[MATOS] Votre matos photo

photographie

#602

une bidouille quand tu ne peut pas prendre appui sur un support "naturel’ : une ficelle, un boulon à un bout (ce que tu veux, c’est pour donner un peu de poids) et un boulon (au format du filetage sous ton appareil, la ou tu visse la plaque pour ta tête de trépied).
Tu visse sous ton apn, tu laisse tomber l’autre bout que tu cale sous ton pied. la longueur de la ficelle doit juste suffisante pour que le boulon calé sous le pied et l’oeil au viseur, elle soit tendue.

C’est moins efficace qu’un trépied mais ça permet de réduire un poil tes mouvements pour un poids/volume vraiment minime.


#603

revoici mon matos, il a un peu changé:

  • Canon 70D
    les 3 qui ne quittent pas mon sac

  • Sigma 18-35 f1.8 Art

  • Canon 135f2 L

  • Yongnuo 50 f1.8 (un jour je le remplacerai par un Sigma 50 f1.4 Art^^)

  • Tamron Macro 90SP f2.8 (non stabilisé)

  • Sigma 30 f1.4 Art (encore jamais utilisé, acheté et prêté dans la foulée)

  • Canon 70-300 IS USM

  • Helios 44 58mm f/2

  • Samyang 500 f6.3 (en APS-C, c’est idéal pour savoir si tu a un début de Parkinson^^)

Autres

  • Flash : Yongnuo Speedlite YN568ex II
  • Sac : Lowepro Flipside 400AW, Kalahari K31
  • Trépied : Manfrotto 732CY/494RC2 et MT055XPRO3/MHXPRO-BHQ2

Et avec tout ce binz, je ne fais que du portrait en extérieur/lumière naturelle


#604

C’est ce que je me suis demandé. Mais jusqu’à ce moment, j’avais justement le sentiment que le mode semi automatique fonctionnait pas trop mal, du moins je n’ai pas eu d’étrange réaction de ce genre (c’est pas la première fois que je fais mumuse avec mon appareil en fin de journée).
Je me demande si ça n’as pas un rapport avec les modes de mesure de l’appareil (ESP)…
Enfin, la prochaine fois j’essayerais de calquer le mode auto oui. J’y ai pensé mais je n’avais plus trop le temps sur le coup, malheureusement…

Justement après test, et vu la photo que je faisais, je voulais avoir plus que 3,5, ce n’était pas un portrait, que tout soit au même plan ne me dérangeait pas (au contraire, dans ce genre de cas). Mais peut-être qu’avec la luminosité, l’appareil ne voulait qu’une toute petite ouverture pour avoir plus de lumière… Merci pour le petit rappel, c’est ce que j’essaye de garder en tête justement pour que dans ces modes je puisse me débrouiller en sachant quoi changer pour m’adapter aux différents contextes que je peux rencontrer.

Quand à la durée d’exposition (que j’appel vitesse d’obturation de mon côté, je ne sais pas quel est le bon terme, mais je parle bien de celui qui mesure le temp que passe le capteur à laisser la lumière entrer), justement j’ai du le régler trop bas je présume, ce qui explique la tendance totalement sous exposé des photos.

J’ai fait mon tri hier soir, du coup les raw pourrie ne sont déjà plus de ce monde, par contre la version auto tourne en ouverture à f/8, du coup j’avais bien compris qu’une ouverture un peu plus grande été plus adapté, mais ça rendait pas comme ça (j’avoue par contre que j’ai testé aussi une ouverture encore plus grosse, justement pour trouver la bonne) avec 1/4s et 1600 d’ISO.

@xmichelo : Sympa ! Faudrait une petite app mobile sous android du même style :smiley:

@BalooZ : En effet, j’avais un petit muret, sur lequel je m’appuyais moi même d’ailleurs, j’ai pas trop le réflexe de faire ça, mais j’y penserais pour les prochaines photo où je serais en galère !

@250rgv : Je crois avoir entendu parler de cette bidouille, c’est peut-être le genre de petite chose à avoir dans son sac au cas où, ça pourrait bien faire le travaille des fois…

Ah et si il y a des personnes qui font un peu de postprod sous Photoshop/ Lightroom (les deux doivent se ressembler je présume) : Dans l’histogramme, tout au bout, il y l’avertissement d’écretages des tons clairs et foncé, est-ce que vous y faite attention ?

De ce que j’ai lu a droite a gauche, c’est toujours préférable de pas avoir de petite courbe foireuse en bout de l’histogramme (que ce soit pour les tons noirs ou clairs). De mon côté c’est souvent les tons clairs qui “sature” (lumière etc.)


#605

Elle existe, et coute $2.

Privilégie Lightroom pour ce genre de traitement, il est optimisé pour tirer avantage des format RAW des appareils photo. Pour ce qui est de l’écrétage, oui, c’est a prendre à compte, même si tu peux avoir envie de la garder pour des raisons artistiques. En mode Develop dans Lightroom, c’est très facile a corriger, avec les sliders de la section ‘Basic’, ou même directement avec du clic&drag dans l’histogramme. Une petite astuce pratique: si tu maintiens Alt avant de tripoter les sliders, Lightroom mettra en évidence les zones qui sont touchées par le clipping.


#606

En fait, ton ouverture était assez grande : f3.5 est une ouverture plus grande que f8.
Plus ton f est petit, plus tu ouvre (donc, plus de lumière entre, ce qui t’autorise à avoir une vitesse (d’ouverture pour moi) plus faible mais ta profondeur de champs diminue d’autant), plus il est grand, plus tu ‘ferme’.

Ton appareil est l’OMD E-M10 avec le 14-42 mm 1:3.5-5.6 ? Si oui, tu devais être à 14mm et ton appareil a ouvert au maximum (3.5 pour cette focale).
Il y a des chances que cela soit du au mode de mesure dans lequel tu était et/ou de la luminosité ambiante.
Regarde les exifs, tu aura plus d’informations sur tes paramètres de prise de vue.

Ensuite, ce n’est pas forcément très grave de sous exposer si cela ne l’est pas trop^^
Il m’arrive de sous-exposer un poil pour gagner un peu vitesse/ouverture/iso (voir un peu plus quand je fais du portrait de nuit en lumière naturelle), je remonte un peu en post prod ensuite.

Pour le développement, tu a LightRoom, DxO optic Pro (il possible pour quelques semaines de l’avoir gratuitement et légalement en v9 : http://www.dxo.com/us/digitalcamerauk), Infinity qui vient de sortir doit le faire aussi.


#607

Il vaut mieux avoir plus d’infos dans les zones sombres que dans les zones claires - je parle d’histogrammes assez déformés évidemment.
Tu pourras plus facilement aller chercher ces informations si elles sont dans le pic à gauche que si elles sont dans le pic à droite.
Si je résume un petit peu de sous-exposition, c’est moins grave qu’un peu de cramé.


#608

Je viens de voir un article sur Ufunk sur un concept d’appareil photo étonnant… https://relonch.com/
En gros : un appareil photo sans écran de contrôle et avec un seul bouton pour la capture, et qui ne s’achète pas, mais s’utilise en abonnement (camera as a service)


#609

rigolo mais 2 choses me font pleurer sur la page

Là, un algorithme s’occupera de

  • sélectionner les meilleures photos
  • retoucher vos images

… ca peut être drole mais sans moi ^^


#610

Hello, je ne connais pas lightroom, néanmoins Photoshop oui (j’ai mise à jour Camera Raw il y a une ou deux semaines). C’est principalement pour cela que je l’utilise d’ailleurs… Sur Photoshop aussi si on clique sur les éléments, en rouge apparaissent les éléments trop saturé, ce que tu semble appelé “clipping” (j’avoue que je ne connaissais pas le terme, encore une chose apprise !)

En effet, je me fais tout le temps avoir lorsque je parle (coucou le noob de la photo), naturellement je parle de grande ouverture, alors que c’est inversé. En très gros, plus j’ouvre plus il y a de lumière et c’est sans doute plus appréciable sur les photos où on veut bien séparé les plans (mise en avant etc.) là où en fermant d’avantage il y a moins de lumière et tout est “uniformément” plus net et où la lumière passe moins… J’ai juste ?

C’est exactement ça que j’ai. Ok pour le mode de mesure il va falloir que j’aille bouquiner cette partie dans mon mode d’emploi, que je sache quoi faire dans ce genre de moment…
Et je note vos conseils (@Lelolo et toi) : Vaut mieux sous-exposer que sur-exposer.

Merci pour Dxo je vais essayer si c’est gratuit, mais qu’est qui change réellement entre LightRoom et Photoshop, outre le fait que LightRoom est exclusivement utilisé pour la photo, les deux logiciels ne se partagent-ils pas la même base dans la façon de traiter une raw ?
Pour Infinity tu parles d’Affinity : https://affinity.serif.com/fr/photo/ ?

Merci a tous pour vos retour en tout cas :slight_smile:


#611

Et vu le prix de l’abonnement…99$…c’est combien un hybride déjà ?


#612

Oui pour l’ouverture, mais te biles pas, c’est vrai que le concept du plus le chiffre est petit, plus l’ouverture est grande me semble poser problème à pas mal de monde au début^^
A noter que ta profondeur de champ varie aussi selon la distance entre ton appareil (le capteur je pense) et ton sujet.
Il y a des applis Android qui permettent de connaitre les distances floues avant/après et nettes pour un couple ouverture/distance.

La v9 de DxO est gratuite pour quelques semaines encore via le lien. Tu entre ton mail, tu décoche ‘recevoir de la pub’ et tu valides. cela t’envoi un mail avec le numéro de série valable pour 2 installations pc et/ou mac. Et rien ne t’empêche d’utiliser des mail jetables si tu en as besoin de plus^^

Photoshop, c’est pour de la retouche et manipulation assez fine, LR et DxO OP pour du développement (en gros, jouer sur le contraste, les couleurs, le piqué, etc de manière assez globale à ta photo (DxO OP ne travaille qu’en global sur ta photo mais est non destructif, LR peut travailler au pinceau je crois mais je ne le connais pas).

Affinity : oui. il vient de sortir sur Windows et est à 20% de remise pour quelques jours (ce n’est pas de la pub, je ne le connais que de nom/réputation sur Mac, même si je vais l’acheter)


#613

Du coup je me demande à qui appartient la photo que tu prends…


#614

En revanche à mon avis Dxo 9 n’aura pas les profils de ton boîtier, sorti après la dernière maj de ce logiciel (et pas des objos non plus œuf corse)


#615

Pardon, je travaille avec Lightroom et Photoshop en version anglaise, donc clipping = écrétage.


#616

Matériel reconnu (cf la page de dl manuel des modules http://www.dxo.com/fr/manual-download)
Au pire, si un matériel n’est pas reconnu, cela ne joue que sur la correction automatique. Le soft est complètement fonctionnel sans, les corrections pouvant être appliquées manuellement et à moins que le raw soit d’un format inconnu au moment de la sortie du soft, il saura le dématricer sans soucis.


#617

@250rgv : Héhé, je pense que j’avais compris le concept mais c’est qu’en m’expliquant je me suis bêtement trompé…

J’ai pris Dx9, ça foisonne d’option, plus poussé semble-t-il que Photoshop pour le traitement pure de Raw. Ceci dit, je galère un peu par exemple quand je fais apparaitre en sur-brillance les zones brulés par la lumière, savoir quoi modifier pour arriver à un résultat qui atténue au moins ou enlève ces zones de sur-brillance.

@Lelolo, en ouvrant mon fichier ORF (les Raw proprio des Olympus) il m’as demandé de téléchargé un module, en tout cas ça réussi à ouvrir sans trop de soucis ! Après je ne sais pas si ça exploite l’ensemble correctement.


#618

Tu peut essayer de rattraper un peu le coup avec les tonalités sélectives et/ou la courbe des tons mais si une zone est brûlée, tu ne pourra pas la corriger : il n’y a plus d’informations à cet endroit (d’où le blanc) et idem pour les zones complètements bouchées (en noir).
Au mieux, tu pourra récupérer un peu d’informations en bordure de cette zone pour la “réduire” plus ou moins en apparence mais pas complêtement.
Tu peut tricher et passer ta photo en NB, cela peut cacher la misère mais brûlé, ça reste brûlé :slight_smile:

prise en compte des RAW : Normal, qu’il soit plus poussé que PS, c’est son taf. CameraRaw n’est là pour PS que pour nous simplifier un peu la vie et éviter d’aller voir chez la concurrence si on ne veut pas se mettre à LR pour ouvrir un RAW (et le développer un peu)^^

S’il t’a demandé de télécharger un module, c’est qu’il a déterminé qu’il ne le connaissait pas (je crois qu’il y a un point d’interrogation en haut à droite de ta vignette dans ce cas) et de mémoire, si tu n’a pas de triangle à cet endroit ensuite, c’est qu’il a trouvé (comme en téléchargement manuel, c’est dispo, il n’y avait pas de soucis) ce dont il avait besoin. Tu doit avec une notion auto dans la correction des aberrations chromatiques si à appliqué le module et 2/3 autres rubriques liées à l’optique, genre piqué, déformation.


#619

Après en soit c’est que quasi systématiquement les lumières, c’est donc normal qu’ont m’indique que ça soit brulé, je présume. Sinon comment faire des photo qui ferait qu’en post prod on ai pas ce genre d’indication ?
Car en soit hors l’indication, c’est pas non plus la mort à l’oeil nue…

Sous Photoshop il y a ce principe ‘écrêtage de tons foncé ou clair’, qui ressemble à ça :

En jouant avec les blancs, on peut enlever ces tons un peu trop clair, est-ce l’équivalent des “zones brulées / bouchées” de DxO ?

Pour les “Corrections optiques” en effet il y en a ! Je suis assez impressionner par celui de la distorsion qui dans mon unique test actuel m’as fait préférer l’activation de l’option en auto (a voir dans d’autre image)…

Tiens, dans ma capture d’écran il y a une idée de “Témpérature” dans CameraRaw que je trouve pratique pour donner différente ambiance assez aisément, j’ai eu du mal à retrouver ça sous DxO.
Qui pour le coup en terme gestion de bruit et d’affinage me parait particulièrement complet, mais le contre coup c’est qu’avec toutes ces fonctions, dure de s’y retrouver “simplement”…


#620

Dans DxO t’as la même option appelée “température de couleur”, qui se situe d’ailleurs au même endroit que sur lightroom/camera raw
Par contre si tu fais souvent des photos de nuit en ville, le meilleur moyen pour éviter d’avoir des blancs cramés ou des noirs bouchés c’est sans doute de faire du bracketing (prendre plusieurs fois la même photo à des expositions différentes) et de les réunir ensuite en hdr.
Sinon comme dit précédemment, même si en raw tu peux récupérer beaucoup de détails, si la zone est cramée/bouchée c’est mort.


#621

Les lumières, ce n’est pas simple d’éviter de les cramer. En bracketing, tu peut t’en sortir mais à main levée, de nuit, ça risque d’être chaud :slight_smile:

comme les seules zones cramées de ta photos sont à priori les lumières, ce n’est pas méchant à mon sens (IRL, l’œil humain a aussi du mal à bien discerner les détails en regardant directement une lumière, le cerveau, à la limite, n’est pas surpris de ne pas pouvoir non plus sur une photo) : tu remarquera qu’il n’y a qu’une toute petite partie de ta courbe qui est cramée et sur ta photo, cela ne représente qu’une infime surface.
Ce qui n’est par contre pas le cas des zones bouchées : elles sont beaucoup plus importante et c’est un peu plus gênant. IRL, l’œil humain arrivera plus facilement à discerner des détails.