Pourquoi met-on des adjuvants dans les vaccins ? (et autres sujets sur l'industrie pharmaceutique)

santé

#64

On n’a pas vraiment le détail. J’imagine que c’est le genre de procédure qu’ils utilisent rarement => l’incriminé creuse creuse, et il finit par trouver ce qu’il cherchait …
Et puis l’autre différence, c’est que je pense que ses autres avis, ses pairs se disaient probablement “lol qu’il est con, heureusement personne va croire ça” alors que pour les vaccins, il y a déjà des doutes qui habitent les gens, donc si en plus quelqu’un en blouse blanche commence à dire que les vaccins c’est de la merde …
Sans compter qu’il a du y avoir un peu de lobbying…


#65

Évidemment. Et le meilleur médicament, c’est de pas tomber malade…

On parle d’un toubib, pas d’un parent. Proposer l’abstinence à un gamin en quete de contraception, c’est une connerie, parce qu’il finira par le faire, et tomber (ou mettre) enceinte …


#66

Alerte PMU. Ça serait plutôt de ne pas sortir, de ne jamais toucher les gens ainsi que ce qu’on touché les gens, manger uniquement des plateaux repas d’hôpitaux, etc…


#67

Tiens, seulement 50% des français pensent que les vaccins ont un bénéfice supérieur au risque…et ben…

Je ne trouve que le communiqué de presse, si quelqu’un a le lien vers l’étude elle-même:
http://www.leem.org/sites/default/files/CP24-10-2016-Observatoire-Ipsos-Leem-2016.pdf


#68

Ahurissant. Je pensais que c’était un phénomène marginal mais bruyant. Plus de la moitié de ma génération douterait de l’intérêt des vaccins…
J’en viens à espérer que le sondage soit orienté par le LEEM pour se faire subventionner une petite campagne de pub/sensibilisation.


#69

Moi cela ne m’étonne pas (plus). On vaccine des populations qui n’ont plus vu les maladies contre lesquelles on les vaccine depuis plusieurs générations.

Il n’y a plus de conscience collective du risque à ne pas se faire vacciner. Et comme inciter à se faire vacciner pour autrui ne marche pas, voilà ou on en est aujourd’hui.

Il y a quelques années, quand j’étais encore étudiant, une mère d’un de mes petits patients m’avait fait part de ses doutes quant à la réalité même de la poliomyélite … Une “invention des labos”. J’en étais sur le cul, je n’avais pas su quoi lui répondre à l’époque …


#70

Ma compagne a fait un mémoire sur la perception de l’utilité des vaccins par les futurs professionels de la santé.

Et bien, laissez moi vous dire qu’il y a de quoi flipper…


#71

Il y avait un article sur cette étude dans le monde d’hier, il ne portait pas que sur les vaccins d’ailleurs : la confiance dans les médicaments prescrits a diminué (même si elle reste très forte) mais celle envers l’homéopathie a augmenté.

Perso, c’est le genre de nouvelle qui me désespère…


#72

Hem, petit test : qui ici s’est fait vacciner contre la grippe ?
Mon entreprise me l’a proposé avec prise en charge, j’ai plus de 50 ans et je n’y suis pas allé… :confounded:


#73

J’ai reçu un courrier (mail, lol no) de la CAF me proposant de me faire vacciner, mais je l’ai toujours pas fait, je sais pas trop si je devrais. Ma femme, qui est docteur, l’a fait, et le fait chaque année.


#74

J’avais fait contre la grippe A à l’époque (2009-2010 non ?), mais sinon je le fais jamais, on le recommande à partir de quel âge ?


#75

Il serait intéressant de savoir de quoi il est question en terme de vaccins… parle-t-on de tous les types de vaccins confondus, seulement des vaccins “longue durée” (genre DT Polio), seulement les vaccins annuels (genre grippe) ?

Je pense que la perception n’est pas la même selon le type de vaccin… en tout cas c’est mon cas : autant je fais attention (pour moi et pour mes enfants) à la première “catégorie” que j’ai citée, autant je suis toujours réticent (voire réfractaire) à la seconde…

La cause en est très simple : le manque de transparence de l’industrie pharmaceutique vis-à-vis de ces vaccins (grippe, grippe aviaire…) et les relations fortes entre ces industriels et nos gouvernants, qui ont mené à des situations peu ragoutantes (entre autres l’achat massif de vaccins anti H1N1 “par” Roselyne Bachelot et les conséquences désastreuses des campagnes de vaccination aux États-Unis, entre autres, dans les années 90)


#76

Tell me more.


#77

De quoi alimenter ta réflexion à ce sujet: Un article récent de Dupagne justement


#78

Pour le coup c’est typiquement un vaccin où le bénéfice risque est discutable :-). D’ailleurs le bénéfice n’est pas constant d’une année sur l’autre en fonction du “flair” des développeurs, et des souches impliquées


#79

Je ne suis plus hospitalier, mais ça ne me semble pas déconnant au regard des enquêtes faites sur place à l’époque.

Et puis 52% c’est pas si mal si on compare à la confiance dans les médicaments en général, ou même la confiance dans la nécessité de certaines interventions chirurgicales ou autre.

En endocrino, j’avais des patients diabétiques qui pensaient que l’insuline servait à rien, que c’était juste un complot des labos, je vous laisse imaginer le résultat.


#80

Je comprends bien les différences de perceptions qui pourraient apparaitre selon les catégories et il est vrai que dans le cas de la grippe l’article cité par @Quercus soulève un point très intéressant, mais justement, à part la grippe, il y a quoi comme autre vaccin annuel? On peut aussi évoquer les polémiques autour du Gardasil (cancer du col de l’utérus), mais j’ai bien peur que le ressenti de la population reporté dans ce sondage soit vis à vis des vaccins en général “qui rendent autiste” et tout le bordel…:frowning:

Je ne vais pas le faire ici par respect pour le petit déjeuner de certains, mais il faudrait poster des résultats Images d’une recherche Google sur les noms de quelques unes des maladies pour lesquelles la vaccination est obligatoire afin de faire un rappel de ce contre quoi on se protège…


#81

More… :wink:

Plus sérieusement, je n’arrive plus à remettre la main sur les articles qu’il me semble avoir lu à ce sujet, mais de mémoire il y a eu campagne(s) de vaccination (mais je ne saurais plus dire contre quoi) et ça a abouti à un nombre important de complications directement liées à ces vaccinations (et là encore je ne sais plus quelles complications : Guillain-Barré, autisme, autre ?) et bien évidemment ça a entrainé un scandale sanitaire.


#82

Non SRSLY faut arrêter avec ça


#83

J’ai pas dit que c’était vrai, je n’ai aucune compétence sur ce sujet, mais c’est ce genre de préjugés ou de rumeurs qui font que le péquin moyen (comme moi) au mieux se pose des questions sur le bien-fondé de la vaccination, au pire la rejette en bloc… :confused: