utiliser).

A savoir également, mon employeur a un marché avec l’AFPA pour la formation de dev web, mais l’AFPA le plus proche est à 2h de route…Je peux déménager, mais j’aimerai éviter dans un premier temps.

J’ai donc cherché ce qui existait d’autre comme formation et j’ai trouvé de nombreuses choses très différentes:

  • des formations en ligne, « MOOC » ou autre, avec ou sans tuteur, avec ou sans période en entreprise…évidement les tarifs sont en conséquence: ça va du gratuit à du 5k €
  • des formations en présentielle, soit par des centre de formation pour adulte type AFPA, soit par des « écoles » plus ou moins spécialisée dans le numérique (type Webforce3, Wide Code School etc…) et avec là aussi des formats TRÈS variés, en particulier par leur durée, de 3 mois pour certaines à 18 mois pour d’autres. (j’ai peu de tarif car il faut systématiquement passer par un devis mais en gros je crois avoir vu de 3k à 12k€ jusqu’ici)

J’aimerai donc savoir si vous avez des infos sur ces différentes formations, d’une part sur la validité de leurs contenus et d’autre part sur leur valeurs sur le marché du travail et pour un employeur ?

Et si vous avez des recommandations pour pas trop débarquer sur ce marché comme un cheveux dans la soupe (j’ai déjà lu le thread « Salaires de Geeks » qui contient pas mal d’infos intéressantes). Le titre est-il un sésame obligatoire ou bien une bonne maitrise en autodidacte (avec projet de démo sous le bras) est-elle souvent plus appréciée que le titre lui-même ?

J’aurai aussi bientôt besoin de vous pour une enquête terrain, mais chaque chose en son temps :grinning:

summon @KaD qui enseigne dans une école de prog à distance (présentielle).

Je capte pas sur quoi tu te bases pour dire ça? Plan de départ volontaire? Autre dispositif?
Le CPF de transition pro te permettrait de partir en formation sans avoir le plafond des 12K€

L’AFPA propose des logements pas cher, à voir si ça aide.

Par contre sur la valeur de la formation auprès des employeurs, je préfère laisser parler les pros du domaine. Je ne porte pas l’AFPA dans mon cœur, mais il y a des avantages (profs en face à face par ex)
concernant les formations à distances, suivant le financement ça pourra être bloquant (au Fongecif Grand Est on ne finançait pas les formations asynchrones (pas de connexion à des heures précises) peut être qu’avec AT Pro ce point à changer (je suis plus dans la place, je ne peux pas avoir l’info tout de suite)

Les CCI proposaient aussi des formations dans le domaine assez coté.
OpenClassRoom est très à la mode et à priori bien vu des financeurs. En qualité de formation, je n’ai pas de retour d’expérience…donc chaud à dire.

Et mon avis d’ancien recruteur : En France, même dans le domaine de la tech…le diplôme a toujours une valeur ajoutée.

Le logement n’est à priori pas vraiment le soucis. Le problème vient surtout des 4 enfants qui me suivent. Si je peux éviter de passer un an loin d’eux, c’est ma priorité. (et je vais pas les faire déménager pour 6 mois)

C’est pour ça que je me demande si un titre pro obtenu depuis un MOOC (qui ne serait peut-être pas financé par mon employeur comme tu le soulignes) a la même valeur que le même titre pro obtenu en AFPA (ou autre centre de formation).

En gros: si je dois bouger, je le ferais, mais si je peux avoir la même chose en formation à distance ça aura clairement ma préférence.

Je suis toujours moyen chaud pour conseiller une formation à distance à un père de famille (nombreuse ou pas). Une formation, ça prend beaucoup de temps et quand on est à la maison, on en a jamais assez (puisque par facilité beaucoup d’apprenant n’établissent pas de vrai emploi du temps).

Attention, je dis pas que ca sera ton cas, juste que ça arrive très, très, très souvent et que c’est une grande source d’abandon.

A voir combien de temps tu as devant toi, mais tu peux regarder aussi les DUT Année Spéciale en informatique (dut en 1 an), y en as un peu partout. Dans certains cas, on trouve aussi des logement sur le campus (mais pas en résidence étudiantes).

As-tu pensé au CNAM ?

Bon courage dans ta quête.

Dm moi si tu veux, je suis directeur d’un centre de formation, on fait ça en présentiel ou à distance. C’est pas pour te fourguer nos formations, promis, mais je connais très bien le secteur, si ça peut t’aider…

Je comprends tout à fait le point de vue et je pense qu’il y a une réalité derrière. Au risque de paraitre prétentieux, je pense être capable de compartimenter suffisamment bien ma vie pour ne pas tomber dans cet écueil.

Pour le DUT année spécial, je ne crois pas y avoir accès ayant seulement le BAC.

Je viens de jeter un oeil rapidement au CNAM, mais je n’ai trouvé que Developpeur d’applications. Je chercherai mieux demain.

Pas sûr que ça colle à ton besoin, mais dans ma boîte on a plusieurs stagiaires ayant fait la formation Simplon:

Je ne sais pas ce qu’elle vaut en tant que telle, mais les élèves trouvent des stages et du taf derrière.

J’ai entendu de bons retours de Simplon aussi.

AMHA un MOOC pourrait en amont t’aider à savoir ce qui te plaît ou non ; si ça te parle ou pas. Je te conseille de regarder des technos très porteuses et demandées comme HTML/CSS et Javascript/Typescript et ensuite un framework comme Angular par exemple, plutôt que de foncer vers le développement mobile iOS ou Android pour lesquels le marché semble un peu moins robuste (en tout cas vu de Nantes).

Et puis bien sûr plein de courage (et de chance ^^) à toi pour ton projet !

J’ai jeté un oeil au descriptif de Webforce3 et ça parle encore de Bootstrap et jQuery. C’était cool… il y a 10 ans.
Comme dit @Histrion si tu veux avoir toutes tes chances sur le marché de l’emploi concentres toi à fond sur le front-end et le Javascript. Ensuite approfondis React qui est très très demandé actuellement mais bon il faudra voir d’ici là, les frameworks JavaScript suivent la mode et changent tous les 6 mois.
Le développement web back-end classique (PHP, .net, Java, etc) semble lui un peu en perte de vitesse. Avec aussi le JavaScript qui monte de ce côté (Node.js).

Sinon il y a les métiers de l’infrastructure, ça reste de l’informatique et du code. L’avantage c’est que dans ce domaine les certifications techniques sont plus valorisées que les formations car les écoles ne donnent quasiment pas de cours sur ces domaines.
Donc faire de l’administration système, même assez basique mais avec une maîtrise correcte des outils d’automatisation (puppet, ansible) et/ou de ci (Jenkins/gitlab/artifactory/nexus) can permet déjà de maintenir une infrastructure de développement.
L’avantage c’est que ce ne sont que des outils, ils restent modérément complexes par rapport à l’apprentissage du code.
Et si tu es très motivé, les certifications d’administration de cloud privés ou publics valent embauche quasi-automatique de part chez moi (kubernetes, openstack, aws, azure, gcp) mais la complexité peut prendre un gros coup (et apprendre Terraform me semble quasi obligatoire dans ce cas là).
Viens du côté obscur, on a des cookies !

Et donc niveau formation, les certifications et cours sont accessibles en ligne ou en présentiel. En plus il me semble qu’elles sont accessibles (prévoir une certifications d’administration système style celle du linux professionnal Institute et une produit).
Ça peut se faire en parallèle de ton activité et ça t’évitera de faire comme moi et de mettre 6 ans à avoir un bac +4 au CNAM…

Quand Nashan a posté son premier message, j’ai failli poser la question: « pourquoi du dev web ? »

Autant le JS et les technos afférentes ont bondi ces dernières années du fait de la croissance des usages mobiles et parce que quasiment toutes les interfaces se font maintenant dans un navigateur et non plus avec des clients lourds, autant je ne vois pas pourquoi le dev « back » (j’y inclus le back web mais aussi tout se qui se fait sur un serveur hors web) serait en baisse.

Dans les systèmes d’entreprise, tout ne se fait pas sur le web, loin de là.

Du coup @nashan, en fonction des tes goûts/opportunités, ne te limite peut-être pas au web. Je rejoins d’ailleurs le post de ThinkBrik sur l’infra qui peut être une branche porteuse (même si perso c’est pas mon domaine préféré, de loin).

2 J'aimes

Yop,

comme le dit @jobdaemon je bosse pour une école en télé-présentiel, donc je vais avoir un avis biaisé, mais je peux te parler du rythme, et justement la solution est pas mal adapté pour les familles justement.

Cours de 9h à 15h, en direct avec une classe et un prof, et 2h de travail perso quand tu veux, ça te laisse la possibilité de t’organiser avec ta famille. En fait, j’ai exactement là même problématique vu que les formateurs sont sur le même rythme horaire, et je confirme qu’avec des enfants c’est top.

Tiens on a drop jQuery ya un petit moment, et bizarrement c’est beaucoup demandé par les étudiants, alors on leur explique le pourquoi du comment.

Après nous on par du principe qu’on forme des développeurs, pas des dev PHP, ou JS, ou wathever. On essaie de transmettre les grand principes de bases, transposables dans la maximum de situations.

Bref, hésites pas si tu as des questions sur les financements possible, Pole-emploi, Fongececif, whatever, hésites pas aussi à regarder du coté des régions, on en a plusieurs qui font des appels d’offre en ce moments (IDF, HdF, Bretagne, etc.)

En tous cas bon courage, et hésite pas à commencer à bidouiller des trucs dans ton coin, ou à jouer avec des choses genre https://www.algoblocs.fr/ ça te permet de découvrir en douceur le monde de la programmation.

1 J'aime

Salut,

Je rajoute mes 2 centimes.

Je suis sorti d’une reconversion professionnelle il y a +15 ans, et je ne regrette pas d’avoir bougé mon cul. Maintenant je fais un métier qui me plaît et j’en ai même fait un second taf.
Formation AFPA, qualité ok, parfait pour les personnes ayant un petit background et des affinités avec la programmation.

Je rejoins Twin, qui a toujours raison : Regarde si il n’y a pas autre chose que le dev web qui pourrait te plaire. Il y a bien d’autres métiers, potentiellement moins remplis de jeunes fraîchement sortis de formation.

Avis personnel : le dev web m’emmerde, j’en fait parce que j’y suis forcé, je m’amuse nettement mieux quand je taffe sur autre chose.

Tout est une question de sensibilité. C’était mes 2 cents étant dev web front++, et ayant passé 5-6 ans en tant que dev back :slight_smile:

Ensuite, avant de trouver une boite cool et un poste qui plait, surtout en reconversion à un âge environ avancé (il me semble qu’en plus t’as 4+ gamins), il va potentiellement y avoir l’étape SSII qui en général peut dégoûter (l’usine du 21ème siècle).
Il faut bien se dire que « pisser du code » toute la journée et n’être considéré que comme une ressource n’est pas très flamboyant et plutôt chiant, sauf à trouver une boîte où tu arrives à vraiment t’impliquer sur les projets.

Enfin, j’ajouterai que les devs webs sont souvent dénigrés parce que « ahah lol du web, tu veux pas faire du vrai dev plutôt ? ». Du coup avant de choisir une voie, réfléchis à ce que tu veux faire en terme de dev. Bien connaître la différence entre du web, de l’infra, de la sécurité, du front, du back, peut déjà bien aider pour une reconversion. Perso, jamais je retournerai dans du dev back ou de l’infra ou équivalent.

Enfin, dans le web, les salaires volent en général pas bien haut, c’est sans doute quelque chose à prendre en compte également.

Oui, c’est une des limites mais si tu arrives à justifier d’un niveau bac+2 (de par ton boulot par exemple) ça passe… l’admission est surtout jugée à la tête du client par le chef du département.

A mon avis les outils sont gratuits et plus faciles d’accès que les outils back pour un débutant :

  • langages de scripts, plus faciles globalement à analyser/débuger en live
  • rendu graphique -> retour visuel et statisfaction de voir qqchose de concret quand on code
  • outils libres et gratuits de bonne qualité, et moins complexes à installer/configurer/utiliser
  • plus de tutoriels
  • des projets souvent plus petits et plus simples (pas pour dire qu’il n’existe pas de petits projets back, mais c’est rare…)

Une alternative crédible avec les mêmes avantages c’est plus le dev IoT. Surtout pour quelqu’un qui aurait déjà quelques bases d’électronique par exemple.

Mais le dév back, ou le côté infra / bas niveau, ça me semble moins pertinent pour une réorientation pro.

Edit : et je dis ça hors considération du marché de l’emploi, qui est à lui seul une bonne raison de regarder du côté du dév web.

Ah, j’aime cette GZ touch, quand je demande « comment devenir web dev » et qu’on te répond « tu veux pas faire autre chose? » :joy:

Alors, en effet, la reflexion mérite qu’on s’y penche. D’abord, le web dev, j’en ai un peu tricoté à l’époque ou le CSS n’existait pas, je m’étais cogné les base du HTML et pondu quelques pages sans intérêt autre que la curiosité. Depuis, comme je l’ai dit, j’avais suivi quelques tutos qui m’ont un peu fait découvrir le CSS et les nouveautés HTML5. Javascript et C# j’y ai rapidement touché à travers des tutos Unity. Donc naivement j’avais pensé que ça me donnait un socle de départ pour commencer l’apprentissage de ces langages. (ce qui est finalement peut-etre faux dans la mesure ou ce socle sera peut-etre bancal et dans tout les cas je pourrais l’acquérir rapidement avec un nouveau langage).

Ensuite, le dev web, surtout front-end, m’interessait aussi pour l’usage perso qu’on peut en faire. J’ai plusieurs projets perso, et la capacité de monter un site (sans tomber dans l’administration/webmaster) pourrait être intéressante pour soutenir ces projets.

Toujours dans le cadre de ces projets perso, j’envisage de devenir nomades, et il me semblait que le dev web était surement celui qui se prêtait le plus facilement à du télétravail, voire à un statut d’indépendant (oui oui, on n’en est pas là…).

Enfin, à plus long terme, le domaine de la data science m’intéresse également, et j’avais dans l’idée que du dev back-end serait un bon socle pour ensuite s’orienter vers une formation data analyst (sachant que le coté analyse est l’objet de mon métier actuel).

Quant à l’aspect financier, disons simplement que ce n’est pas vraiment un problème ou tout cas, absolument pas une priorité.

Et c’est peut-être là les limites de ma motivation à suivre une formation très astreignante: je n’ai pas VRAIMENT besoin de ce boulot. C’est plutôt que ça me plairait bien de savoir faire ça, pour du perso et éventuellement pour en tirer un revenu. Et pour faire les choses correctement, je me rends bien compte qu’il faut en passer par l’école/centre de formation, puis par l’ESN avant d’enfin commencer à avoir les compétences et le réseau qui puisse permettre d’avoir des proposition de projet ou d’embauche. Je suis prêt à le faire, mais pas dans n’importe quel conditions.

Pour le reste, je pense que @Histrion a bien résumé la chose: dev web est un peu le coté « grand public » évident et j’admets que les autres domaines présentés ne me sont pas forcément familier et surtout l’administration système, ben…j’ai pas l’impression que ce soit de la prog. Je me trompe surement, avec la puissance des outils, l’automatisation doit relever de la programmation, j’imagine. Mais je suis pas certain que ce soit ce que je souhaite faire (d’autant que j’imagine que le coté support client est plus important sur ce type de boulot, mais je me trompe peut-etre là aussi).

Pour répondre un peu plus en détails:

Mille merci pour ces retours. Je l’avais vu passé, j’irai me pencher dessus avec plus d’insistance…

L’étape du MOOC a déjà été franchie (ce qui me fait dire que ça me plait d’ailleurs) et je compte continuer à me former de cette manière en attendant une vraie formation certifiante. A vraie dire, si la certification venait à ne pas avoir lieu (refus de mon employeur) je pense me restreindre à ce type de formation.

Maintenant, je ne m’oriente pas particulièrement sur des technos android/iOS, je vois plutot le dev web/web mobile comme la prise en compte de ce type de système au même titre que les desktop, mais rien de plus (à ceci près qu’il y a aujourd’hui plus de terminaux mobiles que d’ordinateur qui se connectent à internet, il me semble).

Merci, merci, merci. :pray:

Alors, merci quand même pour ces infos, déjà parce que ça m’ouvre les chakras et m’obligent à me remettre en question, mais surtout parce que j’ai une collègue qui est un peu dans le meme bateau et qui; elle, souhaite s’orienter sur l’administration système.

Au passage, tu pourrais préciser ce que signifie le ci dans « ci (Jenkins/gitlab/artifactory/nexus) » ?

N’y a-t-il pas une contradiction entre tes deux paragraphes ? J’ai l’impression que dans le premier tu trouve que les outils d’administration sont plus simples que le code et que dans le suivant tu dis que l’apprentissage de ces outils est plus complexe que celui de la programmation…

Au vu des points exposés plus haut, est-ce que tu penses que je suis dans le vrai ou est-ce que je me plante à cause d’idées préconçues ?

C’est ce qu’il me semble. A voir si mon organismes de financement est suffisament ouvert sur la question…

Alors oui, des questions j’en ai plein. Parce que finalement, mon organisme de tutelle me finance grassement une formation, mais avec moultes conditions et je risque fort d’essuyer un refus (essentiellement dans le but de me dissuader de partir).

Et d’un autre coté, si je ne passe pas par cet accompagnement, je perds tous les avantages (détachement avec maintien du salaire et cotisation pension, laquelle sera perçue dès mon départ) donc c’est nettement moins intéressant financièrement.

Maintenant, si quelqu’un d’autre veut bien payer à leur place, ça vaut toujours le coup que je regarde. Polemploi c’est mort. Reste Fongécif ou les régions vers lesquelles j’envisage d’aller. D’ailleurs, quelles sont les conditions d’habitation et d’emploi pour qu’une région financent une formation ?

Ça, ça donne la patate ! merci pour le boost de motivation :slight_smile:

Comme quoi ?

39 ans, n’ayons pas peur de le dire… :older_man:

Clairement l’étape que je redoute le plus, pour pas mal d’aspects (pas seulement psychologique).

Alors, j’ai quelques bases d’électroniques mais c’est vraiment pas le domaine qui me branche le plus. Après dev IoT pourquoi pas, je sais pas trop s’il y a des formations vraiment orientée là-dessus (vu que j’ai pas regardé :slight_smile: ) mais ça mérite reflexion bien que ça ne m’excite pas plus que ça (bien que l’avenir du domaine semble florissant parait-il).

Merci, enfin quelqu’un qui me comprend :cry:

2 J'aimes

La partie serveur d’une webapp, et le jeu video :slight_smile:
Je n’aime pas la partie web dev pour son coté moins structuré, en mutation accélérée permanente. C’est vraiment une question d’affinité, il faut tester plusieurs langages, plusieurs contextes pour comprendre.