Pourquoi met-on des adjuvants dans les vaccins ? (et autres sujets sur l'industrie pharmaceutique)

santé

#144

Et les patients à risque dans ton établissement de soin ils sont pas vaccinés ?


#145

Je réponds presque à sa place, mais je suis dans le même cas : on vaccine nos patients à risque, mais moins de 30 % du personnel se fait vacciner (alors que des études, mais faites en EHPAD, montrent une baisse de mortalité chez les patients quand 50% des soignants sont vaccinés).

Une fois de plus, la vaccination altruiste, ça ne marche pas.

Mais je ne leur en veux pas, et je ne veux surtout pas les culpabiliser, c’est stupide. Déjà qu’ils se lavent correctement les mains au soluté hydroalcoolique …


#146

Du coup il y a un intérêt fort en effet. Ceci dit les établissements de santé ne pourraient elles pas mettre en place par un moyen quelconque des mesures incitatives pour que le personnel se sente plus enclin à la vaccination ?
J’ai bien vu que la vaccination etait proposée gratuitement et sur le temps de travail mais si cela n’entraîne pas une vague de vaccination massive c’est probablement que le frein ne se situe pas vraiment la.

Vous avez des statistiques concernant le pourcentage de médecins qui se font inoculer le vaccin ?


#147

Ben rembourser des médocs qui n’ont pas fait leur preuve scientifiquement, j’ai du mal. Au pire dans la bobologie je préfère les remèdes de grand-mère ou les bisous.

oO Je n’aurai pas pensé à ce point de vue. Mais subventionner une entreprise car elle distribue des médocs qui n’ont pas fait leur preuve scientifiquement, pour éviter que les gens s’abreuvent de vrais médocs pris de façon inappropriés et très chers, mais étonnant comme raisonnement scientifiquement, après si au global ça participe à la désintoxication à l’abus de médocs…alors qu’au départ c’est une magistrale leçon de marketing.

Il faut simplement veiller que ça ne soit perçu comme une alternatives dans les cas médicaux graves.

C’est fou et complétement illogique.


#148

Qu’est-ce qui est illogique phili_b ?


#149

On cale le vaccin dans le proto d’azote et on attend qu’ils aient fini de jouer avec :slight_smile:

Plus sérieusement. si l’objectif est de vacciner tout le monde dans le personnel, à part l’obligation y’a pas de solutions. D’ailleurs les étudiants, stagiaires, étrangers en échange formation, militaires etc sont tous vaccinés parce qu’on leur laisse pas le choix.

Maintenant avoir un truc obligatoire dans un service ça veut dire négocier avec le cadre de service :stuck_out_tongue: à l’APHP curieusement c’est aussi très souvent le syndiqué de service, et si tu savais comme c’est compliqué de changer de modèle de blouse ou de pyjama, tu oserais même pas demander pour un vaccin. En plus c’est lui qui fait les plannings du coup quand il dit un truc t’as pas envie de contredire … … ==> le staff est très souvent de son avis à lui. J’en ai croisé des supers comme des horribles.

On pourrait envisager dans certains cas un système du type, t’es vacciné, tu peux donc bosser en salle stérile par exemple, donc tu as un bonus de rémunération ou autre, sauf que pas de thune, et puis qu’est ce que c’est que ce système qui crée des inégalités :slight_smile: enfoiré de capitaliste. Du coup on est dans la situation “tu es vacciné, donc pour la reconstit stérile, tu fais tes heures et les heures de martine qui n’est pas vaccinée”, pas de bonus pénibilité (les salles stériles c’est chiant, et tu peux pas chier) et pas d’heures de recup vu qu’on a besoin de toi, ah et t’es mignon tu pars pas en vacance aussi vu qu’on a pas assez de backups. Ba ouai t’es vacciné aussi t’es con.

L’éducation, comment dire, comme évoqué plus haut le lavage des mains dans les règles de l’art c’est déjà compliqué, tu ajoutes à ça le système de “castes” dans le système de santé Français:

  • Les médecins n’ont jamais tord et détestent tous les autres qui ne sont au final que des gens qui ont raté médecine,
  • Les pharmaciens détestent les médecins parce qu’ils y connaissent rien au médicament,
  • Les sages femme détestent les Médecins parce que elles en ont pas besoin vu que leurs patientes sont pas malades (au passage comme elles sont pas malades on a pas besoin que des pharmaciens vérifient les prescriptions d’ailleurs (vécu)).
  • Les 3 au dessus détestent les infirmiers parce qu’ils n’ont pas passé le concours
  • Les infirmiers détestent les 3 du dessus parce qu’ils sont déconnectés de la réalité et des patients

C’est caricatural et c’est d’ailleurs plutôt en train de changer, mais à peine en fait. du coup tu imagines bien que si un groupe doit imposer un truc aux autres c’est très fun, pourtant ça arrive au quotidien: exemples:

  • Les audits dont on parlait plus haut: quelles bande de relous, oui on fait un peu nawak mais on a jamais eu de problème, alors pourquoi ils viennent vérifier
  • Une infirmière hygiéniste qui doit expliquer à un Médecin ou un pharmacien de changer ses pratiques, bonne chance
  • Un pharmacien qui doit obtenir la rectification d’une ordonnance erronée pareil
  • Un médecin qui voudrait changer les pratiques de son staff infirmier pareil

Bref un milieu complexe avec des gens qui n’en ont plus rien à faire et des gens très bien qui s’arrachent les cheuveux pour faire marcher tout ça.

Ah mais on est bien d’accord, scientifiquement et éthiquement ça ne tient pas la route, et pourtant c’est une réalité et elle est viable economiquement.


#150

Dire que les professionnels paramédicaux et médicaux ne sont pas altruistes est un non-sens. C’est le fondement même de leur métier et je le vois au quotidien.
J’ai eu de longues discussions sérieuses avec eux pour comprendre.
La raison est limite culturelle et de méfiance vis a vis des laboratoires vs vaccins. Je pense que c’est lié à la pseudo-crise (je dis pseudo parce qu’il y avait un vrai danger mais cela a pris une proportion que je qualifie de grotesque) du H1N1 (la “grippe porcine” …pas l’aviaire) et de ce qui s’est passé vis a vis du vaccin lié à cela (ajouté à la problématique des vaccins regroupés de force etc…)
Et étrangement, le corps médical (= médecins) est plus majoritairement vaccinés (pourtant ils se démerdent tout seul étant libéraux). Je reste toujours dans le thème de la grippe, hein (les autres : hépatites and co, sont très suivis et effectués).

NB concernant l’homéopathie remboursé (qui encore pour l’anecdote a un effet nocebo sur moi ^^) : pouvoir donner de l’homéopathie à un hypocondriaque ou une mère angoissée à la première consultation et d’attendre une semaine avant d’opter pour l’antibiotique c’est bénéfique pour la santé publique (multirésistances bactériennes…) et pour la sécu.

…D’un autre côté, ma compagne a failli étrangler plus d’une préparatrice de pharmacie d’officine lorsque, enceinte, personne voulait se mouiller et proposait systématiquement l’homéopathie (genre piqure de moustique, antihistaminique, …). Ya d’ailleurs une base de données tenu par l’hopital de Lyon (de mémoire) qui référence les médicaments pouvant être utilisés suivant la période des grossesses. Mais j’arrête là le hors-sujet pour revenir sur les vaccins?

Faut il une sensibilisation médiatique sur les vaccins (à la “les antibiotiques ce n’est pas automatique”) (ou mieux avec des faits) ?


#151

:joy::smile::joy:


#152

On est bien d’accord.

Il est aussi recommandé de base que pour les populations à risque (femmes enceintes) le pharmacien se charge du conseil pharmaceutique et de la délivrance. Après certains préparateurs sont parfois meilleurs que leur pharmacien titulaire, mais la logique c’est cas particulier = specialiste (un peu comme pour les accouchements en fait: pas de problème sage femme, risque identifié ou problème médecin)

Sans doute, mais pour arriver à bien la faire c’est coton. C’est aussi donner le flanc à la critique, donc si c’est pas parfait ça peut être pire que de ne rien faire.

Ah et pour celui là, vous savez les vaccins “dangereux” de 2009-2010, et ba ils ont été largement consommés dans les coktail de souches des deux années suivantes, parce que sans couverture médiatique ils était plus si dangereux :stuck_out_tongue:


#153

Maintenant j’en rigolerai presque, mais sur le moment j’ai freeze comme un con (genre où sont les caméras? c’est une blague?) Obligé de faire marche arrière et de revenir avec un colonel pour faire l’audit 15 jours après, on m’a littéralement interdit l’accès au service à la première tentative.


#154

Ben pourquoi pas. :slight_smile:


#155

J’ai vu un connard qui avait laissé tomber une baguette de pain dans la mer. Ça ne peut plus marcher, c’est trop concentré. D’où l’intolérance au gluten galopante de la population.


#156

Toi t’as commencé à te shooter au Toplexil… attention à la dépendance…


#157

Waip la prise de conscience est une étape clé dans la lutte contre les addictions.


#158

En même temps l’arôme caramel de ce truc est à tomber. il était même question de le virer parce que trop bon.


#159

La lune a certainement plus d’effet sur notre corps que l’homéopathie :smiley:


#160

#161

Mais c’est pas de sa faute au pauvre Wazowski !


#162

Désolé. Ce mot est gravé comme ça dans ma tête depuis des années…


#163

Boiron vends du vide, pèse des centaines de millions d’euros et affirme travailler sur les cancers et le sida. On doit tous avoir nos propres critères, mais ça me parait bien plus dangereux que des boites qui font leur business avec un minimum de vrai santé derrière…