Les docs qui se respectent


#61

Un documentaire interactif sur l’affaire Swissleaks : http://falciani-info.arte.tv/


#62

Le documentaire d’Ovidie passé mardi dans Infrarouge est disponible sur Youtube

la critique de Télérama


#63

Si vous êtes de Michaël Jackson, ce docu est indispensable :slight_smile:http://www.arte.tv/guide/fr/049868-000/bad-25


#64

Radiohead_-_Meeting_People_Is_Easy.jpg

Meeting people is easy

Docu sur la tournée 1997 de Radiohead, suite au carton mondial de Ok Computer ou ils passent de bon groupe indé anglais à putain de rock stars mondials.
Assez touchant car on les voit se faire broyer par les journaleux qui eux ne font que leur taffe (souvent mal par contre) et le coté j’en ai plein le cul on va splitter le groupe c’est pas possible

Sourtout pendant longtemps ca a été la seule source pour écouter Follow Me Around 


#65

Pourquoi je ne regarderai jamais Le Monde du Silence du commandant Cousteau Casstout : 


#66

[quote=“Tomma, post:65, topic: 56273”][/quote]

Le chroniqueur a évidemment raison. Mais on parle de 1957. L’état des mers n’étaient pas tout à fait le même. C’est toujours délicat de juger des actes avec un regard postérieur de près de 60 ans …


#67

Putain, c’est a peu pres aussi glauque de bitcher sur un film qui a 60ans que ce qu’ils ont fait dans ledit film :x


#68

J’y lis surtout un message hyper optimiste.
Ce qui était considèré comme le top du reportage animalier hippie il y a 60 ans est aujourd’hui inacceptable pour le pekin moyen. V’la le bond de géant pour le respect de la planète dans les mentalités en seulement 2 générations.


#69

Je me permets un lien? http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2015/06/08/ce-nest-pas-la-planete-quil-faut-sauver-cest-nous/

Pour continuer sur la lancée, j’ai pas vu mais The Salt Of The Earth est bien il parait. Perso je ne vais pas aller le voir - la vie est déjà trop courte alors si il faut se plomber avec des trucs style Black Fish, des docus sur l’industrie pharmaceutique ou Monsanto, tres peu pour moi.

Peace

Thomas


#70

un doc Netflix sur Nina Simone qui vient de sortir : What Happened, Miss Simone?

Sa vie d’artiste, son caractère pas forcément facile à vivre sur fond de lutte raciale des 60’s (avec en prime Michel Drucker :p)


#71

Vu !

C’était excellent, je ne savais qu’elle avait autant de problème psychologiques… A voir pour la débauche de talent et folie.


#72

Du lourd (musicalement et après pour moi ça vise très juste) vient de tomber

Blood + Thunder: The Sound Of Alberts

L’histoire du label Albert Productions, label australien de 70-80, qui appartenait à Ted Albert et surtout géré par 2 ex Easybeats :  Harry Vanda and George Young (frangin des 2 Young d’AC/DC …)
Ils vont sortir tout ce que l’australie a sous le coude dans ces années là !

The Alberts guitar sound was like a throbbing V8 motor, the sound of the tough migrant suburbs that it emanated from. It was anti-authority, hard-living suburban young Australia at its most confident and exciting. The sound of working class good times.


#73

Je me disais : Est-ce qu’on ne regrouperait pas les docus sur la musique dans un autre topic ? Je dis ça, car ça va être galère après pour les retrouver. 


#74

(et encore je me freine j’en ai un paquet sous le coude :D)


#75

A voir absolument : Winnebago Man (c’est sur Netflix US, peut-être FR aussi).


#76

[quote=“Faskil, post:75, topic: 56273”][/quote]
WTF IS THIS. You’re DOWN TOO DEEP IN NETFLIX NOW, COME BACK MY FRIEND WHILE YOU CAN!!! :smiley:


#77

Attention les yeux! J’ai vu hier Going Clear: Scientology and the Prison of Belief. Docu tire du bouquin de Lawrence Wright.

David Miscavige sez: “Would u like a free personality test?” - photo copyright Church of Scientology

J’ai toujours eu une espece de fascination “perverse” pour la Scientologie, et tout un tas de questions genre pourquoi? Comment? Et il est toujours passionnant de voir a quel point l’homo sapiens sapiens est facile a dominer par d’autres homo sapiens sapiens. Les mecs sont en roue libre de A a Z, un delire complet - j’ai tape plusieurs barres au milieu du docu avec mon voisin; des scenes hallucinantes d’hysterie collective. Plus c’est gros, plus ca passe: une phrase qui prend tout son sens avec la scientologie. Ca peut faire un peu peur, de se dire que des gens arrivent a maitriser de pauvres bougres avec toute une litterature cryptique. L’argent joue un gros role dans tout ca, et il est egalement triste de constater meme si c’est un combat d’arriere garde que le pouvoir et le pez rendent fou.

A voir, vraiment!! 8/10

Fiches film: wikipedia / imdb
Fiche bouquin: wikipedia


#78

Des personnes l’ont vu ce docu ? 


#79

So sad…


#80

Yep.
Un certain parti pris, mais des faits qui te montrent de façon évidente que les delphinariums n’en ont rien à faire ni des animaux qu’ils possèdent, ni de la sécurité des dresseurs.
Le documentaire qui m’a définitivement convaincu de ne jamais aller dans ces parcs. L’ambiance est pesante, ça pousse à l’empathie pour cet animal complètement fou et mortellement dangereux, et plusieurs fois je me suis dit c’est bon, c’est fini il ne peut pas se passer autre chose… et puis si.
En pratique, si tu soutiens déjà la cause que le documentaire défend, un bon article papier est aussi bien. Par contre pour faire du prosélytisme il est top.