Le travail full remote ? Et vous?

Je sais pas si ça doit aller ici ou dans bla-bla.
Je me demandais si certains d’entre vous étaient en full remote pour leur taff. Ça m’intrigue, ça m’intéresse.

Si oui, quel est vôtre métier ? Quelle est votre expérience ? Votre employeur ? Votre salaire ? Votre ressenti ?

J’ai fait différents jobs dans l’informatique et l’administratif, des jobs classiques et je réfléchis à cette évolution.

Alors moi non, 1 seul jour par semaine, mais je vais clairement faire le forcing pour avoir le maximum en remote passé la période de confinement, quitte à faire une croix sur par exemple 2/3 ans d’augment’, ou quelque chose dans le genre.

Pourquoi avoir mis ce sujet dans Dev ?
Car on peut être en full remote du fait du confinement et pas du tout développeur…

2 J'aimes

Pour ma part, je fais principalement du support et de l’infrastructure.
Avec la crise covid, j’y suis depuis le début du confinement, et à part les 2 premières semaines très intense d’aide aux utilisateurs pour se connecter. On a pu démontrer que 90% de notre taf pouvait se faire à domicile.
clairement je vais essayer d’en faire le plus possible. Mais bon, mon management est plutôt du style « une fois la crise passée » , je veux voir tout le monde.

1 J'aime

Personnellement je suis admin Cloud (public/privé), je dis depuis des années que je pourrais faire mon taff de la maison sans que personne ne s’en aperçoive… Ben j’avais raison !
Pour une fois, l’Infra locale a assuré pour les vpns, j’ai pas du tout eu d’impact sur mon travail, c’est plutôt le fait d’avoir les enfants à la maison qui est gênant en fait !

Je suis consultant en IT pour une société spécialisée dans les logiciels bancaires. En l’effet je travail d’habitude sur site pour une des plus grosses banques belges à Bruxelles. Le télétravail était déjà dans les normes avant la crise sanitaire (1 à 2 jours par semaine), il s’est donc généralisé depuis. Être en télétravail à 100% ne me pose aucun gros problème dans l’absolu, sauf lorsqu’il s’agit de planifier des très grosses réunions (par exemple, un workshop d’une journée pour présenter et tenter de vendre un nouveau produit au client).
Côté charge de travail, pas de gros impact non plus: étant en train de gérer un projet assez chaud, j’ai vraiment pas mal de taf ces semaines-ci.

L’un dans l’autre je me considère être dans la population la plus « chanceuse » durant ce confinement: je n’ai aucun souci à effectuer mon travail et mon salaire n’a pas été impacté du tout.

Lead Dev, ca fait un moment que je sais que je peux bosser de chez moi et produire ce qu’on me demande sans que ça pose de soucis. J’ai une expérience d’indépendant assez longue, je sais parfaitement m’organiser.
J’ai clairement annoncé que je resterais en télétravail le plus possible malgré le déconfinement, Paris et ses transports restent à mes yeux trop dangereux pour s’y balader tous les jours.

Il est quand même nécessaire d’y aller de temps en temps, on ne peut pas tout expliquer sur Slack, notamment des soucis de conception de code. Sur des échanges techniques très précis, les limites du télétravail se voient assez rapidement. Ce sont plus les clients qui s’affolent en fait, qui ont pas l’habitude de faire les réunions par skype/zoom/…

Autre point impacté par le télétravail : la veille technologique et le partage des connaissances. En général ça se fait au tour d’un café ou au détour d’une conversation, moments qui ont disparu et donc on perd un peu sur cet aspect.

Edit : tout comme Lupuss, je suis clairement dans la population chanceuse de cette période…

1 J'aime

Chef de projets , Infra système:

auncun problème pour le full télétravail, que ma SSII demande depuis plusieurs années.
Depuis 1 mois c’est tout le monde chez soi, et tout marche très bien .
Avec Teams , on fait toutes nos réunions.

Mon épouse est à Pole Emploi, en full télétravail aussi depuis 1 mois.

On a de la chance , et nos enfants sont gérés le matin par madame ,et l’après midi par moi .

Lead engineer aussi, 100% télétravail depuis 8 ans dans une micro-PME basé a Zurich pendant que je vis à Lausanne. En ce moment je suis le seul dev, donc c’est encore plus simple. On a même développé pas mal d’electronique comme ca, c’est gérable, il faut juste s’organiser un peu et prévoir un budget colis adéquat.

J’avais donné plus des détails et de conseils dans ce post il y a 3 ans.

1 J'aime

Automaticien pour ma part, et en télétravail depuis le début du confinement. Je suis partit avec les 2 écrans sous le bras et je me suis fait un bureau à la maison.
Tant que c’est en début de projet c’est bon, j’ai dû aller quelque fois en dépannage et il faudra que j’aille à l’atelier pour les premiers essais en physique.
Ma compagne elle, doit aller bosser 1 à 2 jours par semaine, ces jours là je garde la petite et essaie de travailler tôt le matin et pendant la sieste.
On s’était créé un serveur Discord pour garder le lien entre tout le monde et faire le suivi de projet. Depuis 1 semaine environ, notre boite est passée sur Teams qui semble plutôt bien faire le taf.
D’ailleurs à ce sujet, vu qu’on nous à balancer le truc un peu comme ça, vous auriez des tuto ou des exemples de comment vous l’utiliser ?

Perso chargé d études pour des solutions électroniques diverses et variées…boulot à 100% de la maison sans soucis, bien que d autres collègues étant au chômage partiel je contribue aussi en étant à 20% de chômage maintenant.

Ma boîte n est pas du tout dans le côté télétravail, tout du moins avant, mais nous avons tous un accès VPN dans la boîte à outils, à part le personnel administratif.
Du coup au moment du confinement j ai embarqué mes 2 22pouces sous le bras et hop…la ou ça deviens presque drôle c est que je suis plus productif à la maison, peut être l aspect Hall de Gare de notre bureau habituellement et aussi mon Tocad qui tourne sur mon IMac au lieu de mon Dell asthmatique de boulot :sweat_smile:

Avec mon collègue on va essayer de pousser pour faire un poil de télétravail au retour, perso 2h de caisse tout les jours habituellement j ai déjà gagné 100h depuis le début du confinement, a profiter de la famille

Meme fonctionnement ici. Je garde le môme quand Mme travail et elle le garde quand je travail.

La journée est donc décalée (~13h-17h puis 20h-23h).

Je bosse dans un labo de recherche où on a déjà pas assez de place pour tout le monde. On avait déjà un openspace en flexdesk pour les CDD (20 places pour 30 employés).

Je faisais déjà du télétravail 1 jour par semaine avant le confinement et le passage à 100% n’a pas été un problème. La DSI a bien géré pour le coup avec tout les outils à dispo.

Reste l’enseignement que je fais en visio et qui est quand même pas évident (chapeau aux instit)

Côté administratif, par conte c’est la misère: flicage permanent, mouchard sur l’ordi, relevé d’activité, etc. Pour des collègues aux RH, c’est une charge mental et une pression psychologique qui explosent.

Dev logiciel ici. Madame s’occupe des enfants, et moi je bosse toute la journée. J’ai un bon rythme, très focus (8h -> 18h, 1h/1h30 le midi).
Je gagne le peu de transport que j’avais en vélo, donc moins de « sport », mais je profile plus des enfants.

Ce qui ne me va pas : la comm à distance : manque de précision, de ressenti, surtout pour expliquer du code et ses nuances (déjà qu’en face, ce n’est jamais facile).

Orga : slack (texte) + Discord (voix) + Google Meet (vidéo).

Je suis infographiste dans une télé locale (on est 25 équivalent temps pleins)
Donc comme dans les petites structures comme la notre on a pas un seul boulot.
Je suis donc aussi réalisateur, caméraman, preneur de son, je m’occupe aussi des programmes de diffusions, de l’antenne, du parc informatique du réseau, etc …

L’avantage on s’embête pas.

Et donc quand on enregistre notre journal, là pas le choix
on doit être sur place, ou comme c’est le cas pour le moment on rediffuse pas mal de vieilles émissions vu que pour le moment on produit beaucoup moins, et certaines de ses émissions son encore sur cartouche ou K7 et la il faut aussi être physiquement là.
Je fais donc le plein les jours ou je vais au boulot, et pour tout le reste à distances ça roule.
Je vais plus ou moins deux fois par semaine sur place à la télé.

Je gère la conduite d’essais cliniques pour une boite internationale, avec des équipes et des clients dans le monde entier et je suis déjà depuis plus de 3 ans en télétravail à 100% donc les conditions actuelles n’ont rien changé à mes habitudes de travail, à part bien sur le fait d’avoir à gérer mes enfant en background :slight_smile:

Le télétravail est une pratique extrêmement développée dans ma boite dans tous nos bureaux dans le monde (pas loin de 50% des employés en France sont en télétravail permanent), qui fournit bureau, siège, écran (voire même double écran maintenant), imprimante multifonction etc. à ses télétravailleurs. Et il est dans les habitudes de tout le monde de collaborer avec des équipes à distance en temps normal. On a déjà depuis des années un VPN avec token 2FA (boitier physique + app sur tel pro, interchangeables).
Hors logiciels métier, nous sommes à 100% en solution Office 365 avec support Onedrive, Sharepoint et Teams et la transition s’est donc faite sans aucun problème car 99% des usages étaient déjà dans les habitudes de la boite (qui venait de déployer Teams quelques semaines avant le début de la crise…).

La seule consigne de préparation nécessaire pour les employés travaillant au bureau avant le confirnement a été « prenez vos laptops avec vous le soir ».

Quand je vois les difficultés culturelles et techniques dans certaines boites, je mesure la chance que j’ai de ce côté là…

Côté perso, je suis de toute façon un convaincu: bien sûr le contact direct avec certains collègues peut manquer et je m’arrangeais pour faire des passages réguliers 2-3 fois par mois au bureau pour garder le lien. Mais à côté de ça, le gain en qualité de vie est tel que je ne regrette absolument pas mon choix: 1h30 de trajet en moins par jour, ça se sent très vite sur plein d’aspects…

7 J'aimes

Prof dans le secondaire ici.

Bon bah télétravail depuis le début du confinement, et je vais dénoter par rapport à l’ambiance sur ce fil, mais clairement, c’est pas du tout satisfaisant :slight_smile:

Je me suis organisé des cours virtuels via Discord (j’ai à peu près 60% de mes élèves qui y viennent) et sur les plates forme numériques de l’académie je mets les cours et les exos à faire sous format .pdf. Les élèves voient ce qu’il y a à faire et peuvent ensuite me poser des questions sur Discord ou via messagerie.

Le soucis c’est qu’après une période où ça a bien marché (les 3 premières semaines en gros, le temps de s’organiser) ben maintenant les élèves se lassent et ne m’envoient plus grand chose malgré mes relances.
Les cours virtuels se passent bien et j’ai trouvé des outils intéressants (Discord sur lequel il est facile de mettre des images ; Youtube sur lequel j’ai mis quelques vidéos…) que je vais sans doute continuer d’utiliser dans ma pratique quotidienne, mais ça ne remplace pas le face à face, surtout dans ma façon d’enseigner (j’improvise énormément les exercices et les cours que je donne en fonction du retour en classe des élèves).
60% des élèves sont connectés mais est-ce qu’ils font quelque chose où est-ce qu’ils se contentent d’être là ? Je n’en sais rien.

Et pour les 40% restant eh bien… Ce sont des élèves qui déjà dans l’établissement ne faisaient pas grand chose et / ou posaient des problèmes, mais là du coup je me demande ce qu’ils vont devenir.

Bref, le contact me manque clairement (et à eux aussi) et j’ai qu’une envie, c’est de retourner en classe bosser. Au moins cette période m’aura vraiment fait prendre conscience de ce qu’on peut perdre sans le contact humain.

6 J'aimes

Pour ma part, je suis Dev pour une université. Clairement, je peux faire 95% de mon boulot en télétravail. Par contre, je n’en ai aucune envie, j’ai trop besoin d’avoir un contact avec mes collègues et les étudiants.

Il marche bien ce topic ! Merci pour vos retours. Tous ceux en info semblent habitués et satisfaits. Bon pour notre ami prof, je comprends le souci.

Hello,

Je bosse pour la DSI d’un groupe international dont le business n’est pas l’IT. Du coup, mes ‹ clients › (le business quoi) a toujours été un peu partout dans le monde, et ca fait pas mal d’année que la localisation physique importe peu.
Il y a deux ans, la DSI a mis en place la possibilité de prendre un jour par semaine de télétravail (un peu sous la pression du CE et surtout des nouveaux locaux un peu trop petit pour accueillir tout le monde :smiley: ).
Beaucoup le faisait déjà plus ou moins officiellement, mais la c’etait vraiment confortable d’avoir un vrai cadre pour le faire. Bien sur, ca a marché super bien, et ca a été un vrai succès.
Le CE était d’ailleurs en train de pousser la mise en place d’un second jour de home office, mais sans grand succès.
La on est passé bien sur en full home office, et de ce que je vois, ca marche très bien. Quasiment aucun impact sur la prod et le fonctionnement de la DSI.
On devrait peut être arriver à avoir notre second jour :smiley:

Par contre, la ou je suis surpris, c’est que le full home office me pèse un peu. Les collègues me manquent. Je suis surpris car je suis plutôt pour le home office, mais 5 jours c’est beaucoup en fait. Je pense que 2 jours me conviendrais parfaitement, mais je suis pas sur de vouloir plus. Après c’est peut être aussi la présence des enfants qui compliquent un peu la tâche, je sais pas.

voila, donc bilan plutôt positif, mais pas à 100%. Disons 87% :smiley:

2 J'aimes

petit gars de l’info d’une societe de 4 « gars de l’info »
en confinement et teletravail Day one ( une semaine aprés la France je crois, mais ça c’est décidé du jour au lendemain, du vendredi pour le lundi mais vous voyez l’idée, on était pas du tout prêt)
Mais en pratique, on etait dejà pret depuis longtemps, sans le mettre en pratique, les clients nous contacte via nos portables, nos mails, teams, nous on echange entre nous de la meme façon.
en temps normal on n’est jamais vraiment en même temps au boulot, on se deplace un peu partout, donc on a l’habitude d’echanger sans avoir besoin de se voir
dans la mesure où l’ on deploie du office365 et du teams partout dans les iles depuis 2 ans, nos clients etaient parés, ils nous ont juste mis une misère pour créer des vpn de partout la 1ere semaine.
ensuite depuis ça roule, forcement l’activité a pris un enorme coup dans la tronche dans la mesure ou plus aucun fret n’arrive
j’ai 4 projet de creation d’infra qui sont au point mort, surtout que les fournisseurs en France sont eux au point mort total.
on compense en faisant du service, ce qu’on ne fait pas d’habitude, mise a jour du matos, des regles firewall, etc…j’ai même fais des formations à teams, via Teams :slight_smile:

a titre perso, on peut pas dire que j’adore les gens, donc bosser en calbute dans la chambre en ne voyant personne, c’est un peu un but inavoué dans ma vie.
Mais c’est clair que quand il s’agit d’installer des serveurs, depuis le plumard c’est moins gérable, donc on reprendra notre routine des la fin du confinement…
demain donc … :sniff:

2 J'aimes