Pourquoi met-on des adjuvants dans les vaccins ? (et autres sujets sur l'industrie pharmaceutique)

santé

#43

Ouais j’ai peut-être réagi un peu trop directement et fortement mais comme l’a souligné @Cafeine on a eu droit en un post à la récitation caricaturale des arguments anti-vax primaires habituels qui sentaient fort le “j’ai trouvé un post sur le sujet via google et je vais aller y coller mon argumentaire bateau”.
Je ne suis pas du tout pro-vax à tout va, c’est la démarche en elle même qui a déclenché chez moi une réaction épidermique.

Enfin bon, retournons au sujet initial du thread :smile:


#44

Moi je trouve juste que c’est dommage de pas l’avoir démontée dans les règles de l’art.
Puis que l’avoir silent/ban. Ou de nous laisser jouer avec :smiley:
La réaction était clairement épidermique.
Mais va falloir s’habituer a ce genre de cas si vous comptez ramener plus de monde :frowning:

Sérieusement, avec un pseudo comme penelope, j’avais 2-3 vannes a balancer hein !


#45

Sur le sujet particulier du lien entre vaccin et autisme: ce lien est inexistant, et cette légende urbaine est basée sur une seule étude, publiée en 1998 et retirée en 2010, et portant sur 12 enfants.
Les résultats de cette étude n’ont jamais pu être reproduis, et pour cause: les données avaient été manipulées. Des enfants faisant partie de l’étude ont été ignorés, et les données concernant les enfants cités dans l’étude ont été modifiées; par exemple pour faire apparaître les premiers symptômes juste après la vaccination, alors qu’ils étaient déjà présents auparavant.
De plus, au moment de l’étude, l’auteur Andrew Wakefield était salarié depuis deux ans pour l’avocat Richard Barr, qui préparait un procès basé sur le syndrome qui aurait été découvert lors de l’étude en question. Le lien entre Wakfield et Barr était ignoré de ses co-auteurs.
Bref, pour ceux que ça intéresse, lisez le second lien. C’est affligeant.


#47

+trouze, merci. Ca fait un peu de la peine de voir ce genre de truc partisan sur ce site. C’est le cancer du journalisme moderne de toujours vouloir trouver “un juste milieu” a tout. Des fois y a des gars qui racontent des conneries et d’autres qui ont raison et y a pas besoin d’essayer d’etre “neutre” ou de voir le pour et le contre de tout. Sur les vaccins inventer un debat qui n’existe pas sous pretexte d’histoire de gros sous nuit au propos je trouve.


#48

C’est le principe même d’une tribune en même temps.


#49

C’est sur mais si quelqu’un veut publier une tribune qui pese le pour et le contre du rechauffement climatique en expliquant que y a quand meme plein de scientifiques vereux a qui on peut pas toujours leur faire confiance, donc mefiance, j’ose esperer qu’on se fasse pas le relais de ce genre de choses en premiere page. Les articles les plus pernicieux sont pas forcement ceux qui prechent des positions extermes avec leur gros sabots, c’est AMA ceux qui prechent le “raisonable” et alignent trois propositions vraies pour en glisser deux bidons l’air de rien.


#50

On fait clairement la distinction entre les articles / dossiers, où on essaie autant que possible de présenter des faits appuyés par des informations vérifiables et vérifiées (ou à défaut des faits légers qui n’en requièrent pas forcément) et les tribunes, où on a souhaité @Cafeine et moi donner carte blanche à des invités pour présenter leur point de vue sur un sujet dont ils ont, a priori, l’expertise. L’idée de ce genre de papier “à part”, c’est justement d’embrayer sur un débat contradictoire et argumenté dans la foulée. Et on a choisi de faire confiance aux gens pour bien faire la différence.

A titre perso, j’aurais aimé que le Dr. Dupagne vienne participer aux échanges, mais vu son emploi du temps, je comprends parfaitement qu’il ait choisi de ne le faire que sur le billet original publié sur son site. A terme, on espère évidemment plus d’interactions avec les “tribuns”, c’est tout l’intérêt de ce genre de papiers.


#51

Petit déterrage, je viens de tomber là dessus: http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/05/26/vaccination-le-pr-joyeux-juge-par-ses-pairs_4926953_3224.html

J’ai l’impression que là aussi le débat est mal placé, puisqu’il part des adjuvants dans les vaccins hexavalents mais dérappe très vite en “pour ou contre la vaccination” :frowning: .

Je vois qu’on est pas près de progresser sur le sujet :frowning:


#52

J’enchaine: Pour avoir bossé dans une CRO, je confirme que les gros labo (Bayer, Sanofi…) n’hesitent pas a claquer un pognon monstre dans l’etude clinique afin d’ameliorer les effets que peuvent induire les molecules qu’ils mettent sur le marché.

Donc même si je ne bisounoursse pas sur le fait qu’ils sont là pour rentabiliser un max (bah ouai develloper un molecule ca coute des sous), le coté “confort et bien etre du patient” est bien present.


#53

Mais c’est fou comme les instances officielles sont maladroites et font pire que les anti-vaccins. Le Dr Joyeux ne semble pas du tout anti-vaccins de base, genre DTP absolument indispensable, mais est contre la généralisation des vaccins pour tout et n’importe quoi, en tout cas où le ratio bénéfice/risque n’est pas acquis.

Même souci que pendant l’épidémie du H1N1. Ou alors de vouloir absolument trouver un vaccin pour le sida alors que ça ne s’attrape pas comme la grippe et que son mode de défense est très compliquée et changeant (d’après ce que j’ai lu).

edit: et les journalistes ont l’air d’alimenter la polémique.


#54

En relisant la fin de ce topic, et notamment ton texte, je suis tombé 2h après sur cet article. C’est sur les régimes, donc rien à voir (en plus je ne cherche pas à maigrir :smiley: ), mais l’auteur de la recherche se plaint, et l’explique très bien, du même travers de certains articles :

Tribune de Lyon 25/05/2016 Point de vue. Non, les régimes ne fonctionnent pas par Michel Desmurget, chercheur en neurosciences cognitives

extrait :slight_smile:

Quelques jours plus tard, elle m’a rappelé pour me dire que son rédacteur en chef avait retoqué l’article : « pas assez équilibré ».
[…] enfin, en conclusion, une synthèse « mesurée », forcément molle et vaporeuse.

Ainsi marchent les grands médias. Le problème, c’est que l’équilibre alors défendu donne à penser qu’un vrai débat fait rage parmi les spécialistes. Or, c’est faux. Nul ne conteste que les points de vue « pour » et « contre » existent effectivement. Cependant, ils n’ont en aucun cas la même validité. D’un côté, quelques ouvrages grand public, publiés à des fins commerciales, sans supervision scientifique. De l’autre, des milliers de recherches rigoureuses, présentées dans les meilleures revues académiques, après un strict contrôle des pairs. Vouloir « équilibrer » ces deux sources, c’est affubler la plume et le plomb d’un même poids.

Bon après il vend sa sauce, est-ce de la publi-information. Mais bon le texte était bien argumenté.


#55

Les journaux veulent vendre, et les gens ne veulent pas être contredits.
Ils veulent lire / voir des choses qui confirment ce qu’ils pensent déjà (ou alors, à la limite, des chose qui modifient un tout petit peu ce qu’ils pensaient avant).
Et on nivelle par le bas, au lieu d’éduquer les gens, on les approuve, on leur donne ce qu’ils veulent.

Et du coup maintenant il devient apparemment très compliqué de dire qu’une opinion est tout simplement fausse.

Ajoutez à ça des conneries du genre “il n’y a pas de fumée sans feu” et ça donne des discussion comme celle que j’ai eu l’autre à propos du compteur linky “attends il y a carrément des communes qui l’interdisent, c’est quand même pas pour rien !”

J’ai l’impression que la plupart des articles sur les vaccins souffrent effectivement des même travers :frowning:


#56

Et finalement, il a été radié de l’ordre des médecins http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/07/09/vaccination-henri-joyeux-radie-par-l-ordre-des-medecins_4966962_3224.html

Autant je peux comprendre que son discours puisse avoir un effet nocif sur une partie de la population qui en devient trop suspicieuse et que ce soit une galère pour les médecins d’avoir a expliquer le bienfait des vaccins à leurs patients derrière.

Mais il ouvre aussi le débats sur les travers/conflits d’intérêts/histoires de gros sous du secteur et moi je continue a me poser la même question que l’auteur de l’article " Et puis j’aimerais bien savoir pourquoi on ne peut pas revenir aux anciens vaccins DT Polio sans aluminium qui ont donné toute satisfaction pendant des années."


#57

oui pareil. C’est plutôt bien de condamner un médecin qui dérape comme ça.
Mais ce qui me chiffonne, c’est : pourquoi maintenant, et pas quand il expliquait qu’on peut soigner l’homosexualité par la prière, et que le meilleur contraceptif, c’est l’abstinence ?
Il faut qu’il le radie au moment ou il attaque les vaccins, en omettant la seule question intéressante qu’il pose : pourquoi ne pas revenir au vaccin sans adjuvant, ou au moins laisser le choix de ne faire que les vaccins obligatoires ?


#58

Comme souvent l’émetteur est aussi important que le recepteur, la forme est aussi importante que le fond dans ces cas là.
Or là il disait pas “je pense qu’il faudrait qu’on se penche à nouveau sur la question d’utiliser des vaccins hexavalents” mais plutot “c’est une conspiration des labos pour nous arnaquer, c’est que de la merde les vaccins hexavalents”.

Ajoute à ça ses précédentes prises de positions pas très éclairées et ça donnait pas super envie de l’écouter.
Un peu comme le vieux papy sénile qui crie au fond de la salle pendant le repas de famille. C’est triste mais au bout d’un moment plus personne ne l’écoute. Et s’il continue à vociférer, il va finir à la maison de retraite. Même s’il était en train de crier que le plafond était pas super solide et qu’il allait pas tarder à tomber. Quand avant il a passé une heure à raler sur les homos et la qualité de la bouffe, tu écoutes plus.


#59

mouais, pas faux. Je connaissais pas son passé à familles de france mais sur la bouffe je comprends qu’il trouve un public et je serais même assez en phase.
Pour les vaccins, le sentiment que les labos font un peu ce qu’ils veulent est tenace : pourquoi imposer et ne plus laisser le choix (si ce n’est pour des raisons économiques et au détriment du patien)t? J’aimerais comprendre :slight_smile:


#60

La, on peut pas trop trop le contredire non ? Même selon certaines positions religieuses, ya pas une nana abstinente qui est tombée enceinte depuis 2015 ans !


#61

Ouais mais alors en fait… si si…


#62

D’après lui c’est pas seulement le meilleur : c’est surtout le seul acceptable.


#63

Le vrai problème n’est pas là. Evidement que l’abstinence est le meilleur contraceptif. Cependant les politiques de santé publique prônant l’abstinence sont les plus inefficaces.
Cf. taux de grossesses adolescentes dans les état US misant sur l’abstinence :
"To the contrary, teens in states that prescribe more abstinence education are actually more likely to become pregnant "
[/hs]