[Voyage] Japon en 2019

Hésite pas à les bombarder de questions “pratiques” qu’on aurait pu oublier ici.

Comme sur le comportement à adopter sur place. J’ai vraiment pas envie de faire le touriste de base et d’avoir un comportement insultant/limite sans le savoir.
“Dites, c’est vrai ce qu’on dit des Japonais ? Qu’il ne faut pas les exposer à la lumière, ni ne les mouiller ou encore de pas les nourrir après minuit ?”

Te prends pas trop la tête non plus pour les comportements à adopter ou pas. Si y’a clairement des trucs à ne pas faire, en tant que touriste tu peux pas connaître les us & coutumes par cœur et normalement personne ne te tiendra rigueur pour quelques maladresses.

EDIT : y’a des “tutos” sur le sujet https://www.youtube.com/watch?v=0GCuvcTI090

La 11 est rigolote. Une fois en France, le Japonais traverse au rouge bien volontiers :slight_smile:

J’éviterai donc de déclarer “omae wa mui shinderu” à la douane !

La chaîne de monsieur est intéressante, je vais en mater quelques unes de plus. Merci :wink:

Ah une précision importante. Si y’a des amateurs de cannabis, au Japon c’est un big no.
Au mieux c’est le renvoi au pays et interdiction du territoire.
Au pire c’est de la prison ferme (oui même pour 10gr) avec expulsion après.

Retour de l’agence.
Du coup, on nous a conseillé première moitié de novembre, comme ça on évite, pluies, typhons, chaleurs, touristes et supporteurs, tout en bénéficiant d’un climat pas mal et de la saison des érables.
On a un devis pour 13 nuits :

Bon contact.
On va regarder de notre côté pour voir si les ryokan sont bien on si on peut avoir mieux.

3 Likes

Merci pour le retour.

Deux remarques concernant finair:

  • Il n’y a pas beaucoup de place pour les jambes, surtout si tu tombes sur la place avec un chauffage (ou une boite metal cheloud, je sais pas ce que c’est) sous le siege de devant :frowning:
  • L’aéroport d’Helsinki est HUGE. Même si vous avez du temps, rapprochez vous au maxi de la porte d’embarquement pour éviter la bousculade, comme mes étudiants cet été qui se posent OKLM dans un macdo et qui calculent pas le temps pour passer la douane et les long couloirs de l’aéroport :roll_eyes:

Jamais le dernier a deconner :smiley:
(Serieux, il est tout petit)

Juste pour le fun, les photos aeriennes entre HEL, CDG et AMS

HEL

CDG

AMS

1 Like

Ben pour l’avoir vécu cet été, t’as facile 30 minutes de marche entre les deux portes d’embarquement, plus le passage en douane. Ça prends du temps.

Ouais enfin t’as aussi ca a l’aeroport de lyon par exemple, et il est riquiqui.

Vous parlez très peu de louer une voiture. C’est particulièrement galère ou vous préférez le train de manière générale ?

Je ne me suis jamais posé la question là-bas honnêtement, on a toujours pris le train, + les bus locaux.
Je n’ai jamais conduit au Japon, mais sinon la conduite à gauche ce n’est pas compliqué (testé et approuvé en Ecosse)

Les réseaux de transport sont très efficaces. (métro / bus / train)
À moins de vouloir faire un truc très spécifique, la voiture est vraiment pas indispensable je pense.

1 Like

On voudrait rapidement s’éloigner des centres villes pour aller en bord de mer ou en forêt. La liberté de la voiture permet peut-être aussi d’être dans des coins un peu moins touristiques non ?

C’est super facile MAIS faut préparer ton permis international traduis en jap (ça se fait facilement en fait). Perso j’ai conduit sur Ishigaki et autour de Kumamoto (indispensable d’avoir une caisse dans ce genre de coin) sans aucun problème, ma femme aussi. GPS + pocket wifi conseillé pour pas se perdre :stuck_out_tongue:

3 Likes

J’ai fait un peu plus de 2 semaines de voiture en avril. C’est très pratique pour visiter certaines parties du pays qui ne sont moins bien desservies en train (péninsule d’Ise, Kyushu, le centre de Shikoku, la montagne, …). Le réseau ferré a beau être dense il ne couvre bien que les côtes (en gros) et quand on sort des grandes lignes c’est lent.

Comme mentionné avant il faut faire trad ton permis fr. Une boite Française le fait par correspondance pour pas bien cher et sinon il faut le faire sur place à une des agence de la Japan Automobile Federation (ca m’a pris 3h mais ils ne garantissent aucun délais).
Par contre la prochaine fois je pense que je vais plus me déplacer principalement en train et prendre la voiture ponctuellement depuis de grandes villes. J’adore rouler mais les limites au Japon sont super basse. C’est sympa quand tu es en campagne et tu profite du paysage, ce l’est moins quand tu tente de sortir de leur megalopoles/zone indus interminables (même si personne ne les respecte). Et leur autoroutes sont super chères.
Pour ce qui est de la navigation j’avais loué chez Toyota et leur GPS ont un mode anglais (juste la partie GPS avec le reste de l’UI, dont la config bluetooth, qui reste en Jap) et était au final plus sympa que les apps de mon tel vu que je pouvais choisir entre 5 routes dont une qui était clairement le mode “touriste qui veux voir la campagne” :smiley:
Sinon bien sur il ne faut pas oublier qu’on y conduit à gauche et que donc une boite auto n’est pas du luxe.

La seule fois où la voiture m’a vraiment manqué c’était à Okinawa et Yakushima pour ma part. Le reste du temps on se débrouille relativement bien, avec les bus au pire quand on s’enfonce un peu dans la campagne.

Je rejoins @Cafeine et @Sarbian.

Très facile de louer une bagnole mais faut faire traduire le permis (vivre le japon propose le service).
Clairement un gros plus pour visiter Shikoku, Hokkaido, et le centre de Kyushu. Pour Honshu le réseau de train est suffisamment dense.

ouai faut se gaffer selon l’agence/ville. Moi il m’avait dit 7 jours :confused: